WhyIsLife Stéphane briot formation entrepreneur

Vivre de sa passion est-il vraiment une bonne chose pour chacun ?

Vivre de sa passion est-il vraiment une bonne chose pour chacun ?

« La confiance en soi est le premier secret du succès. » Ralph Waldo Emerson

Vivre de sa passion est-il vraiment une bonne chose pour chacun ?

#Entrepreneur : Peut-on réellement vivre de sa passion et uniquement de sa passion ? Est-ce une si bonne bonne chose que d'agir sou l'emprise d'une telle émotion ? Allez, répondons à la question !

Souhaitez-vous vraiment manquer cette opportunité ?

Confiance en soi, syndrome de l’imposteur, sérénité, calme, performance, relation à soi, relation à l’autre, travail, vie personnelle, être soi, s’affirmer, vie de couple, autant de sujets qui vous intéresse et sur lesquels vous souhaitez obtenir de meilleurs résultats. Votre adresse mail est votre sésame. 

Pendant 3 mois, grâce mes vidéos gratuites, tous les 3 jours, je vais vous apporter des astuces concrètes et efficaces pour vous rendre la vie plus agréable, plus confortable, et vous rendre plus performant. 

Table des matières

Stéphane Briot

Stéphane Briot

Life Designer, avec le Why, je vous accompagne dans la construction et la réalisation de vos objectifs. 

Organisme de formation enregistré sous le numéro 93131897013 et formateur professionnel certifié.

Votre article :
Vivre de sa passion est-il vraiment une bonne chose pour chacun ?

Lorsque l’on souhaite remettre sa situation professionnelle en question et que l’on fait quelques recherches sur internet, il est fort probable de tomber sur des sites qui vont vous inviter à quitter votre job, à vivre de votre passion, à découvrir votre mission de vie et autres « conseils » qui n’en sont pas. Alors, peut-on vraiment vivre de sa passion aujourd’hui ?

La passion, agent d’instabilité

En premier lieu, comme bien souvent pour se donner un cadre de référence, regardons ce que signifie le mot passion (définition émanant de Robert) :

État affectif et intellectuel assez puissant pour dominer la vie mentale : Obéir, résister à ses passions, vaincre ses passions.

Amour intense. Déclarer sa passion.

Voilà qui nous en dit un peu plus sur la passion. Et surtout sur l’emprise qu’elle peut avoir sur l’esprit d’une personne. La définition parle bien de « dominer la vie mentale ».

Je sais bien qu’il est communément acquis que dans le langage public, la passion est plus quelque chose que l’on « aime beaucoup ».

Seulement, voilà, la passion détruit bien plus qu’elle ne construit. Prenez un passionné de vieilles bagnoles, comme il en existe partout dans le monde. Il va tout sacrifier à celle-ci.

Prenez un passionné de foot, lui aussi va tout sacrifier pour vivre ses émotions et suivre son club, et au bout du compte, passer à côté de sa propre existence. Son club gagne, il est heureux, ne touche plus terre. Son club perd, ne lui adressez surtout pas la parole !

Une personne qui vit une passion sentimentale sera capable de mettre son équilibre matériel et intellectuel en jeu pour ne pas perdre l’objet de ses désirs.

Les exemples qui démontrent que la passion est une chose dangereuse sont légion. Ce qui m’amène à critiquer vivement celles et ceux qui ont transformé la maxime de Confucius qui est originellement « Trouve un travail que tu aimes » en « trouve un travail qui te passionne », induisant le public en erreur.

Petit abus de langage, grandes conséquences

Beaucoup n’y verront là qu’une petite entorse sans incidences, après tout, aimer ou être passionné, est-ce vraiment si important, chacun est apte à faire la différence.

Hé bien non. Malheureusement non. Car nous touchons ici au monde des émotions et du pouvoir qu’elles ont sur nous, de l’incapacité de l’être humain à nommer et comprendre ce qui se passe en lui et donc à subir ses émotions plus qu’à les vivre.

J’ai entendu trop souvent des individus en venir à douter d’eux-mêmes, car ils ne se sentaient pas passionnés par ce qu’ils faisaient. À force de lire qu’il faut être passionné, ces personnes ont commencé à perdre peu à peu confiance en eux, et à remettre leur choix en question.

La propagande de la passion

Pire encore, plutôt que de persévérer, ils ont finalement tout cessé pour essayer de se trouver une passion.

Car le message véhiculé par les gourous à la petite semaine est le suivant : si tu es passionné, c’est plus facile !

Si tu es passionné, tu es forcément passionnant quand tu parles de ce que tu aimes et forcément, tu vas attirer du monde à toi.

Si vous êtes passionné, vous apportez de la valeur aux autres. Encore faut-il qu’ils soient eux aussi passionnés par ce qui vous passionne, sinon, c’est mort.

Le Why ou la passion ?

Certains vont même jusqu’à laisser penser que Why et passion sont la même chose, alors qu’ils n’ont vraiment pas grand-chose à voir. Une passion est exclusive, le Why est inclusif.

La passion se centre sur vous et uniquement vous, et peut-être les gens qui partagent cette passion. Le Why est également centré sur vous, mais vous, avec vous et les autres.

J’ai été passionné par le passé, et je ne le regrette pas. La passion est souvent vu comment étant le moteur des autodidectes, ce qui n’est pas faux. Mais ce n’est pas un moteur fiable ou durable.

J’ai vécu des moments d’une rare intensité. Avec le recul, je me souviens de la fatigue que cela engendre, une fatigue psychique, puis physique, et cette sensation de vivre en marge.

Me définir par une unique passion ? Voilà qui bien restrictif pour un être humain. Avoir plusieurs passions ? Quand on sait l’énergie qu’une seule passion demande, deux ? Trois ? Maintenant que vous en savez plus sur ce qu’est réellement la passion, je vous laisse juger de la chose par vous-même.

Business passion ou business raison ?

Est-ce la bonne question à se poser ? Je ne pense pas. Il existe des millions de gens qui se sont lancés par passion. Créer une entreprise ou un business en ligne lorsque l’on est passionné, pourquoi pas ! C’est possible oui, encore une fois, ce ne sont pas les exemples qui manquent à l’appel.

Est-ce vraiment cette vie-là dont vous rêvez ? Être entièrement dédié à ce métier, ne penser qu’à cela 24/24 ? Est-ce cette forme de déséquilibre que vous souhaitez ? Tout sacrifier à votre passion ? Oui. Bien, alors foncez, ne vous posez plus de questions, et action !

Vous avez envie d’avoir un boulot qui vous intéresse, qui nourrissent vos valeurs et vous fasse progresser, sans pour autant out lui sacrifier ? Alors, le « métier passion » n’est pas pour vous.

Cela ne veut pas dire que vous n’allez pas trouver votre bonheur ou être heureux, ou que vous aurez plus de mal à le trouver. C’est une démarche différente, puisqu’elle prend en compte une potentielle vie de famille présente ou future.

Cette démarche vous inclus vous, cela va de soi, et elle inclut aussi votre environnement, vos proches. Elle n’est pas égocentrée. Au contraire, elle cherche une zone d’équilibre entre votre métier et votre vie privée.

Entrepreneur passion

Au cours des 10 dernières années, j’ai vu beaucoup de gens se lancer dans le blogging par « passion ». Bon, ces individus étaient plus passionnés et motivés par l’argent que le blog ou le métier en lui-même, mais passons.

Que s’est-il passé ? Une boucherie sans nom ! Des milliers d’échecs. Pourquoi ? Hé bien parce qu’être passionné par une activité, c’est une chose. En faire un business, c’est une autre affaire.

Je peux être passionné par les paris en ligne, de là à en faire une activité qui demande de créer une structure, de penser et réaliser le marketing, de créer et vendre des produits de formations, de créer et alimenter une chaine YouTube, d’apporter mes services à des clients, c’est une tout autre affaire !

Il n’est pas uniquement question de passion, il est question, pour le futur entrepreneur, de créer un emploi rentable, rémunérateur et durable sur le long cours.

Entreprendre est un projet de vie, un projet qui dure des années et se renouvelle régulièrement. Un projet qui apporte son lot de difficultés à surmonter de façon récurrente.

Alors, pardon, mais être passionné ne suffit pas. Avoir des valeurs, savoir les mettre en pratique pour garder l’équilibre et l’œil fixé au loin pour ne pas perdre le cap, cela m’apparait comme bien plus sage.

Changer de cap avec passion ?

Voyez-vous, lorsque l’on agit avec passion, il est bien des choses que l’on ne peut ou ne veut voir. C’est un peu comme les premiers mois d’une relation amoureuse.

Tout est beau, tout est doux, on vole. Et cette période de grâce prend toujours fin, tôt ou tard. Et c’est là que beaucoup de couples volent en éclats.

Le passage de ces moments passionnants à une vie plus routinière, quel enfer ! On découvre tous les défauts de l’autre, et c’est autre devient une prison, un poids. Bienvenue dans la réalite.

Il en va de même avec la création d’un business ou d’un side-project. Au début, tout est beau, on a des étoiles des yeux, on pétille et on déborde d’énergie.

Puis, il faut commencer à trouver des clients (personne ne vous a dit que ce serait difficile ? Ha bon ?), on doit créer du contenu pour ses réseaux, des articles pour son blog, suivre une formation pour apprendre telle ou telle compétence (apprendre le marketing quand on n’aime pas, vous savez… ), on a du coup la sensation que ce job passion devient tout aussi pénible que cet emploi de salarié que l’on veut ou que l’on a quitté. Dur.

Finalement, cette idée-là, ce web qui ouvre tant de possibilités, c’est bien, et pourtant, est-ce bien ce dont vous avez envie ou besoin ?

Créer son job, se faire sa place au soleil comme il se dit, c’est un long défi, qui demande plus de ressource que l’enthousiasme infantile de « la passion ».

Vivre de sa passion, est-ce si bon ?

J’adore les gens passionnés, discuter avec eux est souvent un beau voyage le temps d’une conversation. Mais vivre au côté d’une personne passionné, sachant que cela peut tourner à l’obsession et qu’il est vraiment très difficile de lutter contre cela, non merci.

Être engagé et déterminé ne demande pas forcément d’être passionné, de plus, sans passion, vous pouvez garder le contrôle sur vous, sur l’ensemble des compartiments de votre vie, vous conservez vos capacités d’analyses, capacités dont vous avez grandement besoin pour réussir.

Alors, faut-il être vraiment passionné pour réussir ? Vous avez désormais de quoi vous faire votre propre idée.

Testez votre confiance en vous

Pour réussir dans la vie et/ou our réussir sa vie, la confiance est un atout indispensable. On peut parfois souffrir d’un manque de confiance, mais on peut aussi avoir trop confiance en soi. Alors, quel est votre niveau de confiance en vous ?

Avez-vous confiance en vous

Vivre de sa passion est-il vraiment une bonne chose pour chacun ? 1
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Marah Dareen Avatar

Je suis les cours de Stéphare Briot sur Livementor, dans la tribue cette personne révolutionne tout l'apprentissage classique du marketing. Son approche est fantastique, tout devient plus clair avec lui, il est pas là pour vous dire ce que vous devez faire, mais comment le faire et pourquoi ? ce qui nous aide à comprendre nos erreurs et vers quelle direction on doit aller. J'aurai adoré l'avoir en coach ! Pas un seul moment vous vous ennuyez à ses cours, vous voulez juste que ça ne s'arrête pas car il y a tant à apprendre de sa part ! Je le recommande et croyez moi ce mot n'est pas assez fort !

Marah D.

Retrouvez la confiance,
le programme petit prix
aux grands effets

Marre du stress, du doute, de la peur, du manque de confiance, de la peur d’avoir peur, d’avoir le ventre noué, la gorge serrée, marre de ce sentiment d’oppression, de cette sensation de devoir lutter si fort pour obtenir si peu ?

Secrets & indiscrétions
Les derniers articles publiés

Mieux vivre : comment lâcher prise sur ses émotions

« Retenir, c’est croire que seul le passé existe ; lâcher prise, c’est savoir qu’il y a un avenir. »
Daphne Rose Kingma