5 signes indiquant que tu as subi un traumatisme selon la psychologie

Salut, ouais, je vais te parler d’un truc pas super cool, mais qui est important : le trauma. T’auras sans doute cru en premier que je suis en train de déconner ou de te traiter de taré. Ben non. Je t’explique juste qu’il se peut que tu aies vécu un truc suffisamment pourri pour laisser des traces dans ta caboche. Ça ne se voit pas forcément sur ta tronche, mais y a des signes qui peuvent te mettre la puce à l’oreille. Tiens, écoute.
trauma psychologie

Bien ouais, c’est pas évident, mais c’est possible que t’aies vécu un trauma

Ouais, tu m’entends bien. Je ne suis pas en train de te dire que tu as des hallucinations ou que tu fabules. On a tous notre lot de merdes à gérer, mais parfois, ça s’avère un peu plus compliqué que ça. On parle là de trucs vraiment lourds, qui laissent leur marque. Oui, mon pote, je parle de trauma.

J’aimerais te dire que ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Mais non, tu ne ressembles pas à un personnage de film d’horreur qui se ballade dans la vie, traumatisé à bloc.

oser sa voie

1€ par semaine
Moins cher que ton café ou ton thé
1€ par semaine ? C’est vrai, tu as raison, c’est de la merde ! Trace ta route.

Parfois, ça se voit, parfois ça se voit moins. Et souvent, t’es le dernier à le savoir. Alors, comment tu peux savoir si tu as été victime d’un trauma, hein ? En fait, il y a des signes qui pourraient te mettre sur la piste.

1. Non, tu ne fais pas ton drama queen, peut-être que t’as juste un trauma

Tu te demandes pourquoi tu réagis comme un dingue au moindre truc? Tu peux avoir l’impression qu’émotionnellement, t’es une vraie montagne russe ? Tu passes de la joie à la tristesse comme on change de chaussettes? Ouais, c’est un premier signe que quelque chose cloche.

Personne n’est prêt à te décerner l’Oscar du meilleur acteur. Tes émotions, tout comme ton propre vécu, sont légitimes, quoi que te disent les autres. C’est peut-être juste que ton thermostat émotionnel est à réparer à cause d’un putain de trauma.

2. Ça craint, tu te sens comme un étranger à toi-même

Ça c’est le deuxième signe. Tu as cette impression bizarre de ne pas être en phase avec toi-même. Comme si tu vivais dans un film, mais tu n’es pas vraiment certains d’être l’acteur principal. Tu te demandes qui est cette personne dans le miroir tous les matins ? Ça pourrait bien être lié à un trauma.

3. T’en as marre de ces putains de flashbacks

Le troisième signe, c’est quand tu te retrouves sans arrêt à revoir des scènes de ton passé, de ce moment traumatisant. Des images qui défilent comme un diaporama infernal. Ce n’est pas un remake de « Retour vers le futur », c’est juste un signe assez clair que t’as vécu un trauma.

4. Passer une nuit tranquille, tu sais plus c’est quoi

Le quatrième signe, c’est que tes nuits sont devenues un enfer. Tu tournes, tu te retournes, un cauchemar après l’autre. Et si tu parviens à fermer l’oeil, ton sommeil est léger comme une plume. Bref, tu pries pour que le marchand de sable vienne te voir enfin.

5. T’es sur l’autoroute de l’évitement

Le cinquième signe, c’est quand t’essayes à tout prix d’éviter tout ce qui pourrait te rappeler ce moment dégueulasse. Un lieu, une odeur, une chanson. Tout ce qui peut te ramener à ce moment, tu le fuis comme la peste.

6. Les activités quotidiennes ne te font plus tripper

C’est quoi le sixième signe ? Simple. Les choses que tu aimais faire avant ne te font plus kiffer. La musique, le sport, cuisiner, faire la teuf avec des potes… Du jour au lendemain, tout ça te semble aussi appétissant qu’un vieux chewing-gum collé sous une table. Ça, vieux, c’est peut-être encore un autre signe que t’as subi un trauma.

7. Tu pars en vrille pour des conneries

Le septième signe, c’est la colère qui monte vite, trop vite. Tu t’énerves, tu t’embrouilles pour des broutilles. Un regard bizarre, une phrase mal placée et c’est toi qui explose. Qui craque comme une allumette. C’est pas toi, ça. C’est juste un autre signal d’alarme de ton trauma, une autre façon de te dire « Hey, faut régler ça! »

8. T’imagines des scénarios catastrophes en boucle

Le huitième signe, c’est que tu peux pas t’empêcher de te faire des films. Toujours les mêmes. Toujours des scénarios catastrophes, du genre « et si je me faisais renverser par un bus? » ou « et si ma maison prenait feu? » Pourquoi? Parce que ton cerveau est toujours en mode survie, à cause de ton trauma.

9. T’as le sentiment persistant que t’es nul

Neuvième signe, et pas des moindres, c’est quand tu te regardes dans la glace et que tu ne vois qu’un looser. Tu tombes dans la spirale infernale de la dévalorisation et de la culpabilité. T’as beau te dire que c’est pas de ta faute, c’est plus fort que toi. Et oui, tu l’auras deviné, c’est encore l’ombre de ce maudit trauma.

10. T’as perdu l’appétit ou tu bouffes sans fin

Enfin, le dernier signe, c’est quand ta bouffe devient un problème. Soit tu manges plus rien, soit tu te gaves comme une oie. Ça aussi, c’est pas normal. C’est juste un autre signe que ton trauma te fout la vie en l’air.

Alors voilà, maintenant tu sais. Si tu te retrouves dans ces signes, fais pas l’autruche. Prends le taureau par les cornes et va chercher de l’aide. Tu verras, à plusieurs, on est plus forts. Allez, j’arrête de te saouler. Mais promets-moi de prendre soin de toi, ok ?

En conclusion

Si tu kiffes plus ta vie au quotidien, si tu pètes les plombs pour rien, si tu te fais des films, si tu te sens nul ou si t’as des problèmes de bouffe, faut que tu réagisses, mec. Tu peux pas rester comme ça. T’es peut-être passé par des trucs hard, et ce n’est vraiment pas cool, ce n’est pas une fatalité. J’y suis passé aussi, crois-moi, et la clé c’est de ne pas rester seul dans ton coin.

Ne sois pas gêné à l’idée de demander de l’aide, c’est pas une honte. Des gens sont là pour t’aider et ils sauront quoi faire. Y’a des thérapeutes, des coaches, des associations, des lignes d’écoute…Tu verras, une fois que tu commenceras à en parler, t’auras déjà fait un grand pas. Parce qu’au final, c’est dans ta tête que ça se joue. Faut juste que t’acceptes de te faire aider.

Allez, c’est pas un conseil, mais un ordre : fais-toi aider. Promets-le moi. C’est ta vie, t’as le droit d’être heureux, non? Alors, prends soin de toi et n’oublie jamais qu’y a toujours de l’aide, quelque part.

L’oeil du coach

Les traumatismes ne sont pas toujours évidents à identifier mais il existe des signes qui peuvent indiquer leur présence. Ces signes incluent des émotions fortes et fluctuantes, se sentir déconnecté de soi-même.

Tu peux aussi avoir des flashbacks du moment traumatisant, des troubles du sommeil, éviter les choses qui rappellent le traumatisme, perdre l’intérêt pour des activités quotidiennes, t’énerver facilement, imaginer constamment des scénarios catastrophes, te sentir nul constamment, et avoir des problèmes avec l’alimentation.

Si cela t’arrive, je ne peux que te conseiller de chercher de l’aide. L’important est de savoir que tu n’es pas seul et que des ressources sont disponibles pour t’aider à surmonter ton traumatisme, car oui, tu peux tout à fait te remettre d’un traumatisme. Et parler, même si cela peut te sembler dérisoire, c’est la clé, le chemin pour retrouver le calme et la paix.

Ajouter à mes favoris Ce article figure dans tes favoris (: 0

Voir mes favoris

à lire dans : Les actualités

  • ours blanc daniel wegner

    Tout savoir sur l’Effet Ours Blanc de Daniel Wegner : Explications et détails

    Stéphane/
    20/02/2024
  • saute dhumeur

    Pourquoi as-tu des sautes d’humeur? Les 8 raisons principales à découvrir

    Stéphane/
    20/02/2024
  • la pudeur

    Qu’est-ce que la pudeur, pourquoi la ressens-tu et est-ce une mauvaise chose?

    Stéphane/
    20/02/2024