Covid-19 – Journal de bord – EP3

JOURNAL DE BORD D’UN INDÉPENDANT CONFINÉ

Bravo, et merci !

Cette sale manie ! Cette sale habitude ! Alors, il est vrai que le cerveau humain fait plus attention aux choses qui lui font peur, aux choses inquiétantes, c’est l’héritage de son Histoire, du temps où il devait lutter pied à pied pour sa survie. Mais là, stop ! Ça suffit !

Covid-19 - Journal de bord - EP3 1

On continue de râler ?…

Oui, je n’en peux plus. Je n’en peux plus de tous ces messages, de toute cette anxiété, de ces coups de gueules, de ces injures qui sont balancées sans filtres sur les réseaux.

Je n’en peux plus d’entendre parler uniquement des plaintes, des douleurs, des complaintes, des peurs, des angoisses.

Je n’en peux plus d’entendre et de voir que l’on stigmatise untel ou untel qui ne respecte pas les directives.

J’aimerais aussi que l’on parle un peu de tous ces gens qui font le job, qui ne se plaignent pas. J’aimerais lire des mots plus souples.

J’aimerais que l’on respecte toutes ces personnes qui à 20h00 applaudissent. Que cela soit pour les personnels soignants ou simplement pour évacuer la peur, que cela soit pour dire « hey ! Nous sommes en vie, nous sommes dans la même galère, on est là, ensemble ».

Bah non ! Y’a un paquet d’aigris qui viennent tout démolir et se moquer, encore et encore.

Y’en a qui se plaignent chaque jour du gouvernement, y’en qui chasse le responsable. Et ça parle de dignité ? Où est la dignité quand on fait la chasse aux sorcières dans de tels moments ? Expliquez-moi ?

Juger telle ou telle personne, cela va-t-il enrayer la pandémie ? J’ai comme un doute. Il sera bien temps d’établir qui à fait quoi en temps voulu, même si cela ne changera pas grand-chose aux faits.

…Ou on change un peu ?

J’ai envie de saluer toutes les petites initiatives des uns et des autres, ces rassemblements numériques qui nous permettent de garder un lien, ces attentions spontanées qui nous relient.

Nous sommes dans une période ou c’est à chacun d’être responsable de ses actes et des ses conséquences.

Il fallait être idiot pour croire qu’un tel virus n’allait pas se propager, ce n’est pas comme si c’était la première fois. Chacun pouvait choisir de commencer à adopter quelques gestes simples.

Chacun peut en vouloir au gouvernement, aux autres, ou je ne sais quoi ou qui. Cela change-t-il la situation ? Oui. Cela rend les choses encore plus lourdes, encore plus pénibles, encore plus anxiogènes.

Il est vrai que nous pourrions mieux vivre cette situation, voilà qui serait terrible. Non, il faut que cela soit terrible ! Il faut souffrir, jusqu’au bout ! Il faut souffrir à chaque instant !

Changer la vie

Je voudrais m’excuser par avance, je n’ai pas envie de m’infliger plus de souffrances que cela. J’ai envie d’apprécier le calme dans les rues, l’air qui redevient respirable.

J’ai envie d’apprécier la présence des miens au sein du foyer, ces temps que nous partageons, ces parties de cartes, ces discussions, ces moments qui nous rapprochent.

J’ai envie de profiter du temps qui est ralenti pour apprécier. Tout va toujours si vite sans que l’on sache où nous allons.

Nous avons du temps pour nous pencher sur nous, sur nos proches. Nous avons du temps pour regarder autour de nous, et nous rendre compte qu’une grande majorité fait le même effort que nous. Et c’est rassurant.

Oui, il existera toujours des cons pour n’en faire qu’à leur tête, des gens qui se croient plus malins que les autres. Ainsi est faite la nature humaine. C’est leur choix, leur responsabilité, leur décision.

Balancer des massages sur les réseaux sociaux n’y changera rien. Au contraire, c’est donner de l’importance à des idiots. Et ils n’attendent que cela.

Alors, tant qu’à parler, pourquoi ne parler de toutes ces familles qui font l’effort, toutes ces familles, tous ces gens qui tiennent bon le vent, et qui sont dans le même mouvement que nous.

Bravo ! Putain, bravo !

Pourquoi ne pas saluer cet effort ? Ah… Oui, c’est cul-cul gnangnan… Putain ! Alors, merde !

  • Bravo ! Bravo à vous qui respectez le confinement
  • Bravo à vous qui êtes au balcon à 20h00,
  • Bravo à vous qui faites ce qu’il faut pour enrayer la propagation.
  • Bravo à celles et ceux qui ont des gestes pour nous rassurer, pour entretenir le lien, pour diffuser du savoir, parce que bientôt, la vie économique va reprendre ses droits.
  • Bravo à celles et ceux qui allument une lanterne, un phare et nous permettent de croire en demain.
  • Bravo oui ! Bravo d’être là, bravo de faire ce qu’il faut.
  • Bravo, et merci à vous !
Stephane briot

Stephane briot

Auteur et blogueur, mentor et entrepreneur.
Parlons de votre projet, de votre besoin : réservez votre appel gratuit de 30 minutes

Je réserve ma session gratuite

J'ai beaucoup apprécié l'écoute, l'empathie et l'énergie positive partagées par Stéphane Briot qui m'ont plus que motivé à vouloir développer avec ce dernier une relation professionnelle afin d'enfin bâtir de solides et bonnes bases pour mon projet digital.

Mamour Avatar
Mamour
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp