Peur de ne pas être assez

Hé toi là ! Oui toi ! Tu te laisses plomber par tes doutes ? Tu te crois pas à la hauteur? Alors écoute bien : c’est du bidon, de la foutaise ! Tu te flingues tout seul et c’est pas bon du tout. T’es bien plus qu’assez de tout ce que tu te dis manquer! Il faut que tu réalises que le plus important, c’est pas ce que les autres pensent, mais c’est que TOI tu croies en toi-même. Alors stop! Remonte la pente et arrête de te sous-estimer. C’est l’heure de te faire confiance, enfin!
je ne suis pas assez

Il est temps d’arrêter de te sous-estimer

Stop! Fait volte-face un instant et prends le temps de vraiment te regarder. Tu te trouves pas assez bien, pas assez malin, pas assez fort, pas assez beau ?

A qui tu veux faire croire ça, à toi-même ? Tu te fourres le doigt dans l’œil jusqu’au coude, crois-moi.

L’intelligence, la beauté, la force, la bonté, tout ça, ce n’est pas une question de comparaison avec le voisin.

C’est une question de persévérance, de travail et surtout d’estime de soi. Parce que, tu sais quoi ? Personne ne pourra jamais avoir autant de toi que toi-même.

Prenons l’exemple de la beauté. Tu te dis « je ne suis pas assez beau ». Au nom de quoi? Des standards de beauté qu’on nous vend à longueur de journée ? Tu es unique, tu as un charme particulier qui n’appartient qu’à toi.

Et puis, la beauté ça se travaille! Une bonne hygiène de vie, du sport, des soins appropriés. Et puis surtout une attitude, une confiance qui illumine ton visage bien plus que n’importe quel artifice.

Ça marche aussi pour l’intelligence. Tu te dis « Je ne suis pas assez intelligent ». Et si je te disais que l’intelligence, ça se travaille aussi? Tu peux lire, étudier, apprendre tout au long de ta vie.

L’intelligence, c’est aussi savoir discerner, comprendre, se montrer curieux. Alors arrête de te rabaisser, prends un livre, ou ouvre une page Google, et nourris-toi!

Investis en toi, et tu seras surpris

Parlons maintenant de la force et de la bonté. Tu dis « je ne suis pas assez fort, pas assez bon ». Qui a dit que tu devais être un héros tout-puissant, une sorte de demi-dieu souriant en toutes circonstances ?

Non, la force réside dans ta capacité à te relever après les échecs, à tirer des leçons de tes erreurs. Et la bonté, elle est dans le geste du quotidien, dans le sourire que tu offres à la vieille dame de ton immeuble ou dans le café que tu achètes à un sans-abri.

Investis en toi, fais le travail nécessaire pour trouver en toi ces ressources que tu crois absentes. Euh, quoi ? Tu t’imagines sûrement les mois d’effort et de sacrifice que cela implique.

Roh, c’est pas la mer à boire ! D’ailleurs, tu n’as pas à le faire seul. Va voir un coach, parle à tes amis, à ta famille. On est là pour ça, pour s’entraider.

Mais surtout, ne te mésestime plus. Fais taire cette petite voix qui te dit que tu n’es « pas assez… ». Remplace-la par : « Je suis assez, je suis prêt à travailler pour être encore mieux, pour exploiter tout mon potentiel. »

Saches que tu as en toi des qualités, des talents qui ne demandent qu’à être déployés. Alors assez de te mentir à toi-même. Prends ton courage à deux mains et reconnais-toi à ta juste valeur. Parce qu’au fond, la seule personne qui doit croire en toi, c’est bien toi.

Instaure le changement dès aujourd’hui. Tu es assez. Tu es bon. Tu es fort. Tu es beau. Tu es intelligent. Tout simplement.

Occupe-toi de ta santé mentale, elle en vaut la peine

Puisqu’on est en plein dans le sujet, attaquons-nous à ce qui peut souffrir le plus dans l’histoire : ta santé mentale. Quoi ? Tu croyais que t’es le seul à te sous estimer ? À croire que tu n’es pas bon assez ou assez « quelque chose » ?

Détrompe-toi, c’est une gangrène qui ronge un bon paquet de monde. Les conséquences, tu les vois pas venir, mais elles sont là, tapies dans l’ombre.

Ton estime de toi en prend un coup, certes, mais toutes ces pensées négatives, elles déclenchent des réactions en chaîne : stress, anxiété, dépression… Bref, un sacré foutoir dans ta tête.

La solution ? Tu l’as déjà en toi. Tu dois simplement arrêter de comparer ton chapitre 1 à la fin du livre des autres. Cela mène seulement à la frustration et la déception. Chacun a sa propre histoire, son propre rythme, son propre destin.

Les conséquences de la sous-estimation sont la destruction, mais aussi la création

Regarde les gens qui ont réussi. Ils étaient sûrement moins dans le déni. Au contraire, ils ont cru en leur potentiel, en leur rêve. Ils ont pris le risque, ont échoué, se sont relevés, ont recommencé, ont réussi.

Le chemin est rarement linéaire, mon vieux. Plus tu te sous-estimes, plus tu répètes à toi-même que tu ne peux pas faire quelque chose, plus tu crées de barrières et d’obstacles pour toi-même.

À l’inverse, plus tu crois en toi, plus tu auras de chances d’ouvrir de nouvelles portes, de rencontrer de nouvelles personnes, d’opportunités et de succès. Vas-y, fonce, améliore-toi, subis des échecs, rebondis, réussis. La vie, c’est pas un long fleuve tranquille, c’est plutôt une vague que tu apprends à dompter.

Ne laisse pas la peur de l’échec ou du jugement des autres te freiner. La victoire est au bout du tunnel pour ceux qui n’abandonnent jamais. Crois en toi, parce que si tu ne le fais pas, qui le fera ?

Rappelle-toi : tu es assez. Assez intelligent, assez beau, assez fort, assez bon. Tu n’as pas à prouver quoi que ce soit à personne, sauf à toi-même. Et tu sais quoi ? Si quelqu’un ne te respecte pas pour ce que tu es, c’est son problème, pas le tien.

Alors arrête de te sous-estimer. C’est le moment de briller, de révéler au monde entier qui tu es vraiment et de quelle manière tu peux apporter une valeur ajoutée à ce monde à ta façon unique. Tu as tout dans le ventre! Vas-y, montre-nous, on t’attend!

En conclusion

C’est simple en fait, arrête de te faire du mal à l’intérieur. Cesse de te rabaisser, d’écouter ce dialogue intérieur qui te dit que tu n’es pas assez. Car tu es suffisant. Tu es capable. Tu es fort. Tu as tout ce qu’il faut pour réussir.

Cette clé, c’est toi qui la détient. C’est toi qui décide de ta valeur, personne d’autre. Donc, occupe-toi de ta santé mentale, bosse dessus, prends-en soin. Elle est précieuse, tu es précieux.

Prends soin de toi parce que c’est toi seul qui vit dans ta tête. Et crois-moi, elle est bien plus agréable quand tu arrêtes de te juger, de te critiquer. Si tu apprends à t’aimer, à te respecter, à croire en toi, tu verras que le monde autour de toi se transformera aussi. T’as tout à y gagner, rien à perdre.

Alors, fais-toi confiance et agis, parce qu’au final, ta santé mentale, c’est ton bien le plus précieux. Si tu te sens pas bien dans ta tête, rien d’autre ne marchera.

Alors, respecte-toi, fais-toi plaisir, fais-toi confiance. Car tu en vaux la peine. Tu mérites le bonheur, la réussite, l’amour, la joie… et tout cela commence par prendre soin de ta santé mentale.

Bouge-toi, c’est ta mentalité qui manie le gouvernail de ta vie. Alors fais le bon choix, occupe-toi de ta santé mentale, elle en vaut sacrément la peine.

L’oeil du coach

Arrête-toi un instant, suspends ton jugement et prends le temps de vraiment te regarder, avec bienveillance et honnêteté. Tu te trouveras peut-être surpris par ce que tu vois : un individu capable, intelligent, fort, et oui, beau, à sa manière unique.

Les normes sociales courantes peuvent te faire douter. Cela étant, rappelle-toi que l’estime de soi ne se mesure pas à l’aune de ces standards généralement biaisés.

As-tu jamais remarqué à quel point nous avons tendance à valider les données qui confirment notre vision négative de nous-même, et à ignorer celles qui la défient ?

Cette attitude se nomme simplement une ‘préférence pour la confirmation‘ en psychologie. Tu es non seulement la somme de ce que tu penses être, mais également de ce que tu choisis de croire de toi-même.

Une étude publiée dans le Journal de Psychologie Applied a démontré que les personnes se percevant comme physiquement attrayantes étaient plus confiantes et se valorisaient davantage. De même, ceux qui se voyaient comme intelligents gagnaient en estime de soi. Suivant cette logique, qu’arriverait-il si tu choisissais simplement de croire en toi ?

Il est important de comprendre que ta perception de toi-même est exactement cela – une perception. N’est-il pas incroyable qu’en changeant cette perception, tu peux effectivement changer ta réalité ?

Au lieu de te dire : « Je ne suis pas assez bon », que dirais-tu de : « Je suis en constante évolution, et chaque jour, je deviens meilleur » ?

N’attends rien des autres. Fais-le pour toi, car tu en es digne. Vas-tu continuer à t’aveugler à ton propre potentiel ? Ou vas-tu relever le défi de te voir sous un jour plus positif, plus authentique et plus juste ?

Prends le volant, donne une nouvelle direction à ta vie. Crois en toi, car tu es suffisamment bon, suffisamment intelligent, suffisamment beau, suffisamment fort et suffisamment digne.

Et surtout, tu vaux l’effort. Alors, dès aujourd’hui, aies le courage de te voir comme tu es vraiment : unique, précieux et capable de toutes les réussites.

nouveau

Ras le bol de recevoir des mail ?

Alors, j’ai exactement ce qu’il te faut. Reçois les news du WhyIsLife via la messagerie Telegram, chaque soir, vers 21h00. Simple, rapide, gratuit.

Accès immédiat, simple et gratuit

prg confiance

à lire dans : Vivre avec soi

  • equilibre psychologique

    à la recherche de ton équilibre mental

    Stéphane
    /
    09/05/2024
  • jouer un role

    Pourquoi tu ne dois pas jouer un rôle dans ta propre vie

    Stéphane
    /
    09/05/2024
  • inconscient

    l’inconscient : Comprends son rôle et sa signification

    Stéphane
    /
    24/04/2024

à lire dans : Dossier les grandes peurs

  • peur de l inconnu

    Surmonte La peur de l’inconnu en 3 étapes

    Stéphane
    /
    16/05/2024
  • peur de l engagement

    Comment reconnaître les symptômes de la peur de l’engagement ?

    Stéphane
    /
    27/02/2024
  • peur de vieillir

    Comment surmonter ta peur de vieillir

    Stéphane
    /
    27/02/2024