Pourquoi n’écoutes-tu que ce que tu veux entendre ?

Eh ouais, on est tous coincés dans notre biais de confirmation. Oui, ce truc qui te pousse à croire des infos qui confortent tes croyances toutes faites. Tu sais bien, le délire avec l’horoscope et ces conneries. C’est ton cerveau qui veut entendre que t’es unique et spécial, alors que tous les autres Gémeaux entendent la même vanne! Et le pire, c’est quand tu te fais ta petite playlist d’infos pour te dorloter l’esprit. Le défi? Sortir de cette zone de confort putain de rassurante. Facile à dire, hein?
biais de confirmation

En plein dans le mille du biais de confirmation

Le web te l’a pas encore dit ? On a tous un biais de confirmation! C’est un p’tit truc dans notre tête qui nous fait chercher, interpréter et se souvenir des informations qui confortent nos convictions. Eh oui, mon pote, on est tous un peu autocentré au fond.

T’as déjà entendu parler des horoscopes ? Admets-le, t’as peut-être pas mal rigolé quand tu as entendu dire qu’être Gémeaux t’offrait un « charme naturel et une personnalité double ». Sauf que, est-ce que t’as déjà passé du temps à lire les signes qui ne sont pas les tiens ? Non, parce que ton cerveau s’en fiche. Il veut entendre que tu es charmant et complexe, même si la même formule s’applique aussi à tous les autres signes.

oser sa voie

1€ par semaine
Moins cher que ton café ou ton thé
1€ par semaine ? C’est vrai, tu as raison, c’est de la merde ! Trace ta route.

Et c’est pareil pour les news! Dis-moi, tu lis quoi ? Du conservateur ou du progressiste ? Tu regardes Arte ou RMC Découverte? Ne te ment pas à toi-même. T’as déjà tes habitudes et tes préférences, non ?

La redoutable zone de confort

Tu veux que je te dise ? On est juste trop douillet. On aime bien notre petite routine, on a besoin de notre petit cocon d’infos qui ne contrarient pas notre mental. C’est vraiment plus confortable, crois-moi. Parce que, admet-le, c’est pas évident de remettre en question ce que l’on croyait dur comme fer.

Prends l’exemple des arguments sur le réchauffement climatique. T’as forcément une opinion sur le sujet, non ? T’es plus du genre ‘c’est une réalité scientifiquement prouvée’ ou ‘on exagère l’impact de l’homme, la terre a toujours connu des changements climatiques’? Maintenant, penses-tu un jour changer d’avis? Dur, hein?

Changer d’avis implique de sortir de ta zone de confort, de remettre en question ce que tu tiens pour acquis, tes croyances, tes valeurs…et c’est flippant!

Alors oui, on écoute seulement ce que l’on veut entendre parce que c’est plus agréable et moins fatigant. Mais crois-moi, c’est pas en nous enfermant dans une bulle que l’on grandit.

Pour comprendre le monde, pour comprendre les autres, faut être capable de remettre en question nos pensées, nos convictions. Va vers l’inconfort! Écoute ce qui te dérange, informe-toi de manière diversifiée, envisage une autre perspective.

Non, ce n’est pas une mission facile. Changer ses habitudes, c’est comme essayer d’inverser le cours de la rivière, ça demande du travail. Mais c’est le seul moyen d’avancer. Alors, prêt à entendre ce que tu ne veux pas forcément écouter ?

Franchir le pas : Causes et conséquences

Dans le fond, le biais de confirmation se manifeste pour plusieurs raisons. D’abord, il y a la simplicité. C’est carrément plus facile et moins trouble d’accepter l’info qui semble renforcer ce qu’on pense déjà. Ça demande plus d’effort et de temps pour analyser, confronter et peut-être modifier nos idées. T’as déjà assez de boulot comme ça, pas vrai ?

Ensuite, on a le confort émotionnel. On se sent bien d’avoir raison, ça booste notre estime de soi. C’est carrément moins plaisant d’admettre qu’on se trompe. On a tous plus ou moins un amour-propre qui n’aime pas être froissé. Tu te vois, toi, dire au beau milieu du repas de famille : « Eh bien, finalement, j’avais tort ». Pas simple, hein ?

Mais le gros hic, c’est que ce biais de confirmation a de sacrées conséquences. Et ça, bonhomme, c’est pas vraiment drôle. Tu vois, si notre façon de penser n’est jamais mise à l’épreuve, si on ne tente pas de la remettre en question, on reste enfermé dans notre petite bulle.

Et ce cocon rend nos opinions de plus en plus extrêmes. Tu t’enfermes dans ta tour d’ivoire, et tu ne fais qu’écouter les mêmes arguments encore et encore, forcément, tu finis par penser que c’est la seule vérité.

Et ça, ça peut avoir un impact néfaste pas seulement sur toi mais également pour la société toute entière. Parce que si tout le monde reste fixé sur ses positions, comment on arrive à un consensus ? Comment on fait pour évoluer, pour améliorer nos politiques, pour investir dans le futur ? C’est le blocage assuré. Regarde le monde politique, c’est pas joyeux, non ?

Pour une prise de conscience

Alors ouais, il faut passer l’épreuve du miroir. T’es peut-être pas prêt à remettre en question toutes tes pensées et tes croyances. Normal, c’est humain. Mais commencer par savoir que le biais de confirmation existe, que tu l’as, c’est déjà une belle avancée. A partir de là, tu peux commencer à te mettre au défi de sortir de ta routine info, à chercher d’autres sources, à écouter d’autres points de vue.

Et qui sait, peut-être que ça va ouvrir de nouvelles portes? Des nouvelles perspectives, des nouvelles idées, des nouvelles causes à défendre? Peut-être même que ça te fera réaliser que certains trucs que tu pensais vrais ne le sont pas, et vice versa. C’est pas une menace pour ton identité, loin de là, c’est justement une opportunité de grandir, d’évoluer.

En gros, pour sortir du biais de confirmation, faut sortir de sa zone de confort. C’est carrément pas facile, mais je te jure, crois-moi sur parole, c’est vachement enrichissant. Alors, tu te lances?

En conclusion,

Franchis le pas mec, sors de ta bulle. Parce que c’est juste là, au-delà de ta zone de confort, que t’as la chance de grandir, de t’évoluer, d’apprendre des nouvelles trucs.

Ça te paraît difficile, hein ? Ouais, mais c’est ça le choix : soit tu restes avec tes vieilles idées bien dans ton petit confort, sois tu te secoues un peu, et tu découvres le monde sous un nouvel angle.

Tu sais quoi ? C’est ça le pari. Arrête de t’entêter à lire que les trucs qui confirment tes opinions, fais-toi violence et jette un coup d’œil à ce qui pourrait les ébranler. Ta fierté en prendra peut-être un coup, mais je t’assure que ça en vaut la peine.

Et tu sais quoi ? Si chacun de nous fait ça, si on se sort tous les doigts pour essayer de comprendre plus que de juger, d’ouvrir notre esprit plus que de le fermer, si on commence à discuter, à échanger, on peut carrément changer le monde.

C’est à toi de jouer. Franchis le pas, chamboule tout, et ouvre-toi à ce qui t’attend. Parce qu’au final, t’as rien à perdre, mais tout à gagner.

L’oeil du coach

Nous avons tous un biais de confirmation, une tendance innée à chercher, interpréter et se rappeler des informations confirmant nos croyances et idées préconçues. Ce biais est profondément ancré dans notre façon de penser et d’interagir avec le monde, influençant notre lecture des nouvelles jusqu’à nos croyances sur le changement climatique.

Nous préférons rester dans notre zone de confort avec nos propres opinions plutôt que de les remettre en question. Cependant, même si c’est moins confortable et plus effrayant, il est essentiel de sortir de cette zone pour notre développement personnel et pour une meilleure compréhension du monde.

Le biais de confirmation se manifeste pour plusieurs raisons. Premièrement, il est plus facile d’accepter les informations qui renforcent nos croyances existantes. Deuxièmement, admettre que nous avons tort peut porter atteinte à notre estime de soi.

Cependant, rester prisonnier du biais de confirmation a des conséquences néfastes. Il peut nous enfermer dans une bulle d’idées extrêmes et nous empêcher d’évoluer. Pire encore, il peut bloquer le progrès sociétal en faisant obstacle à la recherche de consensus.

La première étape pour surmonter le biais de confirmation est de prendre conscience de son existence et son influence sur nos pensées. Ensuite, il est important de chercher des sources d’information alternatives, d’écouter des points de vue différents, et de remettre en question nos croyances bien enracinées.

Cela peut sembler un grand défi, mais il est possible et nécessaire de sortir de sa zone de confort. En faisant l’effort de comprendre le monde sous différents angles, non seulement nous nous enrichissons, mais nous pouvons aussi aider à faire évoluer le monde. Alors, es-tu prêt à franchir ce pas ?

Ajouter à mes favoris Ce article figure dans tes favoris (: 0

Voir mes favoris

à lire dans : Les actualités

  • peur de l engagement

    Comment reconnaître les symptômes de la peur de l’engagement ?

    Stéphane/
    27/02/2024
  • peur de vieillir

    Comment surmonter ta peur de vieillir

    Stéphane/
    27/02/2024
  • emotion sensation perception

    distinguer les émotions, les sensations et les perceptions

    Stéphane/
    26/02/2024