WhyIsLifeCroissance personnelleLa familleParents ToxiqueParents Toxiques : La vérité qui dérange

Parents Toxiques : La vérité qui dérange

stephane briot whyislife orange 1

Stéphane

Démystifier les parents toxiques : comprendre, guérir et aller de l’avant
IMG 7721

Qui a peur du grand méchant loup ?

Si je te disais que le loup n’est pas si grand, pas si méchant ? Et si je te disais que le véritable monstre pourrait se cacher sous le lit de ta chambre d’enfant ?

Oui, tu as bien entendu. On parle de parents toxiques ici. Loin de moi l’idée de te faire peur, mais plutôt de t’aider à déconstruire les mythes et à comprendre la réalité.

Et garde bien ceci à l’esprit : reconnaître la réalité ne signifie pas accepter ou excuser le comportement toxique.

C’est simplement la première étape pour comprendre, guérir peut-être pardonner et, finalement, reprendre le contrôle de ta vie.

Mythe n°1 : Les parents toxiques sont toujours monstrueux

On se fait souvent une idée bien précise de ce à quoi ressemble un parent toxique.

On pense à une méchante belle-mère de conte de fées ou à un tyran domestique qui fait trembler les murs avec sa colère.

On pense à des cris, à des larmes, à des menaces. C’est le mythe du parent toxique : une créature monstrueuse qui n’a rien à voir avec l’image réconfortante et aimante que l’on se fait d’un parent.

Si ce parent là existe bel et bien, ce n’est pas l’unique version, la réalité est bien plus nuancée, bien plus subtile.

Des parents toxiques, tu en croiseras peut-être dans la queue du supermarché, lors d’une réunion parents-professeurs, ou même dans ta propre famille.

Ils n’ont pas de cornes ou de crocs, ils ne portent pas de cape noire ou de masque effrayant. Parfois, ils sont tout simplement… humains.

Des êtres humains avec leurs défauts, leurs peurs, leurs insécurités. Des êtres humains qui, pour une raison ou une autre, infligent à leurs enfants des blessures profondes.

La toxicité peut se manifester de différentes façons

  • un parent peut être émotionnellement distant,
  • excessivement critique,
  • manipulateur,
  • égocentrique,
  • ou carrément abusif.

Mais ce qui définit un parent toxique n’est pas la forme que prend son comportement, mais l’effet qu’il a sur son enfant.

Comme le disait le grand écrivain russe Léon Tolstoï, « Toutes les familles heureuses se ressemblent, mais chaque famille malheureuse l’est à sa manière. »

Chaque parent toxique est unique dans sa toxicité, tout comme chaque victime est unique dans sa souffrance.

Il est donc temps de laisser tomber cette image du monstre sous le lit.

Il est temps de faire face à la réalité, aussi dérangeante soit-elle. Les parents toxiques ne sont pas nécessairement des monstres, mais des êtres humains qui, malheureusement, font du mal à ceux qu’ils sont censés aimer et protéger.

Prenons l’exemple de Mme Dupont. Elle est la présidente de l’association des parents d’élèves, elle organise des collectes de fonds pour l’école locale et prépare toujours les meilleurs gâteaux pour la kermesse.

À première vue, elle est la maman parfaite. Pourtant, derrière les portes closes de sa maison, Mme Dupont est constamment critique envers son fils, le rabaisse et le compare à ses camarades de classe.

Elle n’est pas le monstre qu’on imagine souvent en pensant à un parent toxique, mais son comportement cause néanmoins des dommages émotionnels profonds à son fils.

Puis il y a Monsieur Martin, un homme charmant et drôle, toujours prêt à raconter une histoire amusante lors des dîners de famille. Il est apprécié de tous et personne ne pourrait imaginer qu’il puisse être un parent toxique.

Pourtant, à la maison, M. Martin est un père émotionnellement distant, qui ignore les besoins de sa fille et la néglige.

Il n’est pas le tyran que l’on associe souvent à l’idée de parent toxique, mais son incapacité à fournir le soutien émotionnel dont sa fille a besoin est tout aussi destructrice.

Mythe n°2 : Les victimes de parents toxiques sont toujours brisées

L’image de la victime d’un parent toxique est souvent celle d’une personne fragile et abîmée, un petit canard blessé qui peine à nager. On l’imagine détruite, incapable de surmonter ses blessures. Cela existe, bien entendu.

Mais là encore, c’est un mythe. Ce n’est pas parce que tu as été blessé que tu es irrémédiablement brisé. Au contraire, ces épreuves peuvent être la source d’une grande résilience.

Par exemple : imagine Léa, une femme d’une trentaine d’années. Elle a grandi avec une mère qui la critiquait constamment, qui la comparait à ses frères et sœurs, qui lui faisait sentir qu’elle n’était jamais assez bien.

Léa a passé des années à lutter contre son sentiment d’infériorité, à se sentir indigne d’être aimée. Elle aurait pu s’effondrer sous le poids de ces sentiments, mais elle a choisi une autre voie.

Elle a cherché de l’aide, elle a travaillé sur elle-même, elle a appris à se valoriser.

Aujourd’hui, Léa est une femme forte et confiante, qui aide les autres à surmonter leurs propres blessures. Est-elle brisée ? Non, elle est résiliente.

Ou prends l’exemple de Max, qui a été élevé par un père violent. Pendant longtemps, il a cru qu’il était condamné à reproduire le même schéma.

Mais un jour, il a décidé de briser le cycle. Il a cherché de l’aide, il a appris à gérer sa colère, il a appris à être un père aimant pour ses propres enfants.

Max n’est pas brisé. Il a été blessé, certes, mais il a su transformer ses blessures en force.

Chaque épreuve, chaque blessure peut être l’occasion de grandir, de devenir plus fort.

Alors, range cette boîte de mouchoirs. Oui, tu as été blessé. Oui, tu as souffert. Mais tu n’es pas brisé.

  • Tu es résilient, tu es fort, et tu es capable de surmonter ce qui t’a été infligé.
  • Tu es capable de te reconstruire, de te réinventer, de vivre une vie pleine et heureuse.
  • Et personne, pas même un parent toxique, ne peut te prendre ça.

Mythe n°3 : Les parents toxiques n’aiment pas leurs enfants

C’est un mythe particulièrement difficile à déconstruire, principalement parce qu’il est difficile à comprendre : comment un parent peut-il aimer son enfant et lui faire du mal en même temps ?

Pourtant, c’est souvent le cas. Les parents toxiques peuvent aimer leurs enfants, mais d’une manière malsaine, égocentrique ou destructrice.

Prenons l’exemple de Claire, une mère qui aime profondément son fils. Mais son amour est étouffant, possessif.

Elle veut contrôler tous les aspects de la vie de son fils, de ses études à ses amitiés, en passant par ses loisirs.

Elle pense qu’elle fait cela pour le bien de son fils, mais en réalité, elle lui inflige un stress énorme et entrave son développement personnel.

Claire aime son fils, mais son amour est toxique.

Ou considérons Paul, un père qui aime sa fille plus que tout au monde.

Mais il a peur pour elle, peur qu’elle ne réussisse pas, peur qu’elle ne soit pas assez forte pour affronter le monde.

Alors il la critique constamment, il la pousse sans cesse à faire mieux, à être meilleure.

Il pense qu’il l’aide à devenir forte, mais en réalité, il la fait se sentir indigne et inadéquate. Paul aime sa fille, mais son amour est destructeur.

L’amour peut faire mal, surtout lorsqu’il est mal exprimé, lorsqu’il est malsain. Mais ne t’inquiète pas, l’amour n’est pas censé être comme ça.

Le véritable amour est respectueux, bienveillant, encourageant. Il ne fait pas mal, il ne détruit pas, il ne contrôle pas. Et tu le mérites.

Même si tes parents t’ont aimé d’une manière malsaine, ce n’est pas de ta faute.

Tu mérites un amour véritable, sain, respectueux. Et tu es tout à fait capable de le trouver et de le donner.

Ne laisse pas la toxicité de tes parents définir ton rapport à l’amour. Tu es plus fort que ça.

Conclusion : Alors, qu’est-ce qu’on fait ?

Alors, qu’est-ce qu’on fait avec tout ça ? On pleure un bon coup ? On crie au loup ? Non, on avance.

On comprend, on guérit, on grandit. Et on se rappelle que les parents toxiques, comme les monstres sous le lit, ne définissent pas qui nous sommes.

Et n’oublie pas, si tu as besoin d’un coup de pouce pour reprendre confiance en toi, le programme « Oser sa voie » est là pour t’accompagner. Et si tu cherches à découvrir ta mission de vie et tes valeurs, « Ta Mission » est l’accompagnement d’exception qu’il te faut.

Livres recommandés

COMME Tu as kiffé, c’est le moment de le partager autour de toi

stephane briot whyislife orange 2

à lire dans : Parents Toxique

  • confiance parents toxiques

    Retrouver la confiance après avoir vécu avec des parents toxiques

    Stéphane
    /
    18/06/2024
  • idolatrer parents nefastes

    Pourquoi continues-tu à idéaliser tes parents même s’ils sont toxiques

    Stéphane
    /
    18/06/2024
  • rompre parents toxiques

    Pourquoi la rupture avec des parents toxiques est-elle si douloureuse ?

    Stéphane
    /
    18/06/2024

nouveau

Ras le bol de recevoir des mail ?

Alors, j’ai exactement ce qu’il te faut. Reçois les news du WhyIsLife via la messagerie Telegram, chaque soir, vers 21h00. Simple, rapide, gratuit.

Accès immédiat, simple et gratuit

prg confiance