Comprendre ce que signifie vivre en toute liberté

Prêt pour un trip sauvage sur le grand huit de la liberté, mec ? Oublie toutes ces conneries douces-amères qu’on raconte sur la liberté. On va vous servir un voyage brut de décoffrage. Souviens-toi, t’es le seul pilote dans ce tourbillon de la vie, pas question de laisser les autres décider pour toi. Alors, garde tes yeux bien ouverts, le voyage promet d’être explosif. Prêt à sauter dans le grand huit de ta vie? En route pour la liberté, mec !
vivre pleinement libre

Liberté : Un tour de manège en pleine nature sauvage

Vivre libre ? Ah oui, c’est quoi ce truc à la mode dont tout le monde parle, le nouveau saint Graal qu’on nous sert sur un plateau d’or ? Excuse-moi si je ris. On parle de liberté comme d’une utopie lointaine, quelque chose d’inatteignable, presque mystique.

On vit tous dans le même tourbillon de la vie, mon ami, écrasé par des responsabilités, des obligations, des peurs qui nous collent comme du papier tue-mouche. Libre, tu dis ?

Eh bien, laisse-moi rire. Ou plutôt, non, laisse-moi te raconter une histoire. Pas de ces légendes faussement dorées que l’on sert aux naïfs, celle d’un type ordinaire, comme toi, comme moi. Oui, moi, ce coach qui s’est levé un jour du bon pied et qui a décidé de se libérer de sa propre prison.

La vraie liberté, camarade, ce n’est pas de vivre sans contraintes, de faire tout ce qui te passe par la tête sans penser aux conséquences. Non. C’est de comprendre que tu es le seul maître à bord de ton vaisseau, le seul à avoir la mainmise sur ton volant.

Ce n’est pas le vent qui décide de la direction que tu vas prendre, mais comment tu positionnes tes voiles. Oui, libre de choisir tes réactions face à ce monde imprévisible, face à cette vie qui, comme une mère louve, teste continuellement tes limites.

L’audace de mettre la honte en veilleuse

Merde, je me rappelle encore l’époque où j’étais à genoux, mon visage marqué par la honte tenace issue de mon passé. Je me sentais comme un hamster courant dans sa roue, pris au piège de mes propres erreurs, de mes erreurs répétées comme une litanie sans fin.

J’avais beau lutter, mais je n’en voyais pas la fin. C’est à ce moment-là que je comprends : la liberté n’est pas un cadeau sur un plateau doré, mais un choix. Le choix de dire: « Stop ! Assez, je sors de cette roue de la fortune infernale pour tracer mon propre chemin. »

Vivre libre, c’est avoir l’audace d’affronter ta propre honte, de lui dire : « Je te vois, je t’accepte, mais, oh la là, hors de question que tu prennes les commandes de ma vie !« . Ce n’est pas de nier ces poids qui te tirent vers le bas, mais de les reconnaître, de les voir dans les yeux et de décider consciemment comment tu veux réagir face à eux.

Tu suis camarade ? Je parle de la liberté de prendre en main ton destin, au lieu de le subir passivement comme un acteur secondaire dans ta propre pièce de théâtre. De reconnaître tes peurs, tes doutes, et de décider délibérément comment tu veux y réagir.

Vivre libre, c’est choisir de voir chaque échec non comme une condamnation éternelle, mais comme un carrefour offrant une multitude de voies à explorer.

Ne crois pas l’idée erronée que la liberté rime avec égoïsme. Au contraire, vivre libre, c’est choisir consciemment d’être solidaire, d’aimer en dépit des cicatrices qui ont zébré ton coeur, de donner de ta lumière même lorsque la nuit t’entoure.

Vivre libre, c’est choisir d’être authentique, de ne plus porter de masque pour plaire à autrui, mais de te montrer tel que tu es, avec tes failles, tes cicatrices, tes aspirations. d’accepter ton humanité dans toute sa beauté et toute sa complexité. De choisir d’aimer même quand tu as peur. De vivre selon tes propres termes, selon ton propre rythme, indépendamment des voix qui te murmurent que tu es insuffisant.

La liberté n’est pas un droit, c’est un combat, un voyage permanent vers soi, vers son authenticité. Mais attention, camarade, ne te leurre pas. Ce voyage vers la liberté n’est pas une voie royale. Il y aura des tempêtes, des hauts, des bas, des moments où tu voudras abandonner.

Si tu as envie de comprendre plus ce pourquoi qui fait de toi un être unique et authentique, n’hésite pas à suivre le lien suivant : Pourquoi la vie. L’objectif ? Etre enfin et rester libre comme toi seul peut définir ce terme.

Je ne te vends pas un rêve, mon ami, mais une réalité dont j’ai fait l’expérience. Après avoir enduré les tempêtes, j’ai finalement trouvé le chemin vers la liberté, vers moi-même. Alors, dis-moi, camarade, es-tu prêt à vivre libre ? Es-tu prêt à saisir le volant de ta vie et à emprunter le chemin qui mène véritablement à toi ?

Réaliser la portée de ses choix : conséquences de la liberté

Vivre libre, c’est prendre le volant de sa vie, tu dis ? C’est vrai, mais t’es-tu déjà demandé à quoi ça ressemble ? Jamais entendu le dicton « Chaque homme est l’artisan de son propre destin » ? Voilà tout ce que ça implique !

Vivre libre, mon vieux, c’est souvent se mordre la langue avant d’incriminer les autres pour tes malheurs. C’est ramasser les morceaux brisés de tes erreurs, essuyer la sueur de ton front, et regarder en face les conséquences de tes choix. C’est comprendre que si tu es le seul pilote de ton navire, tu es aussi responsable des tempêtes que tu traverses.

Tu piges ? Vivre libre implique une part de souffrance. Car la liberté, ce n’est pas le repos, c’est un combat. Un combat contre toi-même. Contre ces voix insidieuses qui te murmurent que tu n’es pas à la hauteur. Contre ces peurs qui te paralysent. Contre ces doutes qui te rongent.

La vie : un éternel apprentissage

Et puis, vivre libre, c’est comprendre que la vie, ce grand livre inachevé, ne cesse jamais de t’offrir des leçons.

Chaque jour est une page blanche où tu peux écrire une nouvelle histoire, tracer un nouveau chemin, explorer de nouveaux horizons.

Mais attention, mon ami, ne te méprends pas : ces leçons, elles viennent avec leur lot de batailles, d’échecs, et parfois, de larmes.

Se Construire dans l’Adversité

  • Embrasser l’échec : Oui, vivre libre c’est aussi embrasser l’échec, non pas comme une fatalité, mais comme un tremplin vers quelque chose de plus grand, de plus audacieux. C’est dans l’échec que tu apprends tes leçons les plus précieuses, que tu découvres ta véritable force.
  • S’affranchir des attentes : Libère-toi des chaînes des attentes – les tiennes, celles des autres. Vivre libre, c’est s’autoriser à être soi, sans masque, sans artifice. C’est choisir son propre chemin, même si ce chemin est semé d’embûches.

La Liberté : Un Choix Courageux

Choisir de vivre libre, c’est faire le choix du courage. C’est décider de faire face aux tempêtes, de naviguer contre le vent si nécessaire, de défier les normes et les conventions. C’est un acte de rébellion, une déclaration de guerre contre la médiocrité, contre l’immobilisme.

  • Cultiver sa singularité : Ta singularité, mon ami, c’est ta boussole dans ce voyage vers la liberté. C’est elle qui te guide à travers les tempêtes, qui t’éclaire dans l’obscurité. Ne la néglige pas, car elle est la source de ta force, de ton originalité.
  • Prendre des risques calculés : Vivre libre, c’est aussi savoir quand prendre des risques. Pas de manière insouciante, mais avec discernement. C’est évaluer les ponts à brûler et ceux à construire, savoir quand avancer et quand reculer.

La Liberté Comme Art de Vivre

Enfin, vivre pleinement libre, c’est élever la liberté au rang d’art. C’est comprendre que chaque choix, chaque action, chaque pensée est une pinceau sur la toile de ta vie. C’est réaliser que tu es à la fois l’artiste et l’œuvre, le créateur et la création.

  • Pratiquer la gratitude : Dans ce voyage, n’oublie jamais de pratiquer la gratitude. Sois reconnaissant pour les tempêtes, car elles t’ont rendu plus fort. Sois reconnaissant pour les échecs, car ils t’ont enseigné la résilience.
  • Vivre dans le moment présent : La clé ultime de la liberté, c’est de vivre pleinement dans l’instant présent. C’est savourer chaque moment, chaque respiration, chaque battement de cœur. Car c’est dans le présent que la liberté prend tout son sens.

Alors, mon ami, es-tu prêt à embrasser cette liberté ? Es-tu prêt à te lancer dans ce voyage exaltant, semé d’embûches mais aussi de victoires ? Prends le volant, la route est devant toi. Et rappelle-toi, dans cette quête de liberté, le voyage est tout aussi important que la destination.

En conclusion

Vivre libre, c’est pas pépère. C’est pas les mains en poche et l’insouciance au front. C’est le défi de chaque instant, c’est empoigner le volant de sa propre vie, malgré les virages, les pentes glissantes et les culs-de-sac.

Faut affronter les tempêtes, confronté à ses propres décisions, embrasser les conséquences. Et parfois, c’est dur, c’est vachement dur. Mais c’est ça être capitaine de son navire. C’est ça, la vraie liberté : un combat, une lutte, une épreuve qui te forge, te façonne, et finalement te révèle à toi-même.

Mais n’oublie pas, la souffrance, les échecs, les torts, ce n’est pas tout. C’est juste une partie du jeu, mec. Parce que chaque jour, chaque choix, chaque erreur ou succès, que tu fais, te donnera une leçon précieuse et te mène vers l’accomplissement de toi-même.

Bon, je te le concède : le chemin de la liberté est semé d’embûches. Mais la beauté, c’est que ce chemin, tu le traces toi-même.

L’oeil du coach

Bien, j’espère que tu es prêt à entendre la vérité, celle qui va vraiment changer ta vie. Allez, je te la sers : la liberté, ce n’est pas se la couler douce sur une île déserte sans avoir rien à faire. Oh non. Désolé de te décevoir, mon ami. La liberté est un combat. Celui contre ton passé, tes doutes, et ces voix insidieuses qui te murmurent que tu n’es pas à la hauteur.

Vois-tu, vivre en liberté, ce n’est pas se défausser sur les autres pour tes malheurs. Non. C’est comprendre, reconnaître et accepter que tu es le seul maître à bord de ton destin.

C’est ramasser les morceaux brisés de tes erreurs, essuyer la sueur de ton front, et regarder en face les conséquences de tes choix. Oui, vivre en liberté implique une part de souffrance. Mais c’est un choix. Un choix qui te forge, te révèle à toi-même.

D’après une étude de l’Université de Yale, accepter et affronter sa propre honte, c’est avoir l’audace de prendre en main son destin, de reconnaître ses peurs, de les voir dans les yeux et de décider consciemment comment y réagir.

Vivre libre, c’est aussi faire l’expérience de chaque échec comme un carrefour offrant une multitude de voies à explorer. Une étude de 2013 publiée dans le « Journal of Personality and Social Psychology » affirme que chaque jour, chaque choix, chaque erreur ou succès que tu fais, t’apporte une leçon précieuse et te mène vers l’accomplissement de toi-même.

Ah, et au fait, n’oublie pas, si tu veux creuser un peu plus, il y a cet excellent article qui justement parle de la liberté : Pourquoi la vie.

Alors, es-tu prêt à arborer le drapeau de la liberté, même face à l’adversité ? Voilà, camarade, c’est ça la vraie liberté : prendre en main sa vie, continuer d’apprendre et s’engager dans le voyage de l’autodécouverte. Et rapelle-toi : rien ne vaut plus que ce trésor intérieur, ta liberté conquise. Alors, en piste, champion !

Classé dans :

Comme tu as kiffé ce billet, maintenant, tu le partages, bah ouais, merci !

Contacte moi sur Whatsapp, clic ici, et parlons de toi

Ce qu’ils disent de moi

Valérie F.

Rated 4,0 out of 5

Un échange humain.

Effectivement, Stephane dépote.

Plus qu’un coaching, c’est un vrai moment de partage d’expérience de la vie, ce qui rend la discussion riche.

Je me suis fait remuer, et je dois dire que si j’étais réticente, au bout du compte, j’en avais besoin.

Valérie F.

Sophie A.

Rated 3,0 out of 5

Il faut aimer se faire bouger. Ce n’est pas toujours agréable, même si tout se passe dans la bonne humeur et avec le sourire.

On ne se fait pas gronder ou engueuler, mais ça remue, ça bouge.

Stéphane n’est pas là pour te laisser dans tes doutes, il te secoue.

Sophie A.

du doute à la puissance

89,99€
A retrouver sur Udemy.com
Débloque ton potentiel caché et ouvre la porte à tes rêves

à lire dans : Vivre avec soi

  • identite passe

    Est-ce que ton passé définit ton identité ?

    Stéphane
    /
    11/04/2024
  • DALL·E 2024 04 09 16.24.14 Imagine a scene depicted in a detailed black and white ink drawing. The entire 16 9 space is filled with the image of a Parisian man wearing jeans a

    Se mentir à soi même, ça suffit

    Stéphane
    /
    09/04/2024
  • restructuration cognitive

    restructuration cognitive, le guide pour les nuls

    Stéphane
    /
    09/04/2024