Stéphane Briot

Stéphane Briot

Auteur et blogueur, mentor et entrepreneur, je vous souhaite de passer un excellement moment en ma compagnie sur WhyIsLife.

Prendre contact

Théma : Changer de vie

Les Humains

Les Humains, c'est le truc de René le Bot. Cliquez pour voir de quoi il est question.

Reconversion professionnelle

Table des matières

La reconversion professionnelle pour changer de vie

Pour celles et ceux qui réfléchissent depuis un moment à changer de vie, à prendre un virage dans leur carrière professionnelle, c’est peut-être le bon moment pour engager le changement plutôt que de le subir. Et pour engager ce changement, quoi de mieux que d’engager une reconversion ?

change de vie grâce à la reconversion professionnelle

Pourquoi la reconversion ?

La principale raison qui pousse une personne à vouloir s’engager sur le chemin de la reconversion professionnelle ? La quête de sens.

Beaucoup de personnes ont cette sensation de tourner en rond dans leur travail, d’être en mode « pilote automatique » depuis trop longtemps, d’être totalement transparent sur le lieu de travail, d’avoir un sentiment d’inutilité, de se dire que n’importe qui pourrait être à leur place sans que personne ne vor une quelconque différence.

La quête de sens est devenue une véritable préoccupation ces dernières années. Travailler, avoir un salaire, payer le loyer et les factures ne suffit plus.

L’être humain a besoin de sentir utile, il a besoin de donner une âme à ce qu’il fait, de comprendre quel impact son travail peut avoir sur l’entreprise et le monde qui l’entoure.

Les raisons du changement d’activité

Au-delà de la quête de sens, plusieurs évènements peuvent survenir, donnant à une personne la motivation d’enclencher un processus de reconversion professionnelle.

  • La lassitude et l’ennui dans son poste actuel,
  • Des perspectives d’avenir bouchées,
  • Le manque d’évolution, la sensation d’avoir fait le tour,
  • Un état de santé déclinant lié au stress et au burnout,
  • Le choix d’un métier par défaut qui aujourd’hui ne donne plus satisfaction,
  • L’arrivée d’un enfant,
  • Un conjoint muté à l’autre bout du pays,
  • L’envie de se mettre à son compte,
  • Organiser son temps de façon différente.

Les raisons peuvent être nombreuses, diverses et variées et dans tous les cas, il est important de ne pas agir de façon brusque sans prendre quelques informations préalables.

Vivre de sa passion ? Les questions à se poser

Toutes les passions sont elles bonnes pour une reconversion professionnelles ?

Lors de ces dernières années, j’ai vu des gens partir dans tous les sens, se faire financer des formations pour en arriver à la conclusion qu’elles s’ennuyaient dans ce qu’elles avaient choisi.

Par exemple, si le marketing digital peut faire grandement rêver depuis l’extérieur, le vivre de l’intérieur est bien moins sexy !

J’entends et lis beaucoup ces dernières années qu’il est bon de transformer sa passion en travail. L’idée de base est séduisante. Seulement, toutes les passions ne se transforment pas en un métier lucratif aisément, et d’autre part, cette passion sera-t-elle toujours aussi passionnante une fois qu’elle devra devenir rentable ?

Aujourd’hui, avec le web, il est possible de se former à un grand nombre de métiers et ainsi de pouvoir envisager de changer d’emploi, ou même de carrément se créer son emploi sur mesure.

La peur du changement de vie

C’est ce que j’ai fait. C’est ce que d’autres ont fait. Donc, c’est possible. Est-ce facile ? Non. Clairement non. Ce n’est une question de système, d’éducation nationale ou de complot qui viendrait de je ne sais où !

La peur qui empêche de changer de vie

Non, rien de tout cela. C’est simplement que de changer d’orientation, cela fait peur. C’est aussi bête que cela. Et cette peur engendre un nombre incalculable de questions.

Alors, pour se reconvertir, il vaut mieux avoir de l’information à sa disposition. Une information aussi complète que possible. Et en premier lieu, cette information concerne la personne qui souhaite donner une nouvelle direction à sa vie.

Changer de vie professionnelle, il ne faut pas l’oublier, cela à un impact notable sur la vie personnelle. Vous pouvez choisir de vous lancer dans tel ou tel secteur, mais ce secteur possède-t-il un marché porteur, quelle est la situation du dit marché ?

Vouloir faire de sa passion des scoubidous une profession, pourquoi pas, seulement, étudier le marché du scoubidou, s’il existe, serait une bonne chose à faire en amont. Savoir s’il existe des débouchés pour vos scoubidous, voilà qui serait une bonne idée également.

Enfin, entre faire des scoubidous le soir et le week-end pour vous détendre, c’est une chose. Seriez-vous prêts à produire des centaines de scoubidous par mois pour subvenir à vos besoins ?

Ce n’est plus du tout le même cadre là. Autant se projeter en amont et tenter de répondre à la question avant de se trouver face un burnout pour excès de tressage de scoubidous.

Donner une nouvelle impulsion à sa carrière est en soi un projet. Et un projet cela se construit avec un peu de patience et de méthodologie.

Le bilan de compétences

Mettre en place le projet d'une reconversion professionnelle

C’est un peu comme une maison. Avant de penser à poser le toit, il est bon de poser les fondations et de monter les murs.

Ici, les fondations de votre projet, de votre futur métier, ce sont vos compétences acquises. Et dresser le bilan de celles-ci serait une bonne chose, même si vous avez envie de quelque chose de radicalement différent.

Certaines de vos compétences peuvent sans nul doute vous servir à quelque chose dans votre futur métier. Aussi, faire complètement table rase du passé n’est pas la meilleure idée qu’une personne pourrait avoir. C’est tentant, séduisant, mais ce n’est pas l’idée du siècle.

Ce qu’une personne a pu apprendre dans un secteur donné, dans une entreprise donnée, cela peut toujours servir. Le recyclage n’est pas que pour le verre ou le papier, ça marche aussi pour les compétences.

En outre, la vision consciente qu’une personne peut avoir de ses compétences est très souvent limitée.

Tout du long de son parcours, une personne va emmagasiner des compétences nouvelles, aussi infimes soient-elles, et avec le temps, cette personne va faire de ses compétences des réflexes, des modes de pensées et d’actions totalement intégrés à sa personnalité.

L’exercice de la carte mentale

Il sera donc difficile de voir à quel point elle aura pu évoluer dans le temps. Un bon exercice pour mettre à plat ses compétences est celui de la carte mentale. Il nous pousse à réfléchir profondément à toutes les actions qui sont liées les unes aux autres.

Lorsque je me suis amusé à faire la carte mentale pour avoir une visualisation aussi complète que possible de tous les aspects liés à la création d’un blog, je suis resté pantois devant le résultat final.

La carte tenait sur pas moins de six pages au format A3 ! Autant dire qu’en l’état, elle n’était pas vraiment exploitable. Mais là n’était pas la question. Je pensais que créer un blog était à la portée du premier venu.

En réalité, si nous prenons en compte tout ce qui touche de près ou de loin à la création d’un blog, ce sont pas moins d’une dizaine de métiers pour lesquels nous devons à minima avoir les bases.

Seulement, toutes ces compétences, c’est avec le temps que je les avais acquises, et je ne m’étais jamais posé la question de savoir ce que j’avais vraiment acquis et quels domaines. J’avais besoin d’un savoir à un instant T, alors, j’allais le chercher pour avancer.

Tout au long des plus de dix années de mon parcours, je n’avais jamais fait de bilan avant de vouloir créer une formation autour de la création d’un blog.

Il se trouve que j’avais des décisions stratégiques à prendre, des clients qui me demandaient des conseils, de fait, en tant que professionnel, je me devais d’être en capacité de leur apporter une réponse, un chemin étape par étape, ou une piste à suivre.

Et voilà comment, sans même s’en rendre compte, un être humain emmagasine des tonnes d’informations, et cela sans en avoir conscience. Il avance, il suit sa ligne, il fait ses choix, il se comporte en tant que professionnel, tout simplement.

Et il ne prend pas le temps de regarder tout ce qu’il a dans son armoire, il ne prend pas le temps de dresser un bilan de ses actions, de son savoir de ses compétences.

Ainsi, comme nous venons de la voir, pour toute personne, se poser et faire un bilan des compétences est le point de départ obligatoire. Et puis, d’un point de vue purement psychologique, mettre noir sur blanc tout ce que l’on sait, voilà qui donne confiance.

Lorsque j’ai fait cette carte mentale sur le blogging, et que j’ai vu la chose prendre de l’ampleur, moi qui ne possède aucun diplôme, je suis resté pantois ! Tout ça ! Je sais faire tout ça, me suis-je dit. Croyez-moi ou non, jamais je n’aurais cru que j’avais tout cela en tête, que je connaissais et maitrisais tous ces mécanismes.

Créer une carte mentale, c’est une action simple, et encore une fois, ce sont les choses les plus simples qui ont le plus d’impact sur nous, et ici, en l’occurrence, sur la confiance.

Que l’on soit salarié ou indépendant, que l’on veuille le rester ou changer, la confiance est une alliée de grande valeur. Et n’importe quelle personne a besoin de cette alliée.

Les 3 grandes étapes de la reconversion professionnelle

réussir sa reconversion professionnelle

Nous venons de le voir, posez-vous et faites un bilan aussi intègre que possible des compétences qui sont les vôtres à l’instant T.

  1. Dresser le bilan des compétences
  2. Déterminer le projet de reconversion
  3. Se former ?

Après avoir dressé votre bilan, vous avez une meilleure vision de vous-même. Désormais, il est question de savoir ce que vous voulez faire.

Avec un bilan de compétences classiques, les différents outils existants vont faire un lien logique entre vos capacités et différents métiers. C’est un premier pas. Cependant, il est important de pouvoir dialoguer avec un conseiller ou un coach afin d’approfondir les résultats obtenus.

Cette discussion ajoutée aux résultats de votre bilan vous donnera une ou plusieurs pistes à suivre. Il est temps de faire un choix et de mettre en place un parcours d’apprentissage ou de mise à niveau.

Vous aurez peut-être ici besoin d’accéder à une ou plusieurs formations afin de maximiser vos chances de réussites.

Pour un futur entrepreneur digital, il y a deux grands axes de formations : La communication et le savoir être entrepreneur.

Le premier regroupe la logique de création d’une identité de marque, de création de contenu, de visibilité, de la proposition de valeur, du public cible et ainsi de suite. Le second regroupe tout ce qui va faire la force mentale d’une personne pour se lancer dans un tel défi.

La question du financement

Changer de carrière, cela demande quelques ressources financières. En France, vous avez pouvez vous aider pour faire financer et votre bilan de compétences et votre formation. Seulement, il arrive parfois que des personnes n’obtiennent pas le ou les financements.

N’étant pas un spécialiste de la question, je vous conseille vivement de vous tourner vers les différents organismes qui seront à même de vous répondre.

Sur le web, vous trouverez tout et son contraire, et rien ne vaut un rdv avec un conseiller pour étudier votre dossier et votre situation.

En tant que salarié, vous pouvez également utiliser votre CPF. Vous pouvez également prendre un rdv avec Pole Emploi, ou encore l’APEC.

La reconversion professionnelle, en conclusion

Donner une nouvelle impulsion à sa vie professionnelle est devenue plus simple que par le passé. IL existe des aides gouvernementales, des droits, et il y a également le web qui regorge d’informations et de formations.

Cependant, pour bien prendre le virage et ne pas finir dans le décor, suivre les trois grandes étapes décrites dans cet article serait une bonne idée et un excellent point de départ.

Une dernière chose : la motivation. Changer de carrière va demander du temps, vous allez vous retrouver face des choix et des décisions importantes. Avoir une bonne source de motivation ne pourra que vous aider.

Encore une fois, tout n’est pas qu’une question de technique, la dimension psychologique compte pour beaucoup dans le succès d’une telle entreprise.

Envie de réagir !

Une réflexion, un désaccord avec l'article, un point à ajouter, bref, quelque chose à dire ? Rejoins nous sur l'app Telegram (téléchargement gratuit)!
GO !

partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Bon formateur , à l’écoute ,bons sujets de formations qui font évoluer en tant qu’entrepreneur , je recommande

Nathalie Avatar
Nathalie

Les Humains

Rejoignez René CLiquez ici pour en savoir plus

Inscription validée !

Merci ! Dans quelques instants, vous allez recevoir un mail pour confirmer votre demande.

Ouvrez ce mail et cliquez sur le lien de confirmation pour recevoir votre vidéo.