estime de soi: le guide pratique

Ohé l’ami ! Tu te sens nul et sans valeur ? Laisse-moi te dire une chose : tes conneries, tu peux te les mettre là où je pense ! T’as ta valeur, et crois-moi, elle est bien là, dans tes tripes. Stop aux conneries du genre « je ne suis pas assez bien ». Personne n’est parfait on a tous nos défauts et nos erreurs. Il est temps de te ressaisir pote et de comprendre que ta valeur, tu l’as en toi. Alors, merde à la fin, fais-toi confiance un peu !
estime de soi

Ta valeur, tu l’as en toi 

Écoute, t’as l’impression d’être au fond du trou, que tu ne vaux rien ? Stop ! Arrête de te dénigrer comme ça. Faut comprendre une chose : chaque personne a sa valeur, et ça inclut toi.

oser sa voie

1€ par semaine
Moins cher que ton café ou ton thé
1€ par semaine ? C’est vrai, tu as raison, c’est de la merde ! Trace ta route.

Et surtout, crois-moi, c’est pas quelque chose qui dépend d’eux, de leurs opinons ou de leurs regards. C’est avant tout ton affaire à toi.

Maintenant, je sais bien que t’es peut-être paumé, que tu en baves tous les jours et que tu te demandes où sont passées ton assurance et ta fierté. Mais crois-moi, elles sont toujours là, bien au chaud, en toi. Elles t’attendent, tu vois ? T’as juste à leur ouvrir la porte.

Se reconnecter et accepter tes imperfections

Alors oui, je te demande pas de devenir un super-héros du jour au lendemain. Tu as le droit d’avoir tes faiblesses, tes fragilités, tes défauts. On en a tous.

Oui, TOUS. Ton voisin, ton boss, ta sœur, ton idole, et même moi qui t’écris ces lignes. C’est les accepter qui fait toute la différence.

Tu vois les défauts ? C’est pas une honte, c’est ce qui fait que tu es toi, unique. Et puis, qui a décrété qu’un défaut, c’est moche ou honteux ? Hein ?

Qui a dit que c’était un frein ou une barrière à la réussite, à l’estime de soi ? Personne ! Les défauts, ce sont des parties de toi, comme les qualités. En les acceptant, tu t’acceptes toi. Et, c’est bien là le premier pas vers la réconciliation avec toi-même.

C’est pas compliqué. C’est comme enfiler un pull. Au début, tu as un peu de mal, c’est serré, ça gratte un peu. Mais après, une fois que t’es dedans, c’est confortable. C’est comme ça que tu te reconnectes à toi-même : en acceptant ce que tu es.

Le chemin vers l’estime de soi

Mais alors, peut-être tu te demandes comment faire ? Comment booster cette estime de toi qui s’est faite la malle ? C’est simple, tu commences par toi. Par t’observer, t’écouter, te comprendre.

Tu te penches sur ce que tu aimes chez toi, sur ce que tu fais bien, sur ce qui te rend heureux. Tu apprends à t’apprécier, à te valoriser. Tu cherches à t’améliorer, parce que tu veux le meilleur pour toi, pas parce que tu veux plaire aux autres.

Et tu sais quoi ? C’est pas gravé dans le marbre. Si un truc te déplaît chez toi, tu peux composer avec, tu peux changer, évoluer. C’est même le signe que tu te respectes. Il faut juste se souvenir que ça ne se fait pas en un claquement de doigts, c’est un chemin à emprunter, qui demande du temps et de la patience.

Alors, t’as compris ? L’estime de toi, ce n’est pas un luxe ou un privilège. C’est essentiel pour avancer, pour te sentir bien dans tes baskets. Et, crois-moi, tu mérites de te sentir bien. Alors, vas-y, lance-toi. Tu verras, tu ne te reconnaîtras plus.

Tu es le héros de ta propre histoire

Faut aussi que tu comprennes un truc : tu es le héros de ta propre histoire. Pas une figurante, pas un personnage secondaire. C’est toi la star. Et à chaque instant tu as le pouvoir de choisir les actions, les décisions, les attitudes qui te définissent.

C’est sûr, au début c’est pas facile. Mais, une fois que tu auras compris que t’es le conducteur de ta vie et pas juste un passager, tout deviendra plus clair pour toi. Arrête de chercher la validation des autres, c’est toi qui as l’ultime pouvoir de dire si tu es assez bien ou non. Fais-toi confiance, tu as tout ce qu’il faut en toi.

Et n’oublie pas de t’aimer, bon sang !

Est-ce que tu te rends bien compte de l’importance de t’aimer ? Non, je dis pas de te trouver parfait, ni de devenir un narcissique. Je parle d’un amour sain et inconditionnel pour l’être unique que tu es. Avec tes qualités, tes défauts, ta personnalité, ton histoire, tes victoires et aussi tes échecs.

Savoir s’aimer, c’est aussi savoir se pardonner, pour les erreurs passées, pour les faux pas, pour les choix manqués. Parce que, tu sais, c’est en se pardonnant qu’on apprend et qu’on avance.

Alors, vas-y, regarde-toi dans le miroir, souris-toi et dis-toi que tu t’aimes. Fais-le tous les jours, et tu verras, ton reflet changera.

Pars à la conquête de toi-même

Oui, je te parle de conquête. Parce que retrouver une estime de soi ça demande du boulot, de l’effort, du courage. Faut être prêt à se battre, à creuser, à explorer, pour te trouver toi. C’est une aventure, c’est un voyage, et il commence aujourd’hui, avec toi, pour toi. Alors, que tu sois prêt ou non, tu sautes dans le grand bain et tu commences à nager.

En conclusion

Sniffes l’air, gars, embrasses ce vent du changement, tu te sens prêt à écrire ta propre histoire. Et quelle histoire! C’est pas celle des autres, c’est la tienne, unique, fabuleuse, troublante derrière tes réussites et tes chutes. Quelle aventure, quelle bataille! Mais je le sais. Tu es fort, tu es résilient, tu as ce qu’il faut pour gagner cette guerre pour toi-même. Tu es le héros de ton récit, c’est toi qui prends les décisions, qui fait les choix et qui façonne l’intrigue. C’est toi le capitaine à bord, et c’est ton regard qui détermine comment tu vois le monde.

N’oublie pas, l’important c’est pas la destination, c’est le voyage. Peut-être tu prendras des mauvais virages, tu tomberas et tu te perdras. Mais chaque fois tu te lèveras, et tu continueras ton chemin. Car c’est ta route, c’est ton destin, et c’est toi qui tiens le volant.

Alors vas-y, lance-toi dans la tempête, avec courage, avec audace, avec amour. Vas conquérir ce qui t’appartient de droit : ta vie, ton histoires, ton estime de toi.

Allez, aventurier de la vie, je te dis : vis, aime, souris et pardonne. Construis ton histoire, écris-la avec passion et honnêteté. Car au final, tu es le héros de ta propre histoire. Et c’est cette histoire que le monde attend de connaître.

L’oeil du coach

Cet article est un encouragement pour toute personne qui se sent perdue et qui a perdu confiance en elle. Il rappelle l’importance de l’estime de soi, et que chaque individu a sa valeur, même s’il/elle ne s’en rend pas compte. Il rappelle aussi que l’opinion des autres ne devrait pas déterminer la valeur de soi-même.

Il conseille de se reconnecter à soi-même en acceptant ses imperfections et défauts, les voir comme uniques plutôt que honteux ou un frein à la réussite. L’auteur propose ensuite des suggestions pour améliorer l’estime de soi: s’observer, s’écouter, se comprendre, et se concentrer sur les aspects positifs de soi-même.

Le texte est finalement un appel à l’amour de soi, à la prise de conscience de son rôle de héros de sa propre vie. Il encourage le lecteur à vivre pleinement, à pardonner ses erreurs passées, et à considérer les échecs comme des opportunités d’apprentissage. Il souligne le principe que le respect de soi est une liberté essentielle que chacun devrait s’accorder.

L’auteur conclut en appelant le lecteur à « vivre, aimer, sourire et pardonner », rappelant qu’il est le protagoniste de sa propre histoire et qu’il a le contrôle de sa vie. Il est encourageant et plein d’espoir, et il permet au lecteur de croire en lui-même et de construire sa propre histoire avec audace et amour.

Ajouter à mes favoris Ce article figure dans tes favoris (: 0

Voir mes favoris

Populaires à bord
box front black emotions
17€
box front black mission de vie
92%
excellent
590€

à lire dans : Motivation

  • la volonte

    La volonté, c’est quoi et comment en avoir plus en réserve

    Stéphane/
    13/02/2024
  • attendre le bon moment

    Cesse d’attendre le moment idéal : conseils et stratégies pour agir maintenant

    Stéphane/
    09/02/2024
  • cesse de te victimiser

    Arrête de te faire la victime : Pourquoi cela est inutile et contre-productif.

    Stéphane/
    01/02/2024