9 exemples de manipulations émotionnelle

Découvres des exemples de manipulations émotionnelle et les solutions pour t’en sortir
manipulation émotionnelle

Nous allons de nouveau parler de l’Analyse Transactionnelle.

L’Analyse transactionnelle (AT), développée par Eric Berne, est un modèle psychologique et une méthode thérapeutique qui se concentre sur les interactions entre individus.

oser sa voie

1€ par semaine
Moins cher que ton café ou ton thé
1€ par semaine ? C’est vrai, tu as raison, c’est de la merde ! Trace ta route.

L’une des notions clés de l’Analyse Transactionnelle est celle des « timbres » ou « stamps » en anglais.

timbres en analyses transactionnelle

Les timbres et Strokes

Les timbres sont en quelque sorte une monnaie émotionnelle que nous utilisons pour maintenir ou établir des relations. Ils peuvent être considérés comme une forme de reconnaissance ou de validation que nous recherchons chez les autres.

Ce concept est étroitement lié à celui des « strokes », qui sont des unités de reconnaissance qui peuvent être positives ou négatives.

Les timbres sont une accumulation de ces « strokes » et peuvent être « échangés » dans des interactions futures pour obtenir quelque chose en retour, que ce soit de l’attention, de l’affection, ou même pour manipuler une situation ou une personne.

En ce sens, les timbres peuvent devenir un outil pour comprendre les dynamiques relationnelles et les schémas de comportement répétitifs.

Certains individus pourraient par exemple accumuler des « timbres négatifs » en étant continuellement critiques ou en donnant des retours négatifs.

Ils peuvent ensuite utiliser ces timbres pour manipuler les situations en leur faveur, en s’attendant à ce que les autres « paient » pour leur reconnaissance ou leur attention.

Différence entre timbres et stokes

Les concepts de « strokes » et de « timbres » en Analyse Transactionnelle sont étroitement liés, mais ils servent à désigner deux aspects différents des interactions humaines.

Strokes

Un « stroke » est une unité de reconnaissance qui peut être donnée ou reçue lors d’une interaction.

Les strokes peuvent être positifs (comme un compliment, une tape amicale sur l’épaule, un sourire) ou négatifs (comme une critique, un regard de mépris).

L’idée est que les humains ont un besoin fondamental de reconnaissance et cherchent à obtenir des strokes pour satisfaire ce besoin. Chaque stroke est donc une transaction unique et immédiate.

Timbres

Les « timbres » sont une sorte de « compte courant » émotionnel où les strokes sont accumulés pour une utilisation future.

Pensez-y comme une banque de reconnaissance.

Si quelqu’un vous donne de nombreux strokes positifs, vous « accumulez » des timbres positifs que vous pouvez « dépenser » plus tard dans des interactions futures avec cette personne.

Le même mécanisme fonctionne pour les strokes négatifs.

Différences clés

  1. Instantanéité vs Accumulation: Les strokes sont instantanés et se produisent dans le moment présent d’une interaction, tandis que les timbres sont une accumulation de ces moments sur une période de temps.
  2. Échange Direct vs Capital Émotionnel: Les strokes sont des échanges directs de reconnaissance qui peuvent satisfaire des besoins immédiats. Les timbres sont plutôt un « capital » émotionnel qui peut être « dépensé » ou « investi » dans des interactions futures.
  3. Simplicité vs Complexité: Un stroke est généralement une transaction simple et claire (même si ses effets peuvent être complexes). Les timbres impliquent une dynamique plus complexe, où les actions passées et les attentes futures entrent en jeu.

Pourquoi utiliser ces monnaies

L’utilisation de strokes et de timbres est souvent le résultat de conditionnements sociaux, de besoins psychologiques fondamentaux et de dynamiques relationnelles.

Voici quelques raisons qui peuvent expliquer pourquoi les gens se retrouvent à utiliser ces mécanismes :

Besoin de Reconnaissance

L’un des besoins humains fondamentaux est le besoin de reconnaissance et d’attention.

Les strokes, qu’ils soient positifs ou négatifs, remplissent ce besoin.

En l’absence de strokes positifs, certaines personnes peuvent même rechercher des strokes négatifs simplement pour ressentir une forme de reconnaissance.

Éducation et Socialisation

Les modèles de comportement liés aux strokes et aux timbres peuvent être appris dans l’enfance et renforcés par la socialisation.

Par exemple, si une personne a grandi dans un environnement où elle a dû « gagner » l’amour et l’attention par certaines actions ou comportements, elle peut continuer à utiliser un système de timbres à l’âge adulte.

Manipulation et Contrôle

Dans certaines situations, les timbres sont utilisés pour exercer un contrôle ou une manipulation.

Cela peut être conscient ou inconscient. Certains utilisent ce système pour établir une dynamique de pouvoir dans une relation, où l’autre personne se sent obligée de « rembourser » les timbres accumulés.

Stratégie de Survie Émotionnelle

Pour certaines personnes, accumuler des timbres peut être une façon de gérer l’insécurité émotionnelle.

Ils peuvent accumuler des timbres positifs comme une « réserve » pour les moments où ils anticipent un besoin de soutien émotionnel.

Incompréhension et Manque de Conscience de Soi

Parfois, les gens utilisent des strokes et des timbres sans pleinement comprendre leur impact ou même sans se rendre compte qu’ils le font.

Ce manque de conscience peut conduire à des relations malsaines ou toxiques.

Mise en pratique

Exemple 1 : La Relation de Couple

Dans une relation de couple, Alice et Bob peuvent s’échanger des strokes positifs quand ils font des choses aimables l’un pour l’autre.

Par exemple, Alice prépare le dîner et Bob exprime sa gratitude.

Ces strokes positifs s’accumulent comme des « timbres » dans leur « réserve émotionnelle ».

Toutefois, si Bob oublie un anniversaire, il peut « dépenser » certains de ces timbres accumulés pour « compenser » cette négligence.

S’il y a suffisamment de timbres dans la réserve, l’oubli peut être pardonné plus facilement.

Exemple 2 : Le Milieu Professionnel

Dans un environnement de travail, Marie fait souvent des heures supplémentaires et prend des responsabilités supplémentaires sans se plaindre.

Ses collègues et son patron lui donnent des strokes positifs, qui s’accumulent comme des timbres.

Quand vient le temps pour elle de demander une promotion ou un jour de congé exceptionnel, elle « utilise » ces timbres accumulés pour soutenir sa demande, augmentant ainsi ses chances d’obtenir ce qu’elle souhaite.

Exemple 3 : Manipulation Émotionnelle

Paul est quelqu’un qui utilise souvent des strokes négatifs pour contrôler son entourage.

Par exemple, il critique constamment son ami Jean pour des petites erreurs.

Ces strokes négatifs s’accumulent comme des timbres négatifs.

Quand Paul a besoin de quelque chose de Jean, il change soudainement de comportement et utilise des strokes positifs.

Confus et soulagé, Jean est plus enclin à accéder à la demande de Paul, comme s’il « compensait » les timbres négatifs précédemment accumulés.

Exemple 4 : Relation toxique

Dans une relation de couple, Sarah accumule des timbres négatifs en critiquant constamment son partenaire, Marc.

À chaque critique, elle « gagne » un timbre négatif.

Quand elle veut obtenir quelque chose de Marc, elle soudainement devient aimable et utilise ses timbres négatifs accumulés pour le manipuler, créant une dynamique malsaine et un déséquilibre de pouvoir dans la relation.

Exemple 5 : Environnement de travail

Dans le milieu professionnel, Thomas est un manager qui utilise des strokes négatifs pour contrôler son équipe.

Il critique régulièrement ses subordonnés pour des petites erreurs, accumulant des timbres négatifs.

Lorsqu’il a besoin qu’une tâche soit effectuée rapidement, il émet soudainement un stroke positif ou offre une petite récompense.

L’équipe, souhaitant éviter davantage de critiques, répond rapidement à sa demande, même si cela crée un environnement de travail stressant et toxique.

Exemple 6 : Manipulation entre amis

Sophie et Julie sont amies, mais Sophie utilise souvent des strokes négatifs pour faire sentir Julie inférieure.

Par exemple, Sophie critique constamment les choix de vie de Julie ou minimise ses réussites.

Ces strokes négatifs s’accumulent en timbres négatifs.

Quand Sophie a besoin de soutien émotionnel ou d’une faveur, elle change brusquement de ton et devient gentille.

Julie, désirant gagner l’approbation de Sophie, se plie à ses exigences, sans réaliser qu’elle est manipulée.

Exemple 7 : L’Ami Constant

Sophie est toujours là pour aider ses amis, et chaque fois qu’elle le fait, elle reçoit des strokes positifs.

Ces strokes se transforment en timbres positifs qu’elle accumule. Lorsqu’elle traverse une période difficile, elle se sent à l’aise de demander du soutien à ses amis.

Ces timbres positifs accumulés rendent ses amis plus enclins à l’aider, car ils ressentent une « dette » de reconnaissance envers elle.

Exemple 8 : Le Collègue Critique

Michel est connu au bureau pour sa nature critique.

Chaque fois qu’un collègue fait une erreur, il ne manque pas de le souligner, accumulant ainsi des timbres négatifs.

Lorsqu’il est à son tour en difficulté ou en besoin d’aide, les collègues sont réticents à l’aider.

Les timbres négatifs qu’il a accumulés rendent les autres moins enclins à le soutenir, ce qui peut même avoir des conséquences sur sa carrière à long terme.

Exemple 9 : La Dynamique Familiale

Dans une famille, la mère est constamment sur le dos de son fils adolescent pour ses choix de vie, ses amis, et ses habitudes.

Chaque critique est un stroke négatif qui s’ajoute aux timbres négatifs déjà accumulés.

Lorsque la mère a besoin que son fils effectue une tâche ménagère ou l’assiste d’une manière ou d’une autre, il est moins enclin à le faire volontairement.

Les timbres négatifs accumulés ont créé une dynamique où le fils cherche à éviter sa mère plutôt qu’à collaborer avec elle.

Analyse transactionnelle les timbres

Les solutions

Pour éviter de tomber dans cette économie :

  1. Établir des Frontières: Apprenez à dire non et à établir des limites claires. Vous n’êtes pas obligé d’accepter tous les strokes, qu’ils soient positifs ou négatifs.
  2. Prise de Conscience et Auto-Analyse: Utilisez des outils comme l’Analyse Transactionnelle pour identifier vos propres schémas de comportement. Avez-vous tendance à donner ou à recevoir des strokes uniquement pour accumuler des timbres?
  3. Équilibre Emotionnel: Essayez de ne pas être émotionnellement dépendant des strokes des autres. Valorisez votre propre estime de soi et vos réussites indépendamment de la reconnaissance extérieure.

Pour en sortir :

  1. Audit Relationnel: Examinez vos relations pour identifier où une économie des timbres peut être à l’œuvre. Êtes-vous en dette émotionnelle? Y a-t-il un déséquilibre de pouvoir?
  2. Communication Transparente: Abordez le problème avec les personnes concernées. Une communication ouverte peut souvent résoudre le déséquilibre des timbres.
  3. Actions Correctives: Remettez à zéro le « compte des timbres » en cessant d’utiliser des strokes pour manipuler ou en refusant de vous laisser manipuler. Cela peut impliquer de mettre fin à certaines relations ou de restructurer la dynamique de pouvoir au sein d’une relation.
  4. Aide Professionnelle: Dans les cas extrêmes, il peut être utile de consulter un professionnel pour vous aider à sortir de ces schémas toxiques. Un thérapeute ou un coach en développement personnel peut fournir des outils et des stratégies pour changer.
Ajouter à mes favoris Ce article figure dans tes favoris (: 0

Voir mes favoris

Populaires à bord
BOX CONFIANCE
86%
Excellent
17€
box ton dev perso
88%
excellent
box webinaire
97%
excellent
Gratuit

à lire dans : Vivre avec les autres

  • les signes du mensonge

    Comment détecter un mensonge : les 12 signes infaillibles

    Stéphane/
    16/02/2024
  • pourquoi juger les autres

    Qu’est-ce que juger sévèrement les autres révèle sur ta personnalité ?

    Stéphane/
    16/02/2024
  • accepter lautre tel quil est

    accepter les gens tels qu’ils sont vraiment, pas comme tu les imagines

    Stéphane/
    12/02/2024