WhyIsLifeVie au travailMotivationCesse d’attendre le bon moment

Cesse d’attendre le bon moment

stephane briot whyislife orange 1

Stéphane

Yo mec, stop la procrastination, arrête de rêver et commence à agir ! T’en as pas marre de rester planté là à attendre je-ne-sais-quelle opportunité qui tomberait du ciel ? C’est pas comme ça que ça marche, faut bouger ! Le bon moment, c’est pas un cadeau préemballé, faut le fabriquer toi-même, avec ce que t’as sous la main. Et surtout, arrête d’penser que l’échec, c’est la honte. Non, l’échec, c’est une preuve que t’as essayé. Alors bouge-toi et fais de tes rêves une réalité !
attendre le bon moment

Arrête de mariner dans ton jus, passe à l’action

Hey toi là, oui, toi qui reste immobile à focaliser sur ta montre, persuadé que le sablier va t’offrir le moment parfait pour agir. Tu sais quoi ? Il est temps de secouer tout ça et de te prendre en main. T’as carrément l’air d’un fou à attendre qu’les planètes soient alignées ou je sais pas quoi pour bouger le petit doigt. Tu m’entends ? Il est temps de rêver un peu moins et d’agir un peu plus !

Tu vois, le souci du bon moment, c’est qu’il ne vient jamais comme un cadeau emballé avec un joli ruban rouge. Il faut le créer, le sculpter, le modeler avec tes petites mains d’artiste de la vie. Et pour ça, faut arrêter d’attendre et se bouger.

Le plus drôle c’est que tu te rends même pas compte que le bon moment, c’est maintenant. Là, exactement là, au moment même où tu lis ces mots. Le monde n’attend pas que tu sois prêt. La vie ça n’attend pas. Alors, pourquoi t’attends toi ? Hein ?

Peut-être parce que t’as peur de ne pas être prêt, de ne pas être à la hauteur, de foirer. Ôte-moi d’un doute, tu fais partie de ceux qui croient encore que l’échec c’est la honte suprême ? C’est pas grave, on est tous passé par là.

Mais laisse-moi te dire un secret : l’échec, c’est juste une preuve que tu as essayé. T’as fait un pas de plus que le mec qui est encore en train de chercher le bon moment pour commencer.

Le moment idéal c’est toi qui le crée

Je te le dis sans détour : le meilleur moment pour agir, c’est toujours maintenant. Pas demain, pas après-demain, pas quand t’auras fini ton café. Non, maintenant. Chaque seconde qui passe est une occasion de plus de faire quelque chose d’incroyable.

C’est bien beau de rêver de grandeur, de succès et de paillettes. On a tous des rêves, c’est normal. Mais si tu continues de rêver sans mettre en action, tu sais où tu vas ? Nulle part. Tes rêves restent dans le rayon des vœux pieux et tu continues à t’éterniser en attendant le bon moment.

Alors, comprends bien une chose : c’est de ton devoir de faire de ton rêve une réalité. Ça ne sera pas facile, ça demandera du travail, de la discipline, du courage. Mais au bout du compte, tu pourras te regarder dans le glace en te disant “j’ai réussi”.

L’attente, c’est un cercle vicieux. Tu attends le bon moment, puis tu te rends compte que ce moment parfait n’arrive jamais, alors tu attends encore et le cycle continue. Change de disque, casse cette routine infernale, fais le premier pas. La route parait longue seulement quand on regarde trop loin devant.

Alors cesse d’attendre, le bon moment c’est toi qui le crée. Pas demain, pas après demain, mais aujourd’hui même. C’est sur le terrain qu’on marque des buts, pas assis sur le banc de touche. Tout le monde est d’accord pour dire qu’un voyage commence toujours par un pas. Alors fais ce premier pas, maintenant, sans attendre et peu importe où il te mènera.

T’as le droit de rater, t’as le droit de tomber, car tu sais quoi ? Tu as aussi le droit de te relever, et de réussir. Alors arrête d’attendre le bon moment. Crée-le.

Attaque-toi à tes rêves au lieu de les regarder passer

Arrête de perdre ton temps à espérer qu’un miracle se produise, qu’une étoile filante passe pour exaucer tes vœux. Les miracles, c’est à toi de les créer, d’entrer dans la danse au lieu de rester sur la touche.

Tu penses pas être prêt ? Tu sais quoi ? Personne n’est jamais vraiment prêt. On saute tous dans le vide à un moment, en espérant que nos ailes se déploient avant de toucher le sol. Alors pousse-toi, plonge dans l’inconnu.

Mais attention, je te parle pas d’agir n’importe comment. Non. Je te parle de te fixer des objectifs, de te faire un plan, d’agir de manière réfléchie. Tu sais ce qui se passe quand tu n’as pas de plan ? Tu fais partie du plan de quelqu’un d’autre. Et tu veux être acteur de ta vie ou simple spectateur ? À toi de choisir.

Releve-toi, dépoussière-toi et continue d’avancer

Et tu sais quoi ? Même si tu te plantes, c’est pas grave. Tu crois sérieusement que les gens qui ont réussin’ont jamais échoué ? Au contraire. Ils ont raté encore, et encore, et encore. Jusqu’à ce qu’ils réussissent. L’important, c’est pas de toujours gagner. C’est de jamais cesser d’essayer.

Donc tu vas te planter, et alors ? Ça fait mal, mais ça passe. On apprend pas à marcher sans tomber. Alors relève-toi, dépoussière-toi et continue d’avancer. Rappelle-toi, tant que tu bouges, tu vas de l’avant.

Embrasse tes échecs avec fierté

Tu vois, les échecs, c’est juste des occasions d’apprendre. Tu te trompes ? Super. Ça veut dire que tu peux t’améliorer. Tu as le choix : tu peux choisir de voir tes échecs comme des défaites, ou comme des leçons. À toi de décider.

Alors arrête de rêver et commence à faire. Fonce dans le tas, casse-toi la figure, relève-toi, ramasse les morceaux et recommence. Et un jour, tu te retourneras et tu verras le chemin parcouru en te disant “wow, j’ai fait tout ça”.

Ne laisse pas tes peurs te paralyser

Et dernière chose : tes peurs ne sont que ça, des peurs. Elles sont dans ta tête, et nulle part ailleurs. Ne les laisse pas te paralyser, te dire ce que tu dois faire ou ne pas faire. Car tu sais quoi ? Pour chaque chose qui te fait peur, il y en a une autre qui te rend heureux. Alors vas-y, choisis le bonheur.

En conclusion

Arrête d’être le spectateur de tes propres rêves, arrête d’espérer que quelqu’un d’autre les réalisera pour toi. Ils sont à toi, pas à eux. Alors fais-toi violence, bouge-toi et fais en sorte qu’ils prennent vie.

Lève toi, secoue toi, tombe et recommence encore et encore. Un jour tu te retourneras, et tu pourras dire “j’ai fait tout ça”. Tu verras, le succès a un goût unique, celui de la persévérance, de l’échec surmonté, du rêve réalisé.

Cherche pas le raccourci, le chemin le plus facile. Ça n’existe pas. La vie, c’est pas pour les peureux. Alors bat-toi, risque tout, ne laisse rien ni personne te barrer la route. Et surtout, ne laisse aucune peur te paralyser. Elles sont dans ta tête, pas dans la réalité. Remets chaque chose à sa place. Chaque échec est une leçon, chaque peur une occasion à saisir. Alors fonce, et n’arrête jamais. Jamais. Jamais.

Bois la vie jusqu’à la lie, car c’est elle qui te donne l’occasion de réaliser tes rêves. Ne laisse pas cette chance te passer sous le nez. Attaque-toi à tes rêves au lieu de les regarder passer. Vas-y, fonce, tu en es capable. Crois en toi, car c’est le premier pas vers la réussite.

L’oeil du coach

Il est temps de saisir le taureau par les cornes et de prendre ta vie en main. Arrête d’attendre le moment parfait pour agir. Celui-ci n’existe pas. Les plus grands neuroscientifiques sont d’accord pour dire que la procrastination est le résultat de notre cerveau préhistorique repoussant les tâches complexes.

T’attendre à échouer est une prophétie auto-réalisatrice. Selon des études psychologiques, l’anticipation d’échouer crée un stress qui compromet tes chances de réussir. Tu mérites mieux que cela. Oui, l’échec fait partie du processus. Mais il n’est pas une fin en soi, simplement une étape de l’apprentissage.

Les rêves ne se réalisent pas tout seuls, tu le sais bien. Il est donc impératif d’agir, de faire preuve de courage et de t’attaquer à tes aspirations plutôt que de rester assis à attendre qu’elles se concrétisent. Le psychologue américain Martin Seligman soutient que nous avons plus de contrôle sur notre bonheur que nous ne le pensons.

Faire le premier pas est souvent effrayant, on est tous passés par là. Mais la recherche en psychologie révèle que prendre des risques calculefs peut augmenter ta confiance en toi et finalement, ton bonheur. Alors, plonge dans l’inconnu, tout en ayant un plan.

La peur n’est qu’un sentiment, elle ne doit pas te paralyser. Des études récentes en neurosciences montrent que nous sommes dotés d’une résilience incroyable. Il ne tient qu’à toi de l’utiliser à ton avantage.

En conclusion, arrête de rêver ta vie, fais le choix de la vivre maintenant et ici. À chaque minute qui passe, tu as l’occasion d’agir, de progresser vers tes objectifs. Rappelle-toi, ce n’est pas le chemin qui est difficile, c’est le difficile qui est le chemin. Crois en toi, car c’est le début de tout.

partage avec tes amis ou collègues, merci (:

stephane briot whyislife orange 2