WhyIsLife Stéphane briot formation entrepreneur

Parler de sexe dans le couple, aïe !

Parler de sexe dans le couple, aïe !

« La confiance en soi est le premier secret du succès. » Ralph Waldo Emerson

Parler de sexe dans le couple, aïe !

L'idéal serait que l'autre dévine, comprenne, sans qu'il soit besoin d'en parler, ce serait quand même vachement mieux. Ouais, sauf que non, ça marche pas comme ça. Allez ! Parlons de sexe sans en faire un montagne ou un drama. Vous allez voir, c'est cool.

Souhaitez-vous vraiment manquer cette opportunité ?

Confiance en soi, syndrome de l’imposteur, sérénité, calme, performance, relation à soi, relation à l’autre, travail, vie personnelle, être soi, s’affirmer, vie de couple, autant de sujets qui vous intéresse et sur lesquels vous souhaitez obtenir de meilleurs résultats. Votre adresse mail est votre sésame. 

Pendant 3 mois, grâce mes vidéos gratuites, tous les 3 jours, je vais vous apporter des astuces concrètes et efficaces pour vous rendre la vie plus agréable, plus confortable, et vous rendre plus performant. 

Table des matières

Stéphane Briot

Stéphane Briot

Life Designer, avec le Why, je vous accompagne dans la construction et la réalisation de vos objectifs. 

Organisme de formation enregistré sous le numéro 93131897013 et formateur professionnel certifié.

Votre article :
Parler de sexe dans le couple, aïe !

Consommer du cul, ce n’est plus un problème ! Avec le nombre de sites qui propose du contenu gratuit, c’est devenu un jeu d’enfant. Malheureusement. Parce que consommer du porno est une chose. Parler de son univers sexuel, c’est une autre paire de manches ! Pourtant, si vous souhaitez vous éclater au lit avec votre partenaire, parler reste le point de passage obligatoire.

Trop de porno tue la baise

Il est un fait d’ailleurs tout à fait remarquable. Plus vous parler de vos désirs, de vos fantasmes, plus vous leur donnez vie en vous, hé bien moins vous consommerez de porno (enfin, si vous êtes une personne normalement constituée) et plus votre couple a des chances de s’épanouir, pour de vrai.

Parce qu’en réalité, le porno, c’est chiant. Très chiant. Un pauvre scénario où les individus sont cons comme des balais sans manches, et où l’on sait déjà comment ça va se finir.

D’ailleurs, les producteurs l’ont bien compris. Désormais, on va à l’essentiel ! Ils ne se prennent plus trop la tête à monter une histoire. Vous avez directement la scène ou la femme se fait démolir, point.

Seulement, cette vision de la sexualité est d’une rare pauvreté. Elle ne donne aucune finesse, aucun tact, et surtout, c’est le niveau zéro question émotion.

Alors que le sexe, c’est avant tout une question d’émotions, de celle que l’on ressent, que l’on reçoit et que l’on partage.

Trop de baise tue la baise

Sans émotion, une relation sexuelle n’est rien de plus qu’un porno. Alors, vous pouvez arranger la réalité et jouer au « porno chic », champagne, belles toilettes, et j’en passe. Il n’en demeure pas moins que cela reste du porno.

Autant, une bonne baise, ça fait du bien par où ça passe, autant, ne faire que baiser ? Et l’enrichissement intellectuel, émotionnel ?

Avec ma femme nous adorons baiser. Bien. Mais nous aimons aussi parler de sexe, sous une forme ou autre. Sans cela, il arrive un moment où l’esprit se fane, ou l’imagination se tarit, et tout devient purement physique. Et la dimension physique n’est pas faite pour nourrir l’âme sur le long terme.

Toutefois, si vous avez envie que votre partenaire actuel devienne votre ex, c’est une bonne façon de faire. En revanche, si vous souhaitez conserver cette personne près de vous, créer un espace commun fait d’envies et de fantasmes partagés, ça peut aider.

Entretenir un espace commun

Fantasmer, c’est cool ! Je ne sais pas vous, mais moi, j’adore ! Surtout le soir quand la nuit est là, ou quand la fatigue se fait sentir. Quand on est fatigué, l’esprit oppose moins de résistance à s’évader.

Et j’aime vraiment que ma femme soit le centre d’attention de mes fantasmes. Si je suis sensible au charme féminin, mes fantasmes, c’est bien ma femme qui est en est l’objet.

Et quoi de plus cool que de lui en parler ? Alors, oui, par moment, elle ma taquine, se moque de moi, mais ce n’est pas grave ! Elle sait ce qu’il se passe en moi, comment je peux l’imaginer, comment je peux la désirer, c’est le genre de chose sympa pour être heureux dans son couple.

Et puis, ces taquineries n’empêcher en rien de se demander « pourquoi » tel ou tel fantasme. Et ça, c’est le pied.

C’est le pied, car ainsi, je creuse, j’essaie de nommer les choses, ce qui m’aide à les comprendre, à mieux les ressentir, à affiner le fantasme, cela m’aide à être pleinement moi, et puis parfois, c’est aussi l’occasion d’en abandonner certains en route, car finalement, il ne correspondent pas à mes attentes.

Franchir les étapes

Avec ma femme, nous vivons aujourd’hui une sexualité que je n’aurais osé imaginer il y a de cela dix ans. Et pourtant, c’est bien ce que nous vivons. Nous avons ensemble repoussé, de façon consciente et consentante, nos propres limites.

Nous avons appris à assumer nos désirs, à en parler, à ne plus avoir peur de ce que les autres pensent (puisque les autres ne sont pas avec nous), bref, nous avons cessé de nous prendre la tête.

Cela veut-il dire que tout est permis, que l’on peut tout faire ? Oui. Ou presque. Les choses se font étape par étape, et toujours dans un consentement mutuel, et surtout, dans le respect de l’autre.

Pour parler avec de nombreux couples, je sais que le jeu dominant soumis est une chose qui attire beaucoup.

Seulement, on ne peut pas passer du missionnaire le samedi soir devant la télé à un tel jeu ! Et surtout, ce type de jeu est bien plus subtil qu’il n’y parait.

La question n’est pas de dominer l’autre pour son propre plaisir, non, non, non. C’est bien plus délicat et soyeux que cela. Si vous balancez des ordres et des coups simplement pour le fun, vous allez prendre un mur et ne pas comprendre ce qui vous arrive.

Quel que soit le jeu que souhaitez vivre avec votre partenaire de vie, la clé, c’est d’abord discuté, poser des bases, avancer tranquillement. Prendre le temps de tester les choses pour les découvrir.

Osez parler !

La première étape est donc de parler. Et ce n’est pas évident ! Prenons un exemple en vogue dans l’esprit de pas mal de monde : La relation Domination / Soumission (on aurait aussi pu parler du célèbre trio hein).

Osez dire à sa partenaire que l’on aimerait la dominer, ou l’inverse, osez dire que l’on veut être soumise (ou soumis), croyez-moi, cela demande beaucoup de confiance et d’amour envers l’autre ! Sans parler du fait d’assumer le truc dans sa tête (ce qui est souvent le plus délicat).

Et puis, une fois que l’on s’est ouvert à l’autre, vous pouvez vous attendre à des réactions diverses et variées. Parfois, ça va coller de suite, car l’autre partage cette envie et attendait que vous vous en parliez.

D’autres fois, vous aurez un grand regard, un silence, et quelques questions du type « ce que nous faisons ne te suffit pas ». Putain, la question piège ! La question qui tue.

Petit schéma de la pensée

  1. Ressentir un fantasme
  2. Le faire vivre dans sa tête, en image
  3. Ressentir des émotions
  4. Nommer les émotions
  5. Ne pas avoir peur de ce que l’on ressent, ne pas juger
  6. Assumer
  7. En parler avec l’autre.

Ouvrir son univers à l’autre

La question est légitime. Vous annoncez une envie, et la personne réagit sous l’angle de la peur de ne pas vous donner ce que vous attendez. Pas de panique !

Cette situation se désamorce aisément. Dans le cas de mon couple, lorsque j’ai abordé la question d’une envie ou d’une autre, j’ai recadré la discussion : ce n’est pas que tu me satisfasses ou non, car satisfait, je le suis. Cela ne m’empêche pas de vouloir vivre de nouvelles expériences avec toi, de vouloir les partager avec toi. Et tant qu’à les vivre, autant le faire avec ma femme qu’avec une autre.

Ce que j’ai fait ici, c’est ouvrir la porte à l’autre, l’accueillir tranquillement. Je ne vais pas vous relater toute la conversation, sachez simplement que nous avons parlé autant d’amour, de confiance, de respect que de cul.

Parce que la base de tout, c’est le respect, l’amour et la confiance. Cela ne veut pas dire que vous obtiendrez tout ce que vous voulez, cela veut dire que vous vous donnez plus de chance pour l’obtenir.

Attention, ne voyez pas ici une technique de manipulation. Dans ma démarche envers ma femme, je suis sincère. Si j’aime la dimension physique du sexe, ce qui me fait vibrer, c’est le dimension intellectuelle, ce qui se passe entre deux esprits. Là, ça me parle.

Restez donc sincère dans votre démarche, parce que de toutes les façons, la personne en face de vous finira pas capter l’entourloupe, et ce jour-là, vous allez prendre cher ! Très cher ! Ne jouez jamais au con avec les sentiments des gens en face de vous.

Parler de sexe en résumé

De l’audace, ce n’est pas évident de se lancer. De la confiance, du respect et de l’amour. Soyez patient, donnez-vous le temps de discuter, de comprendre ce qui vous attire et pourquoi, cela va vous aider à construire un espace sécurisé pour accueillir la personne en face de vous.

N’oubliez pas, si parler de cul vous fait peur, c’est pareil pour l’autre en face. Alors, si vous faites le premier pas, faites-le de façon à rassurer aussi cette personne en face de vous.

Testez votre confiance en vous

Pour réussir dans la vie et/ou our réussir sa vie, la confiance est un atout indispensable. On peut parfois souffrir d’un manque de confiance, mais on peut aussi avoir trop confiance en soi. Alors, quel est votre niveau de confiance en vous ?

Avez-vous confiance en vous

Parler de sexe dans le couple, aïe ! 1
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Déborah BOUTIN Avatar

J'ai le plaisir de pouvoir suivre régulièrement des interventions de Stéphane qui sont toujours sources d'inspirations, de réflexions et de pistes pour pouvoir avancer.
En réel coach, il bouscule, interpelle avec beaucoup de bienveillance et de franchise.
Il a l'art de transformer le jargon marketing en vocabulaire courant, concret et opérationnel.
Une vraie personnalité et une personne à suivre pour pouvoir avancer dans ces projets.
Je recommande à 200%

Déborah B.

Retrouvez la confiance,
le programme petit prix
aux grands effets

Marre du stress, du doute, de la peur, du manque de confiance, de la peur d’avoir peur, d’avoir le ventre noué, la gorge serrée, marre de ce sentiment d’oppression, de cette sensation de devoir lutter si fort pour obtenir si peu ?

Secrets & indiscrétions
Les derniers articles publiés

Mieux vivre : comment lâcher prise sur ses émotions

« Retenir, c’est croire que seul le passé existe ; lâcher prise, c’est savoir qu’il y a un avenir. »
Daphne Rose Kingma