amour : si tu ne lui dis pas que tu l’aimes, quelqu’un va prendre ta place

Hé mon vieux, faut qu’on cause! T’es en plein déni là et ça craint grave. Tu peux pas passer ta vie à te planquer derrière ton faux sourire et à prétendre que tout va bien. Faut que tu le saisisses, si tu restes sourd à ton propre cœur, un autre gars le fera pour toi. Et crois-moi, ça fera mal. Toi, l’amoureux transi, ou le type flippé de son propre boulot, faut que tu sortes de ta coquille. Alors arrête de te gratter le crâne et écoute!
oser dire

Fini de jouer à l’autruche, mon pote!

Allez, je vais te dire un truc. Si tu continues à te voiler la face, à planquer tes sentiments au fond de ton cœur comme une vieille fringue qu’on veut pas voir, tu vas finir par crever d’intérieur.

Eh oui, mon pote! C’est brutal, mais c’est la vérité. Tu ne peux pas passer ta vie à te cacher derrière des sourires forcés ou à te voiler la face avec des « ça va, merci ».

oser sa voie

1€ par semaine
Moins cher que ton café ou ton thé
1€ par semaine ? C’est vrai, tu as raison, c’est de la merde ! Trace ta route.

C’est simple, si tu te bouches les oreilles très fort pour ne pas entendre ton propre cœur, quelqu’un d’autre va finir par le faire à ta place. Et je te garantis que ça ne sera pas aussi doux que si c’était toi. Tu comprends ce que je veux dire? Bon, arrête de te gratter le crâne, je vais te l’expliquer.

Imagine, tu es amoureux de cette fille depuis des lustres. Ouais, celle qui te fait tourner la tête à chaque fois que tu la vois passer. Celle qui te fait perdre les pédales à chaque sourire.

Tu attends, tu espères qu’elle le voit, qu’elle le devine. Sauf que, tu vois, la vie n’est pas un film romantique. Elle, elle ne le devine pas. Elle ne le voit pas. Elle attends peut-être même que tu lui dises.

Et pendant ce temps là, il y a ce mec, ton pote, qui lui, n’hésite pas. Il lui dira. Il sautera le pas que toi, tu n’as pas osé franchir. Et voilà, tu te retrouves comme un con à regarder passer le train.

Apprends à dire « c’est moi », avant d’entendre « c’est lui »

Allez! Sors de ta carapace! Mets-toi à nu, bordel! Ne reste pas dans ton coin à te morfondre, à ne pas oser te lancer.

Si tu ne dis pas que tu veux cette promo, crois-moi, quelqu’un d’autre va le faire à ta place. Et ce jour là, tu n’auras plus qu’à regarder ton collègue grimper les échelons pendant que toi, tu rames en bas de l’échelle.

Je vais te dire, il n’y a rien de plus douloureux que de se dire « si j’avais su, si j’avais osé« . On ne vit qu’une fois, et c’est maintenant ou jamais.

Alors, vas-y, ouvre-toi, exprime-toi! Traite tes sentiments avec franchise, sois direct! Plus tu attends, plus tu risques de laisser passer ta chance.

Tu sais, personne ne peut lire en toi comme dans un livre ouvert. Si tu ne dis rien, les autres sont persuadés que tout va bien, que tu es heureux et comblé. Et pendant ce temps, toi, tu te sens comme un bateau à la dérive.

Oui, mon pote, si tu ne dis pas ce que tu ressens, quelqu’un finira par le faire à ta place. Et ce jour-là, tu te retrouveras seul, avec tous ces regrets et ces « si seulement » qui mordront ton cœur et boufferont ta tranquillité.

Donc, arrête de te cacher et de te taire. La vie ne t’attend pas. Elle avance, sans se retourner, sans faire de pause. Et toi, tu dois faire de même. Parce que, tu vois, la vie est trop courte pour se rendre malheureux en se taisant. Alors, prends ton courage à deux mains, et dis ce que tu as à dire.

A bas les regrets, vive l’action!

Arrête de te préoccuper de ce que les autres pensent. Ce sont tes sentiments, pas les leurs. Et si tu trébuches? Et si tu te plantes? Tu te relèves, point barre. On a tous droit à l’erreur. Ça ne définit pas qui nous sommes.

C’est ton futur qui est en jeu ici, pas celui du voisin. Tu ne peux pas te permettre de laisser la peur te dominer. Tu te prives de rêver, de ressentir, de vivre. Eh bien c’est terminé! Tu vas ouvrir grand tes ailes et sauter dans le vide.

Arrête de jouer les victimes. Tu ne l’es pas. Tu es le héros de ta propre histoire. Alors, agis comme tel!

Je te le dis, si tu continues comme ça, tu vas finir par te réveiller un jour et te rendre compte que tu as laissé passer ta vie sans en profiter. Et crois-moi, mon gars, ça fait mal.

Alors, sois courageux. Avance à visage découvert. Écoute ce qui se passe à l’intérieur. Et même si ça fait peur, même si ça fait mal, fais-le pour toi.

La vie est trop précieuse pour être gaspillée en regrets et en non-dits. Alors oui, c’est dur, c’est effrayant, mais c’est aussi beau, intense, et merveilleusement excitant. Vas-y, prends les rênes, exprime-toi, prends des risques et vis, tout simplement! Non pas en te terrant derrière tes peurs et tes doutes, mais en faisant face à la réalité telle qu’elle est.

Tu as quelque chose à dire? Alors dis-le! N’attends pas. N’attends plus. Ta voix compte, tes sentiments comptent, tu comptes!

En conclusion

Je te le dis franchement, gars, il faut que tu laisses les regrets où ils sont: dans le passé. Ca te tire en arrière, c’est du poids inutile. Oui, tu as raté des choses, tu t’es trompé, et alors? Ça arrive à tout le monde.

Mais aujourd’hui, tu as le choix. Tu peux continuer à revivre sans cesse tes échecs ou tu peux te lever, secouer la poussière de tes genoux et avancer.

Alors avance! Ne reste plus coincé dans cet état d’esprit négatif. Il faut te concentrer sur le présent, sur l’action, sur ce que tu peux changer maintenant.

Oui, la vie est dure. Oui, elle peut être terriblement injuste. Mais elle est aussi pleine de possibles. Et ces opportunités, c’est à toi de les saisir. C’est à toi d’oser, de prendre des risques, de te battre pour ce que tu veux.

Alors, arrête de te lamenter pour ce que tu n’as pas fait, pour ce que tu aurais dû faire. Et commence à bouger, à agir, à vivre. Parce qu’au final, tu le regretteras bien plus si tu ne fais rien. Alors, à bas les regrets, vive l’action!

L’oeil du coach

Cesse de te camoufler derrière des non-dits et des doutes, c’est surtout faire face à toi-même, à tes envies profondes et à tes craintes personnelles.

L’étude menée en 2003 par le psychologue James Pennebaker à l’Université du Texas montre que l’expression de soi a des vertus thérapeutiques. Pennebaker et ses collaborateurs ont découvert que des sujets qui écrivaient régulièrement sur leurs expériences traumatisantes déclaraient se sentir mieux, étaient moins souvent malades et obtenaient de meilleurs résultats académiques.

C’est la preuve qu’extérioriser ses sentiments peut avoir un impact réel sur ta santé mentale et physique.

Il est temps d’arrêter de faire l’autruche. Il n’est pas question de te révéler face à tous sur la place publique.

Le but est de trouver une place de choix pour ta voix et tes sentiments dans ta vie. De faire en sorte qu’ils comptent, qu’ils soient pris en compte au lieu d’être camouflés, ignorés ou minimisés.

Le courage dont tu as besoin, c’est celui d’être toi-même. De confronter ce que tu ressens à ce que tu es, sans te cacher.

Et souviens-toi, exprimer tes sentiments, ce n’est pas seulement les mettre en mots. Tu peux les peindre, les chanter, les danser… Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon d’être toi-même. Alors, prêt à sortir de ta cachette?

Ajouter à mes favoris Ce article figure dans tes favoris (: 0

Voir mes favoris

à lire dans : Les actualités

  • ours blanc daniel wegner

    Tout savoir sur l’Effet Ours Blanc de Daniel Wegner : Explications et détails

    Stéphane/
    20/02/2024
  • saute dhumeur

    Pourquoi as-tu des sautes d’humeur? Les 8 raisons principales à découvrir

    Stéphane/
    20/02/2024
  • la pudeur

    Qu’est-ce que la pudeur, pourquoi la ressens-tu et est-ce une mauvaise chose?

    Stéphane/
    20/02/2024