WhyIsLifeCroissance personnelleLe bonheurEst-ce que la routine métro, boulot, dodo est vraiment aussi néfaste que l’on dit ?

Est-ce que la routine métro, boulot, dodo est vraiment aussi néfaste que l’on dit ?

stephane briot whyislife orange 1

Stéphane

Eh, tu connais la chanson, « métro, boulot, dodo », hein ? Te v’la enfermé dans cette routine monotone qui a l’air aussi excitante qu’un rat d’labo sur sa roue. Tu roules des yeux, fatigué de cette saloperie de quotidien. Je compatis, vraiment. Mais attend une seconde, est-ce vraiment si pourri que ça ? Allez, laisse-moi te montrer pourquoi cette routine a autant de charme que le cul d’un babouin, voire plus.
metro boulot dodo

Oh, la magie de la routine quotidienne!

Tu protestes, tu maugrés et tu grognes chaque matin à la pensée de devoir te traîner hors du lit pour faire ton voyage quotidien en métro.

Métro, boulot, dodo. Une routine qui sonne comme un poème récité par un hamster tournant en rond dans une roue, non ?

Tes yeux roulent dans leur orbite plus vite qu’une boule du loto, visiblement emmerdé par cette monotonie. Et je comprends. Tiens bon, et laisse moi te poser la question : est-ce vraiment si mauvais que ça ?

Bon, ok, l’odeur du métro ressemble plus à un vieux sandwich au thon qu’à des fleurs de cerisier fraîches et le boulot nous donne parfois l’impression de passer nos journées à épousseter les catastrophes de Godzilla.

Le dodo quand à lui, est souvent parsemé de rêves étranges où tu te retrouves à courir nu dans la rue ou à être poursuivi par une abeille géante. Mais regardons ça d’un autre point de vue : peut être que le “métro, boulot, dodo” n’est pas si terrible que ça.

Réfléchis, c’est pas si horrible, non ?

Concentre toi sur le métro ! À défaut d’avoir l’odeur des pommes, c’est quand même un putain de miracle de la technologie, tu ne trouves pas ? Il t’emmène d’un bout à l’autre de la ville plus vite qu’une comète.

Et le boulot ? Ok, il y a des jours ou tu as envie de sortir les griffes, de te jeter sur ton patron et de lui hurler que, non, tu n’es pas une machine!

Mais n’oublies pas que c’est ce boulot qui te donne un but, une structure, un rythme. Il nourrit ta famille et te permet de te prélasser sur cette jolie plage chaque été, ou ces rando à la montagne, ou dans la campagne, bref, tu piges l’idée.

Tu rencontres des gens, tu apprends des choses et peut-être même que tu fais quelque chose qui compte, qui fait la différence. Pas si nul que ça, hein ? Ah, tu voudrais changer ? Bah fais le !

Et enfin, ce doux dodo. Tu gémis sur le fait que tu n’en reçois jamais assez, et tu as surement raison. Mais ta tête sur l’oreiller, c’est le moment ultime de paix dans cette folie qu’est la vie, non ?

Les rêves ininterprétables, l’absence d’horloge, de courriels, de responsabilités. Tu passes en mode “ne pas déranger”, et ça, c’est une bénédiction à ne pas prendre à la légère.

Alors tu vois, ce “métro, boulot, dodo” n’est peut-être pas le diable qu’on imagine. C’est la preuve que tu vis, que tu participes à la course, que tu fais partie de cette chaotique poésie urbaine.

Chaque journée peut être une aventure, si tu as l’audace de la regarder comme ça. Alors, relève toi chaque matin avec cette pensée en tête: aujourd’hui, je crée une putain de belle histoire avec mon “métro, boulot, dodo”.

Allez, hop hop hop, en selle ! Et n’oublie pas, la vie n’est aussi ennuyeuse ou excitante que ton état d’esprit le décide.

Allez, donne une chance à la routine!

Quoi, tu fais encore la gueule? Arrête de faire ta mauvaise tête et ouvre grand les yeux. Oui, je sais, cette correspondance à Châtelet te fait chier et le café de la machine est dégueulasse.

Et puis ton boulot ! C’est pas le pire, avoue. Au moins, il te permet de garder le contact avec la réalité, de profiter du rire de tes collègues, des petits potins du lundi matin et des pauses clopes à refaire le monde. Si tu y regardes de plus près, ce n’est peut-être pas la fin du monde. Allez, c’est pas si terrible, non ?

Et le dodo ! Tu penses à quoi, là, lové bien au chaud sous ta couette, loin du froid glacial de la rue ? Tu rêves de quoi ? D’ailleurs, tu te souviens de tes rêves ? Parfois, ils sont plus intéressants que ta journée, non? Ils te font voyager, rêver, explorer de nouvelles contrées, tout ça bien au chaud dans ton lit.

Alors oui, je sais, t’en as marre de cette routine, tu voudrais bien changer de vie et te lancer dans une aventure trépidante!

Mais crois-moi, l’aventure est partout si tu d’excites bien en ouvrant bien les yeux et en laissant ton esprit vagabonder. Mets de la couleur dans ton quotidien et tu verras, ce “métro, boulot, dodo” aura une autre saveur. Alors, bouge-toi, souris, et comble cette putain de journée avec des histoires géniales et des petits bonheurs à la pelle !

Alors vas-y, mon champion, lève-toi, démarre ta journée avec entrain et fais lui savoir qui c’est le patron ! Mets de la musique dans tes oreilles et danse dans ce métro, fais la causette avec cette dame sur le banc du parc, ris aux éclats avec tes collègues et rêve de grandes choses dans ton sommeil.

C’est ça, le secret du bonheur : prendre la routine quotidienne et en faire un putain de feu d’artifice. Allez, arrête de râler et savoure, bon sang! Tu as la chance d’être ici. Alors, ne la gâche pas!

En conclusion

Une nouvelle journée, c’est une nouvelle opportunité de faire des trucs cools. Alors fais gicler le café, saute dans le métro, va taffer comme un champion et finis ta journée en beauté avec un bon rêve. La routine, c’est juste une série de moments à vivre intensément.

Sois curieux, garde l’esprit ouvert, crée-toi des souvenirs et savoure chaque instant. Allez, now, fini de se plaindre. Vis, explore, rêve, amuse-toi. Fais de ta putain de routine une aventure quotidienne. Et maintenant, qu’est-ce que tu attends? Fonce! Allez, vas-y, bonhomme, donne une chance à cette routine. Tu verras, elle ne mord pas.

partage avec tes amis ou collègues, merci (:

stephane briot whyislife orange 2