Au sommaire de cet article

L’importance du persona

Si le persona est crucial dans le marketing, il n’est pas toujours évident de comprendre pourquoi il détient une place de choix. Explications pour l’entrepreneur débutant

Connaissez-vous le dilemme du persona ? Si vous êtes entrepreneur sur le point de vous lancer, le terme persona doit vous parler, je pense. Et s’il vous parle, c’est parce qu’il vous pose un sacré problème. Un problème immense. Ce problème est générateur d’une peur assez intense, quelque chose qui vous effraie, qui vous alerte sur la survie de votre entreprise.

Découvrez l'importance du persona dans votre strategie marketing

Le dilemme du choix

Comme tout entrepreneur, vous avez envie et de vendre. Et si possible, au plus grand nombre, ceci afin de maximiser votre chiffre d’affaires. Et pour cela, vous faites appelle au marketing.

Ceci est d’une logique implacable : plus je vends, plus je peux faire grossir mes revenus. Et aucun entrepreneur ne veut vivre sous le seuil de pauvreté.

Vous souhaitez donc toucher un maximum de monde ! Et personne ne peut vous en vouloir pour cela. L’intention est louable.

Seulement, vous n’avez pas la bonne vision. Vous regardez la chose de votre côté, et non en vous positionnant du côté de votre public. Et c’est une erreur. Une erreur qui peut vous conduire droit dans le mur. Cette erreur est classique et assez logique, donc, inutile de vous en vouloir.

Le persona : portes ouvertes et portes fermées

Lorsque vous regardez votre entreprise, vous la voyez avec vos yeux, avec votre envie, avec vos émotions. Cette entreprise peut être très importante pour vous, elle peut être vitale également.

Vous y mettez vos tripes, vous y mettez tout votre cœur, vous y mettez tous vos espoirs, vous y mettez tout ce que vous avez. Et je trouve cela très bien, car c’est une chance que vous vous offrez de réussir.

Malheureusement, votre regard oublie un détail primordial, un détail qui fait la différence entre ceux qui vont perdurer et avancer vers le succès, et ceux qui vont devoir abandonner et peut-être recommencer plus tard.

Je sais de quoi je parle, j’ai fait cette erreur par le passé, simplement parce que je ne voulais pas vraiment faire de marketing, parce que je ne voulais pas passer pour un requin, et enfin, parce que je ne comprenais pas grand-chose à cette histoire de persona.

Mais il y avait autre chose d’un peu plus pernicieux dans tout cela. Lorsque que j’ai commencé à comprendre ce qu’était un persona, j’ai compris qu’il me faudrait « fermer des portes ».

Et dans mon esprit, fermer des portes, c’était me couper d’une part de clientèle potentielle. Et c’était difficile ! Difficile, car à cette époque, je n’avais pas beaucoup de clients.

le persona, ou comment ouvrir les bonne porte pour votre communication

Alors, si en plus je devais fermer la porte à de potentiels prospects, dans mon esprit, il était clair et limpide que je n’irais pas bien loin. Et voilà comment le piège se referme.

Accepter de ne parler qu’à une partie du public, c’est ouvrir la ou les bonnes portes pour mieux faire circuler votre message

Une question de sensibilité

Lorsque nous regardons notre entreprise sous le prisme de nos émotions, nous oublions totalement l’autre versant de notre activité.

Ce versant, c’est celui de notre public, des personnes qui nous suivent, que cela soit sur notre blog ou sur les réseaux sociaux.

En regardant notre entreprise avec nos yeux à nous, avec notre implication émotionnelle, nous avons légitimement envie de croire (et de nous persuader) que notre produit peut améliorer les choses dans le monde, que nous pouvons impacter la vie de beaucoup de gens, d’un maximum de gens.

D’une certaine façon, ce n’est pas faux. Un créateur de site web sait qu’il est important d’avoir une présence sur internet.

Un fabricant de savon écologique sait à quel point un mauvais savon va avoir un impact négatif à la fois sur la peau et sur l’environnement.

En tant que professionnel, vous avez une sensibilité accrue des problèmes que auxquels vous allez apporter une ou plusieurs solutions.

Mieux cibler votre message

Cependant, et c’est là quelque chose de difficile, tout le monde ne possède pas cette sensibilité. Par exemple, nous savons que les voitures polluent énormément, et que cette pollution a un impact direct sur l’environnement, sur la santé. Et pourtant…

En tant qu’entrepreneurs, cela nous impose d’accepter des sensibilités différentes et d’accepter qu’il faille du temps pour que changent les mentalités.

De fait, vous ne pouvez pas parler à tout le monde, car une grande majorité du monde ne sera pas sensible tout de suite à votre message.

Alors, que pouvez-vous faire ? Vous concentrer d’abord sur les personnes qui peuvent être sensibles aux valeurs que vous souhaitez défendre. Et c’est là que rentrent en jeu les personas.

Le persona va vous permettre de segmenter (catégoriser) les types de personnes ayant déjà une sensibilité à ce que vous proposez. Certains seront déjà très sensibles et prêts à acheter vos produits, d’autres auront besoin d’un peu plus de temps pour vous faire confiance.

Le discours que vous proposerez sera donc différent pour ces deux catégories. Et c’est tout à fait normal. Si votre enfant est convaincu par le bien-fondé de manger des légumes, pas la peine de lui en vanter les vertus. En revanche, s’il a encore des doutes, là, vous devrez lui « vendre » les légumes.

Parler à tout le monde c’est ne parler à personne

En voulant toucher un maximum de personne, en voulant faire passer votre message au plus grand nombre, celui-ci va perdre de son impact et se diluer dans la masse. Par ricochet, vous allez perdre la foi en votre propre mission, en votre vision, en vos produits et en vous.

Accepter de fermer des portes et de travailler sur des cibles précises va grandement vous aider. En touchant votre cible, vous allez renforcer les convictions de vos clients, et sont bien ceux-ci qui vont aider à faire circuler votre message, c’est là toute la magie du bouche-à-oreille.

Fermer des portes n’est pas contre-productif, bien au contraire. Pensez à un archer, avec son arc et sa flèche, face à la cible. Avec une flèche, il ne peut toucher qu’une cible. Et son objectif est bien là : toucher la cible, en plein centre, en plein cœur. Votre message est votre flèche. Faites-en bon usage.

Que retenir du persona ?

  • Il vous permet de mieux cibler
  • Il vous permet de vous adresser à des personnes sensibles à votre cause
  • Il vous permet de rester focaliser sur vos objectifs
  • Par la suite, il vous aide à propager votre message
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp