La recette facile du bonheur selon A. Adler

Il n'existe pas de trauma, je suis responsable de ma vie, je peux changer où et quand je veux, je ne me compare pas aux autres, je deviens autonome : voilà la recette !



Table des matières

Cet article à été publié dans :

- le :

- Par :

Modifié le :

IMG 6919
Inscription PRG 15J

Transforme ta vie en 15 jours !
Inscris-toi maintenant pour recevoir chaque jour un exercice
directement dans ta boîte mail.

Qui est Alfred Adler (courte biographie)

Alfred Adler est né en 1870 à Vienne, en Autriche. Il était le troisième enfant d’une famille de six enfants.

Durant sa jeunesse, Adler a souffert d’une maladie infantile qui l’a empêché de marcher jusqu’à l’âge de quatre ans. Cette expérience a influencé sa théorie sur la psychologie humaine plus tard dans la vie.

Adler a étudié la médecine à l’université de Vienne et a obtenu son diplôme en 1895. Il s’est intéressé à la psychologie et a commencé à travailler avec Sigmund Freud en 1902.

Adler a joué un rôle important dans la création de la psychanalyse, mais il a finalement divergé de Freud en raison de divergences théoriques.

En 1911, Adler a créé sa propre école de psychologie, qu’il a appelée la psychologie individuelle. Il a fondé le mouvement de la psychologie Adlerienne, qui a continué à se développer et à évoluer après sa mort en 1937.

Adler a été un penseur influent dans le domaine de la psychologie et de la thérapie. Sa théorie centrée sur la personnalité (nommée la psychologie individuelle) a mis l’accent sur l’importance de la compréhension de l’individu dans son ensemble, plutôt que de se concentrer sur ses parties distinctes.

Cette théorie a également mis l’accent sur l’importance de l’environnement social dans la formation de la personnalité et de l’identité.

Maintenant que tu en sais un peu plus sur Alfred Adler, explorons un peu plus en profondeur sa théorie et ses principes de la psychologie Adlerienne.

Il n’existe pas de trauma

Adler a également souligné que la personnalité de chaque individu est unique, et que la recherche de la cause unique d’un comportement n’est pas utile ou réaliste.

Au lieu de cela, Adler a suggéré que chaque comportement est le résultat de la combinaison de nombreux facteurs, tels que l’histoire personnelle de l’individu, les expériences de vie, les relations sociales, etc.

Ainsi, Adler a rejeté la notion de relation de cause à effet dans le comportement humain.

Il a plutôt proposé une approche qui considère chaque individu dans son ensemble, en prenant en compte tous les aspects de sa vie et de son environnement social.

Cette approche a conduit Adler à s’intéresser particulièrement à la motivation de l’individu et à son besoin fondamental de se sentir compétent et utile dans la société.

Adler a également mis l’accent sur l’importance de la coopération et de l’empathie dans les relations sociales, ainsi que sur l’importance de la contribution de chaque individu à la société en général.

En résumé, la psychologie Adlerienne considère l’individu dans son ensemble et met l’accent sur l’influence de l’environnement social dans la formation de la personnalité et du comportement.

Si tu vas mal aujourd’hui

Si tu te sens mal dans ta peau aujourd’hui alors regarde à la fois ton passé et ton présent.

En examinant tes expériences de vie passées, tu peux commencer à comprendre comment elles ont contribué à la formation de ta personnalité et de ton comportement actuel, comment elles ont façonné ta façon de te percevoir aujourd’hui.

Concentre-toi également sur les aspects positifs de ta vie actuelle. Il y en a certainement, mais cette façon que tu as de voir le monde, de te voir, qui découle des expériences passées t’empêche sans nul doute de le voir et de les apprécier plus pleinement.

La psychologie Adlerienne met l’accent sur la recherche de buts et d’objectifs personnels, ainsi que sur la recherche de significations et de valeurs dans la vie quotidienne.

Tu peux commencer à chercher des activités qui te passionnent ou des causes sociales auxquelles tu peux contribuer, afin de te sentir compétent et utile.

En te concentrant sur les aspects positifs du présent et en créant des objectifs et des significations dans la vie, tu iras de mieux en mieux !

À ce titre, le Why est un très bon outil : il va t’aider à donner du sens à ta vie. Il va également t’aider à connaitre ton socle de valeurs, c’est utile quand on doute de soi.

Tu es le responsable de ta vie

Adler croyait que chaque individu est responsable de sa propre vie et de son comportement.

Selon lui, tu as le pouvoir de choisir ta propre destinée et de déterminer la direction que prendra notre vie.

Cela signifie que même si tu as subi des expériences difficiles ou des traumatismes dans ton passé, tu as toujours la possibilité de surmonter ces obstacles et de choisir comment tu vas réagir face à eux.

C’est ce que nous apprenons dans la gestion des émotions, nous avons le choix de la réponse que nous apportons à nos émotions.

Au lieu de te concentrer sur les aspects négatifs de ta vie ou de blâmer les autres pour tes problèmes, Adler encourage chacun à prendre la responsabilité de sa propre vie et de son comportement.

En prenant la responsabilité de ta vie, tu peux commencer à adopter une attitude proactive pour améliorer ton bien-être émotionnel et psychologique.

Cela peut inclure la recherche de buts et d’objectifs personnels, la création de significations et de valeurs dans ta vie quotidienne, ainsi que la recherche d’un sens plus profond dans tes expériences (tu vois, encore le why).

La psychologie Adlerienne nous rappelle que tu as le pouvoir de changer ta vie et de te diriger vers un bien-être émotionnel et psychologique plus grand.

Tu peux changer, ici, et maintenant

Adler croyait que chaque individu a la capacité de changer sa vie et son comportement à tout moment, peu importe leur passé ou leur situation actuelle.

Selon lui, si tu ne fais pas de changements positifs dans ta vie, c’est simplement parce que tu ne veux pas le faire ou que tu as une certaine résistance au changement.

Adler croyait que la résistance au changement peut être causée par des pensées et des croyances négatives qui t’empêchent de voir ton potentiel ou qui te font craindre l’inconnu.

En reconnaissant ces pensées et ces croyances limitantes, tu peux commencer à travailler pour les surmonter et à adopter une attitude plus positive envers le changement.

Adler nous rappelle que nous avons le pouvoir de changer notre vie et de créer notre propre destinée.

Si tu te sens coincé ou insatisfait dans ta vie actuelle, tu as la capacité de faire des changements positifs pour améliorer ta situation.

Tout ce qu’il faut, c’est un peu de courage, de persévérance et de détermination pour atteindre tes objectifs.

Reconnaitre tes croyances limitantes

Pour reconnaître tes croyances limitantes, tu dois être conscient de tes pensées et de tes comportements.

Tu te dois de prendre le temps de réfléchir sur les raisons pour lesquelles tu fais certaines choses ou pourquoi tu crois certaines choses (les habitudes de comportement dont je te parlais un peu avant).

En examinant tes pensées et tes croyances, tu peux commencer à identifier les modèles qui peuvent être limitants.

Note : dans mon cas par exemple, j’ai grandi dans une famille où nos parents ne faisaient que voir le négatif. Chaque bon moment était moqué, et ils évitaient de relever n’importe quel défi. Et bien entendu, ils se plaignaient d’avoir une vie difficile.

Il est également important de prêter attention à la façon dont tu te comportes dans certaines situations.

Si tu as tendance à éviter les défis ou les situations inconnues, cela peut être un signe que tu as des croyances limitantes qui te tiennent prisonnier dans ta zone de confort, cherche donc alors ce qui t’empêche d’aller vers l’inconnu, de relever ces défis que tu évites.

En travaillant avec un thérapeute ou un coach de vie, tu peux également explorer tes croyances limitantes plus en profondeur.

Ils peuvent t’aider à identifier les schémas de pensée qui t’empêchent de réaliser tes objectifs et te guider dans le processus de remplacement de ces croyances limitantes par des pensées et des comportements plus positifs.

La clé pour reconnaître tes croyances limitantes est de rester ouvert et honnête avec toi-même, et d’être prêt à examiner tes pensées et tes comportements de manière critique.

Alors, je vais être clair, ça risque de ne pas te plaire ! Et pourtant, si tu veux progresser, avoir une vie équilibrée, heureuse, c’est un point de passage obligatoire.

Cesse de te comparer aux autres !

Selon Adler, te comparer pas aux autres ou vouloir rivaliser avec eux est une perte de temps, sauf tu souhaites ruiner ton ego, ton estime et perdre ton temps.  

Ces attitudes peuvent être très préjudiciables pour ton bien-être émotionnel.

Adler croyait que chaque individu est unique et que tu ne devrais pas te comparer aux autres, car il n’y a pas de mesure objective pour évaluer ta valeur ou ta réussite par rapport à eux.

En te comparant aux autres, tu risques de te sentir inférieur ou supérieur, ce qui peut entraîner une estime de soi négative et des émotions négatives telles que l’anxiété, la colère ou la dépression.

Au lieu de te comparer aux autres ou de rivaliser avec eux, Adler suggérait de te concentrer sur tes propres objectifs et tes propres réalisations.

Il t’encourageait à trouver ta propre voie et à poursuivre tes passions et tes intérêts personnels (et encore le Why, tes valeurs, ta raison d’être à toi), sans te soucier de ce que les autres pensent ou font.

Il rappelle l’importance de valoriser ta propre unicité et de cultiver des relations positives et coopératives avec les autres.

Deviens totalement autonome

Être autonome signifie que tu es capable de prendre en charge ta propre vie et de faire des choix qui reflètent tes propres valeurs et tes objectifs personnels (valeurs et objectifs personnels, on parle du Why là ?)

Cela implique que tu aies une bonne connaissance de toi-même, une compréhension claire de tes forces et de tes limites, et une bonne compréhension de ton rôle dans le monde (ha oui, on parle du why, puisque c’est à toi de décider de ta place dans le monde).

Voici un point extrêmement important : être autonome ne signifie pas que tu es seul dans la vie ou que tu n’as besoin de personne.

Cela signifie plutôt que tu es capable de faire face aux défis de la vie de manière efficace et adaptative, sans dépendre des autres pour résoudre tes problèmes ou prendre des décisions importantes pour toi.

Cela ne veut pas dire que tu ne peux pas demander de l’aide ou des conseils à d’autres personnes, mais plutôt que tu dois être capable de prendre tes propres décisions et de prendre la responsabilité de tes choix.

Être autonome est un aspect clé de l’estime de soi et de l’épanouissement personnel.

Le bonheur selon Adler, en résumé

Adler a développé une approche qui place l’individu au centre de sa propre vie, en encourageant la prise de responsabilité et l’autonomie.

L’absence de trauma dans cette approche implique également que les individus ont la capacité de se libérer des expériences négatives du passé et de se concentrer sur leur présent et leur avenir.

En évitant la comparaison aux autres et en devenant autonome, Adler encourage les individus à développer leur propre identité et leur propre place dans le monde.

Suivre WhyIsLife depuis ton Smartphone, c'est facile.
Clic sur l'image ci-dessous pour retrouver et ajouter WhyIslife à ton Google Actus

Google News

Crédits photos : Unsplash / Freepik