Comment discuter de problèmes sans déclencher de conflit : Guide pratique

Sacré titre, non ? T’as des machins qui te travaillent et dès que tu essaies d’en causer, ça vire à la castagne ? Si t’en as marre de balancer des mots comme des spins de Mike Tyson, t’as frappé à la bonne porte ! T’inquiète pas, on va déblayer le terrain ensemble, à coup de conseils et d’astuces pour t’exprimer sans jouer à Platoon.
parler problemes

Quand des mots tranquillisants foutent des coups

T’es frustré, ooh la la, je le sens. C’est pas normal de te sentir comme ça, tu sais. T’as des choses à dire, des problèmes à gérer, et tu sais pas comment les exposer sans que ça se transforme en véritable ring de boxe ? Allez, détends-toi, on va faire un bout de chemin ensemble.

L’important avant tout, c’est de comprendre que quand tu parles de tes problèmes, tu ne déclares pas la guerre. Tu dois éviter de balancer tes frustrations à la figure de l’autre comme des grenades dégoupillées.

oser sa voie

1€ par semaine
Moins cher que ton café ou ton thé
1€ par semaine ? C’est vrai, tu as raison, c’est de la merde ! Trace ta route.

Oui, exprimer ta colère et ton désarroi, c’est nécessaire. Mais si tu veux que l’autre t’écoute vraiment, faut que tu sois dans l’échange, pas dans l’attaque. T’as déjà essayé d’écouter quelqu’un qui t’insulte ou qui te hurle dessus ? Même quand c’est pour une bonne raison, c’est pas très agréable, hein ?

Fais gaffe à ton bouclier et ton épée

Et là, bien sûr que t’as un bouclier et une épée. Mets-les de côté. Tu n’es pas là pour te battre. T’es là pour être entendu. Il faut penser Plume, pas Épée. Pour ça, première chose, faut que tu sois calme. T’as le droit d’être en colère, mais t’as pas le droit de le faire payer à l’autre.

Je sens que tu lâches un soupir là. Ouais, je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais franchement, si t’arrives à gérer ça, t’auras fait un grand pas. Alors aussi, t’as pas besoin de haïr l’autre quand tu lui parles de tes problèmes. Il n’est pas ton ennemi, gardes ça en tête.

Ensuite, au lieu de juste jeter tes problèmes en l’air, essaie de proposer des solutions. T’imagines ? Si tu dis quelque chose comme « J’en ai marre que tu ne fasses jamais la vaisselle. Pourquoi ce ne serait pas toi qui t’en occupes demain ? », c’est carrément plus constructif que juste un « Tu fais jamais rien ici ! ». Qui plus est, t’impliques l’autre dans la résolution du problème, au lieu de juste lui balancer dessus.

Souviens-toi qu’il faut s’écouter mutuellement. Quand tu parles de tes problèmes, fais en sorte de laisser l’autre s’exprimer. Il doit avoir l’espace de répondre, de donner son avis, de t’expliquer sa position. T’es pas seul(e) dans cette conversation. Vous êtes deux, avec deux points de vue différents, t’as pas plus raison que lui/elle juste parce que c’est toi qui parles des problèmes.

Entraine toi à l’art de la communication

OK, maintenant que t’es armé de tous ces bons conseils, tu te dis peut-être que c’est un peu beaucoup à avaler d’un coup. C’est normal, mon pote. Pas de panique. Ça s’apprend, comme tout le reste. Il faut juste un peu de temps, et surtout beaucoup de pratique.

Pour commencer, essaie déjà d’appliquer ça la prochaine fois que tu dois parler d’un truc qui te tracasse. Tiens-toi prêt à te tromper, à faire des erreurs, à perdre ton calme parfois. C’est normal et c’est comme ça qu’on apprend. C’est comme essayer de monter sur un vélo pour la première fois. Tu vas faire des erreurs, te casser la gueule, mais ce n’est qu’en essayant et en recommençant que tu vas finalement y arriver.

Ensuite, n’oublie pas que l’autre n’est pas ton adversaire. C’est ton ami, ton conjoint, ton frère, ta sœur, ton parent, ta collègue… Bref, c’est quelqu’un qui compte pour toi et qui a aussi le droit d’être écouté et respecté. Alors, au lieu de lui sauter dessus avec ton problème, essaie de l’aborder calmement et de lui expliquer comment tu te sens.

Et puis, aussi, faut pas divulguer tes problèmes comme si c’était les 7 plaies d’Egypte! Personne n’a envie d’entendre que tout va mal tout le temps. Alors, intercale un peu de positif dans tout ça. Tu ne vas pas toujours être d’accord avec l’autre, et c’est parfaitement normal. Ce qui est important, c’est de trouver une solution qui fonctionne pour vous deux.

Si tu te sens trop énervé pour parler calmement, alors prends-toi un temps mort. Ça ne sert à rien de parler sous le coup de la frustration. Prends un moment pour te calmer, fais une petite promenade, va faire un tour de vélo, ou encore fais-toi un bon thé chaud. Et surtout, prends tout le temps dont tu as besoin pour te calmer.

Rappele-toi, même si communiquer correctement peut sembler compliqué au début, c’est quelque chose qui s’apprend avec le temps. Alors, donne-toi cette chance, et tu verras, tu te sentiras bien mieux après. Courage, mon pote! T’es sur la bonne voie.

En conclusion

T’as tous les outils en main maintenant, fonce! La communication c’est à la fois une science et un art. On peut te donner toutes les théories possibles, mais c’est à toi de les adapter à tes propres situations. C’est peu comme une recette de cuisine. On peut te donner les ingrédients et les étapes, mais c’est à toi d’y mettre ta petite touche personnelle.

Mais surtout, n’oublie pas que l’erreur fait partie du jeu. Ne t’en fais pas si tu te plantes au début – c’est normal, ça arrive à tout le monde. Le plus important, c’est de ne pas laisser la peur de faire des erreurs t’empêcher de essayer.

Petit conseil bonus, la communication passe aussi par le lâcher-prise. Apprends à lâcher prise, à accepter que tu ne peux pas tout contrôler. Lâche prise sur le résultat de la conversation, sur ce que l’autre va penser. Parfois, les meilleures discussions surviennent quand on ne s’attend à rien.

Enfin, n’oublie jamais que la personne en face de toi est un être humain, avec ses propres peurs, ses propres doutes. Fais preuve d’empathie, montre de la compréhension et ne juge pas. Et surtout, n’oublie jamais de respecter son point de vue, même si tu n’es pas d’accord. Allez, allez, fonce ! On apprend en faisant, pas en pensant à faire. Alors va te jeter à l’eau et fais-toi confiance! Tu peux y arriver, c’est sûr.

L’oeil du coach

Être franc et direct ne signifie pas pour autant être rude ou offensif. Plutôt que d’exprimer brutalement ton mécontentement ou de manier l’art de la critique, il est préférable d’user de l’assertivité, une compétence de communication essentielle fondée sur le respect mutuel.

Non, l’assertivité, ce n’est pas de la psychologie de comptoir. C’est un concept validé par de nombreuses études scientifiques, et adopté par des spécialistes de la relation d’aide, comme les psychologues, coachs, et autres professionnels de la communication.

Ce respect mutuel, il repose sur deux piliers : l’affirmation de soi, et la prise en compte de l’autre. Oui, t’as tout à fait le droit de t’exprimer, de défendre tes opinions, tes besoins et tes sentiments. Mais sans jamais ignorer ceux de la personne que tu as en face de toi. Parce que, vois-tu, dans une conversation, on est deux. Et c’est là tout l’intérêt de l’échange : permettre à chacun de s’exprimer et de se comprendre.

Alors, comment faire ? Tu te calmes d’abord et tu prends du recul. Respire, l’ami. La colère et l’anxiété ne sont pas de bons conseillers. Ensuite, tu exprimes tes ressentis, sans accuser ni critiquer. Tu parles en « je », pas en « tu ». Et oui, c’est comme en maternelle : pas de « t’es nul », mais plutôt « je me sens blessé lorsque… « . Ainsi, tu prends la responsabilité de ton ressenti, et tu ne mets pas l’autre en position de défense.

Ensuite, écoute. Oui, écoute sincèrement ce que l’autre a à dire. C’est aussi ça, le respect. On n’est pas d’accord ? Pas de problème, rechercher une solution commune, ça ne signifie pas non plus abandonner ses propres besoins. L’empathie, la compréhension, ce n’est pas du vent. C’est la base de toute relation saine et respectueuse. Alors, prêt à essayer ?

Ajouter à mes favoris Ce article figure dans tes favoris (: 0

Voir mes favoris

à lire dans : Les actualités

  • ours blanc daniel wegner

    Tout savoir sur l’Effet Ours Blanc de Daniel Wegner : Explications et détails

    Stéphane/
    20/02/2024
  • saute dhumeur

    Pourquoi as-tu des sautes d’humeur? Les 8 raisons principales à découvrir

    Stéphane/
    20/02/2024
  • la pudeur

    Qu’est-ce que la pudeur, pourquoi la ressens-tu et est-ce une mauvaise chose?

    Stéphane/
    20/02/2024