Comment récuperer son ex

Et puis d'un coup, la douleur, la souffrance, la solitude, les questions qui hantent l'esprit. Un océan de tristesse, de désarroi, de culpabilité. Et l'envie de récupérer son ex. Et si votre ex ne devenait pas votre ex ?

Le mail que te secoue la pulpe
Ce n'est pas le cul vissé dans un fauteuil, la tête dans les nuages et les pieds dans tes chaussons que tu vas trouver le chemin de ton propre succès.
Voici comment le trouver.

Dans ce billet

Nous avons encore des gens qui vivent dans le passé. Et qui après s’être retrouvé sur le bord de la route, veulent rejouer la scène et savoir comment récuper leur ex. Parfois, ça marche, mais souvent, ça ne marche pas. Autant en tirer les leçons, et grandir. Dans cet article, je ne vais pas vous dire comment récupérer votre ex. Je vais faire mieux que cela. En route !

Si j’avais su !

Voilà, votre ex s’est fait la malle, et vous êtes comme une andouille. Ah, si j’avais su ! En même temps, quand on a les yeux rivés sur son propre nombril, voir l’autre, c’est compliqué.

Je ne compte plus le nombre de mes amis ou potes qui m’ont sorti cette phrase « si j’avais su ». Mais idiot de toi, tu savais. Tu ne voulais juste pas écouter, et tu te croyais tout puissant, à l’abri, et tu pensais que jamais l’autre n’aurait le cran de faire ça.

C’est certain, avec une telle vision du couple, on ne peut réussir et construire quelque chose de fiable, de durable, de concret, et de vertueux.

L’un qui marche sur la gueule de l’autre à longueur de temps, qui s’excuse vaguement à chaque connerie, et qui aussitôt s’empresse de recommencer encore et encore.

Il faut du cran, du courage et beaucoup d’amour pour rester avec une personne qui passe son temps à vous humilier et à ne jamais vous respecter plus que cela.

Consommer n’est pas aimer

Pourquoi se mettre en couple si c’est pour briller aux dépens de l’autre, si c’est pour ne pas l’écouter et lui imposer des choix de vie qui ne sont pas les siens, si pour ne pas protéger l’autre, être là pour cette personne et la chérir un tant soit peu ?

Il est vrai que nous vivions une époque où tout se consomme vitesse grand V, et quand le flacon est vide, on va en acheter un autre aussi sec.

Il suffit de regarde les fils Instagram ou Facebook pour se rendre compte que les gens ne vivent plus le moment, il le consomme et montre ce qu’ils sont en train de faire.

Ils ne sont pas dans le moment présent, mais dans le moment qui vient, celui où leurs abonnés vont « aimer » leur publication.

Les souvenirs de ces gens-là ne sont plus dans leur tête ni dans l’émotion de leur corps, ils sont sur le fil d’un réseau social.

Être conscient de l’instant présent

Il existe encore trop de gens qui ne font pas attention à ce qu’ils vivent vraiment, à ce qu’ils font subir aux autres, parce que seuls eux comptent.

Les autres ? Ils ne sont là que pour embellir ce qu’ils sont déjà. Un bel homme ou une belle femme, c’est joli en photo, et ça flatte l’égo. Regardez, voici mon objet.

Avant de vouloir « récupérer » son ex et d’utiliser des stratagèmes aussi infâmes qu’ignobles, il serait déjà temps qui celui qui a perdu quelque chose se récupère lui-même, parce qu’il y a là du boulot.

Réussir un couple n’est pas une question de technique et de stratégie. C’est une question de sincérité, d’abord avec soi, ensuite avec l’autre, et enfin avec le couple. Un plus un égal trois.

Un truc simple : dire je t’aime, ou dire l’amour et l’affection que l’on ressent pour l’autre ? Combien osent le faire ? Trop peu.

Se réveiller avant qu’il ne soit trop tard

Il m’est arrivé une fois de vouloir récupérer mon ex. Je l’avais connu à l’âge de 20 ans, et nous avions passé cinq années ensemble. Lorsque j’ai pris mon premier appartement, je n’ai pas eu confiance en elle, j’ai eu peur, très peur. Et j’ai fait une connerie.

De peur qu’elle m’abandonne, je l’ai envoyé sur les roses. J’ai mis des années à m’en remettre. Mais j’ai appris. Ho que oui ! J’ai beaucoup appris.

J’ai appris que ce n’est pas une fois le mal fait qu’il faut se réveiller, c’est pendant que la partie se déroule qu’il est nécessaire de se regarder, pour de vrai, avec ce qui nous rend moins bons.

D’accepter que certains de nos actes et de nos mots puissent blesser l’autre, et qu’il est utile, voire impératif, d’utiliser ce que la nature nous offre comme un truc qui s’appelle l’empathie, ça peut servir.

Écouter avec les oreilles et le cœur, et se taire

Il est important d’accepter d’être vulnérable, parce qu’aimer, c’est aussi accepter, parfois, d’avoir mal, de ressentir le manque, le froid, la douleur, l’absence, et que ces choses-là rendent la présence de l’autre encore plus magique.

Aimer, c’est savoir écouter pour de vrai. C’est quoi « écouter pour de vrai » ? Quand l’autre parle, ne l’écoutez pas en préparant votre réponse. Écoutez en faisant silence à l’intérieur de vous, soyez pleinement à ce que vous entendez.

C’est essayer de comprendre ce que vous dit l’autre, parce qu’il vous livre sa vision des choses, et cette vision ne cadre pas nécessairement avec la vôtre.

C’est accepter de vous tromper sur ce que vous croyez de l’autre, parce que justement, vous êtes deux personnes différentes, donc, deux visions qui se rencontrent. Et vous avez autant à apprendre de l’autre que l’autre a à apprendre de vous.

Être vulnérable c’est être fort

Avoir raison est un truc de faible. Ce qui compte, c’est de savoir pourquoi vous êtes attaché à cette personne là, et là où vous souhaitez aller avec elle.

Vous voulez récupérer votre ex ? Je vous propose un autre jeu. Ne faites pas de cette personne qui est là, avec vous, un ou un ex. Faites-en la personne avec qui vous allez passer un long moment.

Mettez tout en œuvre pour la garder près de vous, ne lui laissez pas l’occasion de partir. Et si un jour elle venait a partir, alors, vous auriez la conscience tranquille, et il sera plus facile d’accepter que tout ce qui commence un jour doit se finir un jour, c’est là le cycle de la vie.

Il plus facile d’accepter que parfois, malgré nos efforts, le courant ne passe plus trop, nos aspirations ne sont plus les mêmes.

C’est certes douloureux, mais c’est aussi l’occasion d’apprendre et de regarder devant.  

arnaud marechal Avatar

Toujours de bons conseils! Il ne nous donne pas des solutions mais nous les fais découvrir par nous même et nous les faire comprendre. Merci pour tout

arnaud m.
Les derniers articles publiés

Organisme de formation enregistré
sous le numéro 93131897013

formation professionnelle
Stéphane Briot

Stéphane Briot

Life Designer, avec le Why, je vous accompagne dans la construction et la réalisation de vos objectifs. 

Organisme de formation enregistré sous le numéro 93131897013 et formateur professionnel certifié.