stephane briot whyislife articles

Raconter sa vie (autrement)

S'il existe des Histoires que l'on aime raconter et se raconter, il arrive souvent que l'Histoire de sa propre vie ne donne pas envie, ni d'être vécue, ni d'être racontée. Et pourtant, tout peut encore changer. Et si votre Histoire était plus belle que vous ne pourriez le croire ?

Test : savez-vous bien gérer vos émotions ?

Nous le savons bien désormais, les émotions, c'est toute une affaire dans la vie d'une personne. 

Découvrez grâce aux 24 questions de ce test scientifique préparé par des psychologues, si vous avez bien le contrôle de vos émotions.

Une bonne gestion émotionnelle, c'est une vie plus sereine, plus agréable et de meilleures chances de succès. 

Vos résultats vous seront communiqués par mail.

Votre humeur subit-elle souvent des hauts et des bas
Vous arrive-t-il souvent de vous sentir triste ou malheureux sans raison apparente ?
Vous tourmentez-vous souvent pour des choses que vous n'auriez pas du faire ou dire ?
Êtes vous facilement irritable ?
Vos sentiments sont-ils facilement blessés ?
Vous arrive-t-il souvent d'en avoir marre ?
Êtes vous souvent troublé par des sentiments de culpabilité ?
Vous considérez-vous comme une personne nerveuse ?
Êtes vous facilement inquiet ?
Vous tourmentez-vous au sujet de choses redoutables qui pourraient arriver ?
Diriez-vous que vous êtes tendu, raide
Êtes-vous préoccupé par votre santé ?
Sourffrez-vous régulièrement d'insomnie ?
Vous sentez-vous las et fatigué sans raisons apparentes ?
Vous semble-t-il souvent que la vie est bien terne ?
Vous souciez-vous beaucoup de votre apparence ?
Avez-vous déjà souhaitez être mort ?
Restez-vous longtemps inquiet après une expérience embarassante ?
Souffrez-vous de vos nerfs ?
Vous sentez-vous souvent seul ?
Êtes vous facielement blessé si l'on critique votre travail ?
Êtes vous par moments débordant d'energie et à d'autres sans force ?
Êtes-vous sucéptble sur certains sujets ?
Trouvez-vous difficile de vous contrôler lorsque que vous perdez votre sang-froid ?
Completez le formulaire ci-dessous pour voir les résultats

Ils sont nombreux les individus à souffrir d’une Histoire de vie qui soit pesante, déroutante, éreintante, à se demander qui ils sont. C’est une histoire qui n’en finit plus, un récit qu’ils se racontent encore, et encore et encore. Un feuilleton sans fin dont ils croient déjà connaître la fin. Et si l’on changeait cela ? Et si chacun pouvait écrire une autre Histoire ?

Avant de commencer, je tiens à écrire ceci : Ce que chacun a vécu ne peut être remis en question. Ce que chacun a ressenti suite à ce vécu ne peut être remis en question. Cela a bien existé. C’est une vérité. Nous allons nous poser une question : cette vérité de l’évènement est-elle la réalité de l’identité de l’individu ?

L’histoire, l’individu et le problème

Vaste sujet n’est-ce pas ! Nous pouvons le ramener à quelque chose de plus intelligible : est-ce que je suis le problème ? Ai-je vraiment raté ma vie à ce point ? Nous allons voir que non.

Nous entendons souvent des individus s’exprimer ainsi : « Je suis malade », « je suis dépressif », et ainsi de suite.

Ce qui doit ici nous interpeller ? « Je suis ». Je suis dépressif émet l’idée, le principe, que l’identité de la personne est donc un état dépressif. Quid du contexte ? Aucun. En exprimant « je suis dépressif », l’individu généralise et omet les faits, le contexte. Il devient le problème (l’omission et la généralisation font partie des choses que l’on apprend à corriger avec la PNL, entre autres)

Et c’est bien ce qui arrive à nombre de personnes qui se sentent mal dans leur vie. Ils sont devenus le problème. Et régler un tel problème, voilà qui est bien compliqué. Difficile ainsi de s’aimer, ou d’avoir confiance en soi.

La narration que la personne fait de son existence semble bien dérisoire au regard de ce qu’elle a pu vivre. Et pourtant, cette narration est des plus importante, à telle point que c’est devenue une méthodologie connut sous le nom de « Pratiques narratives ».

Raconter sa vie en mettant en lumière des évènement agréables longtemps passés sous silence, c’est aussi (re)vivre sa vie et lui donner une nouvelle impulsion.

Savoir mieux raconter son histoire

La façon dont je me suis raconté ma propre Histoire durant des années ne m’a pas vraiment aidé. Un film noir, de la détresse, de la solitude, de l’abandon, de la violence. Pas de quoi faire sourire.

Je connaissais chaque mot, chaque détail, chaque ressenti, avec la précision d’une horloge suisse ! Et je vivais dans cette histoire que je subissais, encore et encore, sans voir une porte de sortie.

Et puis, au détour d’une conversation, j’ai compris que dans cette narration de ma propre vie, j’oubliais de façon inconsciente des évènements.

Je ne les incorporais pas à mon récit, car ils ne cadraient pas avec l’intrigue sombre, ils venaient la contredire. Et puis, c’était des évènements isolés dans le temps. Un par ici, un par là. Des évènements sans grande importance.

Hé bien j’ai fait une erreur ! Et une belle. Ces moments de vie que je pensais sans importance pour mon script, ils en ont une. Et pas des moindres.

Déjà, ils ont eux aussi existé, et si je suis capable, même après un petit effort, de me les remémorer, ce n’est pas anodin : ils racontent quelque chose de moi. Et que racontent-ils ? Une autre Histoire de moi.

Ils racontent quelque chose qui va à l’encontre du récit principal, et, pour rester cohérent, de façon inconsciente, ces évènements sont donc passés sous silence. Ils ne peuvent donc ainsi plus perturber la trame de mon récit.

Avec le temps, l’individu se met à « aimer » son histoire, son récit. Cette histoire n’est plus un simple enchainement de faits, ils deviennent constitutifs de l’identité de la personne. En résumé, l’individu n’a plus un problème, il est le problème, et il lui semble impossible de le résoudre, puisqu’il est le problème.

Résoudre un problème lorsque l’est persuadé d’être celui-ci, voilà qui fait peur ! Car faire disparaitre la difficulté, c’est disparaitre soi, et rien n’est plus effrayant.

En outre, avec le temps, l’individu s’habitue à vivre avec son récit narratif, il en connait le moindre recoin, le moindre moment, la moindre réplique, le moindre développement. Il est le récit, il respire le récit, il vibre avec lui et sait comment naviguer pour « vivre avec », même si ce « vivre avec » n’est pas des plus agréable.

Comment ne plus être le problème ?

En externalisant celui-ci ! En reprenant mon papier et mon crayon pour me raconter ma propre Histoire, j’ai essayé de me distancier des faits, et de ne plus être ceux-ci. Croyez-moi ou non, l’effet est saisissant !

En quelques jours, j’ai commencé à récupérer un pouvoir de décision, une capacité de choix que j’avais perdu. Ou, pour être plus honnête, que je m’étais ôté, puisque j’étais le problème. Étant moi-même le souci, je ne pouvais pas me solutionner, m’éliminer.

En prenant de la distance avec « le problème », et en acceptant d’être sous une emprise, je pouvais de nouveau agir.

C’est un fait que d’être sous l’emprise de quelque chose, c’est est un autre que d’être cette chose. Et quand l’individu n’est plus le problème, il peut alors redevenir la solution. C’est aussi simple que cela !

Le pouvoir des histoires

Depuis la nuit temps, les Histoires ont un pouvoir immense sur l’esprit humain. Elles sont partout, tout le temps, sous toutes les formes. Tout est Histoire, de la grande Histoire à la plus petite.

Les récits, les contes, les fables, les cancans font partie de notre existence et nous aident à mieux comprendre le monde qui est le nôtre.

L’Histoire que chacun se raconte de sa propre existence l’aide à lui donner un sens, un but, une raison d’être et de continuer ainsi.

Seulement, toutes les histoires ne sont pas très belles, certaines sont plus difficiles à porter que d’autres, et l’individu peut se retrouver noyé au milieu d’un roman noir alors que ce n’était pas sa volonté.

Accompagner la personne en la questionnant sur son récit, en la poussant à la regarder sous un autre angle, elle peut, doucement, commencer à reprendre le contrôle, à retrouver la capacité de faire de nouveaux choix, et ainsi, reprendre le stylo pour le guider et non plus pour le subir.

J’en avais assez de l’Histoire que je me racontais, assez de me sentir victime et prisonnier d’un passé qui n’existait plus que dans mon esprit, assez de tout ce noir, de ce manque de lumière, de clarté. J’avais envie de l’âcher prise avec cela. De passer à autre chose.

En changeant peu à peu la façon dont je me suis raconté le fil de ma vie, en allant chercher des évènements passés sous silence, j’ai finalement retrouvé le fil de ma vie, de mes envies, de ce que je suis.

Quand le psychologie énonce que l’individu dispose en lui de toutes les ressources pour être ce qu’il désire, elle ne se trompe pas. Il est parfois simplement nécessaire de lui filer un petit coup de pouce et d’être là au besoin.

Lecture recommandée

raconter sa vie
Pinterest
Twitter
Facebook
Nina Avatar
C'est dans un espace de vérité que j'ai décidé de faire confiance à Stéphane. J'ai su, entre autres, évoquer un accident d'enfance qui a failli me coûter la voix. Le thème des accidents comme épreuves de la vie est ainsi devenu le leitmotiv de notre conversation, résonnant en écho entre deux parfaits inconnus. Par son écoute (précision : séance uniquement par la voix), sa perspicacité et sa grande sensibilité, Stéphane a réussi à saisir des éléments assez complexes de ma nature. Ce que j'avais écrit auparavant comme une ébauche de mon "Pourquoi" a été formulé de façon très semblable par Stéphane au cours de notre échange. Ce qui m'a semblé contradictoire est devenu plus limpide grâce à une ouverture vers l'acceptation. Je ne sais pas où ma nouvelle voie/voix me portera. Et nous savons, tous deux, que ce n'est pas là l'essentiel !
Nina

Test : qui êtes-vous ? 

Plutôt une personnalité équilibrée, forte, ou en dedans ? C'est ce que ce test scientifique va vous révéler grâce à ses 25 questions. 

Chaque question vous propose de choisir instinctivement entre 3 propositions, choisissez celle qui correspond le plus à ce que vous pensez de vous. 

Dans quelques minutes, vous saurez quelle type de personnalité vous êtes. Prêt à le découvrir ?

Q1
Q2
Q3
Q4
Q5
Q6
Q7
Q8
Q9
Q10
Q11
Q12
Q13
Q14
Q15
Q16
Q17
Q18
Q19
Q20
Q21
Q22
Q23
Q24
Q25
Completez le formulaire ci-dessous pour voir les résultats