Pourquoi se fermer en silence après la souffrance est-il néfaste ?

Hey, tu t’emmures dans le silence et tu crois que c’est la meilleure solution ? Hé ben non, tu te goures, mec. C’est vraiment nocif, tu comprends? J’ai vu que tu es mal, et je vais t’expliquer pourquoi garder tout pour toi, c’est néfaste. On a tous souffert. Pas besoin de te sentir minable. Juste, arrête de faire le dur, de garder tout en toi, de t’isoler dans ce silence qui te ravage. C’est clair ?
parler coaching se liberer

T’es muré dans le silence ? C’est mauvais!

T’en as assez d’être triste, de souffrir ? Je te vois, tu te refermes comme une huître, tu te mures dans le silence. C’est pas le bon plan, pote. T’sais quoi ? C’est carrément nocif ! Mais détend-toi, je suis là pour te faire comprendre pourquoi, OK ?

La souffrance, on l’a tous connue. T’as pas à en avoir honte, ce n’est pas une faiblesse. Qui n’a jamais trébuché ? L’important c’est de se relever, d’aller de l’avant, je sais, c’est bateau, ça fait développement personnel de supermarché. Et pourtant, quand tu ne dis rien, que tu gardes tout pour toi, que tu te terrasses dans le silence, ça devient ton pire ennemi.

oser sa voie

1€ par semaine
Moins cher que ton café ou ton thé
1€ par semaine ? C’est vrai, tu as raison, c’est de la merde ! Trace ta route.

T’as l’impression que t’es seul avec ta souffrance. Ça, on connaît tous. Mais le truc, c’est que si tu ne la partages pas, si tu n’en parles pas, personne ne pourra comprendre ce qui te bouffe à l’intérieur. Personne ne pourra te venir en aide. Personne ne pourra t’écouter, te soutenir, te réconforter.

Crache le morceau, brise le silence, tu verras, ça fait du bien !

T’inquiète pas, je ne vais pas te demander de raconter ta vie à la première personne venue, mais tu peux te confier à des proches, à quelqu’un en qui tu as confiance, ou même à un professionnel. C’est pas une honte de demander de l’aide. Au contraire, c’est une preuve de courage.

Tu trouves ça difficile de lâcher prise, de laisser sortir la douleur ? C’est normal. Mais je te jure, une fois que tu l’as fait, tu te sens plus léger. C’est comme si tu te débarrassais d’un poids énorme qui te pesait sur les épaules, sur le ventre.

Et puis, le silence, c’est du poison pour ton entourage aussi. Tu sais, quand tu te renfermes, quand tu ne dis rien, ceux qui tiennent à toi, ils se font du souci. Ils aimeraient t’aider, mais ils ne savent pas comment. Alors, en brisant le silence, en parlant de ce qui te fait souffrir, tu leur donnes aussi une chance de te soutenir.

Alors oui, la souffrance, c’est dur à vivre. Et oui, le silence, c’est tentant. Mais c’est pas une solution, mec. Si t’en parles, si tu lâches prise, si tu laisses sortir cette douleur qui te ronge, tu te sentiras mieux. Parce que tu n’as pas à porter tout ça seul. Parce que tu mérites d’être écouté. Parce que tu mérites d’être soutenu. Alors, tu vois, même si t’as mal, même si t’as peur, ne te mure pas dans le silence. Parle. Et avance.

Le murmure peut vaincre le silence, pote

C’est pas un signe de faiblesse, au contraire. Ça demande du courage de se confier, de dévoiler ses faiblesses. Ça prouve que t’es humain, que t’as des émotions. Et crois-moi, c’est mieux que d’être une coquille vide, murée dans le silence.

Regarde autour de toi, mec. Tu vois tes potes ? Sais-tu quoi ? Eux aussi, ils ont leur propre bordel. Ils ont aussi des moments où ils dépriment, où ils ont l’impression qu’ils ne s’en sortiront jamais. Mais tu vois, ils passent à travers parce qu’ils se confient, parce qu’ils partagent leur douleur.

Pas question de rester dans ton coin

La solitude, c’est toxique. Ça t’entraîne dans une spirale d’où il est dur de sortir. Mais t’es pas seul, mec. T’as des gens autour de toi qui tiennent à toi, qui sont prêts à t’écouter. Tu dois juste leur donner l’occasion de le faire, leur montrer que t’as besoin d’eux.

Et puis, ça peut aussi te faire du bien de consoler quelqu’un d’autre, tu sais. D’écouter les problèmes des autres, de donner un coup de main. Ça te rappelle que t’es pas seul, que t’es capable de faire du bien. Et ça, mec, ça peut faire toute la différence.

Alors, camarade, ne te laisse pas enfermer dans le silence. Laisse-la sortir, cette douleur. Parle. Crie si tu veux. Pleure si ça te soulage. Fais ce qu’il faut pour ne plus souffrir en silence. Parce que tu mérites mieux que ça, parce que tu as le droit d’être heureux.

Oui, la vie est dure, oui, la souffrance est réelle. Mais le silence, c’est pas la réponse. S’ouvrir, parler, partager, c’est le début de la guérison, pote. Alors, vas-y, n’hésite plus. Ou ouvre-toi, parle. Tu te sentiras tellement mieux. C’est déjà bien assez difficile ainsi, pourquoi en rajouter en gardant tout pour toi ?

En conclusion,

Camarde, c’est à toi de briser le silence, avec une phrase, un mot, un murmure. Ose affronter ce mur de silence. Ose dévoiler ta douleur. On n’a pas besoin de crier pour que ce soit entendu. N’oublie pas : ton chuchotement peut devenir une clameur, pouvant vaincre le silence assourdissant de ta souffrance. Et puisque le silence n’a jamais rien arrangé, arme-toi de courage et brise-le.

Ne reste pas coincé dans ta virilité toxique. Les larmes, les émotions, ça n’enlève rien à ta virilité. Au contraire, ça prouve que t’es vivant, que t’as un cœur, que t’es capable de ressentir, de donner et de recevoir de l’amour.

Souviens-toi, pote : le silence est le pire ennemi de la guérison. Parce que c’est en parlant, en partageant ta peine que tu pourras avancer. C’est en écoutant et en étant écouté que tu pourras guérir.

Allez, fais-nous confiance et franchis le pas. Tu verras, ça vaudra le coup. Parfois, un simple murmure peut devenir un cri de liberté, de victoire face à la douleur. Alors, fonce, pote, et brise ce putain de silence!

L’oeil du coach

Si tu es englué dans le silence, si tu laisses tes émotions internes tourbillonner sans jamais les exprimer, laisse-moi te dire quelque chose : ce n’est pas bon pour toi. La psychologie a prouvé à maintes reprises que garder tout pour soi peut avoir de graves conséquences sur la santé mentale.

Tu sais, Pierre, Paul ou Jacques, on a tous connu des moments sombres dans notre vie, des moments où on avait besoin de se confier à quelqu’un. Quand tu gardes tout pour toi, non seulement tu fais du mal à toi-même, mais tu écartes également ceux qui veulent t’aider.

D’après l’American Psychological Association, le fait de parler de ce que tu ressens peut être extrêmement bénéfique pour ta santé mentale. Cela permet de diminuer le stress, d’améliorer l’humeur, de renforcer le système immunitaire et de réduire le risque de dépression.

Il peut être difficile de commencer à parler de ses problèmes. Mais n’oublie pas que chaque voyage commence par un pas. Parfois, un simple murmure suffit pour briser le mur du silence. L’important est de ne pas laisser ces émotions toxiques s’accumuler à l’intérieur.

N’enferme pas ta souffrance dans le silence. Parle de tes problèmes, de tes peurs, de tes inquiétudes. N’aie pas peur de montrer ton côté humain, ta vulnérabilité. Il ne s’agit pas d’un signe de faiblesse, mais d’une preuve de courage. Et souviens-toi que tu n’es pas seul dans cette lutte.

Ajouter à mes favoris Ce article figure dans tes favoris (: 0

Voir mes favoris

à lire dans : Les actualités

  • ours blanc daniel wegner

    Tout savoir sur l’Effet Ours Blanc de Daniel Wegner : Explications et détails

    Stéphane/
    20/02/2024
  • saute dhumeur

    Pourquoi as-tu des sautes d’humeur? Les 8 raisons principales à découvrir

    Stéphane/
    20/02/2024
  • la pudeur

    Qu’est-ce que la pudeur, pourquoi la ressens-tu et est-ce une mauvaise chose?

    Stéphane/
    20/02/2024