comment réussir

Le pouvoir des émotions

Avec l’évolution de la science et des recherches, nous savons aujourd’hui que pour réussir le quotient intellectuel seul ne suffit pas. Il n’a d’ailleurs jamais suffi. Mais la science d’antant avait érigé le QI en totem laissant les émotions et leur pouvoir sur le bord de la route.

le blog

Les émotions et le succès, une histoire ignorée par la science

Pourtant, nous savions déjà qu’autre chose rentrait en ligne de compte dans la réussite. L’un des premiers à l’avoir théorisé est Napoléon Hill qui fut commandité par Carnegie, grand industriel de l’acier au début des années 1900.

Carnegie avait demandé à N. Hill d’interviewer les plus grandes fortunes et industriels de l’époque afin de découvrir les traits communs chez eux et d’établir ainsi une philosophie de la réussite. Vous pouvez retrouver les travaux de Napoleon Hill dans l’un de ses best seller « Pensez et devenez riche ».

Hill avait découvert que la motivation et la spiritualité jouaient pour beaucoup dans le parcours des grands hommes de son époque. Quand il parle de spiritualité, il est plus question de valeurs et de convictions.

Les découvertes de Hill, à ma grande surprise, n’ont pas vraiment intéressé la science plus que cela. Il faudra attendre 1990 pour qu’enfin on se pose sérieusement la question des émotions dans la réussite.

Car, qu’on le veuille ou non, nous sommes des êtres avant tout d’émotions. Nous avons la capacité de les ressentir, mais aussi la capacité de les comprendre, les nommer et de pouvoir leur apporter une réponse, et nous sommes capables de ne pas nous laisser submerger.

C’est là la grande force de l’être humain. Décoder ses émotions, ressentir celle des autres.

Or, depuis des décennies, nous essayons de bâtir une société avec des êtres émotionnels, sans jamais vouloir apporter un quelconque intérêt aux émotions. La nature humaine n’étant pas à un paradoxe près, pourquoi pas. Mais autant couper un arbre avec un canif.

Depuis 1990, nous avons appris que les émotions jouaient un rôle prépondérant dans la réussite scolaire, dans la sociabilité, dans la réussite professionnelle, et dans la santé.

En résumé, dans tout ce que l’homme entreprend, s’il est émotionnellement intelligent, alors ses chances de réussite grimpent en flèche.

L’émotion n’est pas un truc de faible !!

Le temps où se moquait de l’émotion va sans doute bientôt prendre fin. Et j’avoue que j’en suis heureux.

Je suis un homme, et il m’est arrivé de pleurer. Et rien ne m’agace plus que cette remarque : ça ne pleure pas un homme. Mais c’est quoi ces conneries ?! En vertu de quoi un garçon ne peut-il pas pleurer ?

Et ceci n’est rien qu’une infime partie de toutes les idioties que l’on peut entendre au sujet des émotions.

Prenons un autre exemple. Très tôt, il faut se poser la question de ce que l’on veut plus tard comme métier, commencer à penser à ce à quoi nous aspirons pour notre vie. Ici, c’est la question du « pourquoi » qui tourne en tâche de fond.

Mais pour commencer à réfléchir posément à cela, encore faut-il un minimum de conscience de soi, un peu de confiance et de foi en soi, en l’avenir. Et si tout cela ce n’est pas de l’émotion, alors, dites-moi ce que c’est.

Vivre ses émotion n’est pas une maladie.

Ne pas vivre ses émotions en est une, et une grave.

Lors de l’explosion du coaching, les gens pensaient être « malades », parce que souvent débordés par leurs émotions. Ce qui leur pourrissait la vie, tant personnelle que professionnelle.

Or, ils se sont rendu compte que l’émotion n’est pas une maladie, et qu’au contraire, c’est une force énorme. Si tant est que l’on apprenne à l’utiliser. Et c’est aussi l’un des aspects du coach, vous apprendre à mieux vivre avec vos émotions, pour libérer tout votre potentiel.

N’est-ce pas fou ?! Nous allons voir un coach parce que nous pensons mal fonctionner, et finalement, nous apprenons que nous possédons une force qui peut nous aider à vivre mieux.

Vivre mieux avec soi, vivre mieux avec les autres, vivre sereinement, en confiance.

L’émotion est la chance de l’être humain. C’est grâce à elle qu’il a survécu, qu’il a pu se développer et ainsi arriver tout en haut de la chaine alimentaire.

Malheureusement, il n’en a pas pris conscience. Il s’est félicité pour son intelligence, et s’est lancé dans la technologie, le rationnel, la logique. Aujourd’hui, il découvre avec stupeur et craintes que ses émotions sont très importantes pour son équilibre.

Mais personne ne lui a jamais expliqué vraiment ce qu’elles sont, à quoi elles servent, pourquoi il avoir les mains moites, des sueurs froides, la gorge nouée, pourquoi certaines intuitions sont fondées et d’autres calamiteuses.

Ressentir avant d’agir, c’est ça l’humain

Plus qu’un mouvement de mode hippie, l’émotion est au cœur même de nos actions, de nos interactions. Nous ressentons avant de penser. C’est ce que les neurosciences nous apprennent.

La question n’est pas de devenir moine, de faire du yoga 10 fois par jour et de bouffer vegan. Vous pouvez si vous le souhaitez. Chacun est libre.

La question est bien plus de prendre conscience de soi m’aime, des autres, et de créer peu à peu les conditions à une vie épanouie.

Avoir conscience de soi, c’est aussi savoir mieux se protéger contre les agressions émotionnelles, contre les manipulateurs, et avec l’explosion du web, ces derniers ne manquent pas.

Alors, qu’est-ce que l’émotion ? La vie, tout simplement.

Prendre le pouvoir sur sa vie, c’est avoir le pouvoir de reconnaitre, nommer et comprendre les émotions.

Les émotions ne vous gouvernent plus, il n’est plus de dualité entre la raison et l’émotion, mais un travail de concert à votre service.

➡️ Au passage, les émotions sont en liens direct avec vos valeurs, et donc, avec la quête de sens et le POURQUOI…