Stephane briot

Comment s’aligner ou se centrer grâce au Why

Comment s’aligner ou se centrer grâce au Why

« La confiance en soi est le premier secret du succès. » Ralph Waldo Emerson

Comment s’aligner ou se centrer grâce au Why

Avec votre Why, c'est vous qui choisissez votre réussite, et comment vous souhaitez y parvenir. Le Why, c'est votre philosophie de vie

Le mail que te secoue la pulpe
Ce n'est pas le cul vissé dans un fauteuil, la tête dans les nuages et les pieds dans tes chaussons que tu vas trouver le chemin du succès.
Voici comment le trouver.

Table des matières

Le why à titre personnel, à quoi ça sert ? J’ai longuement parlé du Why dans sa dimension professionnelle, et plus précisément pour le freelance ou l’entrepreneur individuel. Pour vous faire un bref résumé, trouver son WHy, c’est trouver sa voie. Aujourd’hui, je vais vous expliquer aujourd’hui comment le Why va vous aider à vivre votre propre vie, telle que vous souhaitez la vivre.

Si vous me suivez, vous savez à quel point je suis un fervent partisan du Why. Ce que j’aime, c’est sa souplesse, sa flexibilité, sa capacité à se mouler à vous, c’est du sur-mesure, là où les autres outils vous demandent de rentrer dans un moule, avec le Why, le moule, c’est vous.

Utiliser ses valeurs

Dans l’article phare qui vous présente le Why, je vous explique qu’une valeur est un comportement, au passage, si vous souhaitez en savoir plus sur les vlaurs, c’est ici. Un individu ayant la valeur dépassement, comment peut-il l’utiliser à titre personnel ?

Le dépassement, tout le monde peut comprendre comment cela fonctionne dans le monde professionnel, pas de souci. Mais dans l’univers personnel, on fait comment pour incarner une telle valeur ?

Les exemples ne manquent pas. Si notre individu à du mal à exprimer ses émotions, alors, le dépassement sera de commencer à se livrer un peu plus face aux personnes qui lui sont proches.

Il pourra commencer par exprimer un peu de gratitude, par dire des mots plus doux, par expliquer pourquoi il semble parfois être en retrait, et donc, dépasser ses appréhensions sur ce que cet individu peut croire au sujet de ce que les gens pensent de lui.

Ce n’est pas évident n’est-ce pas ? Et je n’ai jamais dit que ce serait « facile ». Travailler sur soi, s’ouvrir à soi n’est que rarement une partie de plaisir.

Voici un autre point positif : l’estime de soi. Aujourd’hui, il est encore trop de personnes qui ne s’aiment pas. Alors, agir selon leurs valeurs, commencer à se respecter et à respecter les autres, c’est reprendre un peu de confiance et pour s’aimer un peu plus à nouveau.

Aligné ou centré, oui, mais avec quoi ?

Il est une chose qui est importante à comprendre. Derrière chaque professionnel se cache une personne, un individu, des émotions, des attentes, des souffrances, des frustrations, des besoins.

Comment être un bon professionnel quand l’individu n’est pas équilibré, quand il n’est pas en phase avec lui-même.

Alors, comment être phase avec soi, comment être « aligné » ou « centré » comme le disent les expressions les plus usitées sur la toile ?

Parce que s’aligner ou se centrer, c’est bien, c’est une bonne idée. Mais s’aligner avec quoi, se centrer sur quoi ?

Hé bien sûr les valeurs. Et les valeurs, ce n’est pas en dehors de soi qu’on les trouve, c’est à l’intérieur de soi. Et regarder en soi, pour de nombreuses personnes, c’est quelque chose qui est effrayant.

C’est quelque chose qui est compréhensible, puisque nous ne sommes pas habitués à regarder en nous, à contrôler ce qui se passe en nous.

Contrôler ce qui peut l’être

L’individu cherche à contrôler ce qu’il ne peut pas contrôler, comme son environnement et les personnes qui gravitent autour de lui. Il attend et espère que son environnement soit suffisamment stable pour qu’il puisse mieux vivre, pour qu’il puisse vivre sa vie.

Seulement, ce n’est pas ainsi que cela fonctionne. Ce qu’une personne peut contrôler, c’est ce qu’il se passe en elle, et pour le reste, elle doit apprendre à lâcher prise.

Ce qu’elle peut donc contrôle, c’est ce qu’elle voit, et l’interprétation qu’elle fait de ce qui l’entoure, de ce qu’elle ressent, de ce qu’elle perçoit.

C’est cela qu’elle peut changer, qu’elle peut faire évoluer. Un individu ne peut pas changer le monde qui l’entoure, ce qu’elle peut changer, c’est elle.

L’envie et la peur de changer

Mais changer ? Voilà qui est bien effrayant. Qu’est-ce que cette personne va découvrir ? Quels monstres et quels dragons va-t-elle rencontrer ? Voilà de quoi se taper une sacrée angoisse !

Hé bien non, parce que la façon dont le Why vous accompagne vous permet de découvrir ce que vous avez de bon en vous, ce qui vous anime, ce qui vous fait vibrer, pour de vrai.

Lorsque j’ai utilisé le Why pour moi, je ne savais pas trop comment me positionner, je ne savais pas vraiment dans quelle direction aller, j’avais des envies, des doutes, des craintes, et pas vraiment de point de repères dans ma tête.

J’ai cru qu’avec mon Why, les choses allaient, d’un coup de baguette magique, se remettre dans le bon sens. J’attendais comme un miracle.

En réalité, c’est petit à petit que j’ai commencé à remettre de l’ordre dans ma tête, en partant de ce dont moi j’avais envie, de ce que je voulais ressentir et qui soit en lien avec mes valeurs.

Depuis que j’accompagne les gens, derrière les envies professionnelles, on trouve toujours quelque chose dans la dimension personnelle qui empêche un plein épanouissement, et qui crée des attentes irréalistes dans le domaine pro.

Comme si le professionnel pouvait sauver le personnel, hé bien non, ce n’est pas de la sorte que cela fonctionne. J’en veux pour preuve ces millions de gens avec une belle carrière une sphère privée en lambeau.

Bien sûr qu’il est possible de réussir sur les deux tableaux. Cependant, l’un ne peut sauver l’autre. Et se concentrer uniquement là où « ca marche », en espérant que les choses se tassent de l’autre, tout le monde sait ce qu’il va arriver. Rien de bon.

Réussir sa vie demande de la patience, de l’implication, cela demande d’avoir conscience de soi. Pourquoi ? Pour faire des choix, de vrai choix, des choix que l’on sait être bon pour soi, pour celles et ceux qui sont avec nous.

Réussir sa vie demande de s’impliquer, et oui, cela peut faire peur de revenir sur des émotions passées, de se confronter à des choses que l’on ne veut plus ressentir. C’est vrai. Mais n’est pas aussi cela que de vivre sa vie ?

Le why pour faire évoluer sa vie

Encore une fois, avec le Why, vous allez aborder les choses sous un angle nouveau, regarder derrière pour enfin vous projeter dans cette vie à laquelle vous aspirer sans savoir quelle forme lui donner.

J’ai lu plusieurs centaines d’ouvrages sur le développement personnel, la psychologie, le comportement humain. Et partout, partout, partout, il est une trace, sous une forme ou une autre de cette question : « pourquoi ».

Pourquoi j’agis de la sorte, pourquoi je pense cela, pourquoi suis-je ainsi, et j’en passe. Le « pourquoi » est une question centrale dans l’existence humaine.

Savoir répondre à cette question, c’est reprendre le contrôle de l’existence et ne plus la subir jour après jour, et s’épuiser à vouloir être heureux quand c’est impossible.

Le bonheur c’est quelque chose qui vient d’abord, avant tout et fondamentalement de vous. Ce n’est pas l’environnement qui doit rendre heureuse une personne, c’est à l’individu d’apprendre à être le plus possible (ou le moins triste) quel que soit l’environnement dans lequel il est plongé.

Et en cela, le Why est un outil d’une rare puissance, un outil qui apporte une aide sans pareil à qui souhaite être décideur dans son existence.

eric bailly Avatar

Très humain, enfin le blog dans tous ses états !

eric b.
Secrets & indiscrétions
Les derniers articles publiés

WhyIsLife
Organisme de formation enregistré
sous le numéro 93131897013

formation professionnelle
Stéphane Briot

Stéphane Briot

Life Designer, avec le Why, je vous accompagne dans la construction et la réalisation de vos objectifs. 

Organisme de formation enregistré sous le numéro 93131897013 et formateur professionnel certifié.

Retrouvez le sens, avec WhyIsLife, sur YouTube