Commencer par POURQUOI, le blog, Simon Sinek

Le pourquoi et le plan d’action marketing

Vous avez votre POURQUOI et vos principes d’actions, partant de là, vous avez mis sur le papier votre objectif fondamental, vous avez créez votre slogan, et vous êtes désormais prêts à passer à la phase suivante : diffuser votre message. Et pour cela, vous avez besoin de créer un plan d’action marketing.

Commencer par POURQUOI, le blog, Simon Sinek

Le Marketing, ou la bataille de l’attention

Internet est un formidable outil de communication. Jugez-en par vous-même : 

  • 88% des Français ont accès au web, soit plus de 57 millions de personnes.
  • 58% des Français sont des utilisateurs actifs des réseaux sociaux, soit 38 millions de personnes (+6% par rapport à 2017).
  • En moyenne, nous passons 4h48 sur internet dont 1h22 sur les réseaux sociaux.

Si par le passé nous pouvions nous contenter d’être présents pour attirer prospects et clients, de nos jours, la bataille fait rage, chaque entreprise, petite ou grande, cherche à capter l’attention du public.

Et comme pour toute bataille, si vous souhaitez remporter la victoire, il va vous falloir de la stratégie. C’est ici que votre plan d’action marketing entre en scène.

Le plan marketing commence dans la tête

Et quand je dis dans la tête, je parle d’abord d’un état d’esprit, d’une volonté, d’une assurance. La création d’un plan marketing n’est en soi pas des plus ardue. En revanche, sa mise en œuvre sur le terrain du numérique demande de la patience et de la régularité.

Car si le web va vite, attirer des clients demande du temps, et ce n’est malheureusement pas en quelques jours que cela se fait.

Aussi, vous avez tout intérêt à être solidement armé côté mental tout autant qu’il faudrait bien croire en votre capacité à réussir.

Focus Important

Le plan d’action marketing doit servir à une chose et une seule : diffuser votre message auprès de votre public cible.

Alors, la question qui tue : quel est votre message ?

vous voyez que le pourquoi n’est pas un gadget

C’est là que le pourquoi est important ! Il vous aide à définir votre message clé et le plan marketing vous sert à délivrer ce message, et si vous ne connaissez pas encore le POURQUOI, cliquez ici

C’est quoi un plan marketing ?

Vous partez d’un point A et vous souhaitez vous rendre au point succès. Le plan marketing est l’itinéraire que vous allez suivre pour y parvenir.

Ici, pas de GPS pour vous indiquer le chemin le plus court. C’est à vous qu’il revient de tracer la route qui vous convienne le mieux.

Voilà bien une effrayante liberté n’est-ce pas ? Comment tracer sa route vers le succès quand on est à son compte, qui suivre, quels conseils appliquer, quelles méthodes dois-je mettre en œuvre ?

Les canaux d’actions sont relativement nombreux, et vous n’avez que l’embarras du choix. Et c’est bien là un problème : choisir sans avoir de certitudes quant à la réussite du plan.

Les canaux d’actions possibles

Concernant le numérique, vous avez 5 grands canaux à votre disposition

  1. La vidéo
  2. Les réseaux sociaux
  3. La publicité
  4. Votre site / blog
  5. Les podcasts audio

Devez-vous être présent sur chacun d’entre eux ? Non, ce n’est pas obligatoire, surtout si l’on considère les réseaux sociaux qui présentent une offre pléthorique de plateformes.

Selon votre activité, vous pourriez investir Instagram ou Pinterest, Facebook ou LinkedIn, Twitter ou Snapchat, et ainsi de suite. Vous pouvez aussi être absent de ces réseaux.

Le site / blog est-il obligatoire ? Pas plus qu’une présence sur les médias sociaux. Cependant, mon expérience me laisse fortement à penser qu’un blog bien référencé est tout de même un atout majeur pour votre entreprise.

Le SEO (pour Search Engine Optimisation soit Optimisation pour les Moteurs de Recherches) draine toujours autant de monde sur un site ou un blog.

D’après mon expérience, le référencement naturel génère plus de la moitié des ventes sur un site.

Voilà une donnée à prendre en considération.

En ce qui concerne la publicité, si elle continue de prouver son efficacité, elle demande un budget certain pour transformer des inconnus en clients. Il faut donc lui adjoindre un tunnel de vente qui va souvent comprendre une séquence mail bien ficelé.

Plus vous aurez de monde à l’entrée de tunnel de vente (par tunnel, comprenez parcours de vente), plus vous aurez de chance, en réduisant peu à peu les points de frictions, de convertir un inconnu en client.

La publicité et le tunnel de vente demandent un minimum de compétences et de sensibilité marketing pour éviter de dépenser des sommes rondelettes sans rien gagner.

Les podcasts et la vidéo sont des supports qui demandent un minimum de matériel. Un bon micro USB pour le podcast, un bon micro-cravate et un smartphone de bonne facture pour la vidéo, voici les minimas requis pour ces deux disciplines. Ajoutez à cela un logiciel pour parfaire l’édition.

Comment établir son plan d’action marketing ?

La ligne éditoriale

C’est bien là que le truc coince souvent. Car c’est là que se pointe la question qui paralyse bien du monde sur le moyen/long : qu’est-ce que je vais raconter et comment ?? !

C’est ici que votre POURQUOI et vos principes d’actions vont être utiles. Le but n’est pas de parler comme tout le monde. Prenons une personne qui serait dans le marketing.

Deux solutions s’offrent à elle pour créer sa ligne éditorial (le ton et les sujets traités) et son calendrier éditorial

  1. Traite les mêmes sujets que tous le monde, sur le même ton.
  2. Utiliser son POURQUOI et ses valeurs pour aborder ses sujet.

Selon vous, quelle solution aura la chance d’avoir plus d’impact ?

En ce qui me concerne, j’utilise mon POURQUOI, ma sensibilité, ma façon d’être pour traiter les sujets.

Mesurer les actions

Une fois tout cela fait, il nous faut désormais quantifier les résultats pour adapter ce qui doit l’être en cours de route. Vous avez, selon moi, quatre indicateurs clés.

  1. Sur les réseaux sociaux, le nombre de commentaires que les autres membres déposent sur vos publications (on parle ici d’engagement).
  2. Pour votre blog, le temps passé et le nombre de pages vues
  3. Le nombre d’abonnés à votre mailing liste.
  4. Et enfin, le juge de paix : le nombre de ventes sur la semaine ou le mois.

Pour le mailing et les ventes, nous parlons ici du taux de transformation des inconnus en prospects, des prospects en clients.

En moyenne (à pondérer selon les secteurs) un taux de transformation compris entre 1 et 3%, c’est déjà très bien. Oui, effectivement, ce n’est pas la fiesta. Il faut convaincre sur la durée. L’internaute est de plus en plus exigeant. Ne l’êtes-vous pas vous-même lorsque vous êtes dans la posture du client ?

Créer son calendrier éditorial

La tentation est grande de vouloir être présent partout et tout le temps, cependant, vous ne tiendrez pas la cadence. Plus vous avez de comptes, plus vous devez créer de contenus adaptés à chaque compte.

Si vous êtes sur Instagram, Twitter, Facebook, votre blog, Pinterest et que vous souhaitez publier chaque jour sur chaque plateforme, ce sont 5 contenus distincts qu’il vous faut créer par jour. Soit 25 contenus par semaine, soit 100 par mois et donc, 1200 par an.

Pour ma part, je fonctionne avec le présent blog (qui est le cœur de ma stratégie), LinkedIn et le podcast.

Vouloir tout publier en flux tendu est suicidaire. Et intenable sur le long terme eut égard aux nombreux imprévus qui jalonnent le quotidien. 

Le solution est donc de prévoir et ainsi de préparer un certain volume de contenu à l’avance, volume laissé à la discrétion de chacun.

Je fais en sorte d’avoir entre un et deux mois d’avance sur mon calendrier, ce qui me donne toute latitude pour gérer mes clients, me consacrer à la création (et l’amélioration) de produits de formations, d’être présent sur les réseaux sociaux.

Le plan est flexible

Au fil du temps, vous pouvez faire évoluer votre plan si celui-ci ne donne pas satisfaction. Ne chamboulez pas tout d’un coup, comme j’ai pu le faire par le passé, vous y perdrez vos plus fidèles lecteurs.

Si l’un de vos axes de communication ne donne pas les résultats attendus, vous pouvez modifier soit l’heure ou le jour de sa publication par exemple.

Pour les podcasts et les vidéos, revoyez les sujets, le ton, ou le décor, le cadrage ou la posture pour les vidéos.

Pour votre blog, vous ne misez peut-être pas sur les bons mots clés, ou l’arborescence de votre blog n’est peut-être pas bonne, le temps de chargement de vos pages impacte aussi grandement le référencement.

Ce sont des petits détails et qui peuvent pourtant avoir un grand impact dans le temps. Ne soyez pas impatient, prenez le temps de construire votre plan, les contenus, et mettez-le en pratique sur une durée de 2 à 3 mois, mesurez vos résultats, puis ajustez au besoin ce qui doit l’être.

Résumons la création de votre plan d’action marketing

  1. Définissez les sujets (la ligne éditoriale)
  2. Définissez les canaux (où se trouve votre cible ?)
  3. Définissez les jours et les heures de publications (arbitrairement ou selon les habitudes du marché)
  4. Créez un volume de contenus à l’avance
  5. Planifiez toutes les publications qui peuvent l’être
  6. Mesurer l’impact de vos actions
  7. Ajustez au besoin  

En image, voilà ce que le plan d’action marketing va vous éviter comme déboire…

Diffuser son POURQUOI avec le plan d'action marketing 1