WhyIsLifeCroissance personnelleSurmonter les souffrancesQu’est-ce que la compassion ? Comprends son importance et sa signification

Qu’est-ce que la compassion ? Comprends son importance et sa signification

stephane briot whyislife orange 1

Stéphane

Prêt pour un saut dans le grand bain de la compassion? Mais non, j’parle pas de tendre l’oreille à ton pote qui râle contre son boss. Faut te creuser les méninges, comprendre que l’autre a mal. C’est pas de la sympathie, ni de la charité déguisée. C’est te foutre dans les pompes de l’autre, ressentir sa douleur, pas comme si c’était la tienne, mais être capable d’imaginer ce qu’il endure. Tout ça sans juger, juste en étant bienveillant. Allez, suis-moi, je vais t’expliquer la manière.
la compassion

Plonge, tête première, dans l’océan de la compassion

Tu sais, la compassion, c’est pas seulement un joli mot à balancer pour avoir l’air d’un bon samaritain. Non, non, pote! C’est pas que de la charité, et c’est certainement pas de la pitié. Alors quoi? Qu’est-ce que c’est, la compassion?

C’est cette capacité, que tu as en toi, à comprendre qu’autrui souffre. Mais attention, je parle pas de la sympathie, qui elle, est l’émotion que tu ressens quand tu vois l’autre souffrir. Non, la compassion, c’est un cran au-dessus.

C’est quand tu comprends l’autre, que t’arrives à te mettre à sa place, que sa peine devient un peu la tienne, pas parce que t’en souffres, mais parce que tu peux imaginer ce qu’il ressent. Et tout ça, sans jugement, avec bienveillance.

Je sais ce que tu te dis! Comment on fait ça? Par exemple, t’imagines, t’es dans le métro, y a une dame âgée qui monte, elle peine à se déplacer et il n’y a pas de places libres.

Certains l’ignorent, d’autres la regardent avec peine, comme s’ils pouvaient absorber sa douleur. Toi, tu te lèves, tu lui offres ta place. Pas parce que t’as pitié, mais parce que tu peux imaginer ce qu’elle ressent, être debout dans un métro bondé, se sentir faible.

L’action, l’arme secrète de la compassion

C’est là que tu vois la subtilité de la bête : la compassion, elle est active. Elle te pousse à faire quelque chose pour soulager la souffrance de l’autre. Elle est motivée par l’amour, pas par le devoir.

Tu vois, créer des liens avec les autres, comprendre ce qu’ils ressentent et agir sans attendre quelque chose en retour, c’est ça, la compassion.

Considerons une autre scène. Ton meilleur ami vient de se faire larguer. Il est en morceaux. Tu pourrais lui dire “c’est la vie, ça passera”. Mais bon, c’est pas du tout empathique ça, n’est-ce pas?

À la place, tu choisis de l’écouter, de lui offrir ton épaule pour pleurer, de lui faire savoir que tu es là pour lui, même si ça te fend le coeur de le voir comme ça. C’est ça la compassion, ce faire-valoir bienveillant et empathique.

Alors mon pote, maintenant que tu en sais plus, regarde autour de toi. Les occasions de faire preuve de compassion ne manquent pas. Ça peut être un mot gentil pour un collègue qui passe une mauvaise journée, un sourire pour un inconnu dans la rue, une main tendue à un ami dans le besoin.

Les causes et conséquences de la compassion

Alors, rentrons dans le vif du sujet. Pourquoi donc tu devrais te montrer plus compatissant toi? Eh bien, pour plusieurs raisons en fait.

Je vais commencer par la plus belle d’entre elles : adopter la compassion peut t’aider à te trouver une certaine paix intérieure. C’est pas un truc de philosophie ésotérique, non! C’est du bon sens pur.

Quand tu te focalises sur le bien-être des autres, tu te détournes de tes propres problèmes, tu t’en fais moins et pouf, le stress s’évapore. À tel point que certaines études ont démontré que la compassion pouvait réduire les risques de dépression et d’anxiété. Pas mal, hein!

Ensuite, la compassion ça crée du lien. Ça, c’est plutôt logique. Si tu es bienveillant, et que tu comprends les autres, ils vont probablement voir que t’es une sacrée bonne personne et ils vont vouloir être proches de toi. Ça peut donc améliorer tes relations, te faire des amis, et ça c’est précieux!

Et puis, pour terminer, être compatissant peut t’amener à l’action. Ta compassion peut vraiment faire bouger les choses, tu vois? Si tu vois quelqu’un souffrir et que tu te mets à sa place, tu risque très vraisemblablement de vouloir aider cette personne. Tu peux faire une différence!

Bon, tu vois donc que la compassion a des causes et des conséquences. Les causes, tu les as en toi, ça vient de ton empathie pour les autres. Les conséquences, c’est des bienfaits pour toi et pour ton entourage.

Mais, attention! La compassion n’est pas une finalité. Elle est là dans le but de soutenir, de comprendre, d’aider et d’aimer sans rien attendre en retour. Ne fais pas l’erreur de t’en servir pour te donner l’air d’un saint ou pour espérer un retour sur investissement.

Rabibochons le monde un geste à la fois

Alors, convaincu de la puissance de la compassion maintenant? Prêt à changer le monde, un geste à la fois? Ah, je le savais! Tu es une âme brillante, tu ne vas pas laisser l’indifférence te dicter ta conduite.

Alors viens, prenons ce pacte. Engageons-nous à être plus compassionnés, à montrer notre amour et notre soutien à ceux qui en ont besoin, sans rien attendre en retour, pas même un sourire.

Mais n’oublie pas, pote, de te montrer compréhensif avec toi-même aussi. Oui, toi aussi tu as besoin parfois d’un peu de compassion. Parce que si tu n’es pas capable de l’être envers toi-même, comment pourrais-tu l’être envers les autres?

Allez, viens, rejoins-moi dans cet océan de compassion. Jette-toi dedans, sans peur, sans retenue.

C’est ensemble que nous ferons une différence. Et peut-être qu’à notre petit niveau, nous pouvons commencer à rendre ce monde un peu plus humain, un peu plus beau, un jour après l’autre.

Alors, on plonge ensemble, toi et moi, la tête la première?

En conclusion

Camarade, on peut dire que la compassion, c’est pas juste de l’hocus pocus ou une histoire inventée par des braillards émotifs. La compassion, ça a du poids, de la valeur, tu piges?

C’est un truc qui peut te préserver de la dépression et de l’anxiété, qui peut t’offrir de belles relations, te faire des amis, et même te conduire vers l’action, pour faire bouger les choses. Ouais, parce que t’as la capacité de changer le monde, c’est ça que je veux que tu comprennes.

Maintenant, pousse ta compassion là où ça fait le plus mal. Tends la main à celui qui est dans le caniveau, soit le remède de celui qui souffre, bute-toi contre l’injustice, essaie de comprendre plutôt que de juger, pose un acte de compassion et d’amour sans rien attendre en retour, pas même un sourire.

Et hey!, fais pas l’erreur de penser que tu as rien à gagner dans le truc, bien au contraire! Tu te rapprocheras de la paix intérieure, t’auras de nouvelles relations, de nouveaux potes… Des choses qui valent bien plus que l’or, crois-moi.

Mais, n’oublie pas, fais preuve de compassion envers toi-même aussi. Allez, embarque avec moi dans ce mouvement de compassion. Ensemble, on peut vraiment faire redémarrer cette machine qu’est le monde, on peut lui donner l’élan dont il a besoin pour virer vers le bon côté, celui de la compassion.

Alors, tu es prêt à plonger avec moi dans l’océan de la compassion ? Toi et moi, on peut faire la différence. Allez, viens, on s’engouffre dans le grand bain!

L’oeil du coach

Cet article exprime l’importance de faire preuve de compassion envers les autres et envers soi-même. Il décrit la compassion non pas comme un acte de charité ou de pitié mais comme la capacité à comprendre la souffrance d’autrui, se mettre à sa place et agir avec bienveillance pour alléger cette souffrance. Il distingue clairement la compassion de la sympathie, qui n’est qu’une réaction émotionnelle à la souffrance d’un autre.

L’auteur explique ensuite que la compassion n’est pas passive, elle nous pousse à agir. Cette idée est illustrée par un exemple où le lecteur est invité à se mettre à la place d’une personne âgée dans un métro bondé. L’article souligne ensuite que la compassion contribue à l’établissement de liens plus profonds avec les autres et favorise un monde plus humain.

Dans la troisième section, l’auteur énumère les bienfaits de la compassion qui incluent la paix intérieure, l’amélioration des relations personnelles et la motivation pour passer à l’action pour aider autrui. Il met aussi en garde contre l’utilisation de la compassion comme un moyen d’obtenir quelque chose en retour, insistant sur le fait que la véritable compassion se donne sans attendre de retour.

Enfin, l’auteur encourage le lecteur à faire preuve de compassion en commençant par soi-même et à rejoindre un mouvement de compassion pour rendre le monde plus humain et plus beau. Il termine en demandant au lecteur s’il est prêt à plonger avec lui dans l’océan de la compassion.

partage avec tes amis ou collègues, merci (:

stephane briot whyislife orange 2