Comment surmonter la peur de mal faire

T’es de ces gens qui se réveillent et se disent que rien ne va, que tout est naze ? Pas de bol, maladroit ou pas doué, tu trouves rien pour contredire cette pensée? Ben j’ai un truc à te dire : ce sentiment est juste la face cachée de ton envie de faire les choses bien. Le truc, c’est que cette crainte t’empêche souvent d’avancer. Si tu te sens touché, alors ce qui suit est pour toi. C’est pas que pour les losers, pas de panique, t’es pas seul dans ce cas.
peur de mal faire

Mauvais jour, mauvais choix, camarade ?

Okay, on a tous ces jours où rien ne va. Tu glisses sur une peau de banane, tu renverses ton café, tu arrives en retard à ce rendez-vous crucial.

La vie te lance des balles courbes sans arrêt, et tu es convaincu que tu ne sais pas faire grand chose correctement. Ça te dit quelque chose, non ?

Eh bien, j’ai une nouvelle pour toi : tu n’as pas besoin de ces journées caricaturales pour te sentir comme ça. La « peur de mal faire » nous hante tous à divers degrés et à différents moments.

Alors, qu’est-ce que ça fait de toi ? Un loser, un incapable ? Eh bien, détrompe-toi, mon ami. Plutôt l’inverse.

Ce sentiment est l’expression de ton envie de réussir, de ta volonté de bien faire les choses. Le problème, c’est que cette peur te paralyse souvent plutôt qu’elle ne te motive.

La peur de mal faire : Une bataille constante que tu es capable de gagner

Chaque jour, en tant que coach, je rencontre des gens comme toi, des gens coincés dans cette terreur d’échouer, de mal faire.

Hey, ce n’est pas parce que je ne suis pas une célébrité YouTube que mon expérience compte pour du beurre. J’ai aidé des milliers de personnes. J’en ai vu beaucoup surmonter cette peur paralysante.

Pourquoi la « peur de mal faire » est-elle si forte et si universelle ? Selon une étude parue dans « Anxiety, Stress, & Coping » : An International Journal, la peur de mal faire ou « Atychiphobia » est étroitement liée à notre besoin inné d’approbation sociale et à notre peur de l’humiliation.

C’est encore plus vrai à l’ère des médias sociaux où chaque faux pas est amplifié aux yeux de tous.

Détente là, couple l’oxygène avec le sang. Fais descendre cette pression. Dis-toi bien que de faire des erreurs, c’est humain.

C’est comme ça qu’on apprend, c’est comme ça qu’on progresse. Tu veux un exemple ? Un jour, un client m’a raconté qu’il avait gâché une présentation importante parce qu’il ne s’était pas assez préparé.

Il était mort de peur à l’idée de mal faire et, finalement, c’est exactement ce qui s’est passé. Oui, il a échoué. Mais tu sais quoi ? Il s’est relevé. Il a pris cet échec, l’a analysé et a appris de ses erreurs. La prochaine fois, il a déchiré.

Des milliers de personnes ont cette peur qu’elles ne réussiront pas, qu’elles échoueront. Elles pensent qu’elles sont seules, qu’elles sont les seules à ressentir cette émotion. Mais tu n’es pas seul, camarade. On est des millions à ressentir cette peur. Le truc, c’est de ne pas la laisser te paralyser.

Dis-toi bien, que tes erreurs ne définissent pas qui tu es. Elles sont là pour te guider, pour t’aider à grandir, à évoluer. Je te dis pas ça pour te faire plaisir, pour te donner une tape dans le dos en te disant « c’est pas grave ». Oui, c’est grave de faire des erreurs, mais c’est pas grave de t’en servir pour avancer.

Souviens-toi, camarade, que chacun de nous est dans une bataille constante contre ses peurs, ses insécurités et ses doutes.

C’est grâce à nos erreurs que nous pouvons apprendre, grandir et devenir meilleurs. Chaque pas que tu fais, même s’il semble petit et insignifiant, est un pas vers la victoire sur toi-même.

Il ne suffit pas seulement de vouloir faire bien, il faut aussi accepter que faire mal est une partie essentielle du processus d’apprentissage.

Alors, la prochaine fois que tu seras terrifié à l’idée de mal faire, souviens-toi de ça. Relève la tête, respire profondément, accepte qu’une erreur pourrait arriver, et avance. Garder l’amour de la vie plus fort que la peur de l’échec, tel est le secret.

Brise les chaînes, file droit devant

Malheureusement, ce n’est pas uniquement toi que cette crainte paralyse. T’inquiète pas, ce n’est pas ton problème, c’est le nôtre.

Cette peur te tire vers le bas, t’empêche de saisir des chances qui pourraient t’aider à t’envoler, elle étouffe ta voix et ternit tes talents. Ouais, c’est un sacré fléau. Mais le bout du tunnel, c’est que cette peur n’est pas une prison à vie.

Ça fait mal, je sais. Ça peut te pousser à t’enfouir sous la couette et à éviter la réalité. Ça te fait mettre un frein sur tes rêves et tes ambitions, et ça, c’est bien pire que quelques petits ratés.

Tu te questionnes constamment : « Et si je rate? » « Et si je ne suis pas à la hauteur? » « Et si, et si, et si... ». Et pendant ce temps, tu passes à côté de l’action, de la réalisation, de la découverte. Tu le sais déjà, rien ne se passe sans action, et parfois, tomber fait partie du jeu.

En conclusion

Il est temps d’arrêter de te cacher, de laisser tes peurs te contrôler, d’arrêter de dire ‘et si’. Tu ne peux pas atteindre de nouvelles hauteurs si tu as peur de tomber.

Alors toi, arrache ces chaînes, déverrouille ces barreaux et ose plonger dans l’inconnu. N’attends pas le bon moment, il ne viendra pas, tu dois le créer.

Lâche ces amarres, vole différemment. Ecoute, c’est ta vie, tu n’es qu’à une décision près de changer toute la donne. Peut-être que tes ailes sont prêtes à voler et tu ne le sais même pas. Aujourd’hui, maintenant, c’est le bon moment pour réapprendre à voler.

On a tous peur de l’échec, de l’inconnu et du ridicule. Mais crois-le ou non, c’est cette peur même qui te retient de réaliser tout ce dont tu te sens capable. N’aie pas peur de rater, ni même de tomber. Tomber est la première étape pour s’envoler. Tu peux commettre des erreurs, c’est normal, c’est humain. Mais ne t’inquiète pas. Apprends

L’oeil du coach

Pas de panique, c’est juste un mauvais jour

Et alors ? Tu viens de commettre la pire erreur de toute ta carrière et tu te sens nul ? T’as tellement peur de rater que tu ne fais rien ? Bonne nouvelle, camarade, on est tous dans la même galère. Et même les personnes les plus accomplies que tu connais ont déjà fait face à ce sentiment aigu de peur de l’échec, selon une étude parue dans « Anxiety, Stress, & Coping » : An International Journal.

Alors tu sais quoi, reste où tu es, ne fais rien et regarde la vie passer. Après tout, qui a besoin de réussir, d’avancer, de grandir, n’est-ce pas ?

La peur de mal faire : à dompter, pas à fuir

Oui, toi qui es coincé dans l’engrenage de la « peur de mal faire », écoute un vieux sage qui est passé par là. Ce n’est pas un conseil d’un youtubeur lambda, mais de quelqu’un qui a accompagné des milliers de personnes à surmonter leurs angoisses.

Pourquoi as-tu si peur de mal faire ? Parce que ton cerveau est câblé pour craindre l’humiliation et rechercher l’approbation sociale. Ça ne me choque pas, cela ne devrait pas non plus te choquer. Après tout, bienvenue à l’ère des médias sociaux où tout le monde voit tout, du meilleur au pire.

Les erreurs : une perspective toute relative

Hey, il faut te détendre et permettre à l’oxygène de faire son travail. Tu fais des erreurs ? Bienvenue au club, camarade. Ce client qui avait gâché une présentation importante parce qu’il ne s’était pas assez préparé ? C’est la preuve que l’erreur n’est pas une fatalité, mais un tremplin vers la progression.

Ressentir la peur de l’échec est normal, ce qui ne l’est pas, c’est de la laisser t’engloutir. Ne restons pas sur les stéréotypes sociaux et laissons les erreurs pointer le chemin de notre progression.

Tes erreurs sont tes amies, pas tes ennemies. Elles sont là pour te guider, pour te faire grandir.

Enchaîné par la crainte de l’échec ? Pas de problème, c’est le lot de chacun d’entre nous. Mais l’inaction n’est pas la solution. Il est temps d’engager le mouvement, de faire face à tes peurs où elles se trouvent. Et si tu as besoin d’inspiration, va donc jeter un œil à Oser sa voie, oser être soi.

Ne te laisse pas arrêter par des « Et si ». Vas-y, prends ton envol. N’attends pas que les conditions soient parfaites, elles ne le seront jamais. Ta vie est entre tes mains, à toi de la façonner comme tu l’entends.

Classé dans :

nouveau

Ras le bol de recevoir des mail ?

Alors, j’ai exactement ce qu’il te faut. Reçois les news du WhyIsLife via la messagerie Telegram, chaque soir, vers 21h00. Simple, rapide, gratuit.

Accès immédiat, simple et gratuit

prg confiance

à lire dans : Les actualités

  • impermanence

    Comprendre l’impermanence et avantages

    Stéphane
    /
    20/05/2024
  • suis je heureux

    Comment savoir si je suis heureux

    Stéphane
    /
    20/05/2024
  • se sentir innutile

    Dompte la peur de se sentir inutile

    Stéphane
    /
    17/05/2024

à lire dans : Dossier La peur

  • se sentir innutile

    Dompte la peur de se sentir inutile

    Stéphane
    /
    17/05/2024
  • anxieux de ne plus etre anxieux

    La peur de ne plus être anxieux

    Stéphane
    /
    16/05/2024
  • la peur de perdre le controle

    La peur de perdre le contrôle

    Stéphane
    /
    02/04/2024