Pourquoi les gens que tu rencontres reflètent-ils ton propre image ?

T’sais ce qu’on dit, « On voit les autres comme on se voit soi-même ». Ouais, ouais, tu piges ? Promène ton regard autour de toi… Et paf ! Tu tombes sur un miroir universel ! Quelque chose te gonfle chez un pote ? C’est probablement un truc qui ne tourne pas rond chez toi. Un trait te plaît chez quelqu’un ? Bingo, c’est ce que tu cherches en toi. Ouais, c’est balèze à intégrer comme concept, mais bouge pas, on va dérouler ça en douceur. C’est parti !
rencontre mirroir

Reflet de toi-même chez les autres

T’as déjà entendu dire que tout ce que tu vois chez les autres, bon ou mauvais, c’est un reflet de toi-même? Un p’tit coup d’œil dans la glace, t’vois ? Ouais, c’est toi ! Un sacré concept, hein ?

En gros, cette théorie, c’est comme si tu vivais dans un immense miroir, où tout ce que tu affirmes ou démentis chez l’autre, t’as vécu ou vécu quelque chose de similaire dans ta propre vie. C’est un putain de concept à ingurgiter, hein ? Mais allons-y pas à pas.

oser sa voie

1€ par semaine
Moins cher que ton café ou ton thé
1€ par semaine ? C’est vrai, tu as raison, c’est de la merde ! Trace ta route.

On rencontre des gens tout le temps, tu sais, dans la rue, au boulot, au restaurant, en ligne… Tu les vois, tu les juges et tu te forges une opinion. Que ce soit positif ou négatif, tout ça, c’est juste la projection de tes propres qualités, défauts, peurs, envies, blessures… Sur l’autre personne.

En bref, ce qui te dérange chez quelqu’un, c’est souvent ce que tu n’aimes pas chez toi. Par contre, ce que tu admires chez les autres, c’est ce que tu voudrais être ou faire. C’est pas le comble du narcissisme ça !

Dans le miroir des rencontres

Amusons-nous un peu à fouiller dans ton cœur rempli de souvenirs. Tu te rappelles de cette meuf qui t’énervait parce qu’elle parlait toujours trop fort ? Peut-être que t’avais juste peur d’affirmer ta voix.

Ou encore, ce collègue toujours à la bourre qui te faisait râler ? Peut-être que c’est ton obsession pour la ponctualité qui criait au secours.

Et que dire de l’admiration secrète que tu ressentais pour ce mec ultra-confiant ? Peut-être que t’étais en quête de ton propre courage. Fascinant, non ?

À l’opposé, c’est pas toujours facile d’accepter qu’on a du bon en nous ! Parfois, on est son plus grand critique, tu vois ? On se focalise sur nos erreurs, nos échecs, ce qu’on n’a pas fait… Et on oublie tout ce qu’on a accompli.

Regarde autour de toi, tu verras que les gens que tu admires, c’est souvent parce qu’ils ont ce quelque chose que tu souhaites pour toi. Tu vois ? Là encore, c’est ton reflet que tu vois.

Alors, les miroirs, c’est pas toujours un truc sympa, j’te l’accorde. Ça peut être un peu effrayant. Parfois, tu te regardes dedans et tu vois des choses que tu préférerais ne pas voir.

Mais c’est là que, mon pote, tu peux transformer ces prises de conscience en outil pour ta croissance personnelle. Plutôt que de refouler ce que tu n’aimes pas, pourquoi ne pas prendre ça comme un défi pour améliorer et évoluer ?

Maintenant, garde à l’esprit que tout ça, ce n’est pas une science exacte. Sans compter que certaines personnes ont la fâcheuse tendance à tirer les ficelles pour que tout tourne autour d’elles, t’as vu ?

Mais en général, c’est un peu ça le délire. Tu verras, si tu commences à regarder les autres comme des miroirs de toi-même, tu apprendras pas mal de trucs sur toi, tu deviendras plus tolérant envers les autres et surtout, tu te sentiras libre d’être qui t’es vraiment.

Alors ouais, les personnes que tu rencontres, elles sont comme ton miroir. Et toi, tu es le leur. On est tous des miroirs les uns pour les autres, à réfléchir nos peurs, nos désirs, nos rêves, et nos cauchemars.

C’est pas toujours un spectacle glamour, mais t’sais quoi ? C’est ça, la vie. Alors, embrasse ton reflet. Après tout, c’est toi, dans toutes tes imperfections, et t’es sacrément beau comme ça.

Parents et enfants, deux miroirs ?

Mais pour revenir à nos moutons, on va s’intéresser à un autre type de miroir, un truc encore plus hardcore : tes parents. Ouais, tu m’as bien lu, tes vieux ! Ils disent souvent qu’on devient soit l’image crachée de nos parents soit leur exact opposé. Ça t’fait penser à quelque chose, non ? En effet, mon pote, on en est revenu à notre fameux miroir.

Si ta mère passe son temps à critiquer tout et tout le monde, y a des chances que t’aies hérité de sa mauvaise habitude jusqu’à un certain point. Pareil si ton père est un peu casanier : peut-être que t’as une tendance à devenir ermite. Ou alors, ça t’a tellement saoulé que t’es parti à l’extrême opposé. La vérité, c’est l’ombre qui naît de la lumière de nos parents. Faut la faire passer sous la loupe pour la comprendre.

Puis viennent les mômes, si tu en as. À l’instar de tes parents, ils sont aussi ton miroir malgré qu’ils soient des mini-toi. C’est en eux que tu vois tes plus beaux côtés, mais aussi tes côtés les plus sombres, ceux que tu préfères ignorer. À titre d’exemple, ton fils est un peu timide ? Peut-être que ça te rappelle un peu trop toi au même âge. Difficile à accepter, non ?

Epanouissement personnel et miroirs

Mais bon, tout se n’est pas forcément négatif. C’est aussi grâce à eux, à ces reflets, qu’on peut grandir, évoluer et devenir meilleur. Prends-ça comme une chance d’évoluer, de te mettre en face de tes peurs et tes défauts, et de les surpasser un à un.

Ça veut pas dire que tu seras parfait, personne ne l’est. Mais ça veut dire que tu pourras t’accepter tel que tu es, et ça, c’est la clé de l’épanouissement personnel, tu vois ?

Clairement, on pourrait parler des heures de ce sujet, mais l’important c’est de se rappeler qu’on est tous des miroirs pour les autres. Et en même temps, les autres sont nos miroirs à nous. C’est un jeu de regards infini, où on se découvre et on se perd, on se trouve et on se fuit. La vie, quoi!

Bref, c’est pas toujours facile de faire face à son reflet. Mais une fois que tu comprends que les autres ne sont que des miroirs de toi-même, et que tu te respectes et t’acceptes avec tous tes hauts et tes bas, la vie devient plus douce.

Alors, arrête de te comparer aux autres et commence à te regarder dans le miroir. Tu verras, on est tous beaux à notre manière, avec nos petits et grands défauts qui font notre charme. Accepte-toi, kiffe-toi et surtout, aime-toi !

En conclusion

Ferme les yeux et imagine toi devant un miroir géant. Qu’est-ce que tu vois, mon pote ? C’est toi, tes parents d’un côté et tes mômes de l’autre, hein ? C’est une vision assez effrayante, non ?

Mais regarde, approche-toi plus près. Au lieu de te cacher derrière le dégoût et le rejet, regarde-toi vraiment ! C’est toi ça, avec tous tes défauts et tes qualités, avec toutes tes joies et tes peines. C’est toi et c’est beau mec!

Comprends bien que ce que tu vois dans le miroir n’est que le reflet de ce que tu es vraiment. Tes parents, tes enfants ne sont que des interprétations de toi, des amplifications ou des atténuations de ce que tu es vraiment.

Pas étonnant qu’ils te font peur parfois, ils exposent tes vulnérabilités, tes blessures cachées, tes imperfections mais aussi tes beaux côtés, tes victoires et ton potentiel.

Ça a l’air compliqué, voire impossible, mais donne toi une chance de faire face à ce miroir, accepte-toi, apprécie-toi et aime-toi. Comme l’a dit un sage : « On peut pas aimer les autres si on ne peut pas s’aimer soi-même », alors c’est exactement ce que tu dois faire.

Peu importe ce que dit le miroir, ce qui compte c’est comment tu t’acceptes et comment tu te respectes. Alors vas-y camarade, fait face à ton reflet et apprends à t’aimer!

L’oeil du coach

Cette théorie affirme que tout ce que nous observons chez les autres, bon ou mauvais, est un reflet de nous-mêmes. Partant de cette idée, nous vivons dans une sorte de miroir géant où tout ce que nous attribuons à autrui est le reflet de notre propre vie.

Par conséquent, ce qui nous dérange chez les autres serait souvent ce que nous n’aimons pas de nous-mêmes, et à l’inverse, ce que nous admirons chez les autres serait ce à quoi nous aspirons.

Cette théorie est soutenue par plusieurs recherches psychologiques. Par exemple, une étude publiée dans le Journal of Personality and Social Psychology indique que les personnes ont tendance à projeter leurs propres tendances d’agissement sur les autres. Ainsi, la bonne ou mauvaise opinion nous avons des autres est souvent un indicateur de nos propres qualités, défauts, peurs, envies et blessures.

De plus, en psychologie du développement, il est fréquemment évoqué que les parents sont des miroirs pour leurs enfants. En effet, les enfants tendent à reproduire les comportements de leurs parents, que ceux-ci soient bénéfiques ou nuisibles. Les enfants sont donc le reflet de leurs parents et vice versa.

En faisant face à ce constat, nous nous donnons l’opportunité de prendre conscience de nos problématiques et d’entreprendre des démarches pour évoluer, grandir et améliorer notre vie. C’est en effet grâce à ce miroir que nous pouvons voir nos faiblesses et nos atouts, et cultiver une meilleure connaissance de soi et une acceptation de soi.

En conclusion, comprendre que nous sommes tous des miroirs les uns pour les autres est une clé essentielle de notre développement personnel. Embrasser et accepter notre reflet, avec toutes ses imperfections, est un pas important vers l’amour de soi et l’épanouissement personnel.

Ajouter à mes favoris Ce article figure dans tes favoris (: 0

Voir mes favoris

Populaires à bord
BOX CONFIANCE
86%
Excellent
17€
box ton dev perso
88%
excellent
box webinaire
97%
excellent
Gratuit

à lire dans : Vivre avec les autres

  • les signes du mensonge

    Comment détecter un mensonge : les 12 signes infaillibles

    Stéphane/
    16/02/2024
  • pourquoi juger les autres

    Qu’est-ce que juger sévèrement les autres révèle sur ta personnalité ?

    Stéphane/
    16/02/2024
  • accepter lautre tel quil est

    accepter les gens tels qu’ils sont vraiment, pas comme tu les imagines

    Stéphane/
    12/02/2024