Pourquoi est-ce incroyable de vivre avec la peur ?

Eh bien, t’es prêt pour un tour de montagnes russes ? On va parler de la peur. Tu sais, ce sentiment qui fout les chocottes quand tu dois prendre une décision ? On dirait qu’elle nous fout des bâtons dans les roues, mais est-ce vraiment ça ? On va secouer cette idée, et carrément la faire pivoter. Qu’est-ce que tu dirais si je te disais que la peur, c’est ton meilleur pote dans la vie ? Intrigué ? Allez, reste avec moi et découvre comment ça marche.
vivre avec la peur

Peur, ce doux compagnon

Ah, la peur. Ce frisson délicieux qui t’envahit quand tu as un choix à faire, une décision à prendre. C’est comme un vieux copain, n’est-ce pas ? Toujours là pour te rappeler ce qui peut mal tourner.

Camarade, la peur c’est comme ce copain qui te parle sans cesse des méfaits du soleil chaque fois que tu veux profiter d’une journée à la plage.

T’as déjà ressenti cette sensation de paralysie, non ? Quand tu as envie de passer à l’action, mais que t’es cloué sur place parce que t’as peur de te planter. T’as déjà essayé de préparer un grand dîner pour tes amis, puis laissé tomber parce que la recette te semblait trop compliquée ?

Cette peur, mon ami, tu la traînes comme un boulet. Mais est-ce vraiment un problème ? Pourquoi changer ? La peur est là pour te protéger, n’est-ce pas ?

Elle te rappelle que l’échec, c’est moche. Rester dans ta zone de confort, c’est si confortable. Pourquoi prendre des risques ?

Au passage, si tu acceptais de te pardonner pour tes échecs passés ? Non, tu as raison. Tu as fauté ! Tu as raisons de te flageller encore et encore, et encore.

La peur, ton meilleur coach

Peur de l’échec. Peur de décevoir. J’connais un gars, Jean-Michel. Un type sympa, toujours prêt à aider les autres, mais incapable d’avancer dans sa vie. Il a ce projet de monter sa propre entreprise.

Le truc, c’est qu’il a peur. Peur d’échouer. Alors, il reste là, dans son coin, à aider les autres à réaliser leurs rêves, pendant que les siens s’envolent.

Et puis, tu vois, la peur est un excellent moyen de ne pas faire face à la réalité. T’as remarqué comment c’est plus simple de remettre à demain ?

Comment c’est réconfortant de te dire que tu ne peux pas ? T’es à l’abri de la critique. T’es à l’abri de l’échec.

La peur à ton service

Mais tu sais quoi ? La peur est un excellent outil au service de ton évolution. Oui, tu m’as bien entendu. C’est elle qui te tire vers le haut, qui te pousse à repousser tes limites.

Tu veux un exemple ? Pense à ce premier plongeon dans une piscine. Avant de sauter, t’étais tétanisé. Et puis tu as plongé. Et puis t’as nagé. Et puis t’as réussi, et voilà.

Alors, pourquoi ne pas l’utiliser comme moteur de tes projets ? Pourquoi ne pas la regarder en face et lui dire: « Salut, Peur ! Je te vois et je te respecte. Mais tu ne m’arrêtes pas.« ?

C’est ça, la force, mon camarade. C’est cette petite voix qui te dit d’aller de l’avant malgré les obstacles. De se jeter à l’eau, même si t’es pas sûr de savoir nager.

Tu sais, dans ma pratique de coach, j’ai vu passer des centaines de Jean-Michel. Des gens talentueux qui se perdent dans l’immobilisme par peur de l’échec.

Chaque fois qu’ils franchissent enfin le cap, ils se rendent compte que la peur n’était que fumée. Que l’échec n’est qu’apprentissage. Que chaque chute est une occasion de se relever plus fort.

Tu vois, la peur est un fabuleux motivateur. Laisse là te guider, sans t’empêcher d’agir.

Tu veux aller plus loin ? Jette un œil sur le magazine Why is Life. Crois-moi, ça va te donner une autre perspective sur ce que tu peux accomplir en compagnie de Madame Peur.

Peur, camarade, c’est ton nouveau mantra. Ne la fuis plus. Accueille-la, travaille avec elle. Tu m’en diras des nouvelles.

Le pourquoi du comment

C’est simple, tu vois. La peur vient de notre cerveau, de cette partie archaïque qui nous a aidés à survivre durant des millénaires.

Tu sais, cette voix dans ta tête qui hurle « danger » quand tu es sur le point de te lancer, d’essayer quelque chose de nouveau.

Cette voix, elle vient de la partie de ton cerveau qui ne fait pas la différence entre un danger réel, comme un lion affamé qui te poursuit, et un danger abstrait, comme l’idée de monter ta propre boîte.

Elle veut te protéger, c’est sûr. Mais le truc, c’est qu’elle voit le danger là où il n’y en a pas. Elle te fait croire que l’échec est aussi dangereux et mortel qu’un prédateur en chasse. Elle ne veut pas que tu sortes de ta zone de confort.

Les conséquences de ce compagnon de vie

Et les conséquences ? Oh, mon camarade, elles sont partout autour de toi. Regarde autour de toi. Combien de personnes restent coincées dans un boulot qu’elles détestent parce qu’elles ont peur de changer, peur de l’inconnu ?

Combien de talents sont enfouis, de rêves éteints avant même d’avoir été explorés ? La peur, mon ami, est le grand geôlier de notre potentiel.

Elle nous enchaîne à la complaisance, nous faisant croire que la sécurité est préférable au risque de vivre pleinement.

Mais sais-tu quoi ? Cette sécurité est illusoire. C’est un piège confortable, douillet, qui étouffe lentement mais sûrement la flamme en nous. Tu vois, vivre avec la peur, c’est accepter un compromis décevant avec la vie.

C’est regarder en arrière, des années plus tard, avec un cœur lourd de regrets, se demandant « et si ? ». C’est laisser le doute t’immobiliser, te paralyser face aux décisions qui pourraient t’ouvrir les portes d’une vie plus riche, plus épanouissante.

La peur nous fait perdre des occasions inestimables de croissance, de découverte, d’amour, et d’aventure. Elle nous empêche de forger des relations significatives, par peur de se montrer vulnérable, par peur de l’échec ou du rejet.

Mais, camarade, le véritable échec, n’est-ce pas de ne jamais avoir essayé ? De n’avoir jamais osé vivre selon tes propres termes ?

La peur, si on la laisse gouverner nos vies, nous condamne à une existence de spectateur, regardant les autres poursuivre leurs passions, réaliser leurs rêves, tandis que nous, nous restons à la marge, nourrissant un vide intérieur qui ne cesse de grandir.

Rappelle-toi, mon ami, la vie est un risque. Aimer est un risque. Chasser tes rêves est un risque. Mais c’est dans ce risque que réside la beauté de l’existence.

C’est là, dans ces moments de pure incertitude, que nous nous sentons le plus vivants, que nous découvrons qui nous sommes réellement et de quoi nous sommes capables.

Alors, je te le demande, vas-tu laisser la peur dicter le cours de ta vie ? Ou vas-tu saisir le gouvernail avec détermination, prêt à naviguer à travers les tempêtes, pour explorer les océans inconnus de ton potentiel ? La décision t’appartient. Mais souviens-toi, chaque grande histoire commence par un choix courageux.

En conclusion

Tu l’as compris, on est tous des victimes de notre propre cerveau paranoïaque. Mais la bonne nouvelle, c’est que tu peux apprivoiser cette peur. Comment ?

En apprenant à distinguer entre un véritable danger et une peur infondée. C’est pas facile, je te l’accorde. Ça demande du travail et de l’auto-discipline.

Il faut que tu t’entraînes à contrer cette voix qui te pousse à regarder sans cesse derrière toi, qui te fait douter de chaque décision que tu prends. Tu dois lui dire: « Hey, je suis pas d’accord avec toi. Je suis prêt à prendre des risques, à sortir de ma zone de confort. »

Vas-y, fonce. Qu’est-ce que tu as à perdre, à part une vie de regrets et de « si seulement » ? Oui, tu risques d’échouer. Et alors ? L’échec fait partie du processus d’apprentissage. Tu veux vraiment finir ta vie en te demandant ce qui aurait pu se passer si tu avais eu le courage de réaliser tes rêves ? Moi, je préfère échouer plutôt que de me demander. Alors, c’est qui le maître de ta vie? Toi ou ta peur ?

L’oeil du coach

Oyez camarade ! Ces frissons. Tu les éprouves, n’est-ce pas ? Oui, oui, je parle de cette satanée peur. Cette pétoche qui t’accroche quand un choix gronde, une décision tâtonne et qui te serine sans arrêt sur tous ces aléas probables. Mais au fait, est-ce si mal ?

Pourquoi donc se débarrasser de ce bon vieux copain si prévenant ? La peur t’aide, non ? Elle te serine que l’échec, c’est vilain, que cet espace confortable est chaud et douillet. Pourquoi donc t’y aventurer ?

La peur – ce partenaire dévoué

Ah, nos peurs. Peur d’échec, peur de déception. Elles sont partout. Tiens, prends le cas de Minette, une artiste talentueuse bourrée d’idées créatives, mais immobilisée par une danse avec Mademoiselle Peur. Alors, elle sature, embourbée dans sa zone sécurisée, tandis que ses rêves d’aquarelles flottent au loin.

Vois-tu, la peur est un artifice bien pratique pour éviter la réalité, non ? C’est tellement plus facile de dire ‘plus tard’, ‘pas maintenant’, ‘je ne peux pas’, n’est-ce pas, camarade ?

En vérité, la peur est le fruit de notre cerveau reptilien. Ce vieux pot de colle d’instinct de survie, qui ne distingue pas le danger réel, comme une rencontre fortuite avec un requin blanc, d’un danger imaginaire, comme lancer ta chaîne de patisseries sans gluten. Le piège ? Cette peur vise à nous sécuriser, mais finalement, on se retrouve coincés dans un labyrinthe d’inactions.

Cherche autour de toi. combien se retrouvent enlisés dans ce métier , détesté mais maintenu par peur de l’inconnu, de l’imprévu ?

D’accord, voilà le plan. Apprends à apprivoiser la peur, à différencier le danger de la phobie infondée. Ce n’est pas un objectif facile. Repousser la voix qui t’embrase de doutes demande du courage. Mais vas-y. File. Qu’as-tu à perdre, hormis des regrets et des ‘à refaire’?

Classé dans :

nouveau

Ras le bol de recevoir des mail ?

Alors, j’ai exactement ce qu’il te faut. Reçois les news du WhyIsLife via la messagerie Telegram, chaque soir, vers 21h00. Simple, rapide, gratuit.

Accès immédiat, simple et gratuit

prg confiance

à lire dans : Les actualités

  • impermanence

    Comprendre l’impermanence et avantages

    Stéphane
    /
    20/05/2024
  • suis je heureux

    Comment savoir si je suis heureux

    Stéphane
    /
    20/05/2024
  • se sentir innutile

    Dompte la peur de se sentir inutile

    Stéphane
    /
    17/05/2024

à lire dans : Dossier La peur

  • se sentir innutile

    Dompte la peur de se sentir inutile

    Stéphane
    /
    17/05/2024
  • anxieux de ne plus etre anxieux

    La peur de ne plus être anxieux

    Stéphane
    /
    16/05/2024
  • la peur de perdre le controle

    La peur de perdre le contrôle

    Stéphane
    /
    02/04/2024