Qu’est-ce qu’une humeur ? Comprendre et décrypter tes émotions

Notre humeur, ce triste clown à la tête qui gouverne nos envies et nos gestes par moments. C’est elle qui va décider si notre pizza sera savourée ou deviendra un projectile pour une petite vengeance. Parfois tendre comme le miel, mais quelque fois amère comme un vieux pamplemousse pourri, l’humeur décide du temps dans nos têtes et du rythme de notre journée. Alors, on la suit, on danse avec, et parfois, on lui balance une pizza à la figure…
c est quoi une humeur

On mange une pizza ou on la flanque à la figure?

D’abord, on va poser les bases. L’humeur, c’est comme cette petite cuillère de miel que tu mélanges dans ton thé ou ton café le matin. Sauf qu’au lieu de sucrer ta boisson, elle assaisonne ta journée. Et elle n’est pas toujours douce comme le miel, non non! Parfois, elle est amère comme un vieux pamplemousse pourri.

L’humeur, c’est ce truc invisible qui prend les commandes de ton comportement. C’est ce qui décide si tu vas mordre dans ta pizza avec plaisir ou si tu vas la balancer au visage du premier gars qui croise ton regard. C’est elle, l’humeur, qui tient les manettes de ta journée.

oser sa voie

1€ par semaine
Moins cher que ton café ou ton thé
1€ par semaine ? C’est vrai, tu as raison, c’est de la merde ! Trace ta route.

D’accord Sherlock, mais ça vient d’où tout ça?

Non non, ça ne débarque pas de nulle part, ton humeur mon ami! C’est ton cerveau qui joue au DJ et qui mixe tes hormones, tes pensées et tes émotions pour te pondre une ambiance de la journée.

Bon d’accord, le mix n’est pas toujours réussi: parfois il est difficile de danser dessus, parfois c’est du pur bonheur, on se sent invincible, prêt à conquérir le monde!

L’humeur, c’est comme le temps qu’il fait dans ta tête. Et comme la météo, ça peut changer vite, très vite même, sous un coup de vent ou au détour d’une mauvaise nouvelle. Mais, te voilà prévenu, ça peut aussi faire un temps de m…

Ouais, parce que l’humeur, ce n’est pas que des arcs-en-ciel et des papillons. Ça peut être une tempête de grêle dans ton crâne, ce genre de journées où tout te tombe dessus, où tu serais prêt à échanger ta place avec celle d’une tortue qui courrait dans le désert: rien que la paix et la tranquillité… Bon, à part les scorpions.

Parfois, ton cerveau enfile son costard de chimiste, et là, il peut te concocter des humeurs qui sortent de l’ordinaire. Alors là, bienvenue aux montagnes russes émotionnelles, le grand huit du mood! Joyeux, ronchon, agité, calme, effrayé, confiant… le tout dans la même journée. C’est le cocktail explosif de tes émotions.

Et là, c’est le coup de fil à ton psy, ton médecin ou au premier pote qui s’y connait un peu en neuroscience! Parce que quand ton humeur commence à faire des loopings plus vite que le temps de prononcer « santé mentale », c’est peut-être le moment de demander un peu d’aide.

Et c’est là que les potes et la famille, la bouffe réconfortante, une balade, un bon film, un bon bouquin, ou même un bon bain chaud et des bulles rentrent en action. Tout ça pour t’aider à sortir du tourbillon, à poser ton sac à dos émotionnel et à reprendre le contrôle.

Quand ton humeur joue à cache-cache

Ah oui, et il y a aussi ces moments où ton humeur joue à cache-cache. Une minute, elle est là, pétillante et enjouée; et la suivante – pouf! – disparue! Un trou noir émotionnel… Plus d’humeur, juste un grand vide. C’est comme si ton cerveau avait décidé de prendre des vacances sans te prévenir. Et là, c’est à toi de jouer les détectives, à la recherche d’un indice, d’un signe de vie de ton humeur.

Mais n’oublie pas, ton humeur, elle est à toi. C’est ton truc, ton moteur, ta boussole. Alors, fais avec, fais-lui de la place, apprends à la connaître. Apprivoise la bête! Parce que même si c’est un boulet par moments, elle peut aussi être ton meilleur atout.

Voilà, t’as compris? C’est ça, l’humeur. C’est le piment de la vie, la bande sonore de ta journée. Alors, écoute-la bien, fais avec, danse avec. Après tout, c’est grâce à elle si la vie n’est jamais ennuyeuse!

Comment apprivoiser la bête?

Tout le monde connaît la théorie, mais la mettre en pratique, c’est une autre paire de manches ! Comment faire pour apprivoiser ton humeur, cette satanée bête qui gigote en toi et fait des siennes selon son bon vouloir?

D’abord, faut que tu comprennes un truc. Ton cerveau, c’est un peu comme un toutou capricieux. Si tu le laisses faire, si tu le laisses courir partout sans lui mettre des limites, il va bousiller ton canapé, grignoter tes chaussures, et pisser partout. Il aura le contrôle de la maison et ton humeur sera à sa merci.

Alors, faut le dresser ce cerveau! Faut lui montrer qui est le patron. Et comment on fait ça? Tu t’assois tranquillement et tu l’observes, tu écoutes ce qu’il a à dire, tu l’entraînes avec patience et douceur. Tu ne l’ignores pas, tu ne le repousses pas, tu le laisses s’exprimer.

Méditation, yoga, promenade en plein air, sport… Tout ça aide à faire redescendre la pression, à canaliser ton énergie et à apaiser ton esprit. L’idée c’est pas de devenir un moine zen, mais d’apprendre à naviguer sur les vagues de ton humeur, sans te laisser submerger.

Et si on mettait un peu de douceur dans tout ça?

Ça peut te sembler étrange, mais la douceur, la compassion envers toi-même, c’est un sacré antidote à l’humeur pourrie. Parce que parfois, on est son propre ennemi, on se met la pression, on se juge, on se critique. On se casse les pieds à jouer les dictateurs avec nous-mêmes.

Et si tu te donnais la permission d’être humain? De ressentir ce que tu ressens sans te juger? D’avoir des jours sans, de ne pas toujours être au top, de déraper, de te planter, de te relever, de recommencer?

Te donner de la douceur, c’est accepter de manger la pizza plutôt que de la lancer à la tronche de quelqu’un. C’est choisir de vivre ton humeur sans la subir, c’est danser avec elle plutôt que de la combattre.

Allez, souviens-toi: tu es le patron de ton humeur, pas l’inverse. Alors dompte-la, apprivoise-la. Et si elle te fait des siennes, respire un bon coup, prends du recul et balance-lui un clin d’oeil. Parce que s’il faut, elle n’attend que ça. Après tout, dans cette danse, tu mènes la danse!

En conclusion

Après tout ça, j’espère que t’as saisi le truc. C’est à toi, oui, toi, de dompter cette sale bête qui est ton humeur. Faut pas la laisser prendre le volant de ta vie. Faut pas la laisser te pourrir tes journées. Ton humeur, c’est toi qui la conduis, et non l’inverse. Alors, au lieu de la combattre, essaie de faire équipe avec elle, de la comprendre et de l’apprivoiser. Et sûrement, tu verras que ce n’est pas si terrible que ça.

Mets de la douceur dans ton quotidien, donne-toi le droit d’être humain avec toutes tes émotions et tous tes défauts. C’est pas en te mettant la pression ou en t’auto-flagellant que tu vas apprivoiser ton humeur, bien au contraire !

Laisse-toi du temps, de la bienveillance et de l’espace pour respirer. Soit patient avec toi-même, laisse ton humeur s’exprimer et tu la verras, peu à peu, se calmer et se stabiliser. Tu es le patron, ne l’oublie pas. Garde le contrôle, même quand ça secoue et tu verras que progressivement, la bête ne sera plus une bête, mais une fidèle compagne avec qui tu peux danser la vie.

Ajouter à mes favoris Ce article figure dans tes favoris (: 0

Voir mes favoris

à lire dans : Les actualités

  • peur de l engagement

    Comment reconnaître les symptômes de la peur de l’engagement ?

    Stéphane/
    27/02/2024
  • peur de vieillir

    Comment surmonter ta peur de vieillir

    Stéphane/
    27/02/2024
  • emotion sensation perception

    distinguer les émotions, les sensations et les perceptions

    Stéphane/
    26/02/2024