WhyIsLifeCroissance personnelleMéthodes et outilsPourquoi ecrire, tant de raisons !

Pourquoi ecrire, tant de raisons !

stephane briot whyislife orange 1

Stéphane

Hé, toi! T’as déjà ressenti le besoin de laisser une trace, genre écrire ta propre histoire, exprimer ce qui te trotte dans le cerveau? Voilà le truc: l’écriture, c’est pas que pour les écrivains avec leur prix Goncourt ou leur dernier ouvrage publié. C’est pour nous tous, mec. Que ce soit sur un blog, dans un journal intime, ou même une petite note sur ton téléphone portable, écrire, ça libère un truc en toi. Et parfois, juste tenir un stylo ou tapoter sur un clavier, c’est parti pour un voyage au cœur de la création littéraire.
ecrire

l’écriture comme outil de transformation personnelle

Tu sais, l’histoire de la littérature, c’est avant tout l’histoire du monde et des personnes qui ont osé laisser une trace de leur passage.

Se mettre à écrire, c’est ouvrir une porte immense sur un univers où chaque page est une nouvelle étoile dans le ciel de notre créativité.

Écrivons, que tu sois un grand auteur publié ou une autrice en herbe, tu connais le plaisir de transformer une idée en roman, une pensée en essai.

Et s’il y a bien une raison pour laquelle cette activité fait partie de notre vie quotidienne, c’est pour le bienfait thérapeutique qu’elle apporte.  

Et toi, qu’attends-tu pour rejoindre un atelier d’écriture ?

Peut-être te dis-tu que l’écriture, c’est pas pour toi. Que tu n’as pas de style, pas d’histoires à raconter. Détrompe-toi. Que tu écrives dans ton carnet intime, ou bien sur ton clavier, vise un jour le prix Goncourt ou juste l’envie de partager avec ta famille, chaque mot est un pas de plus vers une meilleure compréhension de soi, un moyen d’exorciser ses craintes et d’exprimer sa liberté.   

Chaque phrase, c’est un peu comme si tu posais une nouvelle pierre à l’édifice de ta propre réalité. Tu n’es plus seulement un lecteur, tu deviens acteur, créateur de ton propre univers.

C’est toi qui décide du sort de tes personnages, toi qui peuple ton monde d’événements et de rebondissements. N’est-ce pas génial?

Tu sais, en France, l’acte d’écrire est presque sacré. L’université parisienne fourmille de futurs écrivains, et les éditions Odile Jacob font la queue pour publier la première partie de ta grande œuvre.

Écrire, c’est aussi laisser une trace de son passage, un peu comme les peintures dans une grotte préhistorique; c’est raconter l’histoire des gens, de nos proches, ou la nôtre.   

Se pourrait-il que le simple acte de coucher des mots sur du papier pourrait débloquer quelque chose dans ton cerveau ? Il n’y a qu’une seule façon de le savoir : prends ton stylo, ouvre un nouveau doc, et laisse couler l’encre ou martèle les touches, peu importe. Au bout du chemin, tu te souviendras de l’importance que ça a eu, sans même t’en rendre compte.   

Et cette dimension thérapeutique de l’écriture, parlons-en. Tu te sens vide? Tu écris. Des images de l’enfance ressurgissent? Tu écris. Perdu dans un tourbillon d’émotion? Encore et toujours, tu écris. C’est un exutoire, un confident silencieux qui ne te jugera jamais. Écrire, c’est prendre soin de soi, sans les contraintes d’un cadre rigide.   

Au fond, écrire, c’est comme respirer. Tu n’y penses pas, tu le fais parce que tu en as besoin. Et même, on pourrait dire que c’est une sorte d’acte de foi. Écrire, c’est croire à l’impossible, c’est rêver les yeux ouverts, c’est tenter de mettre un peu de joie dans la monotonie de la vie quotidienne.   

Alors, pourquoi ne pas prendre ton calepin et commencer dès maintenant ? Laisse-moi te rappeler que les plus grands écrivains ont commencé avec une simple page blanche, une idée, un mot.

Il n’y a pas de meilleur moment ni de meilleur lieu pour commencer. Paul Auster, c’était bien un enfant qui rêvait avant de gagner le grand prix de la langue française, non ?

L’écriture comme thérapie

L’écriture te transforme, te révèle, te libère. Elle te donne cette confiance, cette indépendance que tu cherches.

L’écriture a ce pouvoir unique de transformation. Chaque mot que tu écris est une étape sur le chemin de ta métamorphose.

Elle te montre sous un nouveau jour, te dévoile des facettes de toi-même que tu ne soupçonnais pas. Elle te révèle, sans filtre, sans détour.

C’est un miroir de ton âme, une fenêtre sur ton moi intérieur. C’est une expérience de vérité, de sincérité, d’authenticité.

En écrivant, tu te libères. Tu te débarrasses de tes chaînes, de tes entraves, de tes peurs.

Tu prends de la hauteur, tu gagnes en perspective. Tu te détaches de ce qui t’encombre, de ce qui te pèse, de ce qui te retient.

Tu te libères de tes doutes, de tes incertitudes, de tes inhibitions. L’écriture est une porte vers la liberté, une voie vers l’indépendance.

L’écriture te donne cette confiance qui te manque parfois. Elle te donne cette assurance, cette estime de toi, cette foi en toi. Elle te donne cette force, cette détermination, ce courage. Elle te donne cette énergie, cette dynamique, cette volonté. Elle te donne cette audace, cette hardiesse, ce panache.

Chaque mot que tu écris est une affirmation de toi-même, une proclamation de ton existence, une célébration de ta singularité.

Chaque mot que tu écris est un pas vers toi-même, un pas vers ton essence, un pas vers ta vérité. L’écriture est une déclaration d’indépendance, une revendication de liberté, une aspiration à l’authenticité.

Ecrire pour se soigner une thérapie au bout de ta plume

Ecrire pour se soigner, tu te demandes comment cela est possible ? Laisse-moi t’expliquer.

L’écriture, c’est un peu comme une séance de psychothérapie, sauf que le psy, c’est toi.

C’est toi qui poses les questions, c’est toi qui y réponds, c’est toi qui explores les méandres de ton esprit, c’est toi qui dénoues les fils de tes pensées, de tes émotions, de tes souvenirs, toi qui captes tes erreurs, comme ces omissions, ces généralisations.

Lorsque tu écris, tu laisses tes pensées s’écouler, comme une rivière qui suit son cours.

Tu laisses ta plume te guider, comme une boussole qui indique le nord.

Tu ne cherches pas à contrôler, tu ne cherches pas à orienter. Tu laisses faire, tu laisses venir, tu laisses être.

L’écriture est une forme de lâcher-prise. Tu laisses ton âme s’exprimer, tu laisses ton cœur parler, tu t’alignes avec toi.

Tu ouvres les vannes de tes émotions, tu libères les flots de tes sentiments.

Tu te débarrasses de tes peines, de tes douleurs, de tes regrets. Tu laisses sortir ce qui est enfoui, ce qui est caché, ce qui est rejeté.

L’écriture est aussi une forme de catharsis. En mettant des mots sur tes maux, tu les exorcises. Tu les évacues. Tu les purges.

Tu fais sortir ce qui est négatif pour faire entrer ce qui est positif. Tu te débarrasses de ce qui est toxique pour faire place à ce qui est sain.

Et tu verras, écrire soulage. C’est comme si un poids se levait de tes épaules. C’est comme si une douleur s’apaisait en toi. C’est comme si une blessure commençait à cicatriser.

Ecrire libère. C’est comme si tu ouvrais une cage et que tu laissais s’envoler un oiseau.

C’est comme si tu brisais des chaînes et que tu retrouvais ta liberté. C’est comme si tu détruisais un mur et que tu découvrais un horizon.

Alors, prends ta plume, laisse-la glisser sur le papier. Ecris pour te soigner, écris pour te libérer, écris pour être toi.

L’écriture et ses inconvénients, un mal pour un bien

L’écriture, comme toute pratique introspective, n’est pas sans risques. Elle exige de toi une certaine audace, une certaine vulnérabilité.

Elle te demande de plonger en toi, d’explorer les profondeurs de ton être, les recoins sombres de ton âme.

Elle te pousse à te confronter à tes démons, à tes peurs, à tes angoisses. Elle te force à regarder en face tes failles, tes peines, tes souffrances.

L’écriture peut faire mal, c’est vrai. Elle peut réveiller de vieilles blessures, ranimer de vieilles douleurs.

Elle peut te rappeler des souvenirs douloureux, te faire revivre des moments pénibles. Elle peut te bousculer, te déstabiliser, te bouleverser.

L’écriture peut aussi te blesser. Elle peut mettre à nu tes fragilités, tes faiblesses, tes insécurités.

Elle peut te faire réaliser tes erreurs, tes échecs, tes regrets. Elle peut te faire sentir seul, incompris, rejeté.

Mais, c’est aussi là que réside sa force. L’écriture est une forme de confrontation, une forme d’acceptation, une forme de dépassement.

C’est en te confrontant à tes douleurs, en les acceptant, en les dépassant, que tu grandis, que tu évolues.

L’écriture est un processus de transformation. Elle te fait passer de l’ombre à la lumière, de la peur à l’amour, de la tristesse à la joie.

Elle te fait passer de l’ignorance à la connaissance, de l’illusion à la réalité, de la confusion à la clarté.

Alors, oui, l’écriture peut être douloureuse, mais c’est une douleur salvatrice.

C’est une douleur qui guérit, qui libère, qui éveille. C’est une douleur qui te fait prendre conscience, qui te fait comprendre, qui te fait avancer.

Alors, n’aie pas peur de l’écriture, n’aie pas peur de ses inconvénients. Accueille-les, embrasse-les, utilise-les. Ce sont eux qui te permettront de te dépasser, de te transcender, de te réaliser.

La puissance du quotidien, l’art d’écrire chaque jour

Écrire chaque jour, tu le vois peut-être comme une contrainte, comme un fardeau. Mais laisse-moi te dire que c’est tout le contraire. C’est une chance, un cadeau que tu te fais à toi-même.

Chaque jour, quand tu te mets à écrire, c’est l’occasion de te retrouver. C’est un rendez-vous avec toi-même, un moment privilégié de solitude et de silence où tu peux te reconnecter à ton essence, à tes désirs, à tes rêves.

C’est un espace de liberté où tu peux être toi, sans masque, sans artifice, sans jugement.

Écrire chaque jour, c’est aussi l’occasion de faire le point. C’est une pause dans le tumulte de ta vie, une halte dans la course du temps.

C’est un moment de réflexion, de bilan, de synthèse. C’est une opportunité pour faire le tri dans tes pensées, dans tes émotions, dans tes actions.

C’est une chance pour voir ce qui fonctionne dans ta vie, ce qui ne fonctionne pas, ce qui te rend heureux, ce qui te rend malheureux.

En outre, écrire chaque jour te permet de te recentrer. C’est un exercice d’alignement, d’équilibre, de centrage.

C’est une pratique de présence, d’attention, de conscience. C’est un moyen pour revenir à l’essentiel, pour revenir à toi, pour revenir à l’instant présent.

Écrire chaque jour, c’est enfin l’occasion de prendre du recul. C’est un pas de côté, une prise de hauteur.

C’est une perspective qui te permet de voir les choses avec clarté, de voir les choses dans leur globalité, de voir les choses dans leur vérité.

C’est une lucidité qui te permet de faire des choix éclairés, des décisions réfléchies, des actions conscientes.

Et surtout, écrire chaque jour, c’est l’occasion de prendre en main ta vie. C’est un acte de responsabilité, un acte de volonté, un acte de courage.

C’est un geste qui te fait passer de la passivité à l’action, de la subordination à l’autonomie, de la réaction à la création.

C’est un mouvement qui te fait passer de spectateur de ta vie à acteur de ton destin.

L’écriture : une aventure personnelle

Au final, écrire est une aventure personnelle. C’est un voyage au cœur de toi-même, un voyage de découverte, de révélation, de transformation. C’est un voyage qui te libère, qui te fait grandir, qui te fait évoluer.

Alors, prends ta plume, laisse-la glisser sur le papier. Laisse tes pensées, tes sentiments, tes émotions s’exprimer. Laisse-toi aller, laisse-toi porter. Laisse-toi surprendre, laisse-toi émerveiller. Laisse-toi vivre, laisse-toi être.

COMME Tu as kiffé, c’est le moment de le partager autour de toi

stephane briot whyislife orange 2

à lire dans : Méthodes et outils

  • enneagramme fiable

    L’ennéagramme est-il fiable

    Stéphane
    /
    18/06/2024
  • enneatypes

    Les 9 enneatypes de l’ennéagramme

    Stéphane
    /
    18/06/2024
  • enneagramme

    Pourquoi tant de gens Font-ils confiance à l’ennéagramme

    Stéphane
    /
    18/06/2024

nouveau

Ras le bol de recevoir des mail ?

Alors, j’ai exactement ce qu’il te faut. Reçois les news du WhyIsLife via la messagerie Telegram, chaque soir, vers 21h00. Simple, rapide, gratuit.

Accès immédiat, simple et gratuit

prg confiance