la dissonance cognitive, c’est quoi ?

T’as déjà eu cette petite tension interne quand tu fais un truc et que, au fond de toi, tu sens que ça colle pas avec ce que tu penses vraiment? C’est ce que Festinger appelle la dissonance cognitive. Dans son monde de la psychologie sociale, l’individu va toujours chercher à réduire ce malaise, cette contradiction entre ses actes et ses convictions. Que ce soit pour justifier pourquoi t’as craqué pour un achat inutile ou pourquoi t’arrives pas à lâcher la clope, ces petits jeux de rationalisation ont un rôle de ouf dans la manière dont tu modifis ton comportement. La thèse du bonhomme, c’est simple: tu veux garder un équilibre cognitif pour pas te sentir en conflit avec toi-même.
dissonance cognitive

La charmante Dissonance Cognitive

Eh bien, eh bien, parlons de ce concept capricieux qu’est la Dissonance Cognitive. C’est ce minuscule lutin invisible qui joue une symphonie de chaos dans ta tête.

Tu sais, ce sentiment lorsque tu es coincé entre « Je devrais » et « Je veux« ? C’est lui, mon ami, notre star du jour, la Dissonance Cognitive!

Pour mettre les choses au clair, le terme barbare de « dissonance cognitive » n’est autre qu’un tiraillement entre deux pensées, croyances, ou comportements contradictoires. Un peu comme avoir le cul entre deux chaises. Tu ne peux pas tout avoir, n’est-ce pas?

Par exemple, imagine. Tu es un fumeur invétéré, tu aimes la sensation de la nicotine, mais tu sais que c’est mauvais pour ta santé. Deux pensées contradictoires s’opposent férocement dans la petite salle d’attente qu’est ton cerveau.

La Dissonance Cognitive : un camouflet pour l’équilibre mental

Alors, mon cher camarade, quand tu te retrouves dans une telle situation, que fais-tu? Bien sûr, tu as certaines options. Remettre en question tes idées, tes comportements. Cela semble raisonnable, non?

Eh bien, figure-toi que la majeure partie du temps, ce n’est pas ce qui se passe. Au lieu de ça, tu vas probablement chercher à calmer ce chaos mental en choisissant la facilité. Justifier ton comportement, minimiser son impact.

Tu commence à dire des choses comme « Oh, une ou deux cigarettes ne vont pas me tuer » ou « De toute façon, tout est cancérigène de nos jours ». Familiarité et confort l’emportent souvent sur la santé à long terme.

La dissonance cognitive est cette douleur dans le cul qui nous fait prendre des décisions étranges, des justifications encore plus étranges, pour simplement maintenir notre confort mental.

Et maintenant tu te demandes sûrement, qu’est-ce que cela a à voir avec le développement personnel et le coaching? Eh bien, mon ami, tout!

Avec mes clients, j’ai constaté que ce petit lutin de la dissonance cognitive a une énorme influence sur leurs actions et leurs croyances.

Imagine la dissonance cognitive comme ce petit diable sur ton épaule qui te répète « Tu es trop fatigué pour faire du sport aujourd’hui » alors que tu sais que tu te sentirais mieux si tu le faisais.

Ouais, c’est un sacré bazar !

Mais ne t’inquiète pas, ce n’est pas une fatalité. Tu peux l’affronter. Fais-moi confiance là-dessus, camarade. C’est un démon que j’ai dû affronter au fil des ans, dans mon propre parcours et celui de mes clients. Et tu sais quoi ? On peut apprendre à négocier avec ce petit diable pour qu’il soit notre allié.

Tu veux savoir comment ? Quelques pistes : Refaire de la place à l’écoute de soi, questionner ses valeurs, s’entourer de personnes qui nous tirent vers le haut… Tout un programme! Chaque pas compte.

Et souviens-toi que je suis là pour t’accompagner dans ce parcours, mon ami. Je ne suis peut-être pas le coach le plus populaire sur YouTube, mais mon engagement envers toi est réel. Ensemble, nous éliminerons ce brouhaha dans ta tête pour t’aider à atteindre une vie plus apaisée, plus alignée.

La dissonance cognitive, mère du stress

T’en es certainement déjà au courant, mais le stress, c’est pas cool. C’est même carrément dégueu. Trop de stress et t’es raide, aussi sec qu’un coup de trique. Et devine quoi? La dissonance cognitive peut foutre un bordel monstre dans ta tête au point de te stresser.

Imagine que t’es à un buffet et que t’adores à la fois le chocolat et le caramel. Mais tu peux en choisir qu’un seul. C’est dur, hein ? C’est ça le stress. C’est un sentiment d’inconfort qui survient lorsque tu dois faire un choix difficile. C’est pas confortable, mais c’est une réaction normale.

La vie est faite de choix et la dissonance cognitive c’est un peu le yoga du cerveau. Maintenant, fais pas l’idiot, je dis yoga parce que ça te demande de la souplesse, pas pour te dire de te mettre au yoga.

Bref, comprendre ce qu’est la dissonance cognitive et comment elle fonctionne, ça peut t’aider à gérer ton stress en reconnaissant les situations qui le provoquent.

En conclusion

En fin de compte, bro’, la dissonance cognitive c’est comme un batteur bourré: ça crée du bordel dans ta caboche. Elle peut être la cause de ton stress, alors prends-là au sérieux.

Fais attention à ces moments où tu dois faire des choix qui te foutent la pression. Plus t’en es conscient, moins tu risques de finir transformé en boule de nerfs.

Ce n’est pas une solution miracle, hein, mais ça peut être un outil super chouette pour surveiller ton stress. Et souviens-toi, t’es le patron de ton bazar mental. Faut pas laisser cette vilaine dissonance cognitive s’emparer des clés de la maison.

C’est facile de se laisser submerger par la pression du quotidien, et je sais de quoi je parle.

Alors, fais comme moi : arrête de stresser pour un oui ou pour un non, ou tu vas te retrouver au bout du rouleau.

Approche les décisions avec un peu plus de calme et de positivité, et fait un gros fuck à la dissonance cognitive. Tu verras, tu te sentiras beaucoup mieux. Allez mec, faut pas se laisser abattre !

L’oeil du coach

Souvent, tu te retrouves face à ton miroir, conscient d’un malaise psychologique, prêt à changer un comportement qui te dérange. Imaginons que tu veuilles arrêter de fumer, une habitude socialement et médicalement conflictuelle.

Leon Festinger, avec ses recherches, a posé les pierres fondatrices d’un nouveau paradigme avec la theory of cognitive dissonance.

Ainsi, lorsque tes actions et ta cognition (la cognition est le processus mental par lequel nous acquérons, traitons et utilisons des connaissances et des informations) ne s’accordent pas, tu ressens une tension, un état de dissonance qui te pousse à modifier ton système de pensée.

Changer, selon la théorie, consiste à réduire cette dissonance, soit en modifiant ta cognition initiale, soit par l’introduction d’une nouvelle information.

Par exemple, tu pourrais justifier ton comportement par des circonstances exceptionnelles, ou encore en aménageant ta cognition en ajoutant des éléments qui te permettront de te sentir en accord avec toi-même.       

Dans la psychologie sociale, l’ampleur de la dissonance est cruciale. Plus la dissonance sera forte, plus l’inconfort psychologique te poussera au changement.

Des études, telles que celles parues dans le Journal of Personality and Social Psychology, montrent qu’un confort psychologique réduit favorise la soumission, tandis qu’un malaise peut induire un changement de comportement.                

Conscient de cette problématique, le marketing utilise ces connaissances pour influencer le consommateur. En créant des expériences ou des campagnes qui amènent un individu à se retrouver en désaccord avec ses propres actions, les entreprises peuvent induire une motivation à la consommation, parfois de manière ethiquement questionnable.                

Imagine, enfant, tu as été élevé dans une culture qui prône la modération. Lorsque tu grandis et que tu te retrouves parmi un groupe adoptant un mode de vie excessif, la dissonance cognitive s’installe.

La réalité s’oppose à ton concept de soi, te forçant à chercher une cohérence. La rationalisation cognitive intervient, elle te permet de justifier un comportement à première vue incompatible avec tes valeurs fondamentales.                

Le travail de Festinger et Carlsmith a mis en exergue le phénomène de soumission induite, illustrant comment la pression sociale peut conduire un individu à changer son opinion, même dans des circonstances minimes de récompense ou de punition.

Dans leurs expériences, l’état de dissonance crée un état de tension qui n’est pas évident à tolérer.                

Et toi, as-tu déjà senti cette urgence de réduire ta dissonance? Tu es peut-être passé par des voies de réduction sans même t’en rendre compte.

Comprendre ce processus peut t’aider à prendre le contrôle sur ta cognition et donc sur tes choix et ta satisfaction face à la vie.       

Le défi est alors de rester aligné entre ce que tu souhaites et ce que tu fais réellement, en restant conscient que chacun de tes choix reconstruit un peu plus ton modèle de pensée, et par là-même, ton expérience de la réalité.

Classé dans :

nouveau

Ras le bol de recevoir des mail ?

Alors, j’ai exactement ce qu’il te faut. Reçois les news du WhyIsLife via la messagerie Telegram, chaque soir, vers 21h00. Simple, rapide, gratuit.

Accès immédiat, simple et gratuit

prg confiance

à lire dans : Les actualités

  • impermanence

    Comprendre l’impermanence et avantages

    Stéphane
    /
    20/05/2024
  • suis je heureux

    Comment savoir si je suis heureux

    Stéphane
    /
    20/05/2024
  • se sentir innutile

    Dompte la peur de se sentir inutile

    Stéphane
    /
    17/05/2024

à lire dans : Dossier Psychologie

  • vide emotionnel

    Le vide émotionnel, c’est quoi

    Stéphane
    /
    16/05/2024
  • culpabilite survivant

    La culpabilité du survivant

    Stéphane
    /
    15/05/2024
  • theorie attachement john bowlby

    Comprends la théorie de l’attachement de John Bowlby en details

    Stéphane
    /
    13/05/2024