WhyIsLifeVivre ensembleEst-ce que la véritable indépendance existe vraiment

Est-ce que la véritable indépendance existe vraiment

stephane briot whyislife orange 1

Stéphane

Alors, t’es prêt à plonger dans le grand bain? Ça ne va pas être de tout repos, hein. Tu veux l’indépendance? Yeah, on en rêve tous d’être le roi de son propre royaume. Alors, laisse-moi te peindre un tableau. De la liberté totale, sans personne pour te faire chier. Mais ça, c’est dans un monde parfait. Et tu sais quoi?! Le monde parfait n’existe pas! Alors, t’es prêt à écouter ce que je vais te dire de la ‘véritable indépendance’? Bien, alors, allons-y!
independance

Envie de la liberté totale

Ah, te voilà au rendez-vous, camarade! Alléché par l’idée d’une “véritable indépendance“, n’est-ce pas?

Tu aimerais bien que je te dessine l’horizon d’un paradis où tu es le roi autoproclamé de ton royaume, libre de toute contrainte, sans une âme qui vive pour t’embêter.

J’imagine déjà tes pupilles qui brillent rien qu’à cette pensée.

La Tirade du Miroir

Eh bien, mon ami, regardons un instant ce miroir que je te tends. Ce joli reflet, c’est toi bien sûr. Et ces chaînes, ce sont celles de ton soi-disant rêve de liberté. Je sais, tu as envie de cracher à la face de l’autorité, de te révolter contre tout ce qui est établi.

Mais a-t-on seulement besoin d’être libre pour être heureux ?

Regarde autour de toi, observe ce monde qui est le tien. Tu vois ces gens déambuler, contraints à tant de choses?

À leurs boulots qui les oppressent, à leurs relations qui les étouffent, à leurs obligations qui les accablent? Est-ce cette vie qu’ils ont choisi? Non, bien sûr que non.

Et toi, tu seras différent, n’est-ce pas? La seule puissance qui régnerait sur ta vie serait celle de ta propre volonté. Avec ton épée de détermination en main, tu trancherais toutes les chaînes qui limitent ta liberté.

Ose, veux-tu? Ose affronter ton passé, accepte tes erreurs pour ne plus les répéter. Nous avons tous, un jour ou l’autre, choisi la facilité plutôt que la bataille.

Il est temps de te redresser, de rompre les chaînes qui t’oppriment. Ne fais pas comme moi qui, mon ami, malgré deux infarctus, me suis retrouvé dans un cycle infernal d’auto-sabotage, construisant pour anéantir ensuite.

Mais cela demande du courage, ça! Affronter le passé n’est pas un jeu d’enfant, crois-moi. Il faudra faire le tri entre les bons souvenirs et les traumas, avouer tes échecs et accepter ta part de responsabilité.

La Grande Illusion

Quelle illusion que de croire en cette indépendance absolue! Une coquille vide garnie de mirages, voilà ce qu’est cette parisienne qui clame haut et fort sa liberté alors qu’elle se noie dans ses larmes et la solitude au fond de son studio minuscule.

La véritable indépendance se cache ailleurs. Dans la paix que tu trouves à t’accepter tel que tu es, dans l’amour que tu portes à toi-même malgré tes imperfections, dans la certitude que, peu importe les embûches, tu sauras t’adapter et avancer.

C’est l’indépendance émotionnelle, là où ta paix intérieure n’est pas affectée par les événements externes. Cela ne se trouve pas dans une quelconque carte d’identité ou un quelconque statut.

Crois-tu vraiment que cette indépendance puisse se trouver en fuyant le monde et les autres?

Non mon ami, c’est en apprenant à coexister avec eux, à accepter les hauts et les bas, à trouver en toi-même la résilience nécessaire pour surmonter les épreuves. L’indépendance, c’est de vivre en harmonie avec soi et avec les autres.

En fait, la véritable indépendance ne réside pas dans le fait d’être à l’abri de tout contrôle extérieur, mais plutôt dans une acceptation sans réserve de qui tu es, où tu en es, ta capacité à faire face à l’échec sans te laisser déstabiliser. Retrouver la confiance, voilà le véritable enjeu!

Alors quoi? Fuirais-tu la première difficulté venue? Te cacherais-tu derrière l’illusion d’une indépendance introuvable? Ou ferais-tu preuve de courage pour affronter ta vie telle qu’elle est et œuvrer à la rendre meilleure?

Oh, et puis oublie ce que je viens de te dire, retourne à ta vie de rêveries, forge-toi un monde imaginaire où tu es le roi et où personne ne peut te dicter quoi que ce soit.

Après tout, cette vérité est inconfortable, n’est-ce pas? Mais n’oublies pas : Les chaînes les plus solides sont celles que tu choisis de porter.

Les Chaînes de l’Émancipation

Oui, c’est ça, camarade. Tu as envie de balancer aux orties toutes les règles, tous les protocoles. Tu veux sortir du système.

Mais, tu sais quoi? Même si tu te détaches de tout et que tu te réfugies sur une île déserte, tu transporteras avec toi tous tes problèmes, toutes tes angoisses, et toutes tes peurs.

La véritable émancipation, ce n’est pas de fuir, mais de vivre en harmonie avec toi-même et avec le monde qui t’entoure. Il faut accepter l’idée d’interdépendance, car nous dépendons tous d’autrui pour une part de notre réalité.

Et les conséquences de ta quête d’absolu, tu y as pensé? Que deviennent tes amis, ta famille, tes proches? Ton indépendance ultime passe-t-elle par la rupture totale de liens affectifs? Aimer, ce n’est pas enchaîner l’autre; c’est le libérer tout en restant à ses côtés.

En conclusion

Allez, réfléchis un peu. Quand tu pars à la recherche de l’émancipation totale, c’est comme vouloir attraper un mirage. Ok, la solitude peut sembler attrayante.

Mais t’isoler du monde, c’est te priver de la richesse de l’expérience humaine et du partage. Tu risques de te perdre dans les méandres de ta propre tête sans échappatoire.

L’émancipation vient en faisant face à la réalité, en embrassant les chaînes qui constituent ta vie et en apprenant à danser avec elles.

Ta liberté, tu la trouveras dans l’équilibre entre ton monde intérieur et le monde extérieur, entre ta solitude et ta vie sociale. Fais la paix avec toi-même, accepte qui tu es et le monde fera de même.

L’amour, l’amitié, l’interaction sociale… Ces chaînes qui semblent te limiter sont en réalité celles qui te libèrent.

Ces chaînes sont celles qui t’ancrent dans l’humanité et te donnent un sens de l’objectif, de l’appartenance et de la joie. Passionné ou non par le savoir, personne n’est une île isolée. Apprends à conna

L’oeil du coach

Oh, camarade, tu veux voler loin, hein ? Tu brûles de liberté et tu rêves de régner en maître sur ton univers sans entraves ni contraintes. Tu veux balayer toute autorité de ton chemin. Et tu me demandes comment être vraiment indépendant ?

Désillusion

J’espère juste que tu n’as pas confondu être heureux et être libre. Sais-tu que selon une étude de 2017 parue dans le journal Health Psychology Open, les personnes qui valorisent la liberté par-dessus tout sont souvent celles qui souffrent le plus de l’isolement social?

Ton épée et tes chaînes

Je te comprends, mon ami. Toi, tu brandiras ton épée de volonté et tu trancheras toutes ces chaînes qui te privent de liberté. Si seulement ça pouvait être aussi facile. Voudrais-tu échanger tes chaînes contre d’autres ?

Souviens-toi de ce conducteur d’Uber dont la liberté totale de travailler quand il voulait s’est transformée en une course infernale à attraper le plus de courses possibles, menant à l’épuisement, selon une étude de 2020 du Journal of Labour Economics. Belle liberté…

Face à ta réalité

La véritable indépendance n’est pas celle que tu cherches. L’indépendance, c’est de faire face à la réalité et d’y apporter des changements.

C’est choisir de s’accepter, de se pardonner et de continuer d’avancer. C’est d’oser regarder en face tes erreurs, tes échecs et les affronter avec courage.

Le culte de l’indépendance

Oh, tu préfères faire comme cet homme épris d’indépendance qui s’est enfermé dans son monde isolé ?

Une étude effectuée par des psychologues de l’Université de Virginie a montré que nous avons tous besoin d’une certaine dose d’interactions sociales pour être émotionnellement équilibrés.

L’équilibre, pas l’isolement

Mon ami, la solution n’est pas de t’isoler du monde, mais de trouver le juste équilibre entre le moi intérieur et le soi en relation avec les autres. La solitude n’est pas une évasion, mais une invitation à la rencontre avec soi.

Alors, au lieu de rêver à une liberté imaginaire, pourquoi ne pas te donner la peine de vivre pleinement qui tu es?

Et bien sûr, si tu préfères rester dans ta bulle, personne ne t’en empêche. Mais souviens-toi que la solitude n’est qu’un choix parmi tant d’autres, et pas nécessairement le plus enrichissant.

partage avec tes amis ou collègues, merci (:

stephane briot whyislife orange 2