Comment se défaire des injonctions qui gouvernent dans l’ombre

Comment se défaire des injonctions qui gouvernent dans l’ombre

les injonctions - définition
Nous sommes pas aussi libre d'agir que nous voudrions le croire. Toutefois, nous pouvons retrouver cette liberté. Voici comment faire.

partager cet article

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Table des matières

Stéphane Briot

Stéphane Briot

Mentor & Coach, spécialisé dans la recherche et la découverte du Why

Nous avons toutes et tous entendu ces petites phrases dans notre enfance, et même encore après. Ces petites voix, ou ces petites phrases ont sur nous un impact que nous négligeons souvent. Et pourtant, nous devrions nous en méfier.

Dans l’analyse transactionnelle, ces petites phrases s’appellent des « déclencheurs » ou « injonctions » (triggers en anglais). Et ceci déclenche en nous un certain nombre d’actions et de comportements souvent de façon totalement inconsciente.

Les 5 grandes familles de déclencheurs

Voici donc les 5 injonctions qui nous gouvernent, et leur message cachés :

  • Sois parfait : tout réussir
  • Fais plaisir : être gentil
  • Sois fort et ne montre rien : masquer ses émotions en toutes circonstances
  • Fais des efforts : se dépasser, tout le temps
  • Dépêche-toi : faire vite, tout le temps

Chacun de ces déclencheurs propose un volet positif et un volet négatif, bah oui, forcément, sinon, ce ne serait pas drôle !

Les caractéristiques de chaque déclencheur

Sois parfait

Côté positif : Produis un travail précis, fiable. Est capable d’organiser et de planifier.

Côté négatif : À du mal à respecter les délais, car il vérifie encore et encore. En cas d’erreur, perds ses moyens.

Conséquence : Quête de la perfection

Sois fort

Positif : est autosuffisant et peut aider les autres. Sous la pression, reste calme et rationnel.

Négatif : Ne sais pas demander de l’aide et est un vrai bourreau de travail (ne sait pas s’arrêter).

Conséquence : Refoulement émotionnel

Dépêche-toi

Positif : est capable de produire beaucoup de travail dans un laps de temps très court, est stimulé par la pression.

Négatif : repousse ses tâches jusqu’à ce qu’elle devienne urgente, et forcément, fais des erreurs lorsqu’il se précipite.

Lire aussi  Pourquoi, même si vous êtes très motivés vous pouvez finir dans le mur

Conséquence : Perte de contrôle, panique, angoisse

Fais des efforts

Positif : est impliqué et enthousiaste dans ses actions, apprécie les nouvelles tâches.

Négatif : Porte rarement ses projets à terme, s’éparpille en cours de route, se fatigue au-delà du raisonnable.

Conséquence : épuisement

Fais plaisir

Positif : apprécie de faire les choses sans qu’elles soient demandées de façon explicite, est compréhensif et sympathique.

Négatif : Se culpabilise rapidement, vit très mal les conflits, n’est pas un bon négociateur.

Conséquence : Soumission, excès de docilité

D’où viennent ces injonctions ?

Chaque individu porte en lui plusieurs de ces injonctions, et au moins deux dirigent sa vie à son insu. Ces injonctions, nous l’avons vu, portent en elles des bénéfices, mais elles portent également des contraintes, des problèmes, parce que l’individu tente, malgré, de suivre ces injonctions.

Ces injonctions nous viennent de l’enfance, via nos parents, ou nos figures d’autorité (un oncle, une tante, nos grands-parents, un professeur). Si elles portent certaines valeurs morales ou sociales, elles peuvent aussi nous contraindre malgré nous.

Et malheureusement, nous grandissons et conservons nos réflexes : suivre ces injonctions.

Attention, tout n’est pas forcément négatif dans les injonctions. Nous l’avons vu, elles possèdent des bénéfices. Le principe n’est donc pas de se séparer totalement de nos déclencheurs, mais bien d’apprendre à vivre avec et de l’utiliser à notre avantage.

En se débarrassant de la dimension négative d’une injonction, l’individu va pouvoir peu à peu reprendre le contrôle de ses émotions et de son existence, ce sera moins de stress, et plus de possibilités de choix, d’actions.

Lire aussi  Comment faire un choix peut-il vous rendre plus libre

Détecter ses injonctions

Vous pouvez utiliser la liste ci-dessus pour détecter quelles sont celles auxquelles vous vous sentez le plus souvent soumis. Dans la majorité des cas, vous en trouverez deux.

Pour chacune de ces injonctions, soyez en mesure de reconnaitre leurs dimensions positives selon les contextes.

Commence désormais la phase délicate qui va consister à changer vos habitudes. Vous allez devoir être attentif, selon les contextes, à la façon dont vous allez réagir face à l’une ou l’autre de ces injonctions et d’adopter un comportement différent.

Adapter ses comportements

La question n’est pas d’aller radicalement à l’opposé de ce que vous êtes, mais bien d’apprendre à moduler votre comportement selon le contexte.

Par exemple, l’injonction « fait plaisir ». Il peut vous être agréable de préparer le diner le soir pour faire plaisir à votre famille. Ce geste contribue à l’équilibre au sein de votre famille et à rendre l’instant harmonieux. Pourquoi s’en priver ?

En revanche, au travail, vouloir toujours faire plaisir à vos collègues ou vos supérieurs sans rien obtenir en retour n’est peut-être pas toujours utile à votre carrière et peut créer une forte frustration en vous.

Dans ce second cas, peut-être auriez intérêt à mieux choisir les moments ou vous allez vouloir faire plaisir aux autres.

Nous le voyons, l’objectif est donc d’apprendre de vous-même, d’adapter vos comportements, vos mots en fonction face à ces injonctions, en fonction des contextes dans lesquels vous évoluez à l’instant « T ».

Lire également

Le Club WhyIsLife

Un contenu exclusif pour les membres

Rejoignez le Club WhyIsLife pour un contenu dédié à l’entrepreneur. 

Au programme, mindset et marketing. 

Chaque semaine, de nouveaux contenus pour créer l’entreprise qui vous ressemble.