Influence marketing

Comment faire son marketing digital

Le marketing digital est l’un des axes les plus sensibles qu’il soit pour la réussite de votre entreprise. Peu importe que vous soyez un entrepreneur, une TPE ou une PME. Le marketing digital se doit d’être fait avec un minimum de rigueur. Et pour cela, même si vous n’êtes pas une grande enseigne, vous disposez d’atouts majeurs pour faire la différence et vous imposer.

Influence marketing

Alors, on fait comment son marketing digital ?

D’abord, en arrêtant de faire de la pub à tour de bras ! Prenez la parole avec des sujets qui vous touchent, qui touchent votre public et qui sont en lien avec votre activité, c’est mieux. Faites en sorte de proposer des contenus qui sont dits « remarquables ».

Bien sûr, absolument rien ne vous interdit de réagir sur des sujets de société, sur du sport, ou des faits d’actualités. En revanche, je serai vous, j’éviterais la politique et la religion, rien de tel pour foutre le bordel.

Ensuite, il est important de garde à l’esprit que le marketing digital reste de la communication, pas plus, pas moins.

Et comme dans toute communication, ce qui compte, c’est le message. Et c’est grâce à ce message que vous allez pouvoir vous démarquer, vous faire remarquer, et c’est aussi de la sorte que vous allez pouvoir créer une communauté et une zone d’influence. C’est aussi de la sorte que vous pourrez compter sur l’engagement de votre public.

Vous n’êtes pas une grande enseigne

Quand on parle de stratégie, de positionnement, de ROI, tous les exemples se font sur la base des grosses entreprises. Encore une fois, ce matin, je lisais un billet qui parlait du Web social, tout est basé sur l’usage que font les grandes enseignes des réseaux.

D’accord, ces boites sont pleines de budgets, elles peuvent donc faire joujou avec des jouets dimensionnés pour elles. Mais quoi ? Est-ce que le web, les réseaux sociaux, l’information en général se limiteraient donc à cela ? Une poignée de boites capables d’investir en masse dans le marketing ?

Lire ces billets, c’est bien, c’est informatif. Mais le côté « on s’autorise à penser dans les milieux autorisés, à penser que… » Ça me gonfle à la longue ! À ce que je sache, internet ne se résume pas à quelques grandes entreprises.

Le marketing digital, c’est tous les jours

Si nous pouvons nous inspirer des grandes campagnes dont nous sommes toutes et tous la cible, nous devons aussi repenser notre marketing digital pour l’adapter à nos besoin, à nos budgets, à nos atouts et à notre public.

Le marketing vous touche, me touche. Chaque billet est, doit être, l’occasion de démontrer un savoir-faire, une connaissance, un esprit, un engagement. Chaque contenu que vous allez relayer sur la toile est une autre opportunité de montrer que vous êtes là, que vous collez à l’actualité de votre secteur, que vous êtes donc un professionnel attentif à son marché.

Le marketing se fait partout, tout le temps. Certes, vous n’avez sans doute pas les moyens d’investir dans de grosses campagnes de masses. Qu’importe ! Rien ne vous empêche de faire des campagnes plus locales, plus ciblées.

Il faut voir le marketing à votre niveau. Comprenez une chose. Coca et consort, ça joue au niveau mondial. En tant que TPE ou PME, en tant qu’entrepreneur individuel (j’inclus le freelance), votre marché est souvent bien moins large que celui d’une grande enseigne.

Vous ne jouez pas avec les mêmes armes, les budgets, les mêmes moyens humains. Il est donc urgent de comprendre que vos atouts sont ailleurs.

J’ai toujours pensé que la force d’une petite entreprise, ou d’une entreprise unipersonnelle réside dans sa flexibilité, sa capacité de réaction, d’adaptation à une problématique, sa capacité à communiquer plus vite, puisque la chaine de décision est souvent très réduite.

Aussi, il serait bon de garder à l’esprit que chacune de vos publications joue un rôle dans votre marketing digital et donc dans l’image de marque que vous renvoyez au public.

Une publication = une action marketing digital

ceci est une règle d’or !

Utilisez vos atouts !

Votre force, vous ne la puiserez pas dans ce que fait Coca ou Nike et consort, même si vous pouvez y trouver une source d’inspiration. La force de votre entreprise, c’est votre capacité à savoir écouter le marché local, c’est être proche de vos clients.

On ne fait pas manœuvrer une entreprise de plusieurs milliers de salariés comme le peut une petite structure. Et c’est un atout majeur pour vous !

Regardez, dans une grosse boite, ce qui fonctionne, c’est d’abord l’aura de l’enseigne. Mais ensuite ? Vous croyez quoi ? Ce qui va faire que le partenariat peut vivre, ce sont les relations humaines.

Mr Untel qui représente la grosse boite, si son rapport humain avec son client est bon, il s’en sortira. En revanche, dans le cas contraire, ça va être chaud. Malgré la dimension internationale, ce qui fait que, c’est l’humain.

Et vous avez la possibilité d’être plus humain que ces enseignes froides. Parce que c’est vous qui êtes directement au contact du public. Avec un Pourquoi solidement établi et des valeurs claires, vous avez toutes les cartes en main !

Une écoute attentive

Votre force, votre chance elle est là. Vous n’avez pas l’impact d’Adidas, en revanche, du fait de votre structure légère, du fait de votre position sur l’échiquier, vous devez cultiver l’écoute de vos clients. Mais une écoute active.

N’attendez pas que le client vous dise précisément quoi faire. En revanche, si vous savez écouter activement, déceler les mots, lire entre les lignes, vous trouverez rapidement ce qui peut coincer. En tant que pro, à vous d’apporter ensuite la réponse au problème donné.

Le marketing n’est pas qu’une simple affaire de publicité dans les médias, ou d’opérations de communication ultra couteuse.

Un exemple simple, mais que je vois encore souvent. Des blogueurs aspirants pros qui m’envoient des mails. Aucun téléphone, pas de lien vers leur site ou leurs profils sociaux. Et ces gens-là seraient des pros ?

Avec internet, nous avons désormais la possibilité de pouvoir communiquer autour de nos savoirs, nous pouvons faire savoir, sans que cela ne nous coûte plus que le prix payé à notre F.A.I. Alors, Twitter, Facebook, c’est bien, c’est rigolo. Mais c’est aussi un espace que vous pouvez investir avec intelligence.

N’attendez pas en pleurant sur votre sort d’avoir les 30.000 euros utiles pour votre méga campagne de pub. Occupez le terrain avec discernement.

En marketing, avoir la plus grosse ne compte pas toujours

Avoir 250.000 fans ou followers qui n’interagissent jamais avec vous, c’est génial hein. En ce qui me concerne, je préfère en voir bien moins, mais avec qui il se passe quelque chose. Parce que je sais que ces personnes me suivent, avec attention, et, indirectement, travaillent avec moi, à la bonne visibilité de ma marque. Et ça me coute quoi ? Rien. OU pas grand-chose en réalité.

Une entreprise, c’est de la création, la création, de l’inventivité. Ne faites pas toujours « comme », ou ne suivez pas systématique le chemin tracé par d’autres, pour vous, vers une hypothétique réussite.

Appropriez-vous les choses, créez donc votre espace sur la toile, et occupez-le.

Regardez, écoutez, adaptez, tester et mesurez ! Encore et encore

Ceci est la base du marketing digital

Le marketing ce n’est pas une action de temps à autre, quand vous le souhaitez. En tant qu’entreprise, le marketing, c’est tout le temps, chaque minute, dans chaque mail, chaque tweet, chaque statut Facebook, chaque billet sur votre site, blog, chaque coup de téléphone (oui, oui, ça marche encore ça).

Think global, act local. Pensez votre entreprise de façon globale, vous percevrez mieux le poids et l’importance de chacune de vos actions quotidienne dans cette vision d’ensemble. Le marketing n’est pas réservé aux puissants.

En revanche, il vous appartient de savoir utiliser les armes dont vous disposez pour ajuster votre communication.

Ne rêvez plus d’être Nike, soyez Nike, au niveau qui est le vôtre. Et que ferais Nike s’il cette entreprise n’avait les moyens dont elle dispose actuellement ? Impossible n’est rien. Hé bien voilà. Vous êtes Nike. Maintenant, faites-le.  

marketing digital