Habitudes: La Clé pour enfin changer

Changer ses habitudes, c’est transformer sa vie. Découvre comment en comprendre les mécanismes et cultiver le changement
mauvaises habitudes

Introduction: Un Combat Permanent

Pourquoi es-tu ici? La réponse est simple: pour te libérer, pour te transformer. Tu es déterminé, mais tu te sens parfois perdu, tu doutes. Tu sais que quelque chose cloche dans tes habitudes, tu sens qu’elles t’entravent.

Tu es prêt à changer, mais tu ne sais pas comment. Écoute bien, ce qui suit pourrait bien être le catalyseur de ta transformation.

Une habitude, c’est quoi ? C’est ce petit automatisme, ce pilote automatique qui te dicte ton comportement sans que tu t’en rendes compte. Une étude de Duke University a révélé que 40% de nos actions quotidiennes ne sont pas des décisions, mais des habitudes.

Qu-est-ce qu’une habitude ?

Une habitude est un comportement (ou une pensée) que nous adoptons et répétons si souvent qu’il devient presque automatique.

C’est un processus qui se produit souvent de manière inconsciente, ce qui signifie que nous ne pensons pas activement à l’action pendant que nous la faisons.

Cela peut être dû au fait que notre cerveau cherche constamment des moyens d’économiser de l’effort, et la formation d’habitudes est un moyen d’y parvenir.

Une fois qu’une habitude est formée, elle peut être déclenchée par des signaux contextuels et ne nécessite pas de décision consciente pour être exécutée. Voici trois exemples de la vie quotidienne :

  1. Se brosser les dents le matin : Pour la plupart des gens, se brosser les dents fait partie de leur routine matinale. Ils se lèvent, vont à la salle de bain, et se brossent les dents sans même y penser. C’est une habitude qui a été formée au fil du temps par la répétition quotidienne.
  2. Vérifier son téléphone : Beaucoup de gens ont l’habitude de vérifier leur téléphone dès qu’ils ont un moment de libre, que ce soit pour voir s’ils ont reçu de nouveaux messages, pour consulter les réseaux sociaux, ou pour lire les dernières nouvelles. Cette habitude est souvent si profondément ancrée qu’ils peuvent le faire sans même s’en rendre compte.
  3. Mettre sa ceinture de sécurité : Pour ceux qui conduisent régulièrement, mettre leur ceinture de sécurité est probablement devenu une habitude. Dès qu’ils entrent dans la voiture, ils mettent automatiquement leur ceinture de sécurité sans y penser.

Ces exemples illustrent comment les habitudes peuvent être intégrées dans notre vie quotidienne.

Elles peuvent être bénéfiques, comme se brosser les dents et mettre sa ceinture de sécurité, mais elles peuvent aussi être nuisibles, comme vérifier constamment son téléphone, si cela devient une distraction excessive.

Les mauvaises habitudes

Note que certaines de ces habitudes peuvent être plus ou moins nuisibles en fonction du contexte individuel :

  • La procrastination
  • Boire trop d’alcool
  • Le manque d’ambition
  • Vivre dans le passé
  • Trop dormir
  • Fumer
  • Se nourrir de fast-food
  • Faire tout son exercice sur le sofa
  • La consommation d’un excès d’aliments transformés
  • Passer trop de temps devant les écrans
  • Jeter ses cigarettes par terre
  • Avoir de mauvaises habitudes alimentaires
  • Ne pas gérer son stress efficacement
  • Avoir de mauvaises habitudes de travail
  • Avoir de mauvaises habitudes dans le travail collaboratif
  • Ne pas prendre soin de sa vue
  • Avoir de mauvaises habitudes matinales
  • Avoir une mauvaise gestion du poids
  • Manger trop gras
  • Rouler trop vite en voiture

Ces habitudes ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres. Toutefois, elles peuvent avoir un impact significatif sur ton existence.

bonnes habitudes

A quoi sert une habitude ?

Tu peux légitimement te demander à quoi sert une habitude quand tu vois la liste précédente. Finalement, ne serions nous pas stupide à prendre de « mauvaises habitudes » ? En réalité, nous nous faisons du tort malgré nous.

En effet, d’un point de vue neurologique, les habitudes jouent un rôle crucial dans la façon dont notre cerveau fonctionne.

Elles lui permettent donc d’économiser de l’énergie et de l’effort, ce qui est essentiel pour notre survie et notre efficacité.

Lorsque nous effectuons une action pour la première fois, notre cerveau doit travailler dur pour traiter toutes les nouvelles informations.

Cependant, à mesure que nous répétons cette action, le cerveau commence à automatiser le processus. C’est ce qu’on appelle la formation d’une habitude. Et le cerveau adore tout ce qui lui permet d’économiser de l’énergie à l’instant T, même si c’est toxique à long terme.

Par exemple, ta première cigarette. La première fois, ce n’est pas une habitude, mais si tu as apprécié la clope, et le moment de « convivialité » partagé avec ton ou tes amis, les sensations et effets procurés par la cigarette, alors, tu vas recommencer. Encore et encore, l’habitude va s’ancrer en toi.

La formation d’une habitude se produit principalement dans une partie du cerveau appelée le striatum dorsal, qui est lié à la formation de la mémoire et… des habitudes, bah oui.

Lorsque nous effectuons une action qui est suivie d’une récompense (comme le sentiment de propreté après s’être brossé les dents), cette action est renforcée dans notre cerveau, ce qui rend plus probable la répétition de l’action à l’avenir.

On peut donc résumer le mécanisme de l’habitude ainsi

  1. Le déclencheur
  2. L’objet (cigarette, nourriture, etc…)
  3. La récompense

Au fur et à mesure que l’habitude se forme, le cerveau a besoin de moins en moins d’énergie pour effectuer l’action.

Cela libère des ressources cérébrales qui peuvent être utilisées pour d’autres tâches plus exigeantes sur le plan cognitif.

En somme, les habitudes permettent à notre cerveau de fonctionner plus efficacement.

Elles réduisent la charge cognitive et nous permettent de réaliser des tâches quotidiennes sans avoir à y penser consciemment.

Cependant, toutes les habitudes ne sont pas bénéfiques. Les habitudes nuisibles, comme fumer ou manger excessivement, peuvent avoir des conséquences négatives sur notre santé et notre bien-être. Mais les habitudes bonnes ou non suivent toutes le même schéma pour se créer.

Comment changer une habitude

L’humain a tendance à attendre « le bon moment » pour commencer à changer ses habitudes (ah les bonne résolutions du nouvel an, qui finissent très souvent aux oubliettes).

Par nature, il sait que cela va lui demander des efforts et que cela va prendre du temps.

Il n’y a pas de « meilleur » moment universel pour commencer à changer ses habitudes, car cela dépend largement de la personne et de sa situation spécifique.

Cependant, il y a quelques moments qui peuvent être plus propices que d’autres :

  1. Lorsque vous êtes motivé : Si vous vous sentez particulièrement motivé à apporter un changement, c’est souvent un bon moment pour commencer. Cette motivation peut être déclenchée par un événement de la vie, comme un diagnostic de santé, ou par une prise de conscience personnelle.
  2. Lorsque vous avez du temps : Changer une habitude nécessite souvent du temps et de l’énergie. Si vous êtes particulièrement occupé ou stressé, il peut être plus difficile de faire les changements nécessaires.
  3. Lorsque vous avez du soutien : Avoir le soutien d’amis, de la famille ou d’un professionnel peut rendre le processus de changement d’habitude plus facile. Si vous avez des personnes dans votre vie qui sont prêtes à vous soutenir dans votre changement, cela peut être un bon moment pour commencer.
  4. Lors de nouveaux départs : Les moments de nouveaux départs : nouvel appartement, nouveau boulot, problème de santé, nouveau compagnon de vie…
  5. Lorsque vous êtes prêt à faire face aux défis : Changer une habitude peut être difficile et impliquer des revers. Si vous êtes dans un état d’esprit où vous êtes prêt à faire face à ces défis, cela peut être un bon moment pour commencer.

Le meilleur moment pour changer est donc quand tu es décidé à la faire. Et sache que cela va te demander du courage.

mecanique habitude

Combien de temps pour changer une habitude ?

Le temps nécessaire pour changer une habitude peut varier considérablement d’une personne à l’autre et dépend de nombreux facteurs, y compris la nature de l’habitude, le niveau de motivation de la personne, le soutien qu’elle reçoit, et d’autres facteurs personnels et environnementaux.

Cependant, une étude souvent citée publiée dans le « European Journal of Social Psychology » suggère qu’il faut en moyenne 66 jours pour qu’une nouvelle habitude se forme.

L’étude a également montré que le temps nécessaire pour former une nouvelle habitude peut varier de 18 à 254 jours, soulignant la grande variabilité entre les individus et les habitudes.

Changer une habitude est souvent un processus non linéaire, avec des progrès et des rechutes.

Il est également utile de se concentrer sur le remplacement d’une mauvaise habitude par une bonne, plutôt que d’essayer simplement d’éliminer la mauvaise habitude.

Classé dans :

Comme tu as kiffé ce billet, maintenant, tu le partages, bah ouais, merci !

Contacte moi sur Whatsapp, clic ici, et parlons de toi

Ce qu’ils disent de moi

Valérie F.

Rated 4,0 out of 5

Un échange humain.

Effectivement, Stephane dépote.

Plus qu’un coaching, c’est un vrai moment de partage d’expérience de la vie, ce qui rend la discussion riche.

Je me suis fait remuer, et je dois dire que si j’étais réticente, au bout du compte, j’en avais besoin.

Valérie F.

Sophie A.

Rated 3,0 out of 5

Il faut aimer se faire bouger. Ce n’est pas toujours agréable, même si tout se passe dans la bonne humeur et avec le sourire.

On ne se fait pas gronder ou engueuler, mais ça remue, ça bouge.

Stéphane n’est pas là pour te laisser dans tes doutes, il te secoue.

Sophie A.

du doute à la puissance

89,99€
A retrouver sur Udemy.com
Débloque ton potentiel caché et ouvre la porte à tes rêves

à lire dans : Vivre avec soi

  • identite passe

    Est-ce que ton passé définit ton identité ?

    Stéphane
    /
    11/04/2024
  • DALL·E 2024 04 09 16.24.14 Imagine a scene depicted in a detailed black and white ink drawing. The entire 16 9 space is filled with the image of a Parisian man wearing jeans a

    Se mentir à soi même, ça suffit

    Stéphane
    /
    09/04/2024
  • restructuration cognitive

    restructuration cognitive, le guide pour les nuls

    Stéphane
    /
    09/04/2024