marketing digital

Influence et Marketing

Créer votre propre zone d’influence

L’influence. Le web ne cesse de vous en parler. La quasi-totalité des sites « social média » traite le sujet sous tous les angles. Mesure d’influences et outils idoines, chasse à l’influenceur, mesure de votre propre influence. Rien n’est oublié. Mais dans tout cela, il n’est que trop rarement question de légitimité. Pourtant, c’est bien la base de l’influence.

Influence marketing

À quoi sert l’influence ? 

Son but est de modifier l’opinion d’une personne pour la rallier à sa cause. Dans l’univers du marketing, l’objectif final est donc de vendre. Pour cela, vous allez donc devoir créer des contenus qui vont venir renforcer votre crédibilité et votre légitimité sur un sujet donné.

C’est tout l’enjeu du content marketing, et c’est de la sorte que vous allez créer votre zone d’influence.

Qu’est-ce que l’influence ?

En psychologie, les dictionnaires parlent d’un ascendant d’une personne sur une autre. La limite entre influence et manipulation est donc ténue.

La légitimité, toujours d’après les dictionnaires, concerne tout ce qui est reconnu par la loi, conforme à celle-ci, mais également tout ce qui est justifié. Si l’on regarde les synonymes, nous avons les mots suivants :

  • Juste,
  • Légal,
  • Motivé,
  • Normal,
  • Permis,
  • Régulier.

Toutes les entreprises, sans distinctions aucunes, recherchent donc cette légitimité. Par exemple, certaines marques mettent l’accent sur leur historique et leur ancienneté pour obtenir cette légitimité.

En ouvrant votre blog, vous allez travailler dur pour devenir légitime. Ici, nous parlons de la notion d’autorité, celle« délivrée » par Google en fonction d’un nombre de critères que tout le monde ignore. Tout juste savons-nous que le nombre et la qualité des liens entrants pèsent de tous leurs poids dans la bataille, ainsi que votre activité sociale.

Sans cette influence, vous n’irez pas bien loin. Malheureusement, vous n’êtes pas le seul à vouloir vous faire votre place.

Comment se construit l’influence ?

Nous pouvons dégager trois facteurs clés

  1. La crédibilité
  2. La notoriété
  3. La confiance

Quand on y pense bien, ces trois éléments sont quasi indissociables les uns des autres. Plus avant, je vous parlais de l’influence d’une personne sur une autre. Dans un cadre sain, prenez les relations amicales que nous entretenons avec un tiers depuis plusieurs années.

Lorsque vous discutez avec une telle personne, vous avez tendance à écouter et prendre en compte son avis dans vos propres réflexions. Ceci se fait de façon tout à fait naturelle, sans arrière-pensées aucunes.

Mais pourquoi ? Parce que vous avez confiance en cette personne. Vous la connaissez depuis des années, elle a gagné votre confiance. Vous avez un sentiment de sécurité, vous êtes rassuré. De plus, de par ses propres actions, sa propre vie, cette personne vous apparait comme étant crédible, légitime.

Sécurité, confiance, assurance. Votre sensation ? Vous êtes face à une personne qui ne vous veut pas de mal, et mieux, elle vous veut du bien.

C’est ainsi que fonctionne également la relation commerciale. Nous devons gagner la confiance de nos prospects, les convaincre que nous ne leur voulons que du bien. Pour cela, nous devons afficher une certaine crédibilité.

Ici entre en jeu la notion d’expertise. Il n’est pas question de vous déclarer expert, même si c’est la grande mode. L’expertise ne se décrète pas, elle s’obtient. Et ce sont vos pairs, vos visiteurs qui feront de vous un expert, ou pas.

Vous aurez beau vous agiter comme un singe, remuer dans tous les sens sur votre branche, si personne ne s’intéresse à votre savoir, il vous sera compliqué d’obtenir cette reconnaissance. LA solution ? Vous imposer. Créer votre notoriété. Faites-vous connaitre, faites croitre votre popularité.

Aussi relatif soit cet indice, il est une façon simple de mesurer votre notoriété. Utilisez donc Google Trends et tapez votre nom ou votre nom de domaine. Vous aurez alors un aperçu du volume de recherche sur ces termes. Plus le chiffre est haut, mieux c’est !

Dans l’absolu, tout ceci n’est pas compliqué. Il faut vous faire voir ! Marquer l’esprit des internautes. Les canaux de communications ne manquent pas sur internet. Créez votre blog et gardez le actif, publiez des contenus sur Facebook, Twitter, Viadeo, Linkedin, les commentaires sur les autres blogs… Le but est de vous montrer, d’avoir une activité pour drainer autant de monde possible vers vous.

Dans les faits, c’est une autre paire de manches. Le temps, l’envie, la confiance en soi. D’un autre côté, comment voulez-vous que l’internaute puisse avoir confiance en vous, alors vous doutez de vous-même ?

A contrario, l’excès de confiance est nuisible. Ne vous pensez pas plus malin que les autres. Soyez humble. Lorsque vous débutez, personne ne vous connait. C’est à vous d’enclencher les démarches, à vous d’aller vers les autres.

Influence : alors, on fait quoi ?

Gardons déjà à l’esprit ces notions de confiance, de notoriété et d’autorité. Ceci doit rester ancré dans votre crâne. Ces trois axes vont constituer votre image de marque. Oui, tout est lié (là, c’est le moment de prendre votre aspirine).

Maintenant, il faut vous mettre au boulot. Mettez vos compétences en avant sur les réseaux en répondant à des questions posées autour de votre domaine, engagez la discussion avec les internautes, avec celles et ceux ayant déjà une réputation supérieure à la vôtre. Cela pourra vous aider à vous faire « tracter ». Cela vous donnera de l’élan.

Continuer de commenter sur des blogs, de produire du contenu qui puisse être utile, pour cela, servez-vous de toutes les questions qui vous allez croiser sur la toile.

Toutes ces actions portent un nom : c’est une stratégie d’influence.

Quel que soit le domaine, ce n’est pas autrement que cela fonctionne. Il en va de même dans la vie réelle. Si l’on ne vous voit jamais, il sera compliqué de se souvenir de vous, et donc, de vous citer. Le bouche-à-oreille, ça commence par les yeux. 

Si personne ne vous voit, ou ne vous entend…