Pourquoi avoir peur ne vous sert à rien !

Pourquoi avoir peur ne vous sert à rien !

Dépasser la peur
Qu'est-ce que la peur ? Pourquoi la ressentons-nous ? Quelle est son utilité, s'il en est une ? Et comment s'en défaire, si c'est possible ? Pourquoi avoir peur et comment ne plus avoir peur, l'article qui vous dit tout est ici.

Table des matières

Stéphane Briot

Stéphane Briot

Organisme de formation enregistré sous le numéro 93131897013.
Mentor & Coach, grâce au Why, je vous aide à être libre et à trouver les clients qui vous ressemblent.

Il est temps de parler de vous

J’ai déjà beaucoup parlé des peurs sur WhyIsLife, notamment la peur de réussir. La question que j’ai envie de poser ici est donc “pourquoi avoir peur” ? Et quelle est l’utilité de la peur dans nos existences, car oui, la peur est utile. Regardons cela de plus près, et gardons à l’esprit que dans bien des cas, la peur n’est qu’une vision de l’esprit.

La peur, ça sert à quoi ?

Oui, malgré le titre de l’article qui clame qu’avoir peur ne sert à rien, nous devons admettre que la peur à ses avantages, mais pas tout le temps ! Regardons cela de plus près.

En premier lieu, pour ne plus se laisser dépasser par la peur, il est important d’admettre qu’elle est un état physiologique naturel, dans le cas contraire, c’est l’enfer qui vous attend.

Sans la peur, l’être humain ne serait jamais devenu ce qu’il est aujourd’hui. En reconnaissant la peur et en adaptant son comportant à la situation en question, nos ancêtres nous ont permis d’exister aujourd’hui.

La peur est donc une information qui nous avertit de la présence imminente, ou non, d’un danger potentiel. Celui peut-être très réel (un bus qui vous fonce dessus) ou tout à fait imaginaire (un dinosaure va vous croquer tout cru).

Nos réactions vont donc être fonction du contexte. Par exemple, face à un bus qui vous fonce dessus, vous aurez ce que l’on nomme une « réaction fonctionnelle » : prendre ses jambes à son cou et sauver sa peau !

De fait, il est aisé de comprendre que dans la majeure partie des cas, la peur est une réaction qui vise à nous protéger. Seulement, quand elle est imaginaire, elle tend à nous bloquer.

Pourquoi avoir peur ne vous sert à rien ! 1
Exclusif

Secrets de réussite

Ne vous contentez plus d’envier ceux qui réussissent. Rejoignez-les ! Découvrez ces détails qui font la différence, ces détails qui changent une ambition en vérité.
Le Coffret Secrets de réussite vous dévoile ce qui change les rêves en réalité.

Télécharger votre coffret

La biochimie de la peur

Il se passe quoi dans le corps quand la peur est là ? Face à toutes émotions que nous ressentons, il se passe donc quelque chose, notre corps réagit, et, nous pouvons apprendre à mieux réagier face à l’émotion.

Il existe donc plusieurs signes, variables en fonction des individus

  • Le débit de mots devient plus rapide, saccadé
  • Des tremblements peuvent apparaitre
  • La déglutition devient difficile
  • Des sueurs froides
  • Une sudation excessive,
  • Les mains moites
  • La chair de poule
  • Une force décuplée
  • Une accélération du rythme cardiaque
  • L’envie pressante d’aller aux toilettes
  • La gorge sèche
  • Les mâchoires contractées
  • Des nœuds dans l’estomac
  • Des douleurs abdominales
  • Une sensation d’oppression dans la poitrine.

En résumé, rien de bien agréable à vivre. Toutefois, nous n’y pouvons pas grand-chose. C’est un fonctionnement logique de notre corps qui se prépare à fuir, ou à combattre. Un héritage de notre lointain passé où l’homme était encore une proie pour certains prédateurs.

Lire aussi  Que faire d'un échec ?

Si nous avons fait des bonds technologiques, notre cerveau, lui, avance tranquillement, sans vraiment se presser. Ainsi, nous avons encore en nous des réflexes de ces époques lointaines où la vie humaine était en danger chaque jour.

Apprendre à gérer la peur

Comme je le disais en préambule, la peur n’est pas une fatalité. C’est une émotion à laquelle nous pouvons apporter une réponse pour retrouver le calme intérieur et ne pas nourrir le monstre.

D’abord reconnaitre la peur et admettre sa présence, son existence. L’ignorer ne fait que la renforcer, la nier aussi. De plus, cela vous demander beaucoup d’énergie que vous n’aurez plus à disposition quand la crise sera à son paroxysme.

Mettre en place des stratégies d’évitements ne résout pas non plus le problème. Fuire toutes les situations qui pourrait déclencher la peur vous empêchera de vivre sereinement.

Car vouloir éviter vous fait garder la peur à l’esprit, vous êtes en alerte, attentif, aux aguets. Et ce n’est vraiment pas une vie confortable et agréable.

Nommer la peur

L’être humain déteste ce qui lui est inconnu. C’est une grande peur chez lui, il y voir un danger. Certains individus se nourrissent de cela pour avancer, et nous devons reconnaitre qu’ils ne sont pas majoritaires.

La plupart des personnes vont se trouver tétanisées face à l’inconnu. C’est la raison pour laquelle nommer la peur est important.

J’ai peur d’être ridicule, j’ai peur d’être jugé, j’ai peur de ne pas être à la hauteur, j’ai d’avoir mal, j’ai peur de mourir, j’ai peur de ne pas obtenir la reconnaissance que j’estime, et ainsi de suite.

Nommer la peur vous permet de la connaitre, de la reconnaitre. En nommant la peur, vous désormais mettre en place des actions concrètes pour reprendre le contrôle de votre esprit.

Laisser la peur vivre

Étrange n’est-ce pas ? Nous pourrions nous attendre à lire « lutter de toutes ses forces pour repousser la peur ». Hé bien non.

Je vous le disais un peu avant, lutter ne fait que renforcer. Pour retrouver le chemin du calme, l’individu ne peut faire que l’effort d’accepter sa peur. Et de la laisser vivre. On parle ici du lâcher prise.

Ce faisant, il accepte le message que porte l’émotion. En luttant, il refuse d’entendre le message. Et l’émotion va crier de plus en plus fort pour se faire entendre. C’est un mécanisme naturel.

Avec le temps, vous allez apprendre  identifier et nommer plus rapidement la peur que vous ressentez dans un contexte donné. Ce qui va vous conduire sur le chemin de l’acceptation.

Acceptation qui est puissant outil pour se défaire de bien des émotions qui peuvent nous parasiter l’existence.

Lire aussi  Comment votre motivation peut vous vous aider à réussir ou vous pousser dans le vide

Vivre la peur pour revenir au calme

L’individu reconnait la peur, il la nomme et entend le message. Que fait-il désormais ?

Il peut désormais « traverser la peur ». Écrire son ressenti sur un papier permet d’expulser l’émotion en dehors de soi, de poser une distance, de la lire, et ainsi de reprendre le contrôle.

Une fois posée sur le papier, la personne peut observer sa peur tel un spectateur devant un livre ou un film. Elle peut aussi s’adresse à elle. Oui, parler est également un outil puissant qui nous permet d’évacuer nos émotions.

Une fois cela fait, il est possible de froisser et de jeter le papier, ou d’envoyer la peur valser à voix haute.

Il est également possible de se demander ce que nous ferions à l’instant si nous n’avions pas peur. Par exemple, une personne doit prendre la parole en public. La peur s’empare d’elle. Elle peut se dire « Si je n’avais pas peur, je ferais quoi ? Hé bien je prendrais la parole librement pour dire ce que je dois dire ! ».

Ici, je visualise le succès, dans d’autres cas, je peux aussi chercher à me confronter à mes peurs pour les apprivoiser. SI j’ai peur de la foule, je peux volontairement me rendre dans un lieu public.

Dans un premier temps, je vais choisir un lieu que je puisse rapidement quitter si jamais je suis vraiment en panique. Toutefois, en confrontant à ma peur, je vais peu à peu apprendre à la connaitre et à la maitriser.

Enfin, dernière chose. Reste sur l’exemple de se confronter à la foule. Même si notre personnage prend la fuite plus tôt que prévu, il a le droit de célébrer sa victoire.

Il a pris la fuite, ce n’est pas une victoire !! Hé bien si. C’en est une. Il a pris la décision de faire face à sa peur, de l’affronter, et c’est un progrès. Un progrès qui doit être salué comme tel. Cela va nourrir la confiance et l’estime en soi.

Le moindre petit pas qui permet à chacun d’avancer vers une vie plus calme est en soi une victoire. Une victoire qui doit être reconnue, célébrée et renforcée.

Attention, ne vous attendez pas à des résultats immédiats. Il faut un peu de temps et de pratique pour apprendre à utiliser ces outils. Ce qui n’enlève rien à leur puissance. Et en parlant d’outil, en voici 7 qui vont également vous aider à dépasser vos peurs.

Pourquoi avoir peur en résumé

  • La peur est une émotion
  • Comme pour toutes les émotions, vous pouvez apporter une réponse utile
  • Admettre la présence de la peur
  • Nommer la peur
  • Ne pas lutter pour ne pas la renforcer
  • Écrire ou se parler à voix haute
  • Ne pas dramatiser (si je n’avais pas peur, que ferais-je ?)
  • Agir

partager cet article

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Thomas Cubel Avatar

Profondément humain et à l'écoute, Stéphane ne m'a jamais fait face et s'est toujours mis à côté de moi pour avancer sur mes problématiques d'entrepreneur. Si vous voulez avancer dans votre projet, foncez !

Thomas C.
Secrets & indiscrétions

Discutons ensemble

Le Why est-il adapté à vos besoins, à vos envies ? Prenons le temps d'en parler sans engagement

Devenez vous même avec le Développement Personnel

WhyIsLife - organisme de formation enregistré sous le numéro 93131897013

Discutons ensemble !

30 min pour faire connaissance, pour faire le point sur votre projet et vos envies

portrait-stephane
Devenez vous même avec le développement personnel

WhyIsLife - organisme de formation enregistré sous le numéro 93131897013

Secrets de réussite, le coffret exclusif à télécharger ici