Que faire d’un échec ?

Que faire d’un échec ?

comment utiliser un échec pour réussir
Echouer n'est pas suffisant. Echouer n'est pas une bonne chose en soit. Alors, voici comment rendre l'échec utile à la réussite.

Table des matières

Stéphane Briot

Stéphane Briot

Organisme de formation enregistré sous le numéro 93131897013.
Mentor & Coach, grâce au Why, je vous aide à être libre et à trouver les clients qui vous ressemblent.

Il est temps de parler de vous

Einstein disait que faire toujours plus de la même chose en espérant obtenir un résultat différent était une marque de folie. Cette phrase nous explique clairement comment sortir de l’échec. Pourtant, nombreux sont encore les individus qui s’entêtent dans le même schéma en espérant produire des résultats différents. Voici donc une méthode pour sortir de ce cercle pernicieux.

Gloire à l’échec !

L’échec est devenu vertueux. Pour réussir, il faut échouer. De fait, nous avons des milliers de personnes qui ne s’inquiètent plus d’échouer, bien au contraire ! Il faut se planter, c’est ainsi que l’on réussit.

Seulement, voilà, ce n’est pas tout à fait comme cela que cela fonctionne. Un individu qui va sans cesse réitérer les mêmes actes obtiendra toujours la même chose.

Ce qui pourrait paraitre bon pour la confiance s’avère être un piège qui se répète sans fin. Si la confiance se bâtit également sur la capacité à pouvoir rebondir de ses échecs, répéter les mêmes actions, les mêmes schémas de pensée ne peut conduire qu’à un seul et même résultat.

Omission et généralisation

D’abord précision qu’un échec est une définition personnelle, puisqu’elle dépend du cadre de référence de chacun (son parcours de vie).

Chez les individus qui échouent plus que les autres, nous remarquons qu’il existe un phénomène de confusion qui conduit à la généralisation et une vision biaisée de la personnalité et de ses capacités réelles.

En effet, ce type de personne va faire d’une situation donnée, dans un contexte précis, une généralité.

Que faire d'un échec ? 1
Exclusif

Secrets de réussite

Ne vous contentez plus d’envier ceux qui réussissent. Rejoignez-les ! Découvrez ces détails qui font la différence, ces détails qui changent une ambition en vérité.
Le Coffret Secrets de réussite vous dévoile ce qui change les rêves en réalité.

Télécharger votre coffret

Par exemple, cette personne va échouer à signer un client particulièrement attentif au montant du devis ainsi qu’au détail des prestations.

Un individu en confiance saura prendre le recul et observer le contexte. Au contraire, une personne plus friable va, elle, faire de cet échec une généralité, faisant ainsi naitre croyance du type « j’ai beaucoup de mal à signer des clients ».

Ce faisant, elle omet le contexte particulier, et transforme un point précis en une généralité qui va finir par l’entraver.

Lire aussi  Comment lâcher prise

Ceci étant dit, revenons-en à notre vision de l’échec. Nous allons voir quelque chose de surprenant, et même déroutant pour bien des individus.

Le bénéfice caché et la boucle des habitudes

La chose est la suivante : lorsque l’on répète une situation, une habitude, c’est que nous y trouvons un bénéfice, un avantage. En psychologie, nous appelons cela un « bénéfice caché ».

Le cerveau n’agit jamais pour le plaisir d’agir. Jamais. Parce que tout ce qu’il fait lui coute en énergie, et il est plutôt programmé pour le mode « économie d’énergie ».

Ainsi, pour chaque action, il doit trouver une satisfaction. On parle ici de récompense. Ce mécanisme a été mis à jour lors d’études sur le comportement humain face aux habitudes. Il est question de la « boucle des habitudes » qui se décompose en trois actes :

  1. Le déclencheur
  2. La routine
  3. La récompense

Reprenons un instant :

Nous avons donc l’omission et la généralisation, le bénéfice caché et enfin la boucle des habitudes. Nous commençons donc à voir le schéma.

Vous allez me dire : « je ne vois pas en quoi répéter un échec peut apporter un bénéfice ou une récompense, c’est tordu, personne ne veut échouer ».

Dans la théorie, vous avez raison. Dans la pratique, c’est bien plus subtil que cela. J’ai déjà parlé ici de la peur de réussir. J’ai également parlé des injonctions qui nous gouvernent.

Lorsqu’enfant nous avons appris, inconsciemment, à répéter un schéma, nous prenons l’habitude de nous enfermer dedans. Et en sortir reviendrait à rompre un lien avec une figure d’autorité comme nos parents. Pas si simple !

Ce qui nous conduit à parler des bénéfices cachés dont voici quelques exemples courants :

  • En répétant son schéma parental hérité, l’enfant devenu adulte restera un « bon petit, obéissant ».
  • Un autre pourra être loué pour sa ténacité à toujours essayer.
  • Un autre pourra trouver du réconfort chez ses amis qui le consoleront d’avoir encore échouer.

En prenant les déclencheurs dont je parlais dans l’article mentionné plus avant, nous pouvons nous amuser à déduire un certain nombre de « bénéfices cachés » et mieux comprendre certains comportements humains.

Lire aussi  Comment devenir créatif grâce à ces 3 conseils que même un môme peut appliquer

Comment sortir de ce cercle vicieux avec le recadrage

Chaque individu doit, seul ou accompagné, apprendre à repérer ses propres boucles comportementales s’il veut sortir de ses schémas et vivre pleinement.

Pour y parvenir, vous allez avoir besoin de prendre du recul et commencer à réfléchir sur vos actions.

  1. Échec / erreur
  2. Le piège du jugement sur soi-même (généralisation et omission)
  3. Faire émerger le bénéfice caché (la ou les récompenses)
  4. Prendre une décision (le recadrages)

Pour sortir du piège au point 2, il est important de recontextualiser l’erreur et de ne pas la généraliser. Ici, l’individu doit chercher les défauts qu’il s’est attribués.

Ce faisant, il lui sera possible de ne pas se laisser emporter par l’émotion. Il pourra donc conserver de recul et ainsi observer son échec ou son erreur sous un angle nouveau.

Et avec ce nouveau regard, il pourra ainsi choisir de nouvelles actions à mettre en œuvre.

Point numéro 3 : l’individu notera ce que cet échec lui aura apporté. J’ai donné un peu plus tôt quelques exemples de bénéfices cachés, il en existe bien d’autres.

Ce passage est assez difficile, car il nous révèle à nous même, il met à jour des comportements dont nous n’avions pas conscience jusqu’alors.

La tentation de culpabiliser ici est grande. Elle aussi tout autant inutile. L’important n’est pas ce qui a été fait, c’est ce qui va être fait désormais.

Point numéro 4 : qu’est-ce qui vient d’être mis à jour, et comment modifier les comportements pour ne plus répéter le schéma. Nous parlons ici de recadrage, une puissante technique pour modifier rapidement et sans douleur ses propres comportements.

Vous avez désormais une méthode éprouvée pour sortir de l’échec. Gardez à l’esprit que la partie la plus délicate est de regarder la situation sous un jour nouveau, de recadrer. Cela demande du recul, de courage, et de la volonté.

Pour aller plus loin, vous pouvez lire les ouvrages de

partager cet article

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Julie Lieber Avatar

Stéphane est très professionnel, pragmatique. Ses conseils sont très précieux !

Julie L.
Secrets & indiscrétions

Discutons ensemble

Le Why est-il adapté à vos besoins, à vos envies ? Prenons le temps d'en parler sans engagement

Devenez vous même avec le Développement Personnel

WhyIsLife - organisme de formation enregistré sous le numéro 93131897013

Discutons ensemble !

30 min pour faire connaissance, pour faire le point sur votre projet et vos envies

portrait-stephane
Devenez vous même avec le développement personnel

WhyIsLife - organisme de formation enregistré sous le numéro 93131897013

Secrets de réussite, le coffret exclusif à télécharger ici