Voir la vie en noir, quel pied !

« Hé, toi ! Tu crois vraiment que c’est la classe de tout voir en noir ? C’est fun de nourrir ta déprime et de pleurer sur ton sort ? Mais merde, mec, ce jeu-là, il te mène droit dans le mur ! Et c’est pas parce que les pandas sont mignons que tu dois entrer en compét’ avec eux pour le titre du plus déprimé. T’y as pensé à ça ? Allez, secoue-toi un peu et prends exemple sur moi, tu verras, c’est possible de mettre de la couleur dans ta life ! »
voir la vie en noir

La vie en noir, c’est tendance ?

Alors, mon ami, c’est cool de tout voir en noir, hein ? C’est tellement à la mode de te lamenter, de te baigner dans ta propre misère. Eh bien, sache que cette mode là, elle ne te mène nulle part.

Et dis-toi bien que tu n’es pas un panda dépressif ! Ce n’est pas une fatalité, tu peux y faire face.

Rappelle-toi de mon histoire. Une mère toxique, violente, alcoolique et droguée aux médicament divers. Des tempêtes de violence, d’humiliation et de solitude. Des moments où l’envie de laisser tomber me titillait l’esprit, rester là, et attendre, sans plus rien faire.

Tu te rappelles, hein, de mes deux infarctus et du désespoir qui s’ensuit ? Mais qu’est-ce qui m’a aidé à tenir bon ? C’est l’enthousiasme, la joie, la simplicité… Et surtout une entêtée volonté de faire la paix avec mon passé

Au fil du temps, j’ai confronté chaque ombre, inspecté chaque émotion négligée et j’ai décidé de ne plus vivre selon les règles d’un passé toxique. Cela n’a pas été facile, crois-moi, mais deux fois plus gratifiant.

Elle à besoin d’oxygene la vie, camarade. Tu te sens enseveli par le noir ? Secoue-toi ! Regarde autour de toi ! Le monde n’attend que d’être coloré par tes actes, tes pensées.

La parade au pessimisme chronique

Écoute, on va jouer à un jeu. Je vais te donner quelques exemples de situations courantes et on va voir comment tu peux changer ta vision des choses.

Premièrement, tu as échoué à un examen important ? Souris, tu as l’opportunité d’apprendre de tes erreurs et de te préparer mieux la prochaine fois. Ton dernier entretien d’embauche n’a pas été fructueux ? Réjouis-toi, il y a forcément un autre job qui te correspond mieux.

Deuxièmement, rappele-toi de l’histoire de Thomas Edison. Il a échoué 1 000 fois (ouais, tu as bien lu, 1 000 fois !) avant de réussir à inventer l’ampoule. Tu crois qu’il disait : « Oh zut, j’ai encore échoué, je suis bon à rien » ? Non, après chaque échec, il disait : « Je viens de trouver une autre façon de ne pas inventer l’ampoule« .

Edison a su changer sa perception de l’échec. Il l’a vu comme une opportunité d’apprendre, pas comme un arrêt définitif. Soit, c’est vu et revu cet exemple, mais c’est pas pour autant que c’est de la merde.

Et le paradoxe de Stockdale, ça te parle ? James Stockdale, un officier de l’armée américaine, a survécu à sept ans de captivité au Vietnam en combinant foi inébranlable et pragmatisme.

Malgré les horreurs qu’il vivait, il conservait espoir en se disant chaque jour : « Je m’en sortirai un jour, et cette expérience deviendra la pierre angulaire de ma vie« . Pourtant, il restait réaliste sur sa situation, ne se berçant pas d’illusions.

Selon Stockdale, c’était ses camarades de prison qui étaient excessivement optimistes (« On sera libérés à Noël ») et qui se retrouvaient dévastés lorsque cela ne se produisait pas qui s’en sont le moins bien sortis.

Bref, si tu arrêtes de voir tout en noir et si tu assumes tes échecs, si tu te montres inflexible face aux problèmes tout en restant réaliste, si tu épouses le paradoxe de Stockdale, alors mon ami, non seulement tu surmonteras les difficultés, mais tu en sortiras plus fort.

Un dernier exercice pour la route : imagine ta vie comme une grande toile. Chaque jour, tu ajoutes une couche de peinture. Si ton pinceau est trempé en permanence dans le noir, ta toile sera terne, triste.

Mais si tu te permets d’ajouter d’autres couleurs, même par petites touches, ta toile prendra vie et deviendra une œuvre d’art à part entière.

Ne perds pas de vue que ta vie est cette toile. Tu es le seul artiste à l’œuvre. Alors, que décides-tu ? Continuer à tout peindre en noir ou laisser s’exprimer toutes les couleurs de ta palette ?

Les sources de la noirceur et son impact sur ta vie

Alors, qu’est-ce qui te donne cette vision noire de la vie ? C’est plutôt simple en fait, il y a les bagages émotionnels, ton entourage négatif, l’estime de soi endommagée, les situation stressantes ou encore une routine insatisfaisante.

Comme tu le constates, la majorité de ces sources se retrouvent en toi-même. Voilà pourquoi il est si crucial que t’imprègnes bien de ce que je te raconte.

La noirceur, compère, est un terreau fertile pour ta déprime. Elle noie ton moral, bride ton énergie, éteint tes rêves.

Et le pire, c’est qu’elle est sournoise. Elle s’installe lentement, sans que tu t’en rendes compte. Un jour, tu te réveilles et tu te dis : « Putain, ma vie est un vrai bordel« .

Prends le contrôle

Maintenant que tu vois les choses sous cet angle, tu dois te redresser et reprendre les rênes. Assez de geindre, assez de ruminer. Il est temps d’agir.

Pour commencer, il faut que tu te débarrasses des parasites. Oui, je parle de ces gens toxiques qui t’entourent, ceux qui se nourrissent de tes énergies positives pour alimenter leur propre vide existentiel.

Ces vampires émotionnels qui, après chaque rencontre, te laissent aussi vide qu’une bouteille de vin un soir de déprime. Fais le tri, et n’aie pas peur de passer l’aspirateur dans ton cercle social.

Réveille ton estime de soi

Ensuite, parlons de ton estime de soi, cette pauvre chose battue et malmenée, comme un parapluie oublié dans un ouragan. Il est temps de la reconstruire, brique par brique.

Comment ? En commençant par te féliciter pour les petites victoires. Oui, même réussir à te lever du lit certains jours mérite un trophée. Et non, je ne plaisante pas. Célébrer les petites choses c’est reconnaître que, malgré tout, tu continues d’avancer.

Défi le stress et la routine

Quant aux situations stressantes et à cette routine qui te donne l’impression de vivre en boucle, comme un mauvais épisode de ta série préférée, il est temps de les remettre en question.

Change de scénario. Introduis un peu de chaos contrôlé dans ta vie. Prends un nouveau chemin pour aller au travail, inscris-toi à ce cours de salsa que tu repousses depuis des années, parle à cet inconnu dans le café.

Le but ? Casser la routine, déstabiliser le stress par l’imprévu positif.

La positivité, ce n’est pas que pour les autres

Et arrête de penser que la positivité, c’est bon pour les autres, ceux qui « n’ont pas de vrais problèmes« . La positivité n’est pas une potion magique, mais c’est un outil.

Elle te permet de voir les opportunités dans les obstacles, les solutions dans les problèmes. C’est une question de perspective.

Alors, oui, tu vas me dire : « Mais tout ça, c’est plus facile à dire qu’à faire« . Et tu as raison. Mais rappelle-toi, compère, le plus dur est souvent de faire le premier pas.

Après, c’est juste une question de maintenir le cap, même quand le vent souffle fort, même quand la noirceur menace de revenir. Tu n’es pas seul dans cette lutte.

Chaque pas en avant est un pied de nez à cette vision noire de la vie, une affirmation que oui, tu peux envisager le meilleur.

Et souviens-toi, la noirceur, c’est comme les mauvaises herbes dans un jardin : si tu ne t’en occupes pas, elles finiront par tout envahir. Mais une fois que tu commences à jardiner, à prendre soin de toi, les fleurs peuvent enfin s’épanouir.

En conclusion

Il faut que tu comprennes bien ceci : la noirceur est une réalité à laquelle tout le monde est exposé à un moment ou un autre. Elle sucera votre énergie si tu ne fais rien, mais elle aura aussi une chance de disparaitre si elle n’est pas nourrie de façon constante par des sources négatives.

Tu peux faire quelque chose là-dessus, camarade, et ça commence par te débarrasser des sources de négativité de ta vie.

Ensuite, mon pote, il est important de noter que connaître ses valeurs et son why peut t’aider énormément à te sortir de la noirceur. Ça te donne un sens, une direction à suivre, un but pour lequel il vaut la peine de se battre, même quand tout semble aller mal.

Alors, arrête de regarder en arrière et commence à te concentrer sur ce qui est vraiment important pour toi.

L’oeil du coach

Poursuis ton marasme, camarade, et peins en noir à volonté !

Pourquoi t’extraire de ce bourbier ? Pourquoi faire l’effort de te lever, de changer cette vieille vision noirâtre, quand tu peux simplement rentrer dans l’ombre en geignant et éprouver une certaine satiété toxique en ressassant ces vieilles histoires ? Mets ton habit noir, mon ami, rejoint le cortège d’âmes sombres qui se plaignent comme si c’était une fin en soi.

Souviens-toi de mon passé, sombre, tortueux, rempli de violence et d’impitoyable solitude, c’est la vie n’est-ce pas? Un écho constant de douleur, une rengaine triste et lente. Mais attends…Je suis encore là, droit, vivant, transformé. Pourquoi ?

Arrêtons-nous sur mon histoire ; c’est tout simplement que j’ai cesser de peindre ma vie en noir. Agressé par l’ombre de mon passé, j’ai trouvé la lumière en moi. J’ai cessé de remplir ma palette d’encre funeste et j’ai commencé à y déposer des couleurs vives et variées.

Mais tu aimes ton noir, non ? Bon… restons dans l’ironie, reprenons les exemples de l’article ci-dessus pour éclaircir ton univers sombre.

Tu as échoué à un examen important ? Bon débarras ! Une excellente occasion de glander. Ton dernier entretien d’embauche a été un fiasco ? Tant mieux, tu auras plus de temps libre.

Thomas Edison? Ah, ce fou qui a échoué 1 000 fois avant d’inventer l’ampoule. Pourquoi t’embêter à voir cela comme une leçon d’optimisme et de pardon de l’échec quand tu peux simplement te moquer de lui ?

Et James Stockdale, ce pauvre militaire pris en otage durant la guerre du Vietnam. Pourquoi s’identifier à son optimisme et à la capacité de cette homme à trouver de la valeur même dans les situations les plus désespérées quand tu peux peindre un tableau de noirceur totale ?

Et tant qu’on y est, peins ta vie comme une grande toile. Ces délicats coups de pinceau trempés dans le noir, comme ton café froid du matin, donnent une teinte morbide à ta vie, ta morne et grise, mais confortable routine.

Cela étant dit, tu pourrais aussi décider de changer tes couleurs. L’effort en vaudra la peine et ta vie pourrait s’éclairer.

Des scientifiques de l’université de Cambridge ont même démontré qu’une attitude positive à l’égard de la vie et de soi-même augmente la longévité. Mais c’est juste une suggestion, tu pourrais aussi moins vivre, non ?

Si jamais tu as le courage de donner une autre teinte à ton expérience, je t’invite à cliquer ici : La résilience, affronter le passé

Classé dans :

nouveau

Ras le bol de recevoir des mail ?

Alors, j’ai exactement ce qu’il te faut. Reçois les news du WhyIsLife via la messagerie Telegram, chaque soir, vers 21h00. Simple, rapide, gratuit.

Accès immédiat, simple et gratuit

prg confiance

à lire dans : Vivre avec soi

  • equilibre psychologique

    à la recherche de ton équilibre mental

    Stéphane
    /
    09/05/2024
  • jouer un role

    Pourquoi tu ne dois pas jouer un rôle dans ta propre vie

    Stéphane
    /
    09/05/2024
  • inconscient

    l’inconscient : Comprends son rôle et sa signification

    Stéphane
    /
    24/04/2024

à lire dans : Dossier Psychologie

  • vide emotionnel

    Le vide émotionnel, c’est quoi

    Stéphane
    /
    16/05/2024
  • culpabilite survivant

    La culpabilité du survivant

    Stéphane
    /
    15/05/2024
  • theorie attachement john bowlby

    Comprends la théorie de l’attachement de John Bowlby en details

    Stéphane
    /
    13/05/2024