WhyIsLifeComment réussirLibère ton potentiel grâce au langage non-verbal et à l’assertivité

Libère ton potentiel grâce au langage non-verbal et à l’assertivité

stephane briot whyislife orange 1

Stéphane

À travers le silence : Maîtrise ton corps, ton langage et ton destin
IMG 7021

La clé de la liberté est sous ton nez

Imagine un instant… Chaque mouvement, chaque posture, chaque expression de ton visage a le pouvoir de changer ta vie.

Cette histoire, c’est celle de Léa, une femme qui, comme toi, cherchait la liberté et l’indépendance.

Léa, la métamorphose d’une femme en quête de confiance

Léa avait tout pour être heureuse : un bon job, une famille aimante et des amis sincères.

Mais il y avait toujours cette voix intérieure qui lui murmurait qu’elle pouvait faire mieux, être mieux.

Elle se sentait souvent coincée, incapable de s’exprimer pleinement et de vivre sa vie selon ses propres termes.

Léa rêvait de liberté et d’indépendance, mais elle était parfois craintive et doutait d’elle-même.

Chapitre 1 : L’importance du langage non-verbal

Le corps ne ment pas

Léa a découvert un jour que notre corps parle pour nous.

Elle a compris que 93 % de la communication est non-verbale (Mehrabian, 1971). Les mots ne comptent que pour 7 % de l’impact que l’on laisse.

Ces chiffres existent bel et bien, mais les experts ne sont pas encore tous d’accord sur leur proportions. Néanmoins, il s’accordent à dire que le non verbal pèse lourd.

Ainsi, ton sourire, ta posture et même la façon dont tu bouges parlent au moins aussi fort que des mots.

De fait, face à une personne, même si tu ne parles pas, tu communiques.

Comme le disait si bien Paul Watzlawick : « On ne peut pas ne pas communiquer.« A

Ainsi, Léa, curieuse et déterminée, a choisi d’explorer davantage le monde fascinant du langage non-verbal.

Décoder les signaux des autres : un atout précieux, mais à utiliser avec discernement

Léa a découvert le pouvoir de décrypter les messages cachés derrière les gestes, les expressions faciales et les postures des personnes qu’elle rencontrait.

Elle s’est rendu compte que le langage non-verbal lui offrait des informations précieuses sur les émotions, les intentions et les besoins des autres. Cette compétence lui a donné un avantage considérable dans ses relations personnelles et professionnelles.

Quelques exemples concrets

Voici quelques exemples de situations où Léa a pu décoder les signaux non-verbaux :

1. Lors d’une réunion de travail, Léa a remarqué que son collègue Pierre avait les bras croisés et les sourcils froncés. Elle a interprété ces signaux comme une possible résistance aux idées présentées.

En abordant le sujet avec diplomatie, Léa a permis à Pierre d’exprimer ses préoccupations et de trouver un terrain d’entente.

2. En discutant avec une amie, Léa a observé que celle-ci évitait le contact visuel et jouait nerveusement avec ses cheveux.

Léa a compris que son amie était probablement mal à l’aise ou préoccupée. Elle a alors adapté son approche pour aborder les sujets avec plus de tact et de compassion.

3. Lors d’un entretien d’embauche, Léa a détecté que l’employeur avait une posture ouverte et un sourire sincère. Elle en a déduit que l’entretien se passait bien et qu’elle avait réussi à établir un bon contact avec lui.

L’importance de la prudence dans l’interprétation

Toutefois, Léa a également appris à faire preuve de discernement lorsqu’elle décryptait les signaux non-verbaux.

Elle a compris qu’il était important de ne pas sauter aux conclusions trop rapidement, car le langage non-verbal peut être influencé par de nombreux facteurs, tels que la culture, la personnalité ou l’humeur du moment.

Léa a appris à utiliser ces indices non-verbaux comme des pistes pour explorer et approfondir ses relations avec les autres, tout en restant consciente qu’il s’agissait d’interprétations et non de vérités absolues.

Ainsi, en apprenant à décoder les signaux non-verbaux, Léa a amélioré sa capacité à anticiper les réactions, éviter les conflits et créer des liens plus profonds et authentiques avec les gens qui l’entouraient.

Cependant, elle a également su rester prudente et consciente des limites de cette compétence, évitant ainsi les malentendus et les erreurs d’interprétation.

Adapter son propre langage corporel

Mais Léa ne s’est pas arrêtée là. Elle a également travaillé sur son propre langage non-verbal pour gagner en confiance et en assertivité.

Techniques accessibles pour améliorer sa posture, son regard et ses expressions faciales

Léa a expérimenté différentes techniques pour améliorer sa posture, son regard et ses expressions faciales, afin de renforcer son langage non-verbal et sa communication en général.

Voici quelques exemples accessibles à tous pour travailler ces aspects :

Adopter une posture ouverte et confiante

  • Tenir la tête haute et redresser les épaules pour projeter une image de confiance et d’assurance.
  • Eviter de croiser les bras ou les jambes, car cela peut être perçu comme une attitude fermée ou défensive.
  • Se tenir droit sans être rigide, en gardant une légère courbure naturelle dans le bas du dos.

Cultiver un regard expressif et engageant

  • Établir un contact visuel avec son interlocuteur pour montrer son intérêt et son attention.
  • Cligner des yeux de manière naturelle et éviter de fixer l’autre personne de manière trop intense, ce qui pourrait être perçu comme menaçant ou intrusif.
  • Utiliser le regard pour renforcer ses propos : écarquiller légèrement les yeux pour montrer la surprise, les plisser pour exprimer la réflexion ou la concentration, etc.

Maîtriser ses expressions faciales pour refléter ses émotions

  • Sourire de manière sincère pour créer une atmosphère chaleureuse et accueillante. Un véritable sourire engage aussi les muscles autour des yeux, et non seulement ceux de la bouche.
  • Apprendre à détendre son visage pour éviter de paraître tendu ou contrarié. Pour ce faire, prendre quelques instants pour relâcher les muscles de la mâchoire, du front et des yeux.
  • Pratiquer l’art de l’écoute active en hochant légèrement la tête pour montrer son accord ou sa compréhension, ou en fronçant les sourcils pour montrer sa préoccupation ou son empathie.

En expérimentant ces techniques simples et accessibles, Léa a réussi à améliorer sa posture, son regard et ses expressions faciales.

Ces changements ont eu un impact positif sur sa communication et ses relations, lui permettant de se sentir plus confiante et assertive dans ses interactions avec les autres.

N’hésitez pas à essayer ces astuces vous-même pour renforcer votre propre langage non-verbal et booster votre communication.

Petit à petit, Léa a développé une présence plus assurée et charismatique, qui inspirait respect et admiration.

Grâce à ces changements, Léa a constaté une évolution dans la façon dont les autres la percevaient et interagissaient avec elle.

Elle se sentait plus à l’aise pour s’exprimer, prendre la parole en public et défendre ses idées.

La clé de la liberté et de l’indépendance

Léa a rapidement compris que la maîtrise du langage non-verbal et l’assertivité étaient des compétences essentielles pour atteindre ses objectifs de liberté et d’indépendance.

En apprenant à décoder les signaux des autres et à adapter son propre langage corporel, elle a gagné en confiance et en assurance.

Ces compétences lui ont permis de prendre des décisions plus audacieuses, de sortir de sa zone de confort et d’affronter ses peurs.

Le pouvoir du langage non-verbal a ouvert à Léa un monde de possibilités insoupçonnées, où elle pouvait enfin vivre sa vie selon ses propres termes et réaliser ses rêves les plus fous.

Chapitre 2 : L’assertivité, le super-pouvoir de Léa

Exprime-toi, sans peur ni agressivité

Léa a compris que l’assertivité était bien plus qu’une simple compétence sociale.

C’était une façon de vivre, une approche qui lui permettrait de s’exprimer pleinement et d’atteindre ses objectifs personnels et professionnels.

Exprimer ses opinions, besoins et émotions avec assurance

Léa a réalisé que, pour être assertive, elle devait apprendre à exprimer clairement et ouvertement ses opinions, ses besoins et ses émotions. Cela impliquait de vaincre ses peurs et ses inhibitions, d’oser dire « non » quand cela était nécessaire, et de demander ce qu’elle voulait sans se sentir coupable.

En adoptant une communication assertive, Léa a appris à écouter activement les autres et à exprimer ses pensées et ses sentiments de manière honnête et respectueuse. Elle a ainsi évité les malentendus, les tensions et les conflits inutiles.

Affirmer sa présence avec respect

Léa a découvert que l’assertivité lui permettait d’affirmer sa présence de manière saine et respectueuse.
En étant assertive, elle montrait qu’elle se respectait elle-même et respectait également les autres.

Léa a appris à trouver un équilibre entre l’écoute et l’expression de ses propres besoins, sans tomber dans la passivité ou l’agressivité.

L’assertivité a permis à Léa de créer des relations plus équilibrées et harmonieuses, basées sur le respect mutuel et la compréhension.

Les autres se sentaient plus à l’aise et en confiance avec elle, car ils savaient qu’elle était capable de s’exprimer sans les blesser ni les offenser.

Obtenir ce qu’elle voulait dans la vie

En développant son assertivité, Léa a découvert un moyen sûr et respectueux d’atteindre ses objectifs et de réaliser ses rêves.
Elle savait désormais comment exprimer clairement ses attentes, négocier et trouver des compromis pour obtenir ce qu’elle voulait dans la vie.

Grâce à l’assertivité, Léa est devenue une femme forte et indépendante, capable de prendre des décisions audacieuses et de défendre ses convictions. Elle a pu se créer la vie qu’elle désirait, en accord avec ses valeurs et ses aspirations.

Chapitre 3 : Les produits WhyIsLife, les alliés de Léa pour sa transformation

La formation pour avoir confiance

Léa savait qu’elle ne pouvait pas y arriver seule. Elle avait besoin d’aide pour comprendre et maîtriser le langage non-verbal et l’assertivité.

C’est alors qu’elle a découvert le programme « Oser Sa Voie » par WhyIsLife.

Avec à ce programme, Léa a appris mieux se connaitre, à être elle-même, ce qui l’a beaucoup aidé pour ajuster ses postures corporelles.

L’accompagnement pour découvrir sa mission de vie

Mais Léa voulait aller plus loin. Elle souhaitait trouver sa véritable raison d’être, sa mission de vie.

L’accompagnement WhyIsLife pour découvrir sa mission de vie a été la clé pour déverrouiller ce potentiel caché.

Grâce à cet accompagnement, Léa a pu identifier ses passions, ses valeurs et ses forces pour construire une vie sur mesure, à la hauteur de ses aspirations.

Chapitre 4 : Le pouvoir de la transformation

Une nouvelle Léa, libre et indépendante

Après avoir suivi le programme « Oser sa voie » et l’accompagnement pour découvrir sa mission de vie, Léa était métamorphosée.

Elle a gagné en assurance et en indépendance, prenant des décisions audacieuses et vivant pleinement sa vie selon ses propres termes. Léa était enfin libre d’être elle, pleinement.

Conclusion : Ta vie, ton choix

Tu as maintenant toutes les clés en main pour suivre les pas de Léa. Imagine-toi, libre et indépendante, vivant ta vie selon tes propres termes.

Alors, qu’attends-tu? Ne laisse pas passer cette chance de transformer ta vie.

Comme le disait si bien Oscar Wilde, « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles. »

COMME Tu as kiffé, c’est le moment de le partager autour de toi

stephane briot whyislife orange 2

à lire dans : Comment réussir

  • colere systeme

    Avant d’en vouloir au système…

    Stéphane
    /
    18/06/2024
  • vivre de sa passion

    Vivre de sa passion, les questions à se poser

    Stéphane
    /
    18/06/2024
  • lecon de vie

    10 Leçons de vie que tu devrais déjà savoir

    Stéphane
    /
    18/06/2024

nouveau

Ras le bol de recevoir des mail ?

Alors, j’ai exactement ce qu’il te faut. Reçois les news du WhyIsLife via la messagerie Telegram, chaque soir, vers 21h00. Simple, rapide, gratuit.

Accès immédiat, simple et gratuit

prg confiance