Dépasser les Croyances Limitantes : Identifies et Surmontes tes Barrières Internes

Hey! Tu t’imagines incapable et coincé par des tonnes de croyances limitantes? Genre, ton petit syndrome de l’imposteur qui te freine à fond? T’as l’impression que t’arriveras jamais à te débarrasser de ce truc qui te colle aux yeux? Bon, j’vais te filer un coup de main avec un ouvrage qui va tout changer.
les croyances limitantes

Comment identifier et te débarrasser d’une croyance limitante

Te voilà face à toi-même et ta montagne de croyances limitantes qui te freinent. Sans même t’en rendre compte, tu te retrouves pieds et poings liés, freiné dans ton élan vers la réussite.

Arrêtons le coupable tout de suite : c’est cette petite voix interne, celle qui te dit « je n’y arriverai jamais », « je suis nul« , « je ne mérite pas de réussir ». 

Eh bien devine quoi ? Elle ment. Ces idées, ces certitudes qui te tiennent éloigné de tes objectifs sont souvent ancrées depuis l’enfance. C’est ce que l’on appelle le conditionnement. Et le jour où tu décides de t’en libérer, de transformer ces croyances en puissance positive, c’est une révolution.

C’est vrai, il n’est pas facile de repérer ces croyances, c’est un peu comme s’atteler à un travail de détective sur ton propre fil du temps. Mais, avec le bon coach, la thérapie adéquate ou même un ouvrage éclairant, tu peux entamer ce parcours. La première étape ?

Identifier ses croyances, les distinguer des faits. Comprends que le vrai problème n’est pas tant d’échouer, mais de ne jamais oser à cause d’une peur irrationnelle.

Jette un œil à ta vie, analyse tes succès et tes échecs – il y a des pépites d’or cachées dans chaque expérience. Tu es sans doute tombé sur l’analyse transactionnelle ou la programmation neurolinguistique ? 

Ces méthodes peuvent t’aider à mettre le doigt sur des croyances qui, once identified, n’attendent que toi pour être démantelées. Alors, prêt à faire sauter les verrous qui te freinent ? 

Prêt à retrouver cette intention positive qui te fera embrasser ton plein potentiel ? C’est parti pour la grande évasion : fais vite, car chaque jour qui passe est une occasion de plus pour évoluer et bousculer les limites que tu t’imposes.

Qu’est-ce qu’une croyance limitante ?

Chaque personne porte en elle un système de croyances qui forge sa réalité. Ces croyances se développent au fil de notre parcours de vie, de notre enfance à notre âge adulte, influençant considérablement notre perception du monde et de nos capacités.

Or, certaines d’entre elles, dites croyances limitantes, sont comme des chaînes qui nous freinent, nous empêchent d’atteindre notre plein potentiel, d’être vraiment heureux et épanouis dans notre vie personnelle comme professionnelle.

Les causes des croyances limitantes

La formation de ces croyances limitantes trouve souvent son origine dans l’enfance, par des phrases entendues qui s’ancrent en nous comme des vérités immuables.

Le manque de confiance, la peur de ne pas être à la hauteur, le syndrome de l’imposteur ou encore la peur d’échouer sont des exemples qui peuvent prendre racine très tôt et se perpétuer à l’âge adulte.

Face à une expérience négative ou une émotion forte, notre esprit cherche à éviter le conflit ou la souffrance en créant une croyance déformée, généralisée, qui peut devenir un veritable frein dans notre cheminement personnel.

Les conséquences sur nos vies

Les conséquences de ces croyances sont multiples et souvent délicates. Elles peuvent nous conduire vers un cercle vicieux où le doute et l’auto-sabotage tissent la toile de notre expérience de vie.

Imagine le potentiel inexploité, les opportunités manquées, les relations non épanouies à cause d’une croyance infondée, d’une peur irrationnelle qui te susurre que tu n’es pas capable, que tu ne merite pas le succès ou le bonheur, que tu es forcément destiné à échouer. Le poids de ces croyances est lourd et peut affecter ta santé émotionnelle et professionnelle.

A QUOI SERVENT LES CROYANCES

Les croyances servent de multiples fonctions essentielles dans notre vie. Elles forment le cadre à travers lequel nous interprétons et donnons un sens à notre monde. Voici quelques-unes de leurs fonctions clés :

  1. Structurer notre perception de la réalité : Les croyances aident à organiser et à filtrer notre compréhension du monde. Elles nous permettent de traiter l’information de manière cohérente et significative, en accordant de l’importance à certains aspects de notre environnement et en négligeant d’autres.
  2. Guider notre comportement : Les croyances influencent la manière dont nous agissons. Elles peuvent nous motiver à poursuivre certains objectifs ou, au contraire, nous dissuader de certaines actions. Les croyances agissent comme des règles internes qui dirigent nos choix et nos réactions.
  3. Fournir un sentiment de stabilité et de cohérence : Les croyances aident à donner un sentiment d’ordre et de prévisibilité à notre vie. Elles offrent un cadre stable pour comprendre les événements, ce qui est particulièrement important dans des situations ambiguës ou incertaines.
  4. Contribuer à notre identité : Nos croyances sont une partie intégrante de qui nous sommes. Elles reflètent nos valeurs, nos principes et notre vision du monde, jouant un rôle clé dans la formation de notre identité personnelle.
  5. Faciliter les interactions sociales : Les croyances partagées aident à créer un sentiment d’appartenance et de communauté. Elles facilitent la communication et la compréhension mutuelle en fournissant un langage et des concepts communs.

En résumé, les croyances sont fondamentales pour notre façon de vivre, d’interagir avec les autres et de nous comprendre nous-mêmes. Elles sont à la fois des catalyseurs de croissance et, parfois, des barrières au changement.

QUELS SONT LES TYPES DE CROYANCES 

Robert Dilts, un expert en programmation neuro-linguistique (PNL), identifie plusieurs niveaux de croyances qui impactent notre expérience de la vie et notre comportement. Ces niveaux sont structurés en une hiérarchie, allant des croyances les plus superficielles aux plus profondes :

  1. Croyances sur l’Environnement : Ces croyances concernent notre perception du monde extérieur et de notre place en son sein. Elles se rapportent à notre interprétation des situations, des lieux, et des événements, comme « Il est dangereux de sortir la nuit. »
  2. Croyances sur le Comportement : Elles se concentrent sur notre capacité à agir ou à accomplir certaines tâches. Ces croyances déterminent ce que nous pensons pouvoir faire ou ne pas faire, comme « Je suis capable de parler en public. »
  3. Croyances sur les Capacités : Ces croyances traitent de nos compétences et de nos talents. Elles influencent notre perception de ce que nous sommes capables d’apprendre ou de maîtriser, telles que « J’ai un talent naturel pour les langues. »
  4. Croyances sur les Valeurs et les Identités : Elles sont liées à notre sens de l’identité et à ce que nous considérons comme important dans la vie. Ces croyances forment le noyau de notre identité, comme « Je suis une personne honnête » ou « La famille est la chose la plus importante. »
  5. Croyances sur la Spiritualité ou la Connexion : Au niveau le plus profond, ces croyances concernent notre connexion à quelque chose de plus grand que nous, que ce soit la spiritualité, la religion, ou un sens universel de connexion, exprimées par des convictions comme « Nous sommes tous connectés » ou « La vie a un but supérieur. »

Chaque niveau de croyance influe sur ceux qui sont en dessous.

Par exemple, une croyance sur l’identité (je suis une personne compétente) influencera les croyances sur les capacités et les comportements.

Dilts souligne l’importance de travailler sur ces croyances à différents niveaux pour induire des changements significatifs et durables dans nos vies.

LES MOTS CLÉS POUR DÉTECTER UNE CROYANCE LIMITANTE

Il existe des mots clés, des phrases, qui sont comme des alertes, te signalant qu’une croyance limitante se cache peut-être derrière. Voici quelques-uns de ces indicateurs :

  1. « Je ne peux pas » : Quand tu te dis « Je ne peux pas faire ça » ou « Je ne peux pas être comme ça », c’est un signe fort qu’une croyance limitante te retient.
  2. « Toujours » et « Jamais » : L’utilisation de termes absolus comme « Je rate toujours » ou « Je ne réussis jamais » pointe vers des croyances limitantes généralisantes.
  3. « Je dois » et « Je devrais » : Ces expressions indiquent souvent que tu te sens contraint par des attentes extérieures ou des normes auto-imposées qui ne te correspondent pas forcément.
  4. « C’est impossible » : Quand tu penses que quelque chose est impossible, demande-toi si c’est réellement le cas, ou si c’est une croyance limitante qui te parle.
  5. « Les gens comme moi » : Si tu te trouves en train de penser « Les gens comme moi ne peuvent pas/ ne font pas ça », c’est un signe clair que tu t’enfermes dans une croyance limitative.
  6. « Si seulement » : Cette phrase traduit souvent un sentiment de manque ou d’impuissance, comme dans « Si seulement j’avais plus de talent ».
  7. « C’est trop tard » ou « Je suis trop vieux/vieille pour ça » : Ces phrases suggèrent que tu crois que tes opportunités sont limitées par ton âge ou par le temps.
  8. « Je ne suis pas assez » : Des pensées telles que « Je ne suis pas assez intelligent », « Pas assez beau », etc., sont de puissantes croyances limitantes.
  9. « Ce n’est pas pour moi » : Si tu te dis que certaines choses sont pour les autres mais pas pour toi, c’est souvent le signe d’une croyance limitante sur ce que tu mérites ou peux atteindre.
  10. « Ça a toujours été comme ça » : Cela indique une résistance au changement et une acceptation passive de l’état actuel des choses, même si elles ne te conviennent pas.
  11. « Je devrais être capable de… » : Cela implique que tu te compares à un standard souvent irréaliste ou à d’autres personnes.
  12. « C’est juste ma façon d’être » : Cette phrase suggère une résistance au changement, indiquant que tu crois que certaines caractéristiques de ta personnalité ou de ton comportement sont fixes et immuables.
  13. « Ce n’est pas pour des gens comme moi » : Une telle pensée sous-entend que tu te sens exclu de certaines opportunités ou expériences en raison de qui tu es ou de ta situation.
  14. « Il faut toujours… » ou « Il ne faut jamais… » : Ces expressions reflètent des règles rigides que tu t’imposes peut-être, basées sur des croyances limitantes.
  15. « Je ne mérite pas… » : Si tu te sens indigne de succès, de bonheur, d’amour, etc., c’est un signe clair d’une croyance limitante en matière de mérite personnel.
  16. « C’est la faute de… » : Blâmer les autres ou les circonstances pour tes défis peut indiquer une croyance que tu n’as pas le contrôle ou le pouvoir de changer ta situation.
  17. « Les choses ne changent jamais » : Un sentiment de fatalisme ou de résignation peut masquer une croyance limitante que tu es impuissant à effectuer des changements positifs.
  18. « Je n’ai pas de chance » : Cela suggère que tu penses que le succès est une question de chance plutôt que le résultat d’actions et de décisions.
  19. « Je ne suis pas le type de personne qui… » : Une telle pensée limite ce que tu crois possible pour toi-même, en te basant sur une identité fixe.
  20. « Cela ne marchera jamais » : Une telle négativité présumée peut être le signe d’une croyance limitante sur les possibilités de succès ou de changement.

En identifiant ces mots clés dans ton discours intérieur, tu peux commencer à déterrer et à remettre en question ces croyances limitantes.

N’oublie pas, ce sont juste des pensées, pas des faits. Tu as le pouvoir de les changer et de tracer ton propre chemin.

COMMENT DÉCONSTRUIRE UNE CROYANCE LIMITANTE

La prise de conscience est la première étape cruciale. Identifier ses propres croyances limitantes demande un véritable travail sur soi, une honnêteté impitoyable et une grande intelligence émotionnelle.

Cela peut passer par la thérapie, le coaching ou même des techniques d’auto-réflexion. Il s’agit d’un processus de transformation qui n’est pas exempt d’effort, mais sache-le, le jeu en vaut la chandelle.

Ce que tu trouvera au bout de ce chemin est la libération et la possibilité d’une vie repensée, où tes véritables désirs et capacités pourront s’exprimer pleinement.

Déconstruire une croyance limitante implique un processus de remise en question et de remplacement de cette croyance par une perspective plus positive et habilitante.

Voici un guide en 8 étapes pour y parvenir :

  1. Identifier la croyance limitante : Commence par reconnaître et définir clairement la croyance limitante. Cela peut être une affirmation négative sur soi-même, les capacités, ou le potentiel, telle que « Je ne suis pas assez bon pour réussir. »
  2. Comprendre l’origine de la croyance : Réfléchis à quand et comment cette croyance s’est formée. Souvent, ces croyances proviennent de nos expériences passées, de notre éducation ou de commentaires faits par d’autres.
  3. Questionner la validité de la croyance : Mets en doute la croyance en te demandant si elle est vraiment vraie. Utilise des questions telles que « Quelles preuves ai-je que cette croyance est vraie ? » ou « Y a-t-il des occasions où cette croyance n’a pas été vraie ? »
  4. Considérer l’impact de la croyance : Réfléchis à l’effet de cette croyance sur ta vie. Comment limite-t-elle tes actions, tes choix et tes opportunités ? Comment te sentirais-tu et que ferais-tu différemment sans cette croyance ?
  5. Créer une nouvelle croyance positive : Formule une croyance positive et habilitante qui contredit l’ancienne croyance limitante. Par exemple, transforme « Je ne suis pas assez bon » en « J’ai des compétences et des qualités uniques qui me conduisent au succès. »
  6. Trouver des preuves et des exemples : Cherche des exemples concrets et des expériences dans ta vie qui soutiennent cette nouvelle croyance. Cela aide à ancrer la croyance dans la réalité.
  7. Pratiquer et renforcer la nouvelle croyance : Intègre la nouvelle croyance dans ton quotidien. Cela peut être fait à travers des affirmations, des visualisations, ou en te mettant consciemment dans des situations qui renforcent cette nouvelle croyance.
  8. Évaluer et ajuster : Enfin, évalue régulièrement comment cette nouvelle croyance impacte ta vie. Sois ouvert à l’ajuster au besoin pour qu’elle serve au mieux tes objectifs et ton bien-être.

Ce processus de déconstruction nécessite de la patience et de la pratique, mais il est fondamental pour surmonter les barrières auto-imposées et progresser vers un épanouissement personnel plus profond.

Passer à l’action : changer ses croyances pour changer de vie

Transformer une croyance limitante en croyance ressource est possible ! Ça commence par une petite action, puis une autre.

Chaque pas est une victoire sur votre ancien soi. Cela requiert une détermination sans faille et une volonté de faire face à la peur, de prendre des risques et d’oser voir grand.

Il est temps de changer les « Je ne suis pas capable » en « Je suis en train d’apprendre », les « Je n’arriverai jamais » en « Je suis en plein progrès ».

La reprogrammation de tes pensées à travers la méthode Coué, la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) ou la pratique de la pensée positive sont des échelons vers la réappropriation de ton pouvoir illimité.

EN CONCLUSION

En conclusion, les croyances jouent un rôle fondamental dans la façon dont nous percevons et interagissons avec le monde.

Elles façonnent notre réalité, influencent nos comportements et décisions, et sont profondément ancrées dans notre identité.

Robert Dilts, dans son modèle de la Programmation Neuro-Linguistique, démontre que les croyances s’organisent en niveaux hiérarchiques, allant de l’environnement jusqu’à la spiritualité.

Chaque niveau a un impact significatif sur les niveaux inférieurs, affectant notre compréhension de nous-mêmes et du monde qui nous entoure.

Les croyances limitantes, en particulier, peuvent restreindre notre potentiel et notre croissance personnelle.

Elles sont souvent basées sur des perceptions erronées ou des expériences passées négatives.

Cependant, il est possible de les déconstruire par un processus de remise en question, de compréhension de leur origine, et de remplacement par des croyances plus positives et habilitantes.

Ce processus nécessite une introspection profonde, un engagement à remettre en question nos perceptions longtemps tenues pour acquises, et une volonté de cultiver activement des pensées plus constructives.

Au final, comprendre et remodeler nos croyances est un voyage personnel vers une plus grande conscience de soi, l’autonomisation et l’épanouissement.

En transformant nos croyances limitantes, nous ouvrons la porte à de nouvelles possibilités, à un potentiel accru et à une vie plus riche et plus satisfaisante.

L’œil du Coach

Croire en toi-même peut te sembler difficile, surtout si les injonctions de la société t’ont placée dans une catégorie où tu te sens moins aidante. Peut-être te voies-tu comme cette femme qui doit sans cesse prouver sa valeur, entraînant un syndrome bien identifié : celui de l’imposteur.

Je t’explique, ce n’est pas juste une petite histoire. Des études scientifiques, comme celle de la psychologue Pauline Rose Clance, ont corroboré cette tendance à douter de ses propres compétences, liée à l’estime de soi.

Il est temps de libérer ton potentiel. Chaque jour, prends un petit moment pour toi, sans te sentir coupable du plaisir que cela t’apporte. Se libérer de ce blocage est un exercice quotidien. Retenir un seul conseil : sois clément avec toi-même.

En fait, Émile Coué et ses travaux sur l’autosuggestion l’ont bien mis en avant : un individu a tendance à atteindre un objectif plus sûrement s’il croit en sa réussite. Toi aussi, re-programme tes croyances.

À la place de « je suis incapable », imagine « je fais des efforts et je progresse ». L’exemple de croyance que je te donne là n’est pas anodin, c’est une injonction positive à travailler dur pour soi, et non pour répondre aux attentes des autres.

Débarrasse-toi de cette croyance négative qui te rend esclave de ton propre jugement. Dans le développement personnel, la valeur de vérité d’une affirmation n’est pas ce qui importe le plus, mais bien la capacité de celle-ci à te libérer ou à te retenir dans ta zone de confort.

Chaque effort pour sortir de cette zone est un pas de plus vers le succès dans ta vie professionnelle et personnelle.

Et si c’est difficile, croyons ensemble que tu pourras y arriver. N’oublie jamais que la confiance en soi se construit dans une relation, que ce soit avec toi-même ou avec les autres. Le contact physique, un regard bienveillant, ou un simple encouragement peuvent grandement augmenter ton estime personnelle. Tu es consciente ou inconsciente de ces petites choses, elles te façonnent.

Ose le parfait lâcher prise, fais-toi plaisir, et vois comment ta vie s’illumine petit à petit.

Sois fière de toi, chaque petit succès est une grande victoire. Ta carrière, ta personnalité, et tes relations s’épanouiront de manière positive et authentique.

Souviens-toi, il ne s’agit pas de devenir un autre individu parfait, mais d’être toi, parfaitement à l’aise avec qui tu es.

LIVRES

Classé dans :

nouveau

Ras le bol de recevoir des mail ?

Alors, j’ai exactement ce qu’il te faut. Reçois les news du WhyIsLife via la messagerie Telegram, chaque soir, vers 21h00. Simple, rapide, gratuit.

Accès immédiat, simple et gratuit

prg confiance

à lire dans : Vivre avec soi

  • equilibre psychologique

    à la recherche de ton équilibre mental

    Stéphane
    /
    09/05/2024
  • jouer un role

    Pourquoi tu ne dois pas jouer un rôle dans ta propre vie

    Stéphane
    /
    09/05/2024
  • inconscient

    l’inconscient : Comprends son rôle et sa signification

    Stéphane
    /
    24/04/2024

à lire dans : Dossier Psychologie

  • vide emotionnel

    Le vide émotionnel, c’est quoi

    Stéphane
    /
    16/05/2024
  • culpabilite survivant

    La culpabilité du survivant

    Stéphane
    /
    15/05/2024
  • theorie attachement john bowlby

    Comprends la théorie de l’attachement de John Bowlby en details

    Stéphane
    /
    13/05/2024