Les 4+1 actions pour multiplier votre visibilité par 20 (ou plus)

Faites exploser votre visibilité sur les réseaux sociaux !

Lorsque nous sommes présents sur les réseaux sociaux, la visibilité et l’engagement sont deux choses très importantes. L’engagement découle d’ailleurs en partie, de la première. Ayant déjà traité la question de l’engagement par ailleurs, je vais donc aborder ici la question de la visibilité au sens large. Alors, prêts à sortir de votre cachette, prêts à vous montrer ?

Les 4+1 actions pour multiplier votre visibilité par 20 (ou plus) 1

Acte 1 : le profil

Chaque réseau vous propose de renseigner un profil. Autant vous dire que plus ce profil sera bien renseigné, mieux ce sera pour vous.

Le profil est un point de contact, un point de rencontre parmi les plus important, ne le négligez pas, prenez le temps de le construire

C’est quoi un profil bien renseigné ? Est-ce que le remplir « comme ça » peut suffire. Hé bien ma foi, tout est question d’objectifs.

Vous souhaitez générer des contacts professionnels ? Il serait alors bon de préciser votre message

  • Qui vous êtes,
  • Ce que vous faites,
  • Pour quoi vous le faites,
  • Avec qui vous le faites,
  • Pourquoi c’est bien de le faire avec vous.

Parler de soi à l’écrit

Dit ainsi, c’est facile pas vrai ? Dans les faits, hé bien, ce n’est pas aussi simple. Pour s’en persuader, il suffit de lire les profils LinkedIn. Une armée de clones ! Ils sont tous les meilleurs, tous les plus forts, ils font tous exploser votre CA, ou ils résolvent vos problèmes d’un coup de baguette magique. C’est fantastique.

Et si ce genre de profil peut flatter l’ego de son auteur, je doute que les lecteurs s’éclatent et ressentent quelque chose de positif devant une telle lecture.

Vous pensez peut-être qu’il faille alors jouer sur l’originalité ? Si vous êtes dans un domaine où l’originalité est de mise, oui. En revanche, pour des fonctions plus classiques, c’est un risque.

Nous pouvons également éviter les envolées lyriques. C’est une technique très prisée chez les coachs. Je ne sais finalement pas s’ils sont poètes refoulés ou coach. J’avoue, j’hésite.

En ce qui me concerne, j’ai misé sur mon pourquoi. Je peaufine mon texte et mon profil peu à peu, avec le temps. Un bon profil s’écrit très rarement du premier coup. Et connaitre son pourquoi est une aider précieuse pour renseigner avantageusement son profil.

La photo de profil

Un profil, c’est aussi une photo. Hé là, comment choisir ? Pas évident ! Entre ce que vous pouvez penser de telle photo et ce que le public en pense, il est parfois un monde. Et quand on sait l’importance de l’image aujourd’hui, autant mettre toutes les chances de votre côté.

Comment faire ? Faites tester votre photo ! Le site photofeeler vous permet de faire valider votre photo par un panel d’illustres inconnus. Et en plus, c’est gratuit : vous évaluez les photos des autres, et les autres vont évaluer votre photo.

Acte 2 : Commenter

Commenter les publication avant de proposer mes propres publications ? Oui ! Bien entendu. Mais pourquoi ? Pour vous faire repérer, pour drainer du trafic sur votre profil, pour capter de la visibilité. Voilà pourquoi.

Si vous publiez alors que personne ne vous connait, que va-t-il se passer ? Rien. Mais alors rien du tout !

De plus, les algorithmes sont fans des commentaires. Les commentaires, c’est de l’engagement et c’est cet engagement que veulent les réseaux sociaux. Sans commentaires, il est fort à parier que les réseaux n’existeraient plus.

Donc, commentez ! Et puis, être actif de la sorte va aussi vous permettre de mieux sonder votre secteur sur le réseau que vous ciblez. Vous verrez les sujets qui sont traités, ceux qui ne le sont pas, voilà une façon constructive d’étudier un réseau pour en tirer le meilleur profit.

Quelques semaines plus tard, vous serez alors en position de force pour publier votre premier post. Vous pourrez également taguer quelques personnes afin d’augmenter votre visibilité. Faites-en sorte de taguer des personnes avec qui vous déjà échangé, dans le cas contraire, n‘espérez pas une réponse.

Recette du bon commentaire

Je voudrais également vous parler de la qualité des commentaires. Les gens parlent souvent de la qualité d’un post, de son utilité, etc. C’est très vrai, et ce sont des conseils à suivre.

Il en va de même pour vos commentaires. Un commentaire est une publication. C’st une visibilité sur le profil d’un tiers, et ce tiers peut avoir un réseau bien large que le vôtre.

Un commentaire, c’est donc l’occasion de vous faire remarquer à votre avantage. De fait, il est important d’éliminer tout commentaire en mode « groupie ».

C’est quoi un commentaire de groupie ? Voici un petit florilège

  • Bravo, super post !
  • Un big big MERCI pour ce Post si pertinent et revigorant.
  • Oui ! C’est tout à fait vrai car cela change TOUT!
  • Merci pour cette piqûre de rappel.
  • Post de savoir-être très intéressant en termes de référentiel.
  • Merci pour ce tableau à relire et faire relire de temps en temps
  • À utiliser au quotidien, que ce soit professionnel ou personnel.
  • Très agréable de vous lire.
  • Merci pour vos posts. Ils sont très instructifs.
  • Cool ça nous aidera encore.
  • Un regard pertinent !
  • Merci pour vos posts et vos likes toujours judicieusement choisis.
  • Oui, ces petits riens qui changent tout ! :-)
  • Je suis assez d’accord donc j’ai mis un like.
  • Tout à fait en phase avec ton article.
  • Merci pour ces explications fort intéressantes.
  • Merci pour cet éclairage, Vu, Lu, Commenté et Partagé.
  • Je commente parce que j’ai tout lu, comme à chaque fois que tu publies.
  • Etc.

Que voulez que l’auteur réponde à cela ? Et croyez-vous que les gens qui vont lire les commentaires vont avoir envie de visiter votre profil ? Vous êtes visible, certes, mais franchement, dans ces conditions, pour ce type de visibilité, autant rester dans l’ombre.

Mes parents me disaient toujours : quand on n’a rien à dire, on la ferme ! Hé bien en voilà un bel exemple. Si vous n’avez rien à apporter au post, au mieux, ne dites rien, au pire, likez-le.

Faites-en sorte que vos commentaires apportent votre point de vue sur le sujet traité par l’auteur, argumentez, ouvrez la discussion, soyez constructif, toujours constructif. Être constructifs, c’est être utile.  

Sur certains posts, il est impossible d’être constructif. Alors, si vous êtes à l’aise, vous pouvez utiliser l’humour. Sur Twitter, j’aime l’humour caustique, noir. Sur LinkedIn, j’ai arrêté, ils ne sont pas prêts pour ça ^^

Commenter avec son why ? En effet, une fois votre raison d’être bien établi, il est bien plus facile de commenter d’autres publications en y intégrant ses valeurs, en apportant un regard précis et concis, et donc, d’avoir une intervention bien plus qualifiée.

Acte 3 : vos publications

Si j’écoute les experts du social média, je deviens fou. Je dois poster des trucs fun, des vidéos sous-titrées, du texte, des infographies, des photos cool. Ho ?

Heu, vous savez que je ne suis pas une agence de production multimédia ? Non ? Bah je vous le dis. C’est bien beau ces conseils généralistes, tu parles d’experts toi !

Quand on ne sait pas trop quoi faire, faire simple est la meilleure chose qui soit. C’est quoi faire simple ? C’est de traiter de votre cœur de métier.

Attention ! Le jargon est à proscrire. Parler simplement, avec des mots que tout le monde peut comprendre.

Et si vous deviez malgré tout utiliser du jargon, expliquez-le. Utilisez des analogies, des métaphores, rendez-vous accessible.

Autre point important : l’autopromotion de vos services. C’est tentant n’est-ce pas ? Tout ce monde, à portée de clic ! Hé bien sachez que tout ce monde, pour le moment, vos services, il s’en fout. Alors, allez-y mollo.

Quelles publications Proposer ?

Texte ? Texte et images ? Vidéos ? Autres ? En ce qui me concerne, j’aime bien varier les plaisirs. J’ai testé un peu tous les formats. En ce qui me concerne, j’aime beaucoup le texte accompagné d’une image, c’est ce qui prend le moins de temps à préparer.

Certaines personnes préfèrent la vidéo, d’autres les infographies. Le principe est que vous soyez à l’aise avec le contenu que vous choisissez d’utiliser.

Lorsque vous publiez, se pose toujours la question de l’angle de vue. Vous pouvez aborder un sujet comme le font vos concurrents. Quel intérêt pour vous, pour vos lecteurs ? En vous appuyant sur votre pourquoi, vous pouvez dès lors proposer une vision différente : la vôtre.

Mentionner d’autres utilisateurs ?

Oui, vous pouvez effectivement mentionner d’autres personnes en utilisant @Nom_de_la_personne.

Toutefois, il est de bon sens de ne mentionner que des personnes qui peuvent apporter un regard constructif à la discussion.

Enfin, essayez de personnaliser la mention avec un petit mot pour chaque personne. C’est toujours bon de valoriser, sans cirer les pompes.

À quelle fréquence publier ?

Voilà un sacré dilemme. Selon les uns, il faut publier tous les jours. Selon les autres, au moins trois fois par semaine. Et ainsi de suite. Difficile de se faire une idée.

Cependant, tous s’accordent sur un point : la régularité. Et je suis d’accord. Quel que soit le rythme, soyez régulier. Les gens aiment les habitudes.

Alors, si vous décidez de publier le mardi, soyez un vrai métronome, publiez tous les mardis.

Quant à savoir combien de fois vous devriez publier chaque semaine, et à quel moment, je ne puis que vous inviter à faire des tests à relever les résultats de vos tests dans un tableur Excel.

Votre public est différent du mien, mon public est différent de celui des autres, et ainsi de suite. Il est donc bon que vous vous penchiez sur l’étude de votre réseau.

En outre, suivre vos publications avec un tableur vous permettra de voir émerger les sujets qui sont les plus porteurs d’engagements pour vous. Ce sera aussi l’occasion de voir ceux qui fonctionnent le moins et de les retravailler pour les rendre plus sexy.  

Répondez aux commentaires du public !

Répondez aux commentaires que les internautes laissent sur vos publications ! Ne soyez pas hautain et dédaigneux, car c’est bien l’image que vous donnerez si vous ne répondez pas.

Vous n’êtes pas en mesure de répondre aux commentaires dans l’heure qui suit ? Différez votre publication.

Une personne qui prend le temps de commenter avec des arguments, c’est une personne qui vous donne son attention, qui engage un dialogue avec vous, et vous, vous ne répondez pas ? Que va penser cette personne ? Pensez-vous qu’elle reviendra ?

En outre, plus vite vous pouvez répondre, mieux c’est d’un point de vue algorithmique. En effet, pour le réseau, un post vivant est un bon post. Il sera donc proposé à plus de personnes.

Et si vraiment vous ne pouvez répondre dans l’instant, prenez plus tard le temps d’apporter un maximum de réponses, et là encore, soyez constructif. S’il n’est rien à répondre de particulier, parfois, un petit like suffit pour dire « j’ai vu, merci ».

Acte 4 : le réseau

Soigner son réseau, sur un média social, cela semble évident n’est-ce pas ? Eh bien non ! Nous avons encore des gens qui pensent en volumétrie. Plus c’est gros, mieux c’est.

Ici, nous avons deux écoles qui s’opposent : l’une mise sur la qualité, l’autre sur la taille et le hasard des rencontres (la célèbre sérendipité).

Les deux sont valables, l’une n’est pas meilleure que l’autre. Tout est lié, encore une fois, à ce que vous souhaitez obtenir par le biais de ce réseau.

Pour ma part, sur LinkedIn, j’ai mis en avant le bouton « suivre » et j’ai caché le bouton « se connecter ».

Je n’ai pas besoin d’avoir des milliers de connexions avec des gens que je ne connais pas personnellement.

Je préfère donc miser sur l’abonnement. Tout comme je préfère « suivre » une personne plus que de me « connecter » à cette dernière.

Et je choisi les personnes à suivre en fonction de mes centres d’intérêt. C’est aussi simple que cela.

Bonus algorithmes

Faites particulièrement à ce que vous commentez ou likez. En effet, les algorithmes « apprennent » vos goûts en fonction de ce que vous faites sur le réseau.

Dans mon cas, je ne commente rien en rapport avec les sujets de société, la politique, le sport ou la religion. C’est aussi un très bon moyen d’éviter les insultes. Croyez-moi, c’est reposant.

Je commente rarement des sujets en dehors de mon univers professionnel, et si je le fais, c’est parce que je peux trouver un lien entre le sujet proposé et mon univers.

De la sorte, l’algorithme me propose des publications qui sont de plus en plus en rapport avec ce qui m‘intéresse.

Faites exploser votre visibilité en 5 actes

  1. Prenez le temps de soigner votre profil.
  2. Commentez utilement, sinon ne dites rien
  3. Choisissez habilement vos publications
  4. Connectez-vous à des personnes qui vous sont utiles
  5. Faites attention à l’algorithme, il vous surveille et apprend de vos actes.

Bonus Track : Les pods

Depuis quelques temps, nous entendons beaucoup parler des « pods ». Notamment sur LinkedIn où les « experts » s’érigent en défenseur de la bonne action.

C’est oublier que les pods existent sous diverses formes depuis des années et sur chaque réseaux.

Alors, devez vous participer à un pod sur LinkedIn (ou tout autre réseau), je vous donne mon avis dans cet article à lire ici.

Stephane briot

Stephane briot

Auteur et blogueur, mentor et entrepreneur. Envie ou besoin de vous former au digital ? Retrouvez moi sur LiveMentor et faites financer votre formation.

Retrouvez moi sur LiveMentor

Merci Stéphane pour tes cours! tu arrives à me faire comprendre avec des mots simples des sujets techniques. 😊Argot VS langage courant. 👍👌

Felix Avatar
Felix
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp