Pourquoi travailler ?

le travail, cette prison !
Travailler ! Aujourd'hui ? Mais quelle idée ! Le travail est une prison. Vraiment ? Une prison ?

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Table des matières

Stéphane Briot

Stéphane Briot

Mentor & Coach, spécialisé dans la recherche et la découverte du Why

Il se dit que travailler, c’est mal. Des petits malins sont allés rechercher une très ancienne définition du mot travail pour nous expliquer à quel point, ô mon dieu, travailler est une prison.
Pourtant, tout ce que nous faisons demande du « travail », sous une forme, ou sous un autre. Alors, le travail est-il le mal incarné de nos sociétés ?

Et si nous prenions la chose sous un autre angle ? Vous savez, j’aime bien la photographie, parce que pour faire une belle photo, il faut savoir changer d’angle. Et c’est quelque chose d’utile dans la vie quotidienne, c’est même un sacré atout.

Est-il encore utile de travailler quand internet prône la liberté et l’indépendance ?

Alors, changeons d’angle de vue sur le travail. Et posons une question simple : que peut-on réussir sans travailler ? Pas grand-chose !

La plupart des gens qui parlent du travail le présentent sous l’angle du fardeau, de la pénibilité, de l’inutilité. Or, quel que soit le travail que chacun réalise, il permet au moins de payer le loyer et les factures.

Alors, il est vrai que ce n’est pas toujours le Pérou, toutefois, garder cela à l’esprit, ça aide quand même bien à mieux vivre.

Lorsque je faisais des pizzas à la chaine chez Domino’s, ou que j’étais agent de sécurité dans un supermarché, je vous prie de bien vouloir croire que ce n’était pas les jobs les plus passionnants de ma vie.

Mes jobs de merde

Pourtant, j’étais bien content de les avoir. Entre ce type de job et le chômage, mon choix était vite fait. Et l’argent récolté me permettait de garder une certaine autonomie.

Rentrer le soir chez soi, et se dire que tout ce qui est là, ces murs, ces meubles, cet espace de vie, c’est à notre travail que nous le devons, ce n’est pas rien.

Comment avoir plus et mieux ?

Bien entendu, beaucoup de gens aimeraient avoir mieux, avoir plus. C’est vrai. Seulement, la baguette magique de Merlin, c’est dans les films.

Et si vous n’avez une riche personne, dans votre famille, sur le point dé décéder et de vous laisser un bel héritage, il va falloir faire trois choses :

  1. Vous contenter de ce que vous avez déjà
  2. Vous armer de patience
  3. Trouver des stratégies pour obtenir ce que vous voulez

Et si la France n’est pas le pays parfait, hé bien malgré tout le mal que l’on peut dire ou penser de notre nation, elle offre quand même assez de liberté pour chacun, à n’importe quel moment de sa vie, se prenne en main pour aller chercher ce qu’il désire.

Lire aussi  Pourquoi avez-vous peur de réussir

Facile à dire, pas simple à réaliser, nous sommes d’accord. Et une fois que l’on a dit que c’est compliqué, qu’avons-nous dit ? Rien.

Pourquoi travailler ? Pour grandir

En 2004, après six longues de missions en tant qu’intérimaire, alors que je débarque avec ma femme sur Marseille, je ne connaissais rien aux différentes technologies permettant de créer un site internet de toutes pièces.

De plus, apprendre à coder, cela ne me faisait franchement pas envie. Et je me suis collé. J’ai acheté des livres, j’ai participé à des discussions sur des forums. Et quelque temps plus tard, j’ai été en mesure de créer mon propre CMS (mon WordPress à moi).

En 2017, après avoir accompagné des centaines d’entrepreneurs dans l’utilisation de leur blog, j’ai senti que le nœud de leur problème n’était pas la technique, mais le psychique. Et là encore, je n’avais pas de réelles connaissances.

Toutefois, j’avais, pour une fois, vraiment envie d’apprendre. En 2020, je suis mentor chez Livementor, j’ai mon site d’accompagnement pour entrepreneur, j’ai donné des conférences, bref, je fais mon chemin.

Tout est travail

Et tout cela grâce à quoi ? Au travail. Ce dernier peut prendre bien des formes. Se former est un travail en soi. Accepter de ne pas avoir les connaissances, prendre les temps de les acquérir, les mettre en œuvre, puis tout faire en vivre, c’est un travail.

Apprendre à créer un blog, à choisir son thème, ses extensions, tout installer, tout paramétrer, savoir concevoir son design en fonction des possibilités offertes par son thème, c’est un travail.

Créer du contenu, savoir créer une architecture qui tout aussi logique pour le lecteur que pour le moteur, dans le but de passionner l’un et l’autre afin de devenir l’une des références de son secteur, c’est un travail.

Tout autre chose : vouloir un enfant, le concevoir, le voir naitre, l’accompagner, l’éduquer, être à ses côtés dans les joies et les peines, c’est un travail. La vie de couple, c’est un travail quotidien, et sans ce travail, le couple se meurt, indubitablement.

Est-ce une honte que d’aimer son travail ?

Alors, non, le travail n’est pas qu’un pénible et inutile labeur. Ce fut peut-être le cas. Cependant, aujourd’hui, je crois que pour celles et ceux qui veulent se créer la vie dont ils rêvent, hé bien le travail est sans doute le levier indispensable pour parvenir à ses fins.

Lire aussi  Comment réussir sa vie ?

Je n’ai pas honte de dire que j’enchaine les heures, je n’ai pas honte de dire que j’aime travailler, que j’aime apprendre. J’essaie simplement d’optimiser mon temps de travail. De travailler moins longtemps en étant plus efficace.

Quand on parle de mérite au travail, on pense souvent en nombre d’heures. J’ai longtemps bossé du lundi au dimanche, à raison de 12h00 par jour. A cette époque, je n’avais pas ma fille et ma femme était souvent en déplacement professionnel.

Je croyais que de bosser autant me donnait le droit de mériter ma réussite. Je n’avais rien compris. Car ce qui compte, ce n’est pas le volume, mais l’efficacité. Et plus une personne pratique son art, plus elle devient efficace.

Aujourd’hui, je travaille moins d’heures, et je suis bien plus efficace. Pour en arriver là, hé bien j’ai travaillé.

Et si vous souhaitez bâtir un empire en partant de rien, ce n’est pas avec les doigts de pieds en éventail que vous y parviendrez.

Repenser ses angles de vues

Pour terminer, je viens d’une famille ou la société, les patrons et les politiciens étaient tous responsables de notre misérable condition de vie. J’ai grandi avec cette idée, avec cette culture du « t’es riche, t’es pourri, tu gagnes ton pognon sur le dos des pauvres ».

Il n’est rien de pire qu’une telle pensée. J’ai mis des années à m’en défaire. Il est vrai qu’il existe des « riches » qui sont bien pourris. Et il existe également des « pauvres professionnels », qui vivent aux crochets de la société et de toutes les aides qu’elle peut apporter.

Et vous savez quoi, m’être libéré de ces jugements m’aura fait grand bien. La société est ce qu’elle est. Il y a des méchants partout, dans tous les camps. Et si je veux une vie qui ressemble à mes rêves, c’est à moi de me bouger pour la construire.

Et c’est ce que je fais, chaque jour. Avec des échecs, et des réussites. Je ne compte que sur moi, et j’essaie de profiter aux mieux des opportunités qui se présentent à moi. Et sachez qu’il est bien plus facile de se créer des opportunités quand nous sommes dans le bon état d’esprit.

Et si finalement, le travail était la clé de la liberté ?

Tout ceci du reste, ce n’est qu’une question de choix. Et chacun à le droit de faire ses propres choix.

Le Groupe

Le Groupe des Humains Entrepreneurs, par René le Bot. Marketing, Développement personnel, Blogging, et bonne Humeur !
Lire également
crise d'angoisse
Développement Personnel

La crise d’angoisse

Cette bonne copine, cette amie au long cours, toujours là, même quand on en a pas besoin, même quand on voudrait qu’elle soit ailleurs. La crise d’angoisse, comment s’en débarrasser ?

https://www.pinterest.fr/VoiciWhyIsLife/
Développement Personnel

Comment être soi même

Comment être soi-même dans une société qui nous pousse au conformisme ? Comment être soi même et vouloir plaire aux autres ? Mode d’emploi.

small_c_popup.png

Recevoir le mail décalé et les conseils de René le Bot

Offert : 4 vidéos exclusives