Comment peux-tu trouver ton équilibre personnel ?

T’es en perpétuelle recherche de toi-même, pas vrai? Dans ce micmac de vie où tu jongles entre boulot, famille et amis, c’est pas facile de trouver son équilibre. Pourtant c’est possible, mec. La clé? Arrête de te mettre la rate au court-bouillon pour tout et n’importe quoi. Fais le tri dans tes priorités et débarrasse-toi de ce qui te gonfle. C’est toi aux commandes, alors prends en main ta vie et plonge dans ta quête personnelle.
equilibre personnel

Plonge dans ta quête personnelle

T’es constamment à la recherche de l’équilibre parfait, pas vrai? Tu balances entre les rôles différents que la vie te contraint de jouer – une superstar au boulot, un soutien à la maison, un bon pote dans ton cercle d’amis. C’est crevant, ouais! T’as le droit de te sentir sous pression.

oser sa voie

1€ par semaine
Moins cher que ton café ou ton thé
1€ par semaine ? C’est vrai, tu as raison, c’est de la merde ! Trace ta route.

Faut arrêter le mythe de l’équilibre parfait, on est pas au cirque. T’es pas là pour jongler avec dix balles en même temps.

Faut pas être dur avec toi-même quand tu lâches une balle ou deux, ça arrive à tout le monde. En fait, la clé de l’équilibre c’est pas d’ajouter plus de choses dans ta vie, mais d’en retirer ce qui te pourrit la vie.

Ouais, t’as bien entendu. Retire ce qui ne te plaît plus, qui te fatigue ou qui ne te ressemble plus. Ultra-facile à dire et sacrément dur à faire, je te l’accorde. Mais accroche toi, n’oublie pas que c’est pour retrouver un équilibre sain que tu t’investis autant.

La quête de ton équilibre

Tu sais quoi, dans tout ce bordel, y’a quand même une bonne nouvelle ! T’as le contrôle. Vraiment. Te faire mener par le bout du nez par toutes les demandes, obligations et pressions extérieurs ? Ça, c’est fini.

Tu peux dire stop, tu peux prendre du recul. C’est toi le chef, c’est ta vie. N’aie pas peur du changement, même si c’est flippant, même si tu te sens pas prêt.

Dégage du temps pour ces choses, et merde au reste. Pas besoin de te justifier. Si quelqu’un te dit que tu devrais faire autrement, montre-lui le chemin de sortie – avec bienveillance, bien sûr. Ensuite, trouve des moyens de combler tes lacunes, de te stimuler, de te motiver.

Pas une partie de plaisir, je te préviens, c’est un truc à faire mini tous les trois mois. Pourquoi? Parce que tu changes constamment. Sinon, tu risques de te réveiller un jour, épuisé et drainé, ne sachant même plus qui tu es.

Et le dernier truc, si t’as un coup de mou, tu ne te laisses pas couler! Tu cherches du support autour de toi, dans ton cercle de proches, des groupes sur le net, ou même des pros en santé mentale. On est tous faillibles, et y’a aucune honte à avoir besoin d’aide.

Allez, fonce! L’équilibre n’attend pas. Tu peux le faire. Et souviens-toi, c’est ta vie, c’est ton équilibre. Donc, c’est à toi de jouer maintenant !

Tu gères ton équilibre

C’est ta vie, et c’est toi qui prends les décisions. Tu peux décider de faire voler en éclats ton système actuel. Ça fait peur, hein ?

Mais pense à tout ce que tu peux gagner. Tu peux te créer une vie qui te correspond, qui te revigore plutôt que te vider. T’as le droit d’être exigeant avec toi-même, mais pas de torturer.

Commence par te connaître. Juste toi, pas ce que ton boss, ta meuf, tes potes veulent que tu sois. Qui t’es vraiment? Qu’est-ce que tu aimes? Qu’est-ce qui te fait vibrer, qu’est-ce qui te met en joie, te rend fier, heureux, satisfait? Tu ne sais pas d’emblée ? Normal, on ne se pose pas ces questions tous les jours. Prends le temps qu’il faut, pas de stress.

Petit à petit, tu vas voir se dessiner le tableau de ce que tu veux vraiment. Et tu sais quoi? C’est ça que tu peux viser. T’es pas obligé de t’en tenir à ce qui est attendu de toi. Tu peux créer ton propre modèle, celui qui te donne envie de te lever le matin, et qui te permet de te coucher le soir en te disant « aujourd’hui, j’ai vécu une journée qui m’appartient ».

Revois ton emploi du temps. Si quelque chose te prend trop de temps et d’énergie par rapport à ce que ça t’apporte, dégage-le. Si quelque chose te fait triper mais que tu ne trouves pas le temps pour le faire, crée-le. Priorise ce qui compte vraiment pour toi.

C’est pas facile, non. Y’aura des hauts et des bas. Des jours où tu te diras « mais qu’est-ce que je fous? ». Reste concentré, ne lâche rien. Ça en vaut la chandelle, je te le garantis.

Et surtout, ne te fous pas la pression. Tu n’es pas en compétition avec le gars d’à côté. Tu es en quête de ton équilibre, de ton bien-être. Fais ce qui est bon pour toi et dis-toi que chaque petite victoire est une étape de plus vers une vie plus équilibrée.

Allez, c’est parti. C’est toi le patron, et c’est à toi de jouer maintenant. Tu peux le faire.

En conclusion

C’est à toi de faire le boulot. Rien ni personne ne te poussera autant que toi-même pour trouver ton équilibre. T’aiguises ton discernement, apprend à refuser ce qui ne te plait pas, dessine ta propre carte du monde. Tu es le GPS de ta vie, personne d’autres n’a à indiquer ta direction. Ton parcours est unique et c’est ce qui fait de toi une personne exceptionnelle.

Pourquoi continuer à courir après un idéal qui ne correspond à rien, à part peut-être à ce que les autres attendent de toi?

Si tu veux te sentir bien dans tes baskets, il faut que tu te sentes bien dans ta peau. Et ça, ça ne tient qu’à toi: savoir qui tu es et ce que tu veux vraiment, puis construire ton quotidien en fonction de ça.

Alors, ouais, t’auras probablement peur. Peur de te planter, de te tromper de voie, de perdre ton temps. Mais tu sais quoi? Même si c’est le cas, tu auras appris. Et ce qui ne tue pas rend plus fort.

Allez, lève-toi, regarde-toi dans le miroir et décide qui tu veux être aujourd’hui, demain, après-demain. Vas-y, balance-toi dans le grand bain. T’es prêt. Gère ton équilibre, c’est à toi de jouer maintenant.

L’oeil du coach

Écoute, tout d’abord, sache que la recherche d’équilibre personnel est un voyage, non une destinée. Il ne s’agit pas de rester immobile sur un fil imaginaire de perfection, mais plutôt de naviguer dans les eaux parfois tumultueuses de la vie. Pour ce faire, diverses études en psychologie recommandent d’abord de bien te connaître.

La psychologie positive prône l’autocompréhension comme première étape vers la quête d’équilibre. Qui es-tu réellement? Qu’est-ce qui t’agite et qu’est-ce qui te calme? Qu’est-ce qui te ressource et qu’est-ce qui t’épuise? Pour démarrer, des techniques introspectives, comme la tenue d’un journal de bord, peuvent être utiles. C’est simple, à chaque fin de journée, note les moments de joie, de stress, de fatigue et d’insatisfaction ressentis durant la journée. Avec le temps, tu repéreras les traits saillants de ton existence.

Ensuite, apprends à dire non pour te protéger des exigences externes. Selon plusieurs thérapies cognitivo-comportementales, être capable de fixer des limites est crucial pour maintenir l’équilibre. Tu n’es pas un super-héros, tu n’as pas à tout faire. Tu dois t’écouter et honorer ce que tu ressens.

Enfin, maintiens une attitude positive. Plusieurs recherches, dont celles du Dr Seligman, un expert de la psychologie positive, démontrent que l’optimisme augmente la résilience et favorise le sentiment d’équilibre. Donc, concentre-toi sur les aspects positifs de ta vie et visualise-toi vivre sereinement.

En bref, l’équilibre vient de toi, de tes choix, de ton attitude. Arrête de te mettre la pression pour atteindre un idéal de perfection et commence à créer une vie qui te ressemble vraiment. Réalise que c’est à toi de jouer maintenant. C’est un défi, certes, mais un défi que tu peux relever avec succès.

Ajouter à mes favoris Ce article figure dans tes favoris (: 1

Voir mes favoris

à lire dans : Les actualités

  • peur de l engagement

    Comment reconnaître les symptômes de la peur de l’engagement ?

    Stéphane/
    27/02/2024
  • peur de vieillir

    Comment surmonter ta peur de vieillir

    Stéphane/
    27/02/2024
  • emotion sensation perception

    distinguer les émotions, les sensations et les perceptions

    Stéphane/
    26/02/2024