Pourquoi tu dois ralentir et prendre du temps pour ton bien-être : Points clés à savoir

T’es à bout, c’est ça ? T’as l’impression de sprinter en permanence et au finish t’es tout simplement vanné(e). Ton quotidien te pèse comme un éléphant sur le dos. Mais laisse-moi te dire un truc, mon pote/mec : c’est pas une fatalité. Tu peux prendre le contrôle de ta vie, savourer chaque instant au lieu de le bâcler, lutter contre l’épuisement et le stress. Ça te paraît irréalisable ? Détrompe-toi. Tu peux apprendre à ralentir, pour toi, pour ton bien-être. Allez, viens, j’te montre comment.
prendre le temps de vivre

Tu te sens surmené(e)? Prends le temps!

Allez, avoue! T’es assis, là, le cerveau surchauffé, et ton agenda ressemble à un Tetris en mode guerre nucléaire.

Le matin, tu cours après ta vie comme un poulet sans tête, tu cumules une douzaine de tâches à la fois, et quand le soir arrive, t’es en mode pantoufles, incapable de faire le moindre effort.

oser sa voie

1€ par semaine
Moins cher que ton café ou ton thé
1€ par semaine ? C’est vrai, tu as raison, c’est de la merde ! Trace ta route.

On le sait. Toutes ces obligations, ces trucs à faire, à voir, à vivre, s’empilent et deviennent pesants.

Savais-tu, l’ami(e), que ralentir pourrait être la solution à tous tes maux? Pas seulement pour ton bien-être mental, mais aussi pour améliorer ton travail, ton sommeil, ta santé… Viens, je vais te raconter.

Imagine que tu es dans une forêt. Tu cours, la bougeotte et panique, tu veux absolument tout voir. Les arbres, les fleurs, les petits lapins et écureuils. Sauf que, en courant comme ça, que vois-tu vraiment? Tu vois du vert, du mouvement, mais tu n’as pas le temps de détailler, de comprendre, d’apprécier.

Maintenant, imagine juste que tu ralentis. Que tu choisis, vraiment, délibérément, de prendre ton temps. Chaque branche, chaque feuille, chaque insecte a maintenant un détail, une histoire. Tu peux enfin respirer, admirer, absorber. Tu vois, ce que tu ne voyais pas avant en courant ? Voilà ce que tu rates, en étant trop pressé(e) dans ta vie. Un tout petit peu de laisser vivre, c’est pas un mal.

Ralentir, ça s’apprend et c’est bon pour ta santé

Petit padawan, si je te dis respiration, méditation, déconnexion, ça t’interpelle? Allez, on va essayer de s’y mettre. Ralentir, ça peut être simple.

Au lieu de répondre d’instinct à tous les mails que tu reçois, pourquoi ne pas prendre un moment pour mettre de côté ceux qui ne pas urgents et y répondre plus tard? Essaie de te concentrer sur une tâche à la fois.

Oui, c’est frustrant au début mais, rassure-toi, ton cerveau ne peut de toute manière pas se concentrer efficacement sur plus de deux choses à la fois. Donc, arrête de le surexciter. Respecte son rythme, et tu sentiras la différence. Adopter des routines, aussi, ça peut aider. Mettre de l’ordre dans ton quotidien, tu ne seras plus dans la précipitation et tu profiteras de chaque activité.

Un petit conseil pour faire du bien à ton coussin en dessous de tes pieds : arrête d’essayer de tout faire d’un coup. Au lieu de courir une heure par jour, pourquoi ne pas marcher tranquillement 30 minutes, deux fois? Moins d’efforts, plus de résultats, moins de stress, plus d’endurance. Pareil pour le travail, le sommeil, les loisirs.

Ralentir, c’est prendre le temps de vivre, c’est savourer la vie. C’est être présent à 100% dans ce qu’on fait, enfiler ses baskets l’esprit tranquille, dévorer un bouquin sans regarder la pendule, se promener sans chercher à arriver quelque part. C’est te reconnecter avec toi-même.

Alors, tu es toujours pressé(e)? Ou tu as décidé, enfin, d’adopter la slow life, de ralentir, comme un escargot tranquille et d’expérimenter l’intensité, les saveurs, les plaisirs que te propose la vie, chaque seconde, chaque minute, chaque heure?

Fais-moi plaisir, l’ami(e), essaie, ne serait-ce qu’une journée. Promis, tu ne le regretteras pas.

Le monde moderne et son rythme effréné

Ouais t’as raison, faut que j’te le dise: le monde moderne, il nous met en vrac total. La cause de tout ça, c’est notre obsession de la rapidité, du multitâche. On nous veut tous hyper-productifs, toujours en action à enchaîner les to-do lists comme si on avait une machine à l’intérieur, pas un cœur qui bat.

Et cette obsession, elle nous tient, on refuse de perdre une minute, on valide nos mails pendant qu’on fait la queue à la boulangerie, on répond au téléphone pendant qu’on regarde un film. Bon dieu, on arrive même plus à apprécier notre café matinal sans bousiller toute son essence en scrollant sauvagement notre téléphone. Dis moi, mais où sont passées les pauses, la flânerie, le goût suave d’appuyer sur « pause »?

Le surmenage et ses conséquences

T’sais, cette course effrénée, c’est le ticket gagnant pour te mener direct à burn-out ville. Le surmenage, c’est un peu comme si quelqu’un appuyait constamment sur l’accélérateur de ta bagnole, sans jamais relâcher. Un jour, c’est sûr, ton moteur, il va craquer.

Et c’est pas tout! T’es déboussolé, mal barré dans le tourbillon de ton quotidien. Tu te reconnais plus, t’oublies de vivre, tu respires plus. Et même la nuit, c’est la garderie pour insomnie. Parce que ton cerveau, il peut plus détacher sa ceinture de sécurité. Il continue de carburer, d’analyser, de stresser.

Les Vertus de la slow life

Et là, comme dans un film à l’eau de rose, j’ai découvert un truc, un antidote à cette épidémie de speed. C’est pas un médicament, un produit miracle de la pharmacie du coin. Non, c’est simplement la slow life. Le p’tit secret, c’est prendre le temps.

C’est vrai, au début, c’est pas facile. T’as toujours la sensation d’être en retard, que t’aurais dû faire un truc. Mais après, tu découvres le plaisir du calme, de la flânerie. Tu sais ces moments où tu n’as rien à faire, simplement écouter le souffle du vent, le bruit de la pluie sur le toit, ou le silence, ce silence qui n’est jamais vraiment silence.

Et t’sais quoi? Ton corps te remercie. Ta santé mentale va mieux, les nuits de sommeil sont plus douces, ton corps plus léger. T’as l’impression de redécouvrir la vie, dans sa simplicité et sa magnificence.

En conclusion

Ecoute, faut que tu te rendes compte que cette gigue imposée, cette course incessante contre le temps, c’est du grand n’importe quoi. Quitte à venir comme une douche froide, je te le dis: nos vies ne sont pas des marathons mais des randonnées.

Pleines de détours, de pauses et d’émerveillements. Notre monde moderne, ce diable en costume-cravate, te les as volés. Assez de cette obsession à tout vouloir, tout faire, tout réussir, au mépris de notre bien-être et notre joie de vivre.

Pousser, toujours pousser, jusqu’à la limite. Voilà la logique implacable de notre monde. C’est bien beau tout ça, mais à force de zapper, on oublie de vivre. On est plus en vie, on survit. On a perdu le goût, le temps de savourer chaque instant, de sentir, de ressentir, d’exister vraiment.

Prends le large, mon ami, échappe à cette tyrannie du toujours plus vite, toujours plus haut. Va vers la lenteur, la douceur et une vie plus sereine. Prends ton temps, ralentis, mais ralentis vraiment, et va voir à quoi ressemble la vie en slow motion. Les gars qui ont bifurqué vers la slow life, ils te le diront: « Il n’y a rien à perdre et tant à gagner ».

Alors, largue les amarres, ferme les yeux, respire profondément et refais un plongeon dans la vie. Redécouvre la vraie saveur du temps, le véritable essence de l’existence. Prends ta journée, ta semaine, ton moment à toi, au rythme que tu aurais dû toujours adopter. Tu verras, ça vaut le coup!

L’oeil du coach

Si tu te sens surmené, ralentir pourrait être la solution à tous tes problèmes. Non seulement pour ton bien-être mental, mais également pour la qualité de ton travail et ta santé globale. Notre société moderne nous pousse à l’hyper-productivité, à exécuter plusieurs tâches simultanément. Cette obsession de la vitesse et du multitâche nous mène droit au burn-out.

Contrer cette tendance demande un apprentissage. Au lieu de répondre immédiatement à tous les mails que tu reçois, essaye de mettre de côté ceux qui ne sont pas urgents et d’y répondre plus tard.

Concentre-toi sur une tâche à la fois. Cela peut sembler frustrant au début, mais ton cerveau ne peut de toute façon pas se concentrer efficacement sur plus de deux choses en même temps. Si tu respecte son rythme, tu sentiras la différence.

Prendre son temps permet de mieux apprécier chaque moment de la vie et de se reconnecter avec soi-même. Cela demande de faire le choix délibéré de ralentir, d’adopter la slow life, de savourer chaque instant de l’existence.

Cette méthode, bien qu’elle semble contre-intuitive, n’est pas une fuite de la réalité mais bien une manière plus saine de l’appréhender.

Plusieurs études en psychologie ont en effet démontré les bénéfices d’une vie moins rythmée, moins stressante sur notre santé mentale et physique.

Alors, pour toi, pour ta santé, pour ton bonheur, prends le temps de ralentir. Essaye, ne serait-ce qu’une journée. Tu ne le regretteras pas.

Ajouter à mes favoris Ce article figure dans tes favoris (: 0

Voir mes favoris

à lire dans : Les actualités

  • peur de l engagement

    Comment reconnaître les symptômes de la peur de l’engagement ?

    Stéphane/
    27/02/2024
  • peur de vieillir

    Comment surmonter ta peur de vieillir

    Stéphane/
    27/02/2024
  • emotion sensation perception

    distinguer les émotions, les sensations et les perceptions

    Stéphane/
    26/02/2024