comment créer un blog pro

Le blog, ce malaimé

Le blog a mauvaise presse en France. D’abord, il fut conspué par les journalistes qui ne voyaient dans les blogueurs que l’expression de personnes frustrées de ne pas être elles-mêmes journalistes. Puis, ce fût l’explosion des « skyblog », journal intime par excellence, ouvert au regard du monde entier.

comment créer un blog pro

Le blog est bien vivant, merci pour lui

Dans ces conditions, difficile pour un tel outil d’exister en tant que levier professionnel. Pourtant, s’il est annoncé régulièrement comme mort, le blog est encore vivant, et bien vivant et il demeure un bel outil d’influence.

Mais pourquoi le blog reste-t-il aussi vivace ? Grâce à Google ! Je ne le répèterais jamais assez, Google ne sait rien référencer d’autre que du texte. D’ici 20 ans, qui sait ce qu’il en sera, cependant, nous vivons au moment présent.

Et au moment présent, Google ne sait référencer que le texte. Par ailleurs, depuis toujours l’humain à ressenti et ressent encore le besoin d’écrire pour transmettre. La culture des mots écrits à la main (ou au clavier) reste prédominante.

Le rapport que nous avons aux mots reste quelque chose d’important pour nous. Par ailleurs, l’écrit permet de transmettre d’un côté et d’apprendre de l’autre, et cela, au rythme que nous souhaitons.

Si l’écrit n’est plus le seul mode de communication possible sur internet, écrire et lire reste un plaisir utile.

En outre, comme je l’ai dit un peu plus haut, Google se base sur les mots écrits pour référencer tout ce qu’il trouve sur internet, et donc, votre site. Et être présent sur Google, c’est un bon signe pour votre business.

Pourquoi le blog a-t-il si mauvaise presse ?

Au-delà des raisons citées au début du présent article, créer un blog et le faire vivre demande du temps ! Beaucoup de temps.

Si l’installation d’un blog comme WordPress se fait en cinq minutes, penser la structure, définir les pages fortes (coucou les personas et les intentions), optimiser la technique pour avoir des temps de chargement très rapide, penser le système de navigation, et j’en passe, c’est long.

Côté rédaction : penser l’article, le rédiger, le corriger, le reprendre pour le ciseler, le relire et enfin l’optimiser pour en vue de son référencement.

Il faut ensuite le mettre en page sur votre CMS, il faut penser au maillage interne, à sa catégorisation, aux photos, au texte accompagnant les photos, voilà un travail qui parait fastidieux pour la plupart.

Et puis il faut assurer ensuite la promotion des articles du blog. Car si vous attendez que Google vous envoie du trafic, vous risquez d’attendre quelques mois. Et le temps va vous paraitre bien long.

Enfin, il faut alimenter le blog régulièrement avec de nouveaux contenus ! Voilà qui est pénible. Alors que les médias sociaux proposent de publier du contenu court de façon instantanée, le blog quant à lui, demande de prendre le temps.

Forcément, pas de quoi attirer les foules, surtout à une époque du tout, tout de suite et maintenant ! Le monde se veut instantané, quand le blog propose quant à lui de prendre le temps.

Pourtant, le blog ne manque pas d’atout.

  • Vous êtes chez vous ! Le seul maitre à bord, c’est vous.
  • C’est vous qui fixez les règles, vous qui décidez de ce qui peut être ou non publié.
  • Vous êtes propriétaire, c’est vous qui décidez du moment où vous ouvrez votre blog, et du moment où vous le fermerez.
  • Votre contenu est à vous ! Il n’appartient pas à Facebook ou LinkedIn ou autre. C’est votre contenu.

Tout ceci est bien beau, et dans la réalité, tout le monde s’en moque ! Ce que cherche chaque entreprise sur internet, c’est d’être visible et de faire grandir son business.

Hé bien, avec un blog, c’est possible. Et sans dépenser des milles et des cents. Essayez donc de capter du mail sur Facebook sans dépenser un centime ? Si ce n’est pas impossible, sans un profil technique, vous n’êtes pas arrivé.

Sur un blog, avec chaque contenu, vous pouvez proposer des appels à l’action de votre choix. Vous n’êtes pas contraints par les règles éditoriales de Facebook Ads par exemple.

Vous êtes libre de mettre en place la stratégie que vous souhaitez, comme vous le souhaitez. C’est quand même un sacré avantage.

Je ne vais pas vous mentir, au lancement de votre blog, vous devrez lutter contre l’inertie d’un nouvel espace à faire connaitre. C’est vrai, c’est long, c’est pénible.

mais putain ! que ça vaut le coup !

Toutefois, ce temps n’est pas du temps de perdu. Un blog est un organisme vivant. Dans les premiers mois suivant sa mise en ligne, vous allez le faire évoluer.

Vous allez également pouvoir tester vos appels à l’action et créer le lead magnet qui donnera les meilleurs résultats en terme de conversion.

En quelques mois, vous pourrez rapidement vous retrouver avec des inscriptions sur votre mailing liste, et ainsi créer votre fichier de prospection.

L’emailing n’étant pas chose simple, vous aurez également le temps d’apprendre à rédiger vos mails pour les rendre plus attractifs.

Enfin, vous aurez aussi le temps de peaufiner votre style, de trouver le ton qui est le vôtre sur votre blog.

Et une fois cette mécanique en place, il suffit, si j’ose dire, de continuer d’alimenter la machine pour qu’elle continue de faire grossir votre fichier de prospection.

Devez-vous alors créer un blog ?

Le grand fan de blog que je suis, l’auteur du livre « bien utiliser son blog » (éditions Eyrolles) que je suis vous dit OUI !

Cependant, si vous deviez vous lancer pour finalement laisser votre blog sur le bord de la route au bout de trois mois, alors non, ne vous lancez pas. Surtout pas !

Un blog abandonné fait partie des pires choses qui puissent arriver à l’image de votre entreprise. Vous iriez diner dans un restaurant désert et perdu je ne sais où ?

Un blog professionnel demande du temps, et un panel de compétences et pour devenir un outil rentable, inutile de croire qu’en publiant un ou deux articles par mois vous allez vous en sortir, c’est faux.

Sans l’apport d’une campagne publicitaire sur Facebook ou LinkedIn, un blog mettra entre six et douze mois avant de porter ses fruits. Et c’est sans doute là le problème majeur pour les entreprises ou les entrepreneurs individuels. C’est long !

Bien entendu, vous pouvez faire appel à des prestataires pour la création du blog, pour la création des contenus, pour le référencement naturel. Ce qui vous couterait entre deux et trois mille euros, au bas mot.

Une rentabilité hors norme à long terme

Alors, oui, encore une fois, créer, alimenter et référencer son blog, c’est du temps. Malgré tout, une fois sur orbite, le blog est un commercial qui travaille toute l’année, à toute heure du jour et de la nuit.

Ensuite, il possède un avantage certain sur les réseaux sociaux. Une publication sur n’importe quel réseau possède une durée de vie très limitée dans le temps. De quelques heures à quelques jours, tout au plus pour les plus virales.

Un article de blog bien référencé aura une durée de vie de plusieurs mois à plusieurs années ! Et cet article de blog, s’il propose un appel à l’action sera un levier efficace pour faire grandir votre fichier de prospection.

Alors, blog ou pas blog pour votre entreprise ?

Sacré dilemme n’est-ce pas ? La nature de l’efficacité du blog sur le long terme joue très clairement en sa faveur face à ses rivaux que sont Facebook et LinkedIn par exemple.

Mais ! Pourquoi opposer les uns et les autres ? Pourquoi ne pas créer une synergie entre les deux ?

Lors du lancement de mon premier blog, je m’étais largement appuyé sur Twitter pour faire décoller mon audience et créer le noyau de ma communauté. Aujourd’hui, j’applique la même stratégie via LinkedIn.

Et les résultats sont probants. Mon fichier prospect croit à vitesse constante, les lecteurs passent en moyenne quatre minutes sur le blog (oui, quatre minutes, c’est énorme aujourd’hui), le référencement commence à porter lentement ses fruits.

La synergie entre réseaux sociaux et blog est finalement est une excellente chose. C’est chronophage ? Voyons la chose autrement. C’est du temps investi dans mon business. C’est un investissement qui apporte ses premiers résultats après six mois.

Mon premier m’a valu des clients, d’être repéré par les éditions Eyrolles, de monter sur scène pour animer des conférences, d’être contacté par des grandes entreprises pour des missions, d’assurer des formations professionnelles. Beau succès pour un autodidacte sans diplôme n’est-ce pas ?

Alors, si un entrepreneur individuel est capable de tels succès, quels seraient les succès qu’une entreprise pourrait rencontrer en utilisant le même outil avec le même enthousiasme ? 

créer un blog téléchargez votre guide