titre whyislife article V2
stephane briot le developpement personnel

J’ai peur !

Faire face à la peur n'est pas chose évidente. Nous sommes programmés pour ressentir la peur, et parfois, y céder. Comment bien se préparer à affronter la peur ? Suivez le guide.

Le mail que te secoue la pulpe
Ce n'est pas le cul vissé dans un fauteuil, la tête dans les nuages et les pieds dans tes chaussons que tu vas trouver le chemin de ton propre succès.
Voici comment le trouver.

Dans ce billet

Ah la peur du danger, la peur de l’échec, la peur de la réussite, la peur d’être soi, la peur de trouver sa place, la peur au sens large. Oui, agir represente un danger, vous êtes face à l’inconnue. Et l’inconnu, rien de tel pour vous mettre un humain tous ses états. Comment entreprendre ? Voyons cela de plus près.


Question : avez-vous confiance en vous ? 

Oui ? Non ? Vraiment... Hé bien, vérifions cela ! 

Répondez à ces quelques questions et dans moins de 5 minutes, vous en saurez plus sur vous grâce à ce test scientifique élaboré par des psychologues. 

Vos résultats vous seront communiqués par mail.

Avez vous confiance en vos propre décisions ?
Seriez-vous inquiet si l'on vous demandait de prononcer un discours au mariage d'un ami ?
Vous arrive-t-il de proposer des idées lors de réunion ?
Lors d'une soirée, vous allez volontiers rencontrer de nouvelles personnes ou bien vous restez avec vos amis
Seriez-vous très nerveux à l'idée de rencontrer des personnalités importantes (star, homme ou femme politique, ...)
Vous préoccupez-vous de votre apparence
Vous considère-t-on comme une personne très positive
Faites-vous du sport uniquement pour gagner ou pour le plaisir
Vous êtes vous déjà inscrit à un jeu télévisé
Que penseriez-vous de donner une conférence sur un sujet que vous maitrisez bien
Aimez-vous aborder les personnes influentes quand vous en avez l'occasion
Croyez-vous au pouvoir de la pensée positive
Avez-vous déjà appellé une émission de radio ou de télé pour participer à un débat
Vous arrive-t-il de vous opposer à votre supérieur
Vous participez à une dicussion au sein de laquelle tout le monde s'oppose à votre point de vue
Accepteriez-vous de sauter à l'élastique pour une oeuvre de charité ?
Vous venez de patienter un long moment dans la file d'attente, c'est à voutre tour et la personne au guichet est particulièrement agressive et fait preuve de mauvaise volonté
Vous arrive-t-il de prendre le parti de la minorité au cours d'un débat
Aimez-vous flirter avec d'autres personnes
Êtes vous nerveux à l'idée d'être vu nu(e)
Jouez-vous un rôle particulier en famille durant les fêtes de Noël
Vous êtes en voiture, il fait beau, et voici une belle ligne droite bien dégagée
Quand vous achetez un billet de loterie, à quel point espérez vous gagner ?
Voyager en avion
Votre entreprise va être entièrement réorganisée
Completez le formulaire ci-dessous pour voir les résultats

Oui, le danger déclenche la peur, et face à la peur, l’humain ne sait faire que 3 choses : Fuir, lutter, ou se retrouver totalement paralysé.

Fuir, lutter ou se paralyser

Quand vous avez un autocar qui vous arrive dessus lancé pleine balle, rester paralysé, ça risque de ne pas bien se passer pour vous.

D’un autre côté, lutter contre le car, je ne sais pas si c’est la meilleure des idées à avoir.

Face à cela, prendre ses jambes à son cou représente encore le meilleur moyen de sauver sa peau. Oubliez donc votre orgueil, il saura s’en remettre !

Faire= risque = danger

Donc, entreprendre (quoi que cela soit) représente un danger certain. Pourquoi le nier ? Pourquoi vouloir emballer cela dans un papier cadeau en mode « liberté financière », « gagner de l’argent », « avoir du temps pour soi », et j’en passe ?

Pour détourner votre attention dudit danger ? Ah oui, ça va fonctionner, un moment, et puis il va arriver, fatalement, l’instant où vous allez vous trouver face au danger en question, et là, je vous laisse voir la panique à bord.

Être soi, c’est aussi aller au devant des choses, c’est prendre conscience que l’on peut très bien dépasser ses peurs, cela s’appelle le courage.

La négation, c’est une longue descente aux enfers vous attend. Mais soyez rassuré, vous ne descendrez pas seuls, notre bonne copine dépression est là pour nous tenir compagnie. Sympa n’est-ce pas ?

Le coureur de fond

Prenons un point de comparaison, et prenons les sportifs. Même un petit sportif amateur. Et prenons une personne qui se lance le défi de courir les 42,5km du marathon, chose qu’elle n’a jamais réalisée.

Déjà, il faut savoir qu’un marathon, si vous ne le préparez pas, vous ne le finirez pas debout. Vous ne le finirez pas tout court, mais surtout, vous allez le finir dans l’ambulance en direction de l’hôpital, et vous allez mettre un moment à vous en remettre.

Croyez-vous vraiment qu’un coureur se lance dans une telle aventure en niant les risques inhérents à ce type de course ?  Non, il va habituer son corps à la violence de cette effort.

Le boxeur

Alors, pourquoi vous, vous feriez tout pour nier les dangers auxquels vous allez devoir faire face ? Parce que c’est mieux de se concentrer sur les « bénéfices » de votre aventure ?

C’est une façon de voir les choses. Seulement, en niant les dangers, lorsqu’ils vont survenir, et croyez-en mon expérience, ils surviendront, vous allez les prendre pleine face. Et là, ça va faire très mal.

Un boxeur qui s’est entrainé durant des mois avant de monter sur le ring sera en capacité d’encaisser les coups de son adversaire, il pourra même les esquiver et les renvoyer.

Un boxeur qui fera du shopping au lieu de s’entrainer avant de monter sur le ring ? Je vous laisse écrire la suite (la science-fiction est autorisée, pour le fun).

Le pilote automobile

Que cela soit en rallye ou sur piste, que fait un pilote avant chaque course ? Il vient repérer le tracé. C’est quand même plus facile d’arriver (facile, tout est relatif) lancé à des vitesses folles sur une route que l’on connait.

À très haute vitesse, la surprise n’est que rarement une bonne nouvelle. Bien connaitre l’enchainement des virages, la façon dont ils s’ouvrent ou se ferment, c’est mieux pour éviter de finir dans le décor.

Il donc rare de voir un pilote arriver le matin de la course, monter dans son véhicule et remporter la course. Le repérage, c’est le premier geste de sécurité et de survie du pilote.

Se préparer face au danger

Nier le danger ne pourra servir qu’à une seule chose : précipiter la chute lorsque celui-ci va vous attendre au détour d’un virage.

Au contraire, passer sa vie à se préparer en enchainant les formations les une derrière les autres, c’est un peu comme un pilote qui va passer sa vie en simulateur sans jamais prendre les commandes d’un véritable avion. C’est inutile.

Vous avez besoin du danger, et vous avez besoin d’y être préparé. Besoin du danger ??? Oui. Parce que le danger est une émotion, c’est un ressenti. Et comme toute émotion, le danger, si nous sommes prêts à y faire face, prépare notre cerveau à agir.

Si vous n’êtes pas prêts, vous allez soit fuir dans des excuses et des justifications, soit vous retrouver totalement paralysé. Dans les deux cas, vous allez vous vautrer.

Comment se préparer quand on est entrepreneur ?

Je vais vous donner un premier exemple tout simple. Nombre de personnes utilisent une période d’inactivité professionnelle pour tenter l’aventure. Et en soi c’est une bonne idée.

Les allocations versées par le Pole Emploi permettent de voir venir durant quelques mois, voire plus. C’est donc un très bon moment pour tenter sa chance.

Seulement, je ne compte plus combien j’ai eu de prospects au téléphone qui m’appelait au secours à deux mois de la fin des versements des indemnités en me disant qu’ils n’avaient pas vraiment bossé.

Et vous voulez que je fasse quoi ? Ces personnes se retrouvent dans l’urgence, et il faudrait que j’invente un tour de passe-passe pour les sortir de là. Malheureusement, je ne suis pas magicien.

Utiliser une telle période est une bonne idée. Attendre les trois derniers mois pour se bouger vraiment, ça ce n’est pas une bonne idée.

Dans un cas pareil, lors des premiers mois, formez vous, une ou deux formations, faites aussi une dose de développement personnel, parce que vous en aurez besoin, et puis lancez-vous. En cas d’échec, vous aurez le temps de recommencer ou de retrouver un boulot sans être dans l’urgence.

L’argent étant le nerf de la guerre, si vous pouvez avoir un bas de laine pour payer quelques mois de loyer, ce n’est pas un luxe, surtout si vous vivez seul.

Si vous êtes en couple, faites vos comptes avec votre conjoint avant de faire quoi que ce soit. Puis fixez-vous des échéances. L’objectif ne doit pas être de mettre votre couple et votre famille en péril.

C’est vrai qu’il est bien moins risqué de se lancer à 20 ou 30 qu’à 40 ou 50 quand une personne a une vie plus établie.

Entreprendre n’est pas une bouée de sauvetage

Je vais faire un dernier point important. Entreprendre est un métier en soi. Un métier compliqué, un métier difficile, un métier parfois pénible, mais c’est le genre de reconversion qui vaut le coup.

Et si les satisfactions, les joies, et les victoires qu’il apporte peuvent être d’une rare intensité, il n’en reste pas moins qu’en partant de rien, vous allez devoir ramer sévère.

Alors, si vous souhaitez quitter votre emploi parce qu’il vous emmerde, si vous souhaitez gagner plus d’argent, si vous avez soif de liberté, et que vous avez un petit budget, ou que vous êtes vraiment seul, le conseil le plus sage que je puisse vous donner ? Attendre.

Trouvez-vous un boulot plus à votre convenance, ou bien serré les dents encore quelques mois. Formez-vous le soir après le boulot et mettez de l’argent de côté autant que possible. Attendez quelques et négociez une rupture conventionnelle.

Avec un peu de chance, vous partirez avec un peu d’argent et la possibilité de toucher des indemnités Pole Emploi.

Vous aurez déjà quelques compétences en vous étant formé le soir, et vous aurez de quoi voir venir pour quelques mois. Vous pourrez alors vous lancer.

Mais ne voyez pas l’entrepreneuriat comme une bouée de sauvetage, c’est un vrai job, à temps plein. Et si votre esprit est rincé, vous allez en cher sévère.

Comment entreprendre alors ?

Pour réussir, vous avez besoin de toute votre vitalité, de tout votre enthousiasme, de toute votre volonté, et d’une envie débordante. Parce que ce job va vous faire puiser dans vos réserves durant les premiers mois.

Partiriez-vous dans un pays aux multiples dangers pour votre vie sans avoir préparer votre voyage un minimum au préalable ? Bien sûr que non. Hé bien pourquoi le feriez avec l’entrepreneuriat ? Certes votre physique n’est pas mise en danger immédiat.

Seulement, votre vie psychologique, elle, elle peut l’être. Et sortir d’une impasse psychologique est un vrai défi qui peut laisser de profondes traces.

Épargnez-vous donc des souffrances inutiles. Entreprendre n’est pas le club med. J’aimerais vraiment vous dire le contraire. Seulement, je n’ai pas le cœur à mentir à vous mettre en danger.

Je ne veux pas non plus noircir le tableau plus que de raison et vous effrayer. Ce ne serait pas utile. Si le danger existe, il n’est pas non plus diabolique, il ne faut rien exagérer.

J’aimerais simplement que vous ayez conscience des choses, entre partir la fleur au fusil ainsi que beaucoup vous y invite, ou passer une vie entière à se préparer (pour ne jamais se lancer), il existe une zone intermédiaire dans laquelle tout est possible.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Julie Coulon Avatar

Je suis inscrite à une formation en marketing digital et Stephane y intervient en tant qu'expert. J'ai eu la chance de suivre un atelier qu'il animait sur le cocon sémantique SEO et ça a été un régal ! De manière pédagogique, en utilisant un langage simple (pas de jargon), il rend concret et attractif un univers que j'imaginais ne jamais pouvoir pénétrer, réservé à des techniciens du référencement. Avec sa façon très pragmatique et méthodique d'aborder le référencement, le champ sémantique des mots, on n'a qu'une envie : produire du contenu de qualité ! Merci Stephane

Julie C.
Qui êtes vous ?

Alors, qui êtes-vous ? Plutôt une personnalité équilibrée, forte, ou en dedans ? C'est ce que ce test scientifique va vous révéler grâce à ses 25 questions. 

Chaque question vous propose de choisir instinctivement entre 3 propositions, choisissez celle qui correspond le plus à ce que vous pensez de vous. 

Dans quelques minutes, vous saurez quelle type de personnalité vous êtes. Prêt à le découvrir ?

Q1
Q2
Q3
Q4
Q5
Q6
Q7
Q8
Q9
Q10
Q11
Q12
Q13
Q14
Q15
Q16
Q17
Q18
Q19
Q20
Q21
Q22
Q23
Q24
Q25
Completez le formulaire ci-dessous pour voir les résultats
footer whyislife novembre 2022

Organisme de formation enregistré
sous le numéro 93131897013

SCORF BANNIERE
logo large whyislife
stephane briot footer le developpement personnel et le why

Stéphane Briot

Coach de vie (pro et privée), avec le Why, je vous accompagne dans la construction et la réalisation de vos objectifs. 

Organisme de formation enregistré sous le numéro 93131897013 et formateur professionnel certifié.