WhyIsLifeLes émotionsIntelligence émotionnelleQu’est-ce que l’intelligence émotionnelle

Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle

stephane briot whyislife orange 1

Stéphane

Salut ! Prêt à booster ton intelligence émotionnelle ? T’as frappé à la bonne porte. Dans cet article, on va plonger dans le cerveau de l’émotionnel. Comment ? J’te balance les mots clé : gestion, empathie, Goleman… Tous ces termes vont devenir tes potes. Tu vas apprendre à gérer tes émotions et celles des autres comme un pro. Tu veux réussir pro et perso, non? Alors, accroche-toi, on passe en mode coaching émotionnel. Prêt à contrôler la barre de ton navire émotionnel ? En route, camarade !
intelligencce émotionnelle

Intelligence émotionnelle, de quoi est-il question

L’intelligence émotionnelle, ce fameux concept qui parle d’une habileté humaine un peu spéciale, celle de se gérer et de gérer les autres, au niveau de nos émotions.

L’intelligence émtionnelle, c’est pas seulement une question de savoir lire et écrire, ou d’être calé en maths. Non, on parle là d’un truc plus profond, plus interne et pourtant tellement social.

C’est cette force invisible, ce pouvoir de sentir, d’analyser et de répondre correctement aux vagues émotionnelles qui nous traversent, ou qui traversent ceux qu’on côtoie.    

C’est clair que si t’as une intelligence émotionnelle élevée, t’as un talent inné pour gérer le bazar émotionnel interne et externe, et que tu vas avoir plus de facilité à te faire une place au soleil.

Mais pour ceux qui se sentent un peu à la traîne, pas d’inquiétude, parce que ça s’apprend, mes amis. Ça prend du temps, ouais, mais c’est comme tout ce qui en vaut la peine dans la vie, non ?

C’est une question de prendre conscience, de se donner les moyens, de pratiquer et de toujours vouloir s’améliorer. Alors, prêt à faire la différence dans ton groupe, ta boîte, ta famille ? Fais péter ce niveau d’intelligence émotionnelle !    

Et franchement, on n’en a jamais autant causé que ces dernières années. L’intelligence émotionnelle, ce n’est pas juste une notion floue, c’est devenu un critère de réussite – que ce soit dans ta vie perso ou au boulot.

Pourquoi ? Parce que ça touche à ta capacité à vivre bien et à t’entendre avec les autres, tu vois ? En gros, c’est une mesure de ton potentiel à créer des liens, à communiquer de façon verbale et non verbale. Ça concerne ta maîtrise de soi, ta santé psychologique, ta façon de collaborer et de résoudre des conflits.    

Mayer et Salovey, les Architectes de l’Intelligence Émotionnelle

Si tu te demandes d’où vient cette notion fascinante d’intelligence émotionnelle, il faut remonter aux travaux de deux psychologues visionnaires : John Mayer et Peter Salovey.

Ces deux chercheurs ont non seulement conceptualisé ce terme, mais ils ont aussi jeté les bases de ce que nous comprenons aujourd’hui comme étant l’intelligence émotionnelle.

Leur Définition Révolutionnaire

Mayer et Salovey ont défini l’intelligence émotionnelle comme la capacité à traiter l’information d’une nature émotionnelle et à la lier à des capacités cognitives.

En d’autres termes, il ne s’agit pas seulement de savoir ce que tu ressens, mais aussi de comprendre comment ces émotions interagissent avec ta pensée et ton comportement.

Leur Modèle en Quatre Parties

Ils ont proposé un modèle en quatre parties pour comprendre cette forme d’intelligence:

  1. Perception des Émotions: La capacité à reconnaître et à comprendre ses émotions ainsi que celles des autres.
  2. Utilisation des Émotions: Comment les émotions peuvent enrichir la pensée.
  3. Compréhension des Émotions: La capacité à comprendre des émotions complexes et à comprendre comment les émotions peuvent passer d’un état à un autre.
  4. Gestion des Émotions: La capacité à réguler les émotions en soi et chez les autres.

L’Impact de leur Travail

Leur travail a ouvert la voie à d’autres recherches et a même influencé des domaines comme le leadership, la psychologie organisationnelle et l’éducation. Le concept d’intelligence émotionnelle a été popularisé par Daniel Goleman, mais c’est Mayer et Salovey qui en ont posé les fondations scientifiques.

Le concept de l’intelligence émotionnelle par Daniel Goleman

Le concept de d’intelligence émotionnelle, présenté dans un ouvrage scientifique par le psychologue Daniel Goleman, est aujourd’hui reconnu comme une idée fondamentale dans le développement personnel et professionnel.

Cette perception avancée des émotions désigne la capacité mentale à saisir, comprendre et gérer ses propres émotions, ainsi que celles d’autrui.

De nombreuses recherches et analyses ont montré que cette aptitude au comportement émotionnel est un facteur déterminant de réussite, tant dans le travail que dans les interactions sociales.

L’intelligence émotionnelle est perçue comme l’un des piliers des « soft skills ». Elle ne se limite pas à la simple capacité d’exprimer ou reconnaître nos sentiments et ceux des autres; elle englobe également la communication efficace, le travail collaboratif en équipe, et la résolution de problèmes.

Ces compétences, devenues essentielles pour tout service ou département, sont de plus en plus valorisées, notamment grâce à l’information et à l’apprentissage constant sur leur impact positif sur la réussite professionnelle et la performance d’une entreprise.

La conscience émotionnelle, l’empathie, et la maîtrise des relations sont au cœur de cette intelligence.

Avec l’expérience accumulée et grâce à une analyse approfondie du comportement humain, il est clair que le développement de ces compétences peut non seulement affiner notre psychologie personnelle, mais également renforcer les relations interindividuelles et optimiser les rendements en entreprise.

D’ailleurs, un rapport publié par la Harvard Business Review suite à une étude réaliséee en 2016 a souligné l’importance de l’intelligence émotionnelle chez les leaders, affirmant qu’elle était directement corrélée à la création d’environnements de travail harmonieux et productifs.

La dimension cognitive de l’intelligence émotionnelle

Au-delà de la simple reconnaissance et gestion des émotions, l’intelligence émotionnelle englobe également une composante cognitive essentielle.

Cette force cognitive permet d’interpréter et de percevoir les émotions d’une manière qui facilite la prise de décision et le jugement au quotidien.

De plus, en mesurant les émotions et en les alignant avec la logique, on peut améliorer l’efficacité du management et la prise de décision dans des situations sociales complexes.

La dimension sociale de l’intelligence émotionnelle est également renforcée par cette composante cognitive.

Elle aide à naviguer à travers les interactions sociales avec une acuité accrue, permettant aux individus de répondre avec pertinence et empathie.

Au sein des équipes et des organisations, cette aptitude devient une force indispensable pour un management efficace, car elle permet de comprendre et de répondre aux besoins émotionnels des collaborateurs tout en gardant à l’esprit les objectifs et les contraintes du milieu professionnel.

Une capacité émotionnelle accrue

Comme indiqué plus avant, selon la définition proposée par Peter Salovey et John Mayer, l’intelligence émotionnelle comprend la capacité à identifier, utiliser, comprendre et gérer les émotions.

Le développement de l’intelligence émotionnelle peut être un processus continu qui nécessite une attention consciente et une pratique régulière.

Ce qui peut inclure la réflexion sur ses émotions et celles des autres, la communication efficace et l’observation attentive des relations interpersonnelles.

En renforçant ces compétences, les individus peuvent améliorer leur bien-être personnel et leur performance professionnelle, ainsi que leur capacité à entretenir des relations saines et fructueuses.

L’intelligence émotionnelle est donc un aspect important des soft skills qui peut avoir un impact considérable sur le succès personnel et professionnel.

Les individus qui investissent dans le développement de ces compétences peuvent améliorer leur vie personnelle et professionnelle, ainsi que leur capacité à fonctionner de manière efficace dans un environnement de travail en constante évolution.

Ca sert à quoi l’intelligence émotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle est donc un véritable atout dans l’existence. Mais concrètement, à quoi ça sert dans la vie de tous les jours ?

Cette forme d’intelligence, que nous possédons toutes et tous, c’est la capacité à percevoir les signaux que les autres nous envoient, c’est la possibilité de mieux se comprendre soi, de comprendre les différentes émotions qui nous traversent. 

Développer son intelligence émotionnelle, c’est donc une meilleure gestion de soi, dans tous les domaines de le vie, 

  • L’intelligence émotionnelle peut aider à comprendre et à gérer nos émotions propres et celles des autres, ce qui peut améliorer les relations interpersonnelles et renforcer les liens avec les proches, les collègues et les amis.
  • Les compétences émotionnelles telles que l’empathie et la conscience émotionnelle peuvent renforcer les capacités de leadership, en permettant de mieux comprendre les motivations et les émotions des membres d’une équipe, elle augmente vos compétences sociales. 
  • Comprendre ses émotions peut aider à les gérer de manière plus efficace et à améliorer son bien-être personnel.
  • L’intelligence émotionnelle est souvent considérée comme une compétence « soft skill », qui peut être importante dans le monde du travail. Les compétences émotionnelles peuvent aider à renforcer la confiance en soi, à mieux communiquer et à développer des relations positives avec les collègues.
  • L’intelligence émotionnelle au travail peut contribuer à la réussite professionnelle en améliorant les compétences de gestion du stress, la capacité à faire des choix, la résolution de conflits.

Tout ceci, c’est bien beau, mais cela reste assez généraliste. Alors, voici quelques autres avantages de l’intelligence :

  • Comprendre les émotions et les besoins de son conjoint ou de ses enfants et être capable de les gérer de manière appropriée peut renforcer les relations familiales et améliorer le bien-être de tous les membres de la famille.
  • Avoir une bonne intelligence émotionnelle peut vous aider à mieux comprendre les autres, à développer de meilleures relations et à résoudre les conflits de manière plus efficace.
  • L’intelligence émotionnelle peut aider à mieux comprendre et à gérer les émotions liées au stress, ce qui peut renforcer la capacité à faire face aux défis de la vie quotidienne.
  • L’intelligence émotionnelle peut aider à mieux comprendre ses propres émotions et à les gérer de manière efficace, ce qui peut renforcer la confiance en soi et améliorer la qualité de vie.
  • Avoir une bonne intelligence émotionnelle peut vous aider à prendre des décisions de manière plus consciente et éclairée, en prenant en compte les émotions et les motivations des différentes personnes impliquées.

Voilà qui est déjà plus parlant. Nous le voyons, l’intelligence émotionnelle est donc très, très, mais alors vraiment très utile pour chacun d’entre nous.

Pourquoi ne sommes nous pas doué en émotions ?

Bonne question ! Déjà, prendre conscience de soi, ça aide à mieux gérer ce que l’on ressent.

Ensuite, il existe de multiples facteurs qui peuvent expliquer notre déficit émotionnelle. Le premier d’entre eux, c’est que l’on ne nous apprends pas les émotions. Nous apprenons des tas de choses, mais pas le émotions.

Voici quelques autres exemples qui peuvent nous empêcher de bien gérer notre paysage émotionnel

  • Certaines personnes ont appris des modèles familiaux négatifs pour gérer les émotions, ce qui peut les rendre moins compétentes dans ce domaine.
  • Certaines personnes peuvent avoir subi un trauma ou un stress important dans le passé qui peut affecter leur capacité à gérer les émotions de manière efficace.
  • Certains troubles mentaux tels que la dépression ou l’anxiété peuvent affecter la capacité à gérer les émotions de manière efficace.
  • Certaines personnes ne sont pas conscientes de leurs émotions ou ne savent pas comment les comprendre et les gérer.

Quand on sait que pas mal de de personnes cumulent certains de ces facteurs, vous comprendrez donc lieux toute la difficulté à faire face aux émotions.

Comment je peux évaluer mon intelligence émotionnelle ?

Maintenant, il est bon de savoir où l’on en est de sa propre intelligence, de définir aussi bien que possible son propre paysage émotionnel.

Voici quelques pistes que vous pourriez suivre :

  • Faire une auto-évaluation en réfléchissant à votre capacité à comprendre et à gérer vos émotions ainsi que celles des autres dans une situation donnée.
  • Demander l’avis de proches ou de collègues sur votre capacité à comprendre et à gérer les émotions peut vous donner une vue objective sur votre intelligence émotionnelle.
  • Il existe plusieurs tests en ligne qui peuvent vous aider à évaluer votre intelligence émotionnelle. Ceux-ci peuvent inclure des questionnaires ou des tests psychométriques qui mesurent les compétences émotionnelles telles que l’empathie et la conscience émotionnelle.
  • Travailler avec un coach peut vous aider à développer votre intelligence émotionnelle et à vous donner une évaluation plus approfondie de vos compétences émotionnelles.

S’auto évaluer

Dans le cadre d’un auto évaluation, voici quelques questions à vous poser :

En voyage !

Le quotient émotionnel est une compétence importante pour les personnes dans le grand voyage de la vie, car il concerne la façon de comprendre et de gérer les émotions de soi-même et des autres.

Le coaching est une excellente ressource pour développer son quotient émotionnel, car il aide les personnes à mieux comprendre les émotions et les motivations des personnes avec lesquelles elles interagissent.

Il est bon d’être conscient de l’importance de son quotient émotionnel dans les situations de la vie quotidienne.

Ceci signifie prendre le temps de comprendre les émotions des personnes avec lesquelles on travaille ou interagit et de les gérer de manière appropriée.

Cela peut améliorer les relations personnelles et professionnelles et aider à naviguer de manière efficace dans les situations difficiles.

Se documenter pour progresser

L’éducation est une ressource importante pour développer son quotient émotionnel. Il existe de nombreux livres, formations et programmes qui peuvent aider à mieux comprendre les émotions et à les gérer de manière plus efficace.

En étudiant ces ressources, les personnes peuvent développer des compétences qui les aideront à naviguer de manière efficace dans les situations difficiles et à construire des relations saines avec les personnes avec lesquelles elles interagissent.

Pour finir cet article, le quotient émotionnel est une compétence importante pour les personnes dans tous les aspects de leur vie.

partage avec tes amis ou collègues, merci (:

stephane briot whyislife orange 2