Comprends ce qu’est un traumatisme en psychologie et comment y faire face

Ça va p’tit gars? Balance ton smartphone et prête l’oreille deux minutes si tu veux piger ce qu’est un traumatisme. C’est pas juste se ramasser une vilaine chute et se récolter un bleu. Non, non. Ça cause de marques au fond de ton crâne, des trucs que ton cerveau peut pas digérer. Des événements de ouf comme des agressions, des accidents mortels, des cataclysmes. Et là, c’est le bordel dans ta caboche. Tu cherches à t’en sortir de ce merdier? Reste avec moi, je vais te montrer la voie.
traumatisme

Tu piges vraiment ce qu’est un traumatisme?

Tu vois le traumatisme, c’est pas simplement se prendre une belle gamelle à vélo et se faire une égratignure au genou. Non, mon vieux, on parle d’impacts psychoémo, de marques indélébiles dans le profond de ta caboche, d’événements bien plus lourds que ton cerveau n’arrive pas à digérer et qui te laissent un sale goût à l’âme.

T’as dû voir des films où un personnage revit sans cesse un moment traumatisant, tournant en boucle comme une vieille cassette abîmée, non? Bah c’est ça, un trauma.

oser sa voie

1€ par semaine
Moins cher que ton café ou ton thé
1€ par semaine ? C’est vrai, tu as raison, c’est de la merde ! Trace ta route.

Mais faut pas non plus oublier que ça n’est pas la même tambouille pour tout le monde. On n’a pas tous la même résistance. Certains digèrent assez vite des événements chocs, d’autres traînent ça comme un boulet. Et quand ces p’tites brides d’expériences reviennent sans cesse t’assaillir, s’incrustent dans ton présent jusqu’à t’empêcher de vivre normalement, on dit que t’es traumatisé.

Et là, je vais pas te la faire à l’envers, ça craint. T’as parfois des imprévus, des crises d’angoisses, des insomnies. Un rien peut te déclencher : une odeur, un son. T’es comme une cocotte-minute prête à exploser. T’es plus le patron dans ta tête et faut dire que c’est flippant.

Comment tu t’en sors de ce cirque?

Mais t’inquiète, on n’est pas là pour te foutre le moral à zéro, y’a toujours une lumière au bout du tunnel, même si pour l’instant tu vois que dalle. On peut soigner un traumatisme, le gérer, le dompter. Déjà, arrête de te croire seul dans cette galère, y’a des gens, des pros, qui peuvent t’aider à te dépatouiller de tout ça.

Une fois cette étape franchie, vois un thérapeute, un psy, quelqu’un qui sait comment aider à débugger cette foutue machine qu’est notre cerveau. Y’a plein de trucs qui peuvent t’aider : la thérapie cognitivo-comportementale, l’EMDR, l’art-thérapie, tu piges ? Tu vas pas trouver un remède miracle du jour au lendemain, faut que t’expérimentes, que tu trouves ce qui te va bien à toi.

Et sois patient. On aimerait tous un bouton reset facile à presser mais la vie, c’est pas une télécommande. Des fois, ça prend du temps, et c’est normal. Faut apprendre à être bienveillant avec toi-même, à te laisser le temps de guérir.

Et puis, entoure-toi. Des potes, de la famille, du soutien. C’est pas toujours évident de parler de son trauma, mais crois-en mon expérience, être entouré, savoir qu’on te juge pas, que t’as des épaules sur qui compter, ça aide à avancer.

Qu’est-ce que tu attends pour te bouger?

Oui, ça va être dur, ça va faire mal. Oui, y’a des jours où tu te leveras et t’auras envie de retourner te coucher, t’auras pas envie d’affronter le monde et d’ouvrir la porte de ta chambre. Mais je te jure que c’est le seul moyen de sortir la tête de l’eau.

Déjà, ne te dis pas que t’es faible. C’est faux. Être traumatisé, ça veut pas dire que t’es faible. Ça veut dire que t’as vécu un truc que t’étais pas préparé à vivre. Et c’est normal. On est pas des super-héros, on est juste des humains.

Il te faudra sans doute du temps, ça se fait pas du jour au lendemain. C’est un combat, et les combats, ça se gagne pas en claquant des doigts. Ce sera pas une balade de santé. Mais une chose est sûre, t’es pas seul dans la bataille. Alors accroche-toi, ne lâche rien.

Vas-tu tenir le coup?

Fais-moi la promesse que tu vas te battre. Je sais que tu as la force en toi de le faire. C’est une bataille à livrer, mais au final, tu verras, tu seras sorti gagnant. Alors, opère une grande révolution dans ton esprit et dans ta vie. C’est fatiguant mais en vaut la peine, crois-moi.

Ne laisse pas tes blessures te définir, ne laisse pas le traumatisme te définir. N’oublie jamais qui tu es vraiment, qui tu étais avant que tout ça n’arrive. Tu es une personne forte, capable et courageuse. Tu ne mérites pas de vivre dans la peur et la douleur, tu mérites de vivre en paix.

Tu n’as pas à porter ce fardeau tout seul. Ta douleur et tes souffrances ont un poids, et tu n’as pas à le porter seul. Il y a des gens qui sont prêts à t’aider à porter ce fardeau. Ne les repousse pas.

Alors, enfile tes gants, monte sur le ring et donne tout ce que tu as. N’oublie pas que tu es le maître de ta vie, et que tu as le droit de te sentir bien, de te sentir libre, de te sentir vivant. Alors te laissera-tu abattre par la peur ou te battra-tu pour ta liberté ?

En conclusion,

Oui, tu as été frappé, oui tu as été blessé, mais tu n’es pas brisé. Le traumatisme n’est pas plus fort que toi. T’as en toi la rage de vivre, de te battre, une force insoupçonnée qui ne demande qu’à s’exprimer. Arrête de te cacher sous ton masque de victime, sous tes peurs et tes hésitations.

C’est le moment de briser cette carapace qui t’oppresse et te cloisonne dans une vie que tu ne veux pas. Je te parle comme je parle à un ami, parce qu’il est temps de te bouger, de faire en sorte que chaque jour compte, parce qu’il y a tant de choses à vivre, à découvrir.

C’est sûr, t’as mal, t’as peur, mais te laisser engloutir par la peur, c’est pas une option. Fuir c’est perdre, et tu n’es pas un perdant. Alors, prends tes peurs à la gorge et dis leur que t’as décidé de vivre, pas de survivre. Alors, tu vas te laisser abattre ou tu vas te battre ? Toi seul peux répondre à cette question. Toi seul peux faire le premier pas vers la guérison. Alors, qu’est-ce que tu attends pour te bouger?

L’oeil du coach

Un traumatisme, ce n’est pas juste se faire une égratignure. C’est faire face à un événement lourd et violent qui marque ta mémoire de façon indélébile. On parle là d’événements comme une agression, un accident grave ou une catastrophe. Ces expériences sont tellement dures qu’elles surpassent ta capacité à les gérer. Certaines personnes peuvent digérer rapidement ces chocs, alors que d’autres traînent cela comme un boulet durant longtemps.

Quand tu es traumatisé, ces expériences envahissent ton présent et t’empêchent de mener une vie normale. Les symptômes peuvent être très variés, allant de crises d’angoisses et insomnies à de violentes réactions à certaines odeurs ou sons qui rappellent l’événement traumatisant.

Heureusement, il y a toujours une lueur d’espoir. Reconnaître et accepter ton trauma est le premier pas vers la guérison. Des professionnels peuvent t’aider à travers différentes thérapies, comme la thérapie cognitivo-comportementale, l’EMDR ou l’art-thérapie, selon ce qui te convient le mieux.

Il faut être patient, ce n’est pas une route facile, mais avec du soutien et de la bienveillance envers toi-même, tu peux surmonter ton traumatisme. Tu n’es pas seul dans ce combat. Il est essentiel d’entourer de personnes qui comprennent ce que tu traverses et qui sont là pour toi. N’oublie pas que tu es plus fort que ton traumatisme et que tu mérites de vivre en paix.

Ajouter à mes favoris Ce article figure dans tes favoris (: 0

Voir mes favoris

à lire dans : Les actualités

  • peur de l engagement

    Comment reconnaître les symptômes de la peur de l’engagement ?

    Stéphane/
    27/02/2024
  • peur de vieillir

    Comment surmonter ta peur de vieillir

    Stéphane/
    27/02/2024
  • emotion sensation perception

    distinguer les émotions, les sensations et les perceptions

    Stéphane/
    26/02/2024